Adam - Le Postillon de Longjumeau - Rouland/Fau - OC - 03-04/2019

Représentations
Répondre
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20661
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Adam - Le Postillon de Longjumeau - Rouland/Fau - OC - 03-04/2019

Message par JdeB » 28 mars 2019, 12:40

Direction musicale Sébastien Rouland
Mise en scène Michel Fau
Décors Emmanuel Charles
Costumes Christian Lacroix
Lumières Joël Fabing
Maquillage Pascale Fau
Assistante musicale Stéphanie-Marie Degand
Assistant costumes Jean-Philippe Pons
Chef de chant Cécile Restier

Chapelou / Saint-Phar Michael Spyres
Madeleine / Madame de Latour Florie Valiquette
Le marquis de Corcy Franck Leguérinel
Biju / Alcindor Laurent Kubla
Rose Michel Fau
Louis XV Yannis Ezziadi
Bourdon Julien Clément

Chœur accentus / Opéra de Rouen Normandie
Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie

Nouvelle production Opéra Comique
Coproduction Opéra de Rouen Normandie

Paris, salle Favart, le 3 avril 2019.

Voici ce qu’on peut lire dans la Revue et Gazette musicale de Paris du dimanche 16 octobre 1836 relatant la création mondiale de ce Postillon qui avait eu lieu trois jours auparavant au Comique.
« Le Postillon a complétement réussi. Ce succès est mérité. La pièce est assez gaie et ne manque pas d’esprit dans le dialogue. (…) M. Adam a écrit (…) une de ses plus jolies partitions. ». Le critique, anonyme, déplore seulement la faiblesse du grand air de l’héroïne « cela n’a ni forme, ni style, ni couleur » tout en s’empressant de préciser « que la plupart des autres morceaux sont fort bien écrits, souvent plein de verve et d’excellent comique. » Il avoue sa perplexité face au trio « Pendus ! pendus ! » du dernier acte en affirmant que deux mois plus tôt Berlioz lui avait montré un sextuor inédit dans lequel les « mêmes mots ont amené les mêmes combinaisons musicales » ! et s’étonne aussi qu’Adam ait pu présenter au public deux créations en l’espace de « quinze jours » (sic). En effet, son ballet La Fille du Danube avait vu le jour le 21 septembre précédent à l’Opéra.

Dans le sillage immédiat de cette création triomphale, Le Postillon de Lon(g)jumeau a connu une carrière fulgurante dans toute l’Europe. Dès l’année suivante, il triomphe à Anvers, Bruxelles, Amsterdam, Londres, Berlin, Prague, Vienne, Budapest, Copenhague, …tandis que l’ouvrage franchit l’Atlantique en 1840 où le public new yorkais peut l’applaudit d’abord dans une version anglaise mais dès 1843 dans l’original français. Il en fut de même à Rio en 1846.
La ville de Longjumeau l’a monté en 1903 pour le centenaire d’Adam, en 1936 pour célébrer le centenaire de l’opéra et en mai 2004 dans la production proposée à Dijon un mois plus tôt.
L’ouvrage s’est maintenu à l’affiche en Allemagne durant tout le XXième siècle et a connu quelques exhumations en langue originale dans les années 1970 avec Charles Burles (Arles, Marseille et Nancy en 1971, Dijon et Avignon en 1974, Rouen, Gand et Toulouse en 1975, Limoges en 1977) puis en décembre 1989 à Genève dans une production de Nina Companeez et à Dijon fin mars 2004.

La nouvelle production de Michel Fau, saturée de couleurs et de kitsch, ressemble à un remake de Monsieur Beaucaire, le film muet avec Rudolph Valentino, colorisé par Pierre&Gilles. On peut songer aussi à une version baroquissime de la Lulu de Berg selon Py ou à une version flashy de la Manon Lescaut de Puccini façon Carsen. Le metteur en scène-acteur y fait merveille dans le rôle parlé de Rose, travesti dans une immense robe à panier rouge vif dans le style de celle dessinée par Pier Luigi Pizzi pour l’Armide de Gluck à la Scala (1996) ou de celle de Manon dans la production Deflo à Bastille (citée par Py dans sa propre Manon de Genève très bientôt reprise ici), modèle devenu donc iconique d'un certain XVIII ième d'opéra. Christian Lacroix, présent dans la salle, se montre ici au sommet de son art, avec un clin d’œil aux spectacles de Benjamin Lazar pour ce qui est de la troupe chantante de l'Académie royale de musique.

La distribution vocale n’appelle que des éloges. Elle est bien évidemment dominée par un Michael Spyres dans une forme éblouissante, dont la voix de miel aux reflets mordorés de muscat de Beaume de Venise est aussi délectable que sa virtuosité des hautes sphères, son art des nuances et ses phrasés ductiles qui sont autant de caresses. Révélation de la soirée, la jeune soprano québécoise Florie Valiquette s’avère aussi excellente chanteuse que comédienne. Franck Léguerinel brule les planches en Marquis de Corcy, sourcier de voix pour son roi et rival du premier ténor de sa troupe, et réussit à mourir de jalousie, de rage, de dépit et de honte (après le second (re)mariage de Saint-Phar) d’une manière électrisante. Laurent Kubla, bien connu du public liégeois, est aussi convaincant en coq de village éconduit par plus beau que lui qu’en coryphée emphatique.

Sébastien Rouland contribue au triomphe de la soirée par sa direction sûre, habile et enlevée tandis que le chœur Accentus se montre à la hauteur de sa grande réputation.

