Récital A. Boudeville/S. Teboul- Bordeaux- 6/02/2019

Représentations
Répondre
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20478
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Récital A. Boudeville/S. Teboul- Bordeaux- 6/02/2019

Message par JdeB » 07 févr. 2019, 10:44

Cinq mélodies populaires grecques de Ravel
Les Nuits d'été de Berlioz

Bis
La romance à la lune de Rusalka (Dvorak)
air de la mort de Liu de Turandot (Puccini)

Angélique Boudeville, soprano
Sophie Teboul, piano

Bordeaux, le 6 février 2019

L'Opéra de Bordeaux propose un cycle de concerts courts et à prix très doux (10 euros, tarif unique!) à midi trente qui met en valeur de jeunes espoirs du chant, majoritairement français, à savoir, cette saison, Ambroisine Bré, Alexandre Duhamel, Marc Mauillon ainsi que le fantastique ténor Pene Patti.

Angélique Boudeville a d'abord reçu une formation de clarinettiste avant d'aborder l'étude de l'art lyrique à Florence puis à Berne tout en obtenant une maîtrise de musicologie en Bourgogne.
Elle intègre la l'Académie de l'Opéra de Paris en septembre 2017 et a remporté l'an dernier le Deuxième Prix des Voix Nouvelles ainsi que le Prix du Public et celui décerné par les Opéras suisses.
De tous les lauréats de l'édition 2018 (dont Anas Séguin applaudi hier soir dans ce même Grand Théâtre en Figaro), c'est elle qui possède la voix la plus opulente et le timbre le plus rare, le talent le plus mûr.

Après avoir eu un peu de mal à rentrer vraiment dans le concert avec des Mélodies populaires grecques avares de couleurs, placidement phrasées et à l’interprétation encore bien inaboutie, elle nous a éblouis dans les Nuits d'étéavec une diction limpide, une ligne de chant noble et ductile, un registre grave somptueux, beaucoup de rondeur et d'homogénéité, un aigu très facile et irradiant.

Elle fait merveille aussi dans le romance à la lune, fraîche, lumineuse, poétique, et nous émeut profondément dans la mort de Liu, très engagée mais sans aucun cabotinage intempestif.

On a hâte de la retrouver la saison prochaine dans Les Pécheurs de perles à Compiègne ou à la Philharmonie de Paris et, en duo avec Alexandre Duhamel, à l'Elephant Paname.

Jérôme Pesqué
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 33 invités