Wagner - Tannhäuser - Gergiev/Kratzer - Bayreuth - 07/2019

Représentations
Répondre
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14091
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Wagner - Tannhäuser - Gergiev/Kratzer - Bayreuth - 07/2019

Message par PlacidoCarrerotti » 29 juil. 2019, 14:39

NiklausVogel a écrit :
29 juil. 2019, 13:06
Hummm...

Romuald :

Gergiev en pilotage automatique se réveillant à la fin des actes pour sortir prendre l'air?

Moi :

En livestream (je n'ai pas vu le premier acte), la direction m'a parue pleine des frémissements et des pulsations qui font la signature du chef. Il n'y a pas la houle wagnérienne, mais on entend ses doigts bouger, cela rebondit à tout moment, cela chante, la dentelle sonore est remarquable.

Romuald :

Ben non. Il a fait du pur Gergiev.

Hélène :

ça commençait assez mal avec une ouverture assez quelconque, paresseuse et sans grand relief, puis quelques décalages avec Vénus en particulier, un acte 1, première moitié assez brouillon (et une retransmission pas impeccable, cela s'est amélioré ensuite). Ensuite c'est beaucoup plus dynamique et coloré, choeurs assez impressionnants (avec des pianissimo et des crescendos très réussis), mais il manque vraiment, à mon goût la "patte" d'un Petrenko par exemple pour un Tannhauser où la montée dramatique prendrait tout son sens et où on pourrait vraiment saisir les nuances de la partition. Tout reste assez convenu et sans grand élan.

Placido :

Il parait que Guergiev dirigeait au même moment Snégourotchka à Saint-Petersbourg, laissant l'orchestre de Bayreuth se débrouiller tout seul.

Luc :

C'est hélas l'impression que cela a donné, un plateau exceptionnel et une direction faiblarde.


David :

C'était faiblard dans le II particulièrement au regard de ce que l'on peut attendre de Gergiev , mais dans l'ensemble on était à haut niveau, avec beaucoup de finesse, par rapport à ce que l'on peut entendre ailleurs.

Deutsche Welle :

Giving his Bayreuth debut, Gergiev was the only protagonist to reap some substantial booing at the end. That can probably only be explained politically, by his admiration for Russian President Vladimir Putin, as this reporter has never heard the overture to Tannhäuser rendered more beautifully or meaningfully, or all the musical resources better appointed throughout the four-hour marathon.

Traduction : c'était magnifique, et les gens qui ont hué ont hué à cause de Poutine.

Br.klassik :

Trüb dagegen sieht's im Graben aus. Dirigent Valery Gergiev ist mit der wunderbaren und schwierigen Akustik des Festspielhauses überfordert. Nach der temperamentvoll gelungenen Ouvertüre kommen wenig Ideen aus dem Graben. Die Massenszenen wackeln, die Instrumente schlurfen den Sängern hinterher, was sicher nicht die Schuld der fabelhaften Musiker ist, der Klang ist oft pauschal und verwaschen, im piano konturlos. Zu wenig Probenzeit, zu wenig Gestaltungsideen und offenbar vor allem zu wenig Vorbereitung auf die einzigartigen Klangverhältnisse in Bayreuth: Das war wirklich keine Weltklasse, was Valery Gergiev hier abgeliefert hat.

Traduction : c'était nul.
Ce ne sont que quelques avis, mais pour ceux que tu cites ici, la tendance est plutôt négative.
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
Loge Arythme
Messages : 23
Enregistré le : 08 juil. 2019, 17:31

Re: Wagner - Tannhäuser - Gergiev/Kratzer - Bayreuth - 07/2019

Message par Loge Arythme » 29 juil. 2019, 14:41

N'ayant vu ni captation , ni spectacle en salle , j'ai évidemment plutôt intérêt à me taire , mais je tiens à prendre la défense de Tobias Kratzer , ayant souvenir de sa mise en scène de Götterdämmerung en mai 2018 à Karlsruhe , qui m'avait ébloui par son intelligence , sa force , son inventivité . Aucun créateur n'est régulier dans sa production , peut-être faut-il reconsidérer la sévérité de certains avis ? A l'inverse , trop de Regietheater finit par tuer le Regietheater .

