Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Représentations
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20658
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par JdeB » 07 juin 2019, 09:00

Nicolas Cavallier n'est pas plus sous-distribué en Sacristain que Véronique Gens ne l'était en Hécube des Troyens sur cette même scène...
oui, c'est un artiste passionnant mais qui n'a jamais eu une grande carrière. Cela fait 20 ans qu'il chante les seconds et troisièmes rôles à l'ONP où il fut tout de même Arkel...
Il faut aller en province pour l'entendre dans des premiers plans comme les 4 méchants des Contes d'Hoffmann à la rentrée à Bordeaux (je ferai le voyage)
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13692
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par PlacidoCarrerotti » 07 juin 2019, 09:10

sopranolove a écrit :
06 juin 2019, 15:49
J'ai lu que Nicolas Cavallier chantait le Sacristain ? Est-ce vrai ? Dans ces cas là je ne comprends pas pourquoi sous-distribuer ainsi un tel artiste ? Je l'aurais plutôt imaginé en Angelotti ... Ou même, quand je lis que le Scarpia de la distribution y était inintéressant et fade, pourquoi ne pas avoir donné ce rôle à Nicolas Cavallier ? Il y aurait été vraiment très intéressant ! En plus de ses dons de chanteurs, c'est en effet un artiste passionnant, qui, de basse chantante, est devenu un véritable baryton basse qui peut chanter aussi bien Zaccaria et Philippe II que le Hollandais Volant. J'espère que le successeur de Lisner y pensera.
Cavallier est un bel artiste que j’ai beaucoup de plaisir à entendre dans des rôles importants, mais dans des salles comme Favart. Bastille, c’est trop grand pour lui.
Et il n’était pas particulièrement exceptionnel en sacristain.
"À force de tout voir on finit par tout supporter… À force de tout supporter on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer on finit par tout accepter… À force de tout accepter on finit par tout approuver !" (Saint Augustin)

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4573
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par micaela » 07 juin 2019, 09:35

De plus, Angelotti est un rôle de basse. Je ne vois pas pourquoi Cavallier, qui, de son propre aveu, vu son évolution vocale (voir interview sur un autre site) , se dirige vers les rôles de baryton basse, voire de baryton (son prochain grand rôle (en plus des 4 méchants des Contes d'Hoffmann) est le rôle-titre du Démon, un rôle prévu pour un baryton), irait rechercher un rôle de basse. Même en tenant compte du fait que les distributions se font longtemps à l'avance .
Quant à Lucic (l'interprète de Scarpia dans cette série de Tosca), on le trouve un peu terne (qu'il chante Germont, Gérard (Andrea Chénier) Rigoletto ou Scarpia, ça sonne effectivement un peu terne, toujours pareil, mais personnellement, après l'avoir entendu live dans ce rôle, j'ai trouvé la voix très belle. Il faudrait juste qu'il fasse des efforts côté , disons, théâtral (c'est bien de chanter toutes les notes, et d'avoir une belle voix, c'est encore mieux de vraiment incarner son personnage); il a une certaine cote, puisqu'il se produit régulièrement sur les grandes scènes (ROH, Bastille, Met).
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Christophe2017
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 194
Enregistré le : 09 mai 2018, 15:40

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par Christophe2017 » 07 juin 2019, 11:34

" il a une certaine cote, puisqu'il se produit régulièrement sur les grandes scènes (ROH, Bastille, Met)".... oui , il a une certaine cote mais les moyens se dégradent (je garde un horrible souvenir de son Comte de Luna en juillet dernier tant il a chanté trop bas tout la soirée)...et les théâtres mettent quelques saisons à réagir ....

sopranolove
Ténor
Ténor
Messages : 593
Enregistré le : 16 avr. 2014, 14:17

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par sopranolove » 07 juin 2019, 12:42

Je parlais d'un Scarpia un peu terne au point de vue scénique, pas vocalement.
Mais Jérôme, Nicolas Cavallier fait une belle carrière, et si elle n'est pas vraiment une grande carrière, c'est au point de vue médiatique ! Le talent est là, la présence, les très beaux moyens vocaux, la diction, l'allure... Mais s'il chante beaucoup de seconds plans, c'est un peu ce qui est le lot des "clés de fa", quelque soient leur nationalité, leur répertoire... Ce sont les compositeurs qui leur ont donnés peu d'opportunités pour être à égalité avec les bien aimés sopranos et ténors ! Ne serait ce que par la durée. On peut être un Colline éblouissant, émouvant, qui fait pleurer des rivières après son air du manteau, jamais on n'aura le triomphe public de Rodolphe et de Mimi... Cavallier a d'ailleurs débuté en 1991, a commencé lentement (un peu comme Alain Fondary) et a misé sur la durée. Ce n'est pas une comète... Et pour lui, comme pour beaucoup d'autres basses, ou baryton basses, l'épanouissement de la carrière et l'accomplissement artistique se font au fil des années... Et ce n'est pas sa faute si nos directeurs de l'Opéra ont daigné connaître son existence tardivement. Méphisto, Don Quichotte, Philippe II, le Hollandais, les quatre diables, Scarpia (il l'a chanté à l'étranger) et demain Le Démon (bienheureux bordelais...)... Ce ne sont pas de petits rôles ! Et l'un de ses rêves, c'est Golaud et Claggart, le salaud de Billy Budd. J'ai une phrase en tête, qui résume bien le statut qui est le sien, et qui s'appliquait à Ghiaourov, dans un ancien numéro des années 60 d'Opéra, quand l'auteur, Alain Chedorge passait en revue les chanteurs de la Scala dans les années 60 : "Un Ghiaourov n'a que le tort d'exercer dans une tessiture peu propice au délire public, surtout en Italie..." Et encore, il n'évoquait pas les médias, leur poids étant encore inexistant à l'époque. Un chanteur à la voix grave peut faire une grande carrière qualitativement parlant, sans avoir la notoriété, la popularité de nos bien aimés sopranos et ténors... A méditer !

