Meyerbeer - Les Huguenots - Mariotti/Kriegenburg - ONP - 09&10/2018

Représentations
Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3533
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Meyerbeer - Les Huguenots - Mariotti/Kriegenburg - ONP - 09&10/2018

Message par Loïs » 16 oct. 2018, 21:29

PlacidoCarrerotti a écrit :
15 oct. 2018, 13:05
Dommage. Le plus beau, c'est le duo de l'acte IV.
Le trio de l'acte V est habituellement l'un des sommets de l'oeuvre, mais ni chanté ni coupé comme il l'a été.
Ce fut très surprenant pour moi en comparant Montepellier en 88 et Bastille en 2018: deux images en négatif
Je garde de Montpellier un des plus grands chocs de ma vie lors du duo de IV (pas franchement de souvenir de la bénédiction des poignards) et ne me souviens dans le 5ème acte (avec ballet) uniquement de Leech se battant pour finir avec une voix en lambeaux.
A Paris, le premier tableau m'a impressionné notamment par les mouvements hypnotiques lors de la scène des poignards, j'ai vécu l'enfer lors du duo à la limite de l'inécoutable comme le décrit Paradis-Ph puis un superbe 5ème acte (le meilleur avec le II) avec Kang se sortant enfin les doigts d'un endroit que la décence m'interdit de nommer et prouvant qu'il a un vrai et bel instrument, de Jaho enfin crédible et surtout un Testé d'une présence et d'une élégance admirables

muriel
Basse
Basse
Messages : 2723
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Meyerbeer - Les Huguenots - Mariotti/Kriegenburg - ONP - 09&10/2018

Message par muriel » 16 oct. 2018, 23:17

Raoul à passé deux contre-ut ce soir
Je répète Raoul à passé...
Representation beaucoup plus réussie qu.. 'à la première, choeur fabuleux, orchestre superlatif

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12667
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Meyerbeer