Boito-Mefistofele- Rizzi/Carsen - New York MET - 11/2018

Représentations
Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9337
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Boito-Mefistofele- Rizzi/Carsen - New York MET - 11/2018

Message par Bernard C » 17 nov. 2018, 04:13

Admirable Angela Meade dans la mort de Marguerite de l'acte III.
La voix est somptueuse, le timbre d'abord, chaud et vibrant, le legato ample, l'émotion affleure la voix tout au long de la phrase in fondo al mare il mio bambo..... .
Ampleur , couleur, large ambitus et somptuosité des graves.
C'est bien plus impressionnant et beau encore que l'extrait de répétition publié par le MET quand Ah! Pietà di me envahit l'espace.

Grand moment qui venait après une epatante Nuit de Sabbat, avec un Van Horn plus en voix même si les aigus sont à la peine et des chœurs époustouflants.

Fabiano bien chantant .

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9337
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Boito-Mefistofele- Rizzi/Carsen - New York MET - 11/2018

Message par Bernard C » 17 nov. 2018, 06:13

La nuit du sabbat traditionnel et épilogue

La mise en scène ici devient ensorcellement, l' Elena. de Jennifer Check a encore un bel abattage.
Les ballets du MET comme toujours de haute tenue.
( Y'a t'il un opéra dans lequel le Met ne place pas un ballet ? Je me le demande..)

Fabiano nous étonne encore dans Forma ideal !.
Le finale est l'apothéose des chœurs.

Une belle soirée , même si l'oeuvre a ses faiblesses... mais ça c'est un autre sujet.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9337
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Boito-Mefistofele- Rizzi/Carsen - New York MET - 11/2018

Message par Bernard C » 17 nov. 2018, 06:17

Évocation
Mefistofele 161118.jpg
Mefistofele 161118.jpg (88.21 Kio) Vu 298 fois

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot], HELENE ADAM, PlacidoCarrerotti et 65 invités