Scarlatti - Il Primo Omicidio - Jacobs/Castellucci - ONP - 01-02/2019

Représentations
houppelande
Ténor
Ténor
Messages : 593
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: Scarlatti – Il primo omicidio – Jacobs/Castellucci – ONP – 01 & 02/2019

Message par houppelande » 29 janv. 2019, 16:00

ferruccio a écrit :
28 janv. 2019, 22:33
Efemere a écrit :
27 janv. 2019, 18:53
HELENE ADAM a écrit :
27 janv. 2019, 10:31
C'est Il "primo" et pas Il "primio", et a priori sans majuscule, comme dans le corps de la présentation tout simplement.
Du point de vue de l'orthotypographie, ce serait primo.
Sinon, dans le livret du coffret de CD « Sacred Music », on trouve la mention suivante, « La partition autographe (...) porte la mention : “Il primo omicidio, Oratorio a 6 voci… Venezia, Gennaio 1707” », et c'est également primo dans le titre du double CD HMC 901649.50.
Sauf que la transcription HM n'est en rien rigoureuse, puisque la partition autographe porte bien en fait :
Il Primo Omicidio
Oratorio a 6 voci

comme tout un chacun peut le vérifier ici https://imslp.org/wiki/Special:ReverseLookup/384499
C'est un détail sans grande importance, mais je crois que la partition autographe n'est en rien un modèle de rigueur typographique pour deux raisons : elle est manuscrite et comporte pas mal d'irrégularités tout au long ; secundo, les conventions typographiques ont bien changé depuis l'époque de cette partition.
Déjà, il faudrait savoir quelle convention utiliser dans un texte en français citant une œuvre étrangère, tout en sachant qu'en français même, il y a plusieurs écoles d'écriture des titres d’œuvres ! La règle française la plus usuelle dit :
Quand le nom d'un journal ou d'une revue ainsi que le titre d’une œuvre littéraire ou artistique commence par un article défini, on met une majuscule à l'article défini initial et au premier substantif (jamais au second).
Note 1. – Lorsqu’un adjectif ou un adverbe (ou les deux) précède le nom, on met une majuscule à l’article défini, à l’adjectif (et à l’adverbe) et au premier nom.
Le Nouvel Observateur (magazine)
La Libre Belgique (journal)
Les Plus Belles Années de ma vie (roman)
Note 2. – Lorsque le titre est composé seulement d'un adjectif suivi d'un substantif, et ce, sans article défini, on met la majuscule initiale aux deux termes.
[...]
Note 3. – Lorsque le titre est formée d’une phrase ou d’une proposition (avec un sujet et un verbe), seul le premier mot prend la majuscule initiale.
[...]
http://www.axl.cefan.ulaval.ca/monde/regles-2TITRES.htm

Donc, selon la règle française, c'est bien Il Primo Omicidio.

En revanche, je crois qu'en italien moderne, on est plutôt pour l'abandon des majuscules, et le titre de l’œuvre serait bien Il primo omicidio. On a souvent l'habitude de respecter en français la convention typographique étrangère pour les titres cités, mais pas toujours !

Bref tout le monde a raison !

Dernière solution, pas recommandable, mais qui évite de se mouiller, écrire tout en majuscule, comme sur la page de titre de la première édition imprimée, IL PRIMO OMICIDIO :
https://books.google.fr/books?id=DfF0JW ... &q&f=false

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13785
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Scarlatti – Il primo omicidio – Jacobs/Castellucci – ONP – 01 & 02/2019

Message par PlacidoCarrerotti » 29 janv. 2019, 16:14

houppelande a écrit :
29 janv. 2019, 16:00
Dernière solution, pas recommandable, mais qui évite de se mouiller, écrire tout en majuscule, comme sur la page de titre de la première édition imprimée, IL PRIMO OMICIDIO :
Et quand il y a des lettres accentuées, que fait-on ? :lol:
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

houppelande
Ténor
Ténor
Messages : 593
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: Scarlatti – Il primo omicidio – Jacobs/Castellucci – ONP – 01 & 02/2019