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12848
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Tannhäuser - Gergiev/Kratzer - Bayreuth - 07/2019

Message par HELENE ADAM » 29 juil. 2019, 14:48

Loge Arythme a écrit :
29 juil. 2019, 14:41
N'ayant vu ni captation , ni spectacle en salle , j'ai évidemment plutôt intérêt à me taire , mais je tiens à prendre la défense de Tobias Kratzer , ayant souvenir de sa mise en scène de Götterdämmerung en mai 2018 à Karlsruhe , qui m'avait ébloui par son intelligence , sa force , son inventivité . Aucun créateur n'est régulier dans sa production , peut-être faut-il reconsidérer la sévérité de certains avis ? A l'inverse , trop de Regietheater finit par tuer le Regietheater .
Franchement, avec le recul (et le syndrome Munich-Bayreuth :wink: ), ce qui m'a le plus gênée dans ce Tannhauser c'est la direction brouillonne de Gergiev, ce serait ma première critique, car, dès l'ouverture, on sent que "ça va pas". Concernant une oeuvre qu'on connait bien, c'est assez rédhibitoire d'entrée de jeu (chacun ses critères). La mise en scène a plutôt éveillé ma curiosité au début, m'a plu au second acte (où le côté "chamboule tout" des "révolutionnaires en peau de lapin" est assez jouissive sur une mise en scène de la grande maison d'une tristesse infinie) mais ensuite ça dérape totalement et j'ai complètement décroché de l'acte 3. Cela n'est donc pas ni scandaleux, ni insupportable, juste pas suffisamment réussi pour être une référence.

PS : si je réussissais à avoir une place l'an prochain ou la suivante pour Tannhauser à Bayreuth, ce n'est surement pas la mise en scène qui me gênerait. Par contre je regarderai les interprètes et le chef, premiers critères pour moi.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5362
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Wagner - Tannhäuser - Gergiev/Kratzer - Bayreuth - 07/2019

Message par David-Opera » 30 juil. 2019, 07:34

La critique du New-York Times consacre 95% de ses lignes à la mise en scène de Tobias Kratzer qu'elle a beaucoup apprécié.
Mais concernant Gergiev, elle recommande au festival d'engager un autre chef.

https://www.nytimes.com/2019/07/26/arts ... ogin-email

Pour ma part, je lis dans cette dureté vis-à-vis de Gergiev, pour lequel des journaux allemands avaient rappelé les connivences avec Poutine bien avant la première représentation, un mélange d'aversion vis-à-vis de cette relation et, possiblement, une influence négative aussi bien sur les musiciens que sur le chef accueilli dans un climat hostile.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14091
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Wagner - Tannhäuser - Gergiev/Kratzer - Bayreuth - 07/2019

Message par PlacidoCarrerotti » 30 juil. 2019, 08:19

David-Opera a écrit :
30 juil. 2019, 07:34
La critique du New-York Times consacre 95% de ses lignes à la mise en scène de Tobias Kratzer qu'elle a beaucoup apprécié.
Mais concernant Gergiev, elle recommande au festival d'engager un autre chef.

https://www.nytimes.com/2019/07/26/arts ... ogin-email

Pour ma part, je lis dans cette dureté vis-à-vis de Gergiev, pour lequel des journaux allemands avaient rappelé les connivences avec Poutine bien avant la première représentation, un mélange d'aversion vis-à-vis de cette relation et, possiblement, une influence négative aussi bien sur les musiciens que sur le chef accueilli dans un climat hostile.
Comment peut-on être sûr qu'il n'aurait pas été hué si sa sa direction avait été inspirée ?
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5362
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Wagner - Tannhäuser - Gergiev/Kratzer - Bayreuth - 07/2019

Message par David-Opera » 30 juil. 2019, 08:34

PlacidoCarrerotti a écrit :
30 juil. 2019, 08:19
Comment peut-on être sûr qu'il n'aurait pas été hué si sa sa direction avait été inspirée ?
Difficile à savoir. Disons qu'il est condamné d'avance à avoir une direction inspirée, ce qui était le cas de Thielemann hier soir, mais Valery Gergiev est-il d'un niveau fort en dessous d'Axel Kober qui n'a connu que des ovations à Bayreuth?