Le Tout Paris s’était donné rendez-vous hier soir au Comique. Citons, outre Christian Lacroix déjà mentionné, Natacha Polony, Élisabeth Lévy, Plantu, Jean-François Kahn, Julien Behr et l’immense Michel Bouquet. Florian Sempey, particulièrement sensible à l’humour de grand acteur du muet de Fau, a tellement ri, d’un rire hénaurme et tellurique, que la contagion était aussi fulgurante qu’irrésistible sur le public, ultra-chic, de la corbeille.

Jérôme Pesqué.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12150
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Adam -Le Postillon de Lonjumeau- Rouland/Fau- OC- 03 & 04/2019

Message par HELENE ADAM » 29 mars 2019, 15:57

Informations pour les spectateurs du Postillon de Lonjumeau

Ne manquez pas les avant-spectacles prévus pour vous. L'entrée est libre sur présentation du billet 45 min. avant la représentation :
- Les clés du spectacle, salle Bizet (avec Agnès Terrier :wink: )
- Chantez Le Postillon de Lonjumeau, Foyer Favart

Durée du spectacle : environ 2h45, sans entracte.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

veniziano
Ténor
Ténor
Messages : 525
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00

Re: Adam -Le Postillon de Longjumeau- Rouland/Fau- OC- 03 & 04/2019

Message par veniziano » 29 mars 2019, 16:28

Non je rectifie , il y a bien un entracte.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12150
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Adam -Le Postillon de Lonjumeau- Rouland/Fau- OC- 03 & 04/2019

Message par HELENE ADAM » 29 mars 2019, 17:02

veniziano a écrit :
29 mars 2019, 16:28
Non je rectifie , il y a bien un entracte.
J'ai recopié le mail que j'ai reçu à l'instant de l'opéra comique...et qui indique "sans entracte".

PS : c'est Lonjumeau sans "g". :wink:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20661
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Adam -Le Postillon de Longjumeau- Rouland/Fau- OC- 03 & 04/2019

Message par JdeB » 29 mars 2019, 17:17

Ah bon ?

http://www.lefigaro.fr/musique/le-posti ... e-20190329

je trouve les deux orthographes pour Longjumeau même si l'OC a opté pour l'absence de g dans mon dico de chez Fayard, c'est un g aussi, comme dans Le Figaro, etc
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20661
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Adam -Le Postillon de Longjumeau- Rouland/Fau- OC- 03 & 04/2019

Message par JdeB » 29 mars 2019, 17:29

veniziano a écrit :
29 mars 2019, 16:28
Non je rectifie , il y a bien un entracte.
Oui après le premier acte
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4581
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Adam -Le Postillon de Longjumeau- Rouland/Fau- OC- 03 & 04/2019

Message par micaela » 29 mars 2019, 17:45

JdeB a écrit :
29 mars 2019, 17:17
Ah bon ?

http://www.lefigaro.fr/musique/le-posti ... e-20190329

je trouve les deux orthographes pour Longjumeau même si l'OC a opté pour l'absence de g dans mon dico de chez Fayard, c'est un g aussi, comme dans Le Figaro, etc
J'ai pensé que c'était peut-être une question de variation d'orthographe suivant les époques. Comme pour Sète, qui s'écrivait Cette jusqu'au début du XXème siècle , mais je n'ai rien trouvé à ce sujet.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13693
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Adam -Le Postillon de Longjumeau- Rouland/Fau- OC- 03 & 04/2019

Message par PlacidoCarrerotti » 29 mars 2019, 17:52

micaela a écrit :
29 mars 2019, 17:45
JdeB a écrit :
29 mars 2019, 17:17
Ah bon ?

http://www.lefigaro.fr/musique/le-posti ... e-20190329

je trouve les deux orthographes pour Longjumeau même si l'OC a opté pour l'absence de g dans mon dico de chez Fayard, c'est un g aussi, comme dans Le Figaro, etc
J'ai pensé que c'était peut-être une question de variation d'orthographe suivant les époques. Comme pour Sète, qui s'écrivait Cette jusqu'au début du XXème siècle , mais je n'ai rien trouvé à ce sujet.
Pareil. En browsant, on trouve des partitions anciennes avec ou sans g. Le plus ancien que j'ai trouvé, c'est une estampe de 1837 (soit un an après la création) où il est écrit Lonjumeau.
"À force de tout voir on finit par tout supporter… À force de tout supporter on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer on finit par tout accepter… À force de tout accepter on finit par tout approuver !" (Saint Augustin)

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4581
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Adam - Le Postillon de Longjumeau - Rouland/Fau - OC - 03-04/2019

Message par micaela » 29 mars 2019, 18:12

J'ai juste trouvé que la ville de Longjumeau (ainsi que celle de Chilly-Mazarin) , comme un certain nombre de communes françaises avait un lien historique avec la famille princière de Monaco, les Grimaldi Matignon et qu'il existait même une association regroupant ces communes (en fait, je ne connaissais que l'histoire de la commune de Matignon). On en apprend tous les jours...
http://www.longjumeau.fr/Decouvrir-la- ... ongjumeau
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12150
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Adam - Le Postillon de Lonjumeau - Rouland/Fau - OC - 03-04/2019

Message par HELENE ADAM » 29 mars 2019, 18:51

J'ai spontanément adopté l'orthographe de l'OC, puisque cela se joue là. Mais peu importe.
Par contre il me semble que cette fausse information donnée par l'OC dans son mail (c• Durée du spectacle : environ 2h45, sans entracte. ) n'est pas la première erreur de ce genre. Je leur ai signalée, ce n'est pas la peine de donner aux spectateurs un timing s'il est erroné...
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 78 invités