Message par houppelande » 29 janv. 2019, 16:34

PlacidoCarrerotti a écrit :
29 janv. 2019, 16:14
Et quand il y a des lettres accentuées, que fait-on ? :lol:
Ça n'a jamais été un problème pour les imprimeurs, aussi bien en français qu'en italien. Et ce n'est pas un problème pour nos traitements de texte.
Image
https://books.google.fr/books?id=aolwo1 ... &q&f=false
Image
https://books.google.fr/books?id=4zA8AA ... &q&f=false

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13785
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Scarlatti - Il Primo Omicidio - Jacobs/Castellucci - ONP - 01-02/2019

Message par PlacidoCarrerotti » 29 janv. 2019, 16:50

Je suis désolé, mais je suis tombé sur des ayatollahs qui prétendaient qu'on ne devait pas mettre d'accent sur les majuscules (ce qui a longtemps été le cas avec les traitements de texte). J'avais beau le rétorquer que ce n'était pas parce qu'on ne pouvait pas, qu'il ne fallait pas, mais tu me fais découvrir que ça remonte à très très loin !
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Efemere
Basse
Basse
Messages : 2390
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Scarlatti - Il Primo Omicidio - Jacobs/Castellucci - ONP - 01-02/2019

Message par Efemere » 29 janv. 2019, 17:23

PlacidoCarrerotti a écrit :
29 janv. 2019, 16:50
Je suis désolé, mais je suis tombé sur des ayatollahs qui prétendaient qu'on ne devait pas mettre d'accent sur les majuscules (ce qui a longtemps été le cas avec les traitements de texte). J'avais beau le rétorquer que ce n'était pas parce qu'on ne pouvait pas, qu'il ne fallait pas, mais tu me fais découvrir que ça remonte à très très loin !
Idem pour moi, avant, en primaire, les instit' disaient que les majuscules, petites capitales et grandes capitales étaient dépourvues d'accents.
En Suisse romande, « on ne met pas d'accent à la lettre initiale (majuscule) d'un mot écrit en minuscules. En revanche, on met les accents dans une phrase entièrement en capitales » [cf. ici] (déjà que beaucoup confondent capitale et majuscule) :wink:

Pour le spectacle en question sur le site Web de l'OnP [ici], après le titre écrit en capitales, on a droit à Primo omicidio dans le texte de présentation, puis à Il Primo Omicidio.
L'OnP n'est pas une référence en matière de typographie (par ex, « Chef des chœurs » est souvent ou systématiquement écrit Chef des Choeurs) – Fin du HS.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13785
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Scarlatti - Il Primo Omicidio - Jacobs/Castellucci - ONP - 01-02/2019

Message par PlacidoCarrerotti » 29 janv. 2019, 17:25

Efemere a écrit :
29 janv. 2019, 17:23
L'OnP n'est pas une référence en matière de typographie (par ex, « Chef des chœurs » est souvent ou systématiquement écrit Chef des Choeurs) – Fin du HS.
J'ai même lu "le chef m’écœure", c'est-dire...
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
Oylandoy
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 915
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Contact :

Re: Scarlatti - Il Primo Omicidio - Jacobs/Castellucci - ONP - 01-02/2019

Message par Oylandoy » 30 janv. 2019, 14:41

Sans doute, ce n'était pas une bonne idée d'aller le mardi à Garnier pour Il Primo Omicidio après avoir vu les Troyens le lundi.
En même temps (!), cela aurait du permettre de comparer Castellucci et Tcherniakov...
Chez Castellucci, point de tennis de table, ni de téléviseur. Une grande fidélité au texte (le livret suit de près la bible : Genèse 4,2 à 4,16), ce qui n’empêche pas la présence de quelques bicyclettes, peu de chose. Cette mise en scène est aussi ennuyeuse que celle de la veille, pour des raisons bien différentes. Celle-ci est peu inspirée, pas très jolie, celle de la veille bien prosaïque.
Je découvrais l'oeuvre, je l'ai trouvée monotone, à part le passage (le seul réussi, amha) où Caïn tue Abel, au début de la deuxième partie. Si la partie instrumentale ne manque pas de charmes, la partie lyrique est peu variée, dans un style déclamatoire lassant. Pourtant les chanteurs sont très bons, sauf peut-être le contre-ténor chargé de la voix de Dieu (!). La faute aussi en partie à René Jacobs, qui n’insuffle pas suffisamment de dynamisme. Dommage, car les musiciens sont excellents et le son est beau.
Applaudissements modérés, salle pleine, comme toujours à Garnier.
la mélodie est immorale
Nietzsche

musetta
Alto
Alto
Messages : 310
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Scarlatti - Il Primo Omicidio - Jacobs/Castellucci - ONP - 01-02/2019

Message par musetta » 31 janv. 2019, 17:39

Contente après trois pages de voir enfin parler de ce spectacle. J'aurais cru que davantage d'amateurs d'opéra se seraient précipité pour voir une telle rareté.