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12848
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Tannhäuser - Gergiev/Kratzer - Bayreuth - 07/2019

Message par HELENE ADAM » 30 juil. 2019, 09:11

David-Opera a écrit :
30 juil. 2019, 08:34
PlacidoCarrerotti a écrit :
30 juil. 2019, 08:19
Comment peut-on être sûr qu'il n'aurait pas été hué si sa sa direction avait été inspirée ?
Difficile à savoir. Disons qu'il est condamné d'avance à avoir une direction inspirée, ce qui était le cas de Thielemann hier soir, mais Valery Gergiev est-il d'un niveau fort en dessous d'Axel Kober qui n'a connu que des ovations à Bayreuth?
Gergiev est le directeur musical de l'orchestre philharmonique de Munich depuis 2015. A ce titre il dirige régulièrement les concerts à la Philharmonie de Munich, lors des concerts en plein air de l'OdeonPlatz à Munich toujours etc etc.
Les bavarois ont donc l'habitude de son rôle dans l'offre musicale très riche de la région et sa venue à Bayreuth était dans la logique des choses. Je ne me risquerais certainement pas à dire qu'il a été hué à cause de sa proximité politique avec Poutine. Non, au vu du public de Bayreuth, particulièrement connaisseur sur le plan musical et wagnérien jusqu'au bout des ongles, et surtout à l'écoute de sa prestation, je suis plutôt convaincue que c'est sa médiocrité pour ce Tannhauser qui a conduit aux huées. Domingo, chef d'orchestre éphémère de la Walkure l'an dernier, avait également été hué....malgré la dévotion que tous lui portent !
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5362
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Wagner - Tannhäuser - Gergiev/Kratzer - Bayreuth - 07/2019

Message par David-Opera » 30 juil. 2019, 10:12

J'ai lu les commentaires sur la première représentation, mais à la seconde, où j'étais, il n'y a pas eu une seule huée pour Gergiev (cela ne m'aurait pas paru justifié).
Par ailleurs, étant en compagnie de personnes ayant vu et entendu la première heure sur la retransmission internet du 25 juillet, elles ont trouvé que le spectacle en salle n'avait rien à voir visuellement et musicalement avec ce quelles avaient vu précédemment, où elle n'avaient pas été emballées par l'interprétation.
De toute façon, on ne peut comparer une retransmission sur internet et une représentation en salle, car tout est visuellement filtré, et l'équilibre et la propagation du son sont modifiés par la prise de son live.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12848
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Tannhäuser - Gergiev/Kratzer - Bayreuth - 07/2019

Message par HELENE ADAM » 30 juil. 2019, 14:11

David-Opera a écrit :
30 juil. 2019, 10:12
J'ai lu les commentaires sur la première représentation, mais à la seconde, où j'étais, il n'y a pas eu une seule huée pour Gergiev (cela ne m'aurait pas paru justifié).
Par ailleurs, étant en compagnie de personnes ayant vu et entendu la première heure sur la retransmission internet du 25 juillet, elles ont trouvé que le spectacle en salle n'avait rien à voir visuellement et musicalement avec ce quelles avaient vu précédemment, où elle n'avaient pas été emballées par l'interprétation.
De toute façon, on ne peut comparer une retransmission sur internet et une représentation en salle, car tout est visuellement filtré, et l'équilibre et la propagation du son sont modifiés par la prise de son live.
Tout à fait, mais la direction du chef quand elle est brouillonne (tempi discutables et parfois incohérents, décalages divers, caractère par trop terne des "thèmes" qui ne ressortent pas), s'entend exactement de la même manière dans les deux cas... pour le reste, je suis tout à fait d'accord avec toi, d'autant plus que cette mise en scène assez sophistiquée dans son côté "double" ou "triple", n'était pas franchement simple à imaginer globalement dans le cas d'une captation qui choisit souvent de privilégier les gros plans et ne montre la plupart du temps qu'une toute petite partie de la scène.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Romuald
Soprano
Soprano
Messages : 72
Enregistré le : 18 sept. 2016, 15:52

Re: Wagner - Tannhäuser - Gergiev/Kratzer - Bayreuth - 07/2019

Message par Romuald » 30 juil. 2019, 18:29

D'après N Lebrecht, il a fuité que la direction de Bayreuth ne souhaite pas re-inviter Gergiev vu sa direction "desengagee", les huées et sa présence partout sauf à Bayreuth. Son remplaçant 2020 est Axel Kober....

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 26 invités