Wagner - Die Walküre - Daniel / Burbach - Bordeaux - 05/2019

Représentations
Répondre
Avatar du membre
Oylandoy
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 891
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Contact :

Wagner - Die Walküre - Daniel / Burbach - Bordeaux - 05/2019

Message par Oylandoy » 15 mai 2019, 15:31

Direction musicale, Paul Daniel
Mise en scène, Julia Burbach
Mise en scène, création vidéo, Tal Rosner
Réalisateur lumières, Eric Blosse
Costumes, Clémence Pernoud
Conception scénographique, Jon Bausor

Wotan, Evgeny Nikitin
Brünnhilde, Ingela Brimberg
Sieglinde, Sarah Cambidge
Siegmund, Issachah Savage
Hunding, Štefan Kocán
Fricka, Aude Extrémo
Gerhilde, Léa Frouté
Helmwige, Soula Parassidis
Ortlinde, Cyrielle Ndjiki Nya
Waltraute, Margarete Joswig
Siegrune, Victoire Bunel
Grimgerde, Marie-Andrée Bouchard-Lesieur
Rossweisse, Adriana Bignagni Lesca

Orchestre National Bordeaux Aquitaine (ONBA)

17, 20 et 23 mai 2019 Auditorium de L'Opéra

Image

Représentation du 17 mai 2019
Superbe Walkyrie à l’Auditorium de l’Opéra de Bordeaux, hier soir, avec un plateau digne des plus grandes maisons.
La soirée se déroulait à l’Auditorium, la fosse du Grand Théâtre ne pouvant contenir les 108 musiciens. L’an passé, déjà, Elektra avait été donnée ici, pour la même raison.

Image

La metteur en scène Julia Burbach a imaginé un décor unique et sobre, quelques plans inclinés la plupart du temps plongés dans l’obscurité, mais égayés à l’arrière-plan d’écrans sur lesquels étaient projetés des videos de Tal Rosner, illustrant l’action parfois (un arbre stylisé, une forêt, un loup, une montagne), non-figuratives souvent, ce que l’on peut regretter, et trouver lassant au fil du déroulement de l’action. En revanche, une solide direction d’acteurs, très précise et suivant l’action au plus près, permettait de coller parfaitement aux péripéties. Quelques idées judicieuses comme ce passage où Fricka prend la lance des mains de Wotan, avant de la lui lancer en retour !
Dès les premières secondes, on était saisi par le son splendide de l’Auditorium, magnifiant la musique de Wagner et… l’orchestre. Cet avantage considérable allait se révéler difficile à maîtriser, le chef adoptant un tempo rapide, et, l’enthousiasme des interprètes allant croissant, leur tendance à chanter forte allait s’accentuer, le summum étant atteint lors d’un tutti des huit walkyries (excellentes par ailleurs) … oreilles sensibles s’abstenir. De même, l’orchestre nuançait de moins en moins, le chef Paul Daniel laissant un nouveau forte sur le début du Leb wohl. Dommage, même s’il en faut plus pour masquer Evgeny Nikitin.

Image

Formidable plateau (excellence attribuée par certains commentateurs à Marc Minkowski et son carnet d’adresses) : Evgeny Nikitin (vu la semaine précédente en Gunther au Met) splendide Wotan, puissant, nuancé, touchant dans ses adieux à sa fille, capable de montrer de la colère, de l’ironie, du chagrin, une performance d’acteur en sus de celle du chanteur, Issachah Savage en Siegmund, à la très belle projection, des mezzo-forte appréciables, une belle vaillance (très beau Winterstürme), Sarah Cambidge (une découverte !) merveilleuse Sieglinde, à la voix (très) sonore et claire, Aude Extremo en Fricka délicieusement effrayante et Štefan Kocán un Hunding à la superbe voix de basse très puissante et claire pourtant, bon acteur lui aussi. Ingela Brimberg, en Brünnhilde, se révèle beaucoup moins à l’aise vocalement que l’année dernière en Elektra ici-même. Malgré une vaillance certaine et un réel effort d’interprétation, un manque d’ampleur, quelques aigus un peu durs allaient entraîner une fatigue sensible à la fin de l’acte III, qui n’empêchait toutefois pas un très beau duo Brünnhilde-Wotan.
Applaudissements nourris et enthousiastes d’un public conquis depuis longtemps aux charmes de la musique de Wagner, et qui gardera en mémoire le duo Fricka-Wotan, et la célèbre chevauchée, très réussie…
Jean Yves Courtiau

Image
la mélodie est immorale
Nietzsche

Avatar du membre
Oylandoy
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 891
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Contact :

Re: Wagner - Die Walküre - Daniel / Burbach - Bordeaux - 05/2019

Message par Oylandoy » 19 mai 2019, 14:51

Image
Photos Eric Bouloumié
la mélodie est immorale
Nietzsche

Avatar du membre
Oylandoy
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 891
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Contact :

Re: Wagner - Die Walküre - Daniel / Burbach - Bordeaux - 05/2019

Message par Oylandoy » 19 mai 2019, 14:55

Mon CR ci-dessus.
la mélodie est immorale
Nietzsche

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Baidu [Spider], Google [Bot] et 37 invités