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20658
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par JdeB » 07 juin 2019, 14:15

Il n'y a vraiment que toi pour rapprocher les carrières de Ghiaurov et de Cavalier.....
Je voulais juste dire que Cavallier malgré ses belles qualités n'a jamais chanté de grands rôles sur de grandes scènes.

Oui jirai aussi à Bordeaux pour Le Démon
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4573
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par micaela » 07 juin 2019, 19:53

Oui, la comparaison avec Ghiaurov , vu la carrière de ce dernier, c'est plutôt bizarre. Et cette carrière (et celle d'autres basses ou barytons basses) contredit la déclaration de sopranolove sur leur manque de notoriété par rapport aux ténors et sopranos (et les mezzos alors ?). Il y a tout de même nombre d'opéras, qui leur offrent de très beaux et grands rôles (ou courts, mais essentiels comme le Commandeur). Quant aux barytons, ils sont plutôt bien servis. D'autre part, la phrase sur Ghiaurov citée par sopranolove s'appliquait à un cas très précis, la place de ce dernier parmi les chanteurs se produisant alors à la Scala, compte tenu en partie de la place tenue par sa tessiture dans les opéras proposés à la Scala. Rappelons tout de même qu'il tenait en 1966 la partie de basse dans le Requiem de Verdi dirigé par Karajan, enregistré à la Scala, aux côtés de Leontyne Price et Fiorenza Cossotto. Pavarotti n'était alors qu'un second choix, remplaçant Bergonzi malade, car il était encore loin d'être la star qu'il devint plus tard. Ghiaurov, lui , était déjà bien connu.
Quand à Lucic (que je n'ai pas trouvé si mauvais vocalement le soir où je l'ai entendu), quand je parlais de travailler le côté théâtral pour que ce soit moins terne et passe-partout quel que soit le rôle, je pensais à son interprétation vocale , et non à son jeu d'acteur.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13692
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par PlacidoCarrerotti » 08 juin 2019, 11:36

Christophe2017 a écrit :
07 juin 2019, 11:34
" Lucic a une certaine cote, puisqu'il se produit régulièrement sur les grandes scènes (ROH, Bastille, Met)".... oui , il a une certaine cote mais les moyens se dégradent (je garde un horrible souvenir de son Comte de Luna en juillet dernier tant il a chanté trop bas tout la soirée)...et les théâtres mettent quelques saisons à réagir ....
Je ne comprends pas cette omniprésence. Il chante toujours un peu plat, voire faux (dans le dernier duo de la Forza par exemple). Il a le charisme d’un bivalve. Sa voix n’est pas d’une puissance remarquable (il était couvert dans le Te Deum). Il joue comme une brique, il est moche et le timbre est laid.

J’espère qu’il reverse 99% de son cachet à son agent pour qu’il le place de préférence.

Sa seule qualité, du point de vue du théâtre qui l’emploie, c’est sa stabilité : il n’annule jamais.
C’est pour moi son principal défaut.
"À force de tout voir on finit par tout supporter… À force de tout supporter on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer on finit par tout accepter… À force de tout accepter on finit par tout approuver !" (Saint Augustin)

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1721
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Gross-Paris

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par Hiero von Stierkopf » 08 juin 2019, 13:40

Je suis d'accord et il est globalement inévitable au cours d'une saison puisqu'il chante sur les principales scènes.
Jamais je ne me déplace pour lui mais je le croise beaucoup chaque saison, il fait partie du package.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

elisav
Baryton
Baryton
Messages : 1707
Enregistré le : 18 juin 2012, 23:00

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par elisav » 08 juin 2019, 14:35

De janvier 2018 à juillet 2020, Lucic aura chanté 11 rôles dans 21 séries de représentations, sur les scènes du Met, de Chicago, du ROH, de l'ONP, de Vienne, de Munich, du DOB, de Francfort, revenant régulièrement chanter sur chacune de ces scènes. Tout ça en deux ans et demi !
Le proverbe qui dit que l'on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps ne semble pas s'appliquer à Lucic.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 79 invités