Massenet - Manon - Minkowski/Py- OC - 05/2019

Représentations
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13918
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Massenet - Manon - Minkowski/Py- OC - 05/2019

Message par PlacidoCarrerotti » 12 mai 2019, 12:28

Bernard C a écrit :
12 mai 2019, 12:12
srourours a écrit :
12 mai 2019, 11:56
Manon poétique ? Non mais le roman de l'abbé Prévost est des plus sulfureux ! Il ne faut pas oublier qu'à sa parution il se distribuait sous le manteau enfin. Alors certes Massenet l'edulcore presque absolument, lui superposant une esthétique très bourgeoise, pétrie des moeurs hypocrites de l'époque, ce qui n'a rien à voir avec le roman originel. Bref Manon, ce n'est pas une amourette. Chez Prévost ça sent le souffre.
Ceci dit c'est bien Manon de Massenet qui est le sujet de l'opéra.

( Et quand on en montre les rouages exacts , comme la mise en scène de Pelly y reussit assez bien , c'est une œuvre aux vertus politiques assez subversives.
C'est beaucoup plus efficace, pour dire des choses profondes sur l'aliénation, que les dérisoires provocations à la mode des fantasmes sexuels contemporains faits pour exciter la bourgeoisie de notre temps .)

Bernard
Qu'il s'agisse de Prévost ou de Massenet, ça ne se passe pas chez les putes.

Quant à dire que l'oeuvre littéraire sent le souffre, c'est extrêmement exagéré AMHA, a minima.
Ce qui m'avait le plus frappé à la lecture de cette oeuvre, c'est l'absolu mystère qui entoure Manon : du fait du procédé narratif, on ne sait jamais ce qu'elle pense, sa parole est rare... Il est amusant aussi de voir qu'aucun des opéras inspirés de l'ouvrage n'arrive à évoquer la totalité des péripéties.
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

faustin
Basse
Basse
Messages : 2884
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

Re: Massenet - Manon - Minkowski/Py- OC - 05/2019

Message par faustin » 12 mai 2019, 15:46

Bernard C a écrit :
12 mai 2019, 12:12
Ceci dit c'est bien Manon de Massenet qui est le sujet de l'opéra.

( Et quand on en montre les rouages exacts , comme la mise en scène de Pelly y reussit assez bien , c'est une œuvre aux vertus politiques assez subversives.
C'est beaucoup plus efficace, pour dire des choses profondes sur l'aliénation, que les dérisoires provocations à la mode des fantasmes sexuels contemporains faites pour exciter la bourgeoisie de notre temps .)

Bernard
Les rouages exacts? Je ne vois pas trop ce qui est exact dans la mise en scène de Py . L'hôtel de passe est une invention. L'épisode Saint Sulpice quand on ne le situe pas à son époque n'a aucun sens. Je ne vois pas quelles sont les vertus politiques ou subversives (le grand mot!) de l'oeuvre du moins pour notre époque car elle n'a aucune actualité. Les malheurs qui arrivent à Manon et au chevalier ne risquent pas de survenir à notre époque. La liberté sexuelle et l'Etat de droit ont quand même fait quelques progrès. Je sais que le client d'une prostituée est passible d'une amende mais on ne pourrait pas faire un opéra avec ça.

Je ne sais pas trop qui est vraiment excité par les simulacres de partouzes que j'ai trouvés ridicules. Le public de l'Opéra Comique est âgé. J'imagine mal que ça excite quelque spectateur.

Des choses profondes sur l'aliénation? Oui on peut dire qu'une femme vénale est aliénée, et aussi dire le contraire. Mais ça n'a rien de nouveau.

Faustin

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10361
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Massenet - Manon - Minkowski/Py- OC - 05/2019

Message par Bernard C » 12 mai 2019, 15:55

J'ai écrit Pelly, Faustin... :wink:
Pas Py.

Bernard
"nul être ne va au néant considérant la certitude de sa mort et l'incertitude de son heure" . Léonard au Clos-Lucé

juste pour vous :
https://youtu.be/BWBFzDENf08

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12483
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Massenet - Manon - Minkowski/Py- OC - 05/2019

Message par HELENE ADAM » 12 mai 2019, 16:47

Bon en même temps aller voir une mise en scène de Py en espérant voir du Fragonard, c'est une drôle d'idée :lol:

PS : ceci dit je n'ai pas été super emballée, ni par Petibon, ni par Antoun, ni même par Minkowski...
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

faustin
Basse
Basse
Messages : 2884
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

Re: Massenet - Manon - Minkowski/Py- OC - 05/2019

Message par faustin » 12 mai 2019, 21:49

Bernard C a écrit :
12 mai 2019, 15:55


J'ai écrit Pelly, Faustin... :wink:
Pas Py.

Bernard
Ah oui. Autant pour moi. Oui je l'ai vue aussi, en rediffusion la mise en scène de Pelly. Oui elle est très bien . Elle sera redonnée la saison prochaine.

