Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Représentations
Répondre
Avatar du membre
Il prezzo
Ténor
Ténor
Messages : 586
Enregistré le : 17 mars 2013, 08:12

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par Il prezzo » 09 juil. 2019, 23:55

Bon globalement je crois que j'ai pris la soirée au bon moment. Car il n'y a que ce 3ème acte en version concert, sublime d'interprétation, à garder, non?
En tout cas, ce "machin" confirme ma conviction qu'avant de se déplacer dans ces festivals onéreux, il vaut mieux y réfléchir à deux fois...

srourours
Alto
Alto
Messages : 435
Enregistré le : 17 nov. 2016, 08:52
Localisation : LYON

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par srourours » 09 juil. 2019, 23:58

Purée oui que c'était beau

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4762
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par micaela » 10 juil. 2019, 00:00

Ah oui, heureusement qu'il y avait les voix, parce que le projet est assez incohérent :
artistes en répétition chez une ex diva au I, répétition virant au jeu de rôle qui dérape au II, et version concert (mais faisant tout de même place à l'ex diva) au III, c'est un peu n'importe quoi.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
Piem67
Basse
Basse
Messages : 2103
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par Piem67 » 10 juil. 2019, 01:11

Alors moi, j'y étais à l'archevêché.

J'ai rien compris à ce spectacle… Si ce n'est le culte des divas, OK... Mafiltano touchante dans cette perspective. Il y avait de belles choses parfois scéniquement (mais effectivement, l'acte II dérape avec des actions incompréhensibles - on peut dire que ça devient n'importe quoi… - et il se passe beaucoup trop de choses sur scène pour qu'on puisse tout suivre - ne parlons pas de comprendre !) mais la logique, je la cherche toujours… enfin, non, je pense que demain je penserai à autre chose…

Musicalement, il y avait là aussi de très belles choses. Très beau Calleja (mais faut aimer la voix...), surtout au III. J'adore Markov mais Scarpia n'est pas son meilleur rôle je pense, je l'ai entendu bien plus convaincant dans l'opéra russe. Angel Blue, pour moi c'est une Liu égarée dans Tosca... très joli timbre, du beau chant mais la robe rouge est trop grande pour elle...

Rustioni efficace sans plus. J'ai un peu de mal à comprendre l'emballement que suscite ce chef… Ça me paraît excessif (un peu comme pour Sokhiev).

Spectacle foutraque donc ... tout comme le requiem de Mozart de la veille par Castellucci...

Heureusement, ce mercredi je vais écouter Salonen en concert… ! (Qui plus est au Grand théâtre de Provence, ce qui assurera un confort acoustique meilleur car il faut bien dire que la cour de l'archevêché n'a pas une acoustique formidable…)

dessoles
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 208
Enregistré le : 07 nov. 2004, 00:00

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par dessoles » 10 juil. 2019, 01:44

Comique raté? pédanterie assumée? les émotions du 3eme acte en concert ou, enfin, les voix se libèrent du ridicule des 2 premiers actes permettent de retrouver Tosca qui ne méritait pas,la pauvre,ce saccage! et pourtant,l'idee que l on devine ,de l'ancienne Diva se remémorant ses triomphes passés et voulant passer le flambeau n'était pas ridicule....mais quel désastre....rien ne tient debout et je mets au défi un jeune néophyte d'avoir compris quoi que se soit a moins d'avoir potache plusieurs jours victorien Sardou......on comprends qu'il y ait des places toujours libres désormais dans ce festival qui ,lentement, disparait dans des sables mouvants........je vais dimanche écouter radva et beczsala dans Luisa Miller a Barcelone....enfin!

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4762
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par micaela » 10 juil. 2019, 05:50

Concept confus auquel je peine moi aussi à trouver un sens. Pour la Carmen version Tcherniakov, à défaut de bien retrouver l'œuvre de Bizet, on comprenait au moins le concept du metteur en scène (la thérapie avec jeu de rôle destiné à relancer une libido en panne). Là, je cherche encore…
Mon scenario serait un peu différent du tien : une ex diva qui passe son temps à se remémorer ses succès passés, aidée par son majordome (référence à Sunset boulevard) a invité le casting d'une Tosca a répéter chez elle. Les choses finissent pas dégénérer , mais finalement la représentation a lieu (en version concert, alors pourquoi répéter aussi tous ces jeux de scène ?) devant la diva (qui semble se suicider à la fin du concert --aurait-elle prévu cette représentation comme baroud d'honneur, pour partir sur un coup d'éclat ?). Ca n'est pas très cohérent, mais le spectacle ne l'était pas non plus…
Donner lieu à des interprétations diverses peut être la preuve de la richesse d'un projet. Là, c'est surtout la preuve d'un grand n'importe quoi...
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12326
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par HELENE ADAM » 10 juil. 2019, 07:35

Je n'ai pas regardé l'acte 3, n'étant convaincue que par l'orchestre et son chef ce qui est un peu insuffisant pour se passionner pour une Tosca. les chanteurs ne déméritent pas globalement mais, l'opéra étant souvent donné, il existe pas mal de meilleures Tosca (surtout en ce moment) , de meilleurs Cavaradossi (notamment de ceux dont le chant est plus contrasté et plus coloré et moins souvent détimbré, tout en faisant beaucoup plus de nuances que Calleja dans CE rôle), et de meilleurs Scarpia. Je n'ai pas été touchée par les suggestions de Honoré pour cet opéra qui a un scénario de rêve pour un cinéaste ou pour un homme de théâtre et qui n'a nul besoin d'allusions incompréhensibles. J'ai décroché carrément avec la tête de SJB, je suppose en lisant Placido, que la robe ensanglantée posée à côté et le beau jeune homme nu que la Tosca âgée caresse, est aussi une allusion à Salomé...Je salue l'imagination du metteur en scène mais cela s'arrêtera là pour moi.... :cry:

PS : je répète que j'aurais préféré avoir les deux productions prévues à Orange en retransmission TV et notamment le Guillaume Tell qui est assez rare quand même en France (contrairement à Tosca...)
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Piem67
Basse
Basse
Messages : 2103
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par Piem67 » 10 juil. 2019, 07:40

La robe ensanglantée ne serait-ce pas Lucia ?
Et l'autre encore, Turandot ? (Mafiltano a chanté ça ?...)

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4762
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par micaela » 10 juil. 2019, 07:45

La robe ensanglantée, n'est ce pas tout simplement, comme le dit Hélène, celle de Salomé après avoir un peu trop "joué" avec la tête de Jochanaan ? (j'ai vu une mise en scène qui finissait comme ça, Salomé couverte du sang de Jochanaan). Et l'autre une allusion à la danse des sept voiles ?
Pour ce qui est de Malfitano et du beau jeune homme, désolée pour la trivialité du propos, mais j'ai surtout pensé "ben ,voilà que l'ex diva se paie un gigolo pendant que les artistes répètent"...Elle semblait (enfin son personnage de diva à la retraite) d ailleurs déjà vouloir se faire l'interprète se Mario pendant la supposée séance de torture -peut-être est-ce une forme de torture ?)
En tout cas, tout ça était hors sujet ou presque (on peut à la rigueur admettre le principe de la diva à la retraite qui se remémore -une dernière fois ?- sa carrière) et parasitait totalement l'interprétation.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
Piem67
Basse
Basse
Messages : 2103
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par Piem67 » 10 juil. 2019, 07:52

Oui pendant que Tosca négocie le prix avec Scarpia ("il prezzo")... tiré par les cheveux tout ca...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 77 invités