Pour ma part, j'ai beaucoup aimé l'oeuvre musicalement, et j'ai trouvé Jacobs et l'orchestre excellents. Le prologue est un véritable concerto pour violon, et plusieurs autres moments mettent à l'honneur le premier violon.
Les chanteurs, plutôt moyens, surtout pour les ténors, avaient de surcroît beaucoup de mal à passer dans une salle manifestement trop grande pour ce répertoire. J'étais pourtant bien placée et assez près de la scène (1ères loges).
Il faut reconnaître que la mise en scène est ratée et rend la soirée passablement ennuyeuse : j'ai eu plus de plaisir à l'écoute d'extraits radiophoniques du spectacle. Tout est fidèle au texte, mais la première partie est très statique. Castellucci a voulu inventer une gestuelle qui de loin peut rappeler celle de Wilson (les lumières un peu floues du fond et les costumes de Caïn et Abel renvoient aussi un peu à Bob Wilson) ou de Sellars, voire pour certains gestes au baroque, mais c'est très artificiel, ajoute peu au sens, et vire souvent au ridicule. N'est pas Sellars qui veut.
La seconde partie dédouble les personnages, représentés sur scène par des enfants. Cela fonctionne pas mal au début, et surtout lorsqu'Eve prend son fils mort dans les bras, dans un tableau rappelant une Pietà et renvoyant au triptyque de l'Annonciation présent sur scène dans la première partie. Le reste du temps Hélas cela devient un système répétitif qui tourne à vide. On reconnaît le Castellucci "historique" à la fin lorsqu'un enfant met un sac en plastique sur la tête ou que tous sont recouverts d'une grande bâche en plastique, ce qui suscite l'angoisse chez le public et une sensation d'étouffement, qui pour le coup s'éloigne de l'oeuvre à ce moment.
Dommage, en particulier pour la distribution vocale, mais je suis tout de même contente d'avoir découvert cette oeuvre magnifique.

paco
Basse
Basse
Messages : 8516
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Scarlatti - Il Primo Omicidio - Jacobs/Castellucci - ONP - 01-02/2019

Message par paco » 31 janv. 2019, 21:03

musetta a écrit :
31 janv. 2019, 17:39
Contente après trois pages de voir enfin parler de ce spectacle. J'aurais cru que davantage d'amateurs d'opéra se seraient précipité pour voir une telle rareté.
Pour ma part j'avais pensé y aller puis me suis ravisé quand j'ai su que ce n'était pas un opéra mais un oratorio mis en scène. Personnellement je ne suis pas fan des oratorios mis en scène, je trouve que quelque soit le talent du metteur en scène cela manque de théâtre, ce n'est tout simplement pas un opéra. Puis, j'ai vu la distribution et me suis dit que c'était tout de même un peu sous-dimensionné pour une partition de Scarlatti. Ce qui m'a définitivement convaincu d'y renoncer.

musetta
Alto
Alto
Messages : 310
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Scarlatti - Il Primo Omicidio - Jacobs/Castellucci - ONP - 01-02/2019

Message par musetta » 31 janv. 2019, 21:13

paco a écrit :
31 janv. 2019, 21:03
opéra mais un oratorio mis en scène. Personnellement je ne suis pas fan des oratorios mis en scène, je trouve que quel que soit le talent du metteur en scène cela manque de théâtre, ce n'est tout simplement pas un opéra.
Une de mes plus belles expériences de baroque sur scène, que je n'ai pourtant vu (et re-vu maintes fois) qu'en vidéo, c'est Theodora par Peter Sellars.
J'ai aussi un souvenir ému de Jephta de Haendel à Strasbourg par Villégier.
A côté de ça combien de Cavalli ou de Rameau ratés...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 83 invités