Faustin

faustin
Basse
Basse
Messages : 2884
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

Re: Massenet - Manon - Minkowski/Py- OC - 05/2019

Message par faustin » 12 mai 2019, 21:56

HELENE ADAM a écrit :
12 mai 2019, 16:47

Bon en même temps aller voir une mise en scène de Py en espérant voir du Fragonard, c'est une drôle d'idée

Pas de contradiction de ma part puisque je dis bien que cet opéra n'est pas pour lui.

Faustin

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20818
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Massenet - Manon - Minkowski/Py- OC - 05/2019

Message par JdeB » 13 mai 2019, 08:30

faustin a écrit :
12 mai 2019, 11:46
Manon de Jules Massenet d'après le roman de l'Abbé Prévôt est un opéra qui, sur un sujet sulfureux est plein de grâce d'élégance et de finesse. Je me demande pourquoi cette œuvre n'aurait pas droit à une mise en scène élégante gracieuse sensuelle qui s'inspirerait, par exemple, de Fragonard.
C'était le cas de la production de Nadine Duffaut qui a beaucoup voyagé dans nos provinces (Nice, Avignon, Reims, Massy, Vichy, ...) avec P. Ciofi / N. Manfrino et G. Kunde/F. Laconi
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13918
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Massenet - Manon - Minkowski/Py- OC - 05/2019

Message par PlacidoCarrerotti » 14 mai 2019, 08:09

Est-ce que la version est complète où s'agit-il d'une énième version abrégée ? Par exemple, est-ce que l'acte I se termine par le duo, ou bien les autres protagonistes interviennent-ils pour commenter le vol de la voiture ?
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Christophe2017
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 219
Enregistré le : 09 mai 2018, 15:40
Localisation : Lille

Re: Massenet - Manon - Minkowski/Py- OC - 05/2019

Message par Christophe2017 » 14 mai 2019, 09:18

PlacidoCarrerotti a écrit :
14 mai 2019, 08:09
Est-ce que la version est complète où s'agit-il d'une énième version abrégée ? Par exemple, est-ce que l'acte I se termine par le duo, ou bien les autres protagonistes interviennent-ils pour commenter le vol de la voiture ?
C'est une version très complète: la premier acte est entier, y compris le finale après la fuite de Manon et de Des Grieux. Sinon, l'air de Guillot de Mortfontaine est coupé , ainsi qu'une partie du ballet .
C'est la version la plus complète entendue à l'Opéra-Comique depuis son retour dans la Salle Favart.

VivaLaMamma
Messages : 43
Enregistré le : 14 nov. 2018, 11:37

Re: Massenet - Manon - Minkowski/Py- OC - 05/2019

Message par VivaLaMamma » 15 mai 2019, 10:27

J'ai vu le spectacle lundi 13 mai.

Concernant la mise en scène, j'ai regretté que Py fasse de Manon une prostituée dès le départ de l’œuvre, nous privant d'une partie de l'évolution du personnage et de sa découverte des plaisirs. Ici, pas de jeune oie blanche découvrant la vie !
Pour le reste, c'est comme quasiment toujours chez Py réalisé avec beaucoup d'intelligence et de cohérence, une scénographie virtuose et une direction d'acteurs fouillée. Et quelques images d'une grande beauté visuelle : l'adieu à la table de Manon tenant une boule disco, l'air de Des Grieux au III avec ses fantasmes en ombres chinoises, la scène dépouillée pour la mort de Manon.
On déplorera quelques "effets" trash qui viennent grossir le trait de façon inutile, mais rien de scandaleux.

Patricia Petibon bouleverse en Manon. Avec un regard parfois halluciné, elle campe une femme complexe et perverse, aux multiples facettes et d'une aisance scénique confondante.
Vocalement, malgré un extrême aigu parfois tiré (était-elle souffrante ? elle est venue saluer avec une étole autour du cou et semblait assez fermée), la soprano séduit par une diction et style magnifiques, un chant émouvant et engagé et un travail sur le texte fascinant (sa mort m'a tiré les larmes).

Je ne comprends pas les critiques sur Frédéric Antoun : on tient là un beau ténor demi-caractère qui fait merveille dans ce rôle. Chant sensible et nuancé, aux mâles accents quand il le faut et avec une belle présence et un physique parfaitement crédible.
Certes, la puissance est limitée mais parfaitement adaptée à une salle comme Favart.

Lescaut parfait de Jean-Sébastien Bou, tant dans le jeu que dans le chant. Les seconds rôles sont impeccables, avec une mention pour le Guillot inquiétant de Damien Bigourdan, et le trio charmant des coquettes.

Direction vive et pleine d'intentions de Marc Minkowski, et des Musiciens du Louvre qui le suivent avec enthousiasme et précision.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 99 invités