Puccini-Tosca-Rizzi/McVicar- New York-MET - 10-11/2018

Représentations
Avatar du membre
philopera
Baryton
Baryton
Messages : 1206
Enregistré le : 12 mars 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Puccini-Tosca-Rizzi/McVicar- New York-MET - 10-11/2018

Message par philopera » 17 nov. 2018, 22:21

Merci de nous avoir fait partage ton emotion

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10507
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Puccini-Tosca-Rizzi/McVicar- New York-MET - 10-11/2018

Message par Bernard C » 17 nov. 2018, 23:08

tosca171118.jpg
tosca171118.jpg (64.86 Kio) Vu 1440 fois
.

Bravo !

Bernard
"nul être ne va au néant considérant la certitude de sa mort et l'incertitude de son heure" . Léonard au Clos-Lucé

juste pour vous :
https://youtu.be/BWBFzDENf08

srourours
Alto
Alto
Messages : 496
Enregistré le : 17 nov. 2016, 08:52
Localisation : LYON

Re: Puccini-Tosca-Rizzi/McVicar- New York-MET - 10-11/2018

Message par srourours » 17 nov. 2018, 23:45

Vivement Calleja en France !

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10507
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Puccini-Tosca-Rizzi/McVicar- New York-MET - 10-11/2018

Message par Bernard C » 26 déc. 2018, 18:40

Écoutons cette discussion - analyse du Vissi d' Arte et les fulgurances émotionnelles que Sondra Radvanovsky nous fait partager autant que sa vision artistique.

Ce document que vient de publier le MET :

https://www.wnycstudios.org/story/aria- ... advanovsky


Bernard


Et tous nos vœux à celle qui sera probablement une des grandes chanteuses de l'année des ODBiens.
"nul être ne va au néant considérant la certitude de sa mort et l'incertitude de son heure" . Léonard au Clos-Lucé

juste pour vous :
https://youtu.be/BWBFzDENf08

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 4597
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Puccini-Tosca-Rizzi/McVicar- New York-MET - 10-11/2018

Message par Loïs » 28 déc. 2018, 05:36

si tu es encore à NY et vu qu'il n'y a plus rien d'intéressant avant la reine Anna en Lecouvreur, traverse le péristyle et va à la salle Beaumont pour une My fair lady de toute beauté (même équipe que le si beau South Pacific d'il y a qqs années in loco) avec un Higgins d'anthologie (je ne ferai pas de CR car je doute que cela présente un intérêt ici)
Pour Elisa ce soir nous avions la doublure, charmante au I mais qui s'est révélée au niveau du lieu au II.
Costumes magnifiques, mise en scène très élégante et américanement efficace

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14109
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Puccini-Tosca-Rizzi/McVicar- New York-MET - 10-11/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 28 déc. 2018, 08:48

Loïs a écrit :
28 déc. 2018, 05:36
si tu es encore à NY et vu qu'il n'y a plus rien d'intéressant avant la reine Anna en Lecouvreur, traverse le péristyle et va à la salle Beaumont pour une My fair lady de toute beauté (même équipe que le si beau South Pacific d'il y a qqs années in loco) avec un Higgins d'anthologie (je ne ferai pas de CR car je doute que cela présente un intérêt ici)
Pour Elisa ce soir nous avions la doublure, charmante au I mais qui s'est révélée au niveau du lieu au II.
Costumes magnifiques, mise en scène très élégante et américanement efficace
On passe en effet une excellente soirée : de toute façon c’est une œuvre qui met de bonne humeur.
Seul bémol : orchestre réduit contrairement au Châtelet (mais là c’est le contribuable parisien qui payait).
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 4597
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Puccini-Tosca-Rizzi/McVicar- New York-MET - 10-11/2018

Message par Loïs » 28 déc. 2018, 15:22

PlacidoCarrerotti a écrit :
28 déc. 2018, 08:48
Loïs a écrit :
28 déc. 2018, 05:36
si tu es encore à NY et vu qu'il n'y a plus rien d'intéressant avant la reine Anna en Lecouvreur, traverse le péristyle et va à la salle Beaumont pour une My fair lady de toute beauté (même équipe que le si beau South Pacific d'il y a qqs années in loco) avec un Higgins d'anthologie (je ne ferai pas de CR car je doute que cela présente un intérêt ici)
Pour Elisa ce soir nous avions la doublure, charmante au I mais qui s'est révélée au niveau du lieu au II.
Costumes magnifiques, mise en scène très élégante et américanement efficace
On passe en effet une excellente soirée : de toute façon c’est une œuvre qui met de bonne humeur.
Seul bémol : orchestre réduit contrairement au Châtelet (mais là c’est le contribuable parisien qui payait).
ils sont 30 ce qui est exceptionnel par rapport à Broadway mais on comprend l'enthousiasme des artistes quand ils travaillent au Châtelet

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 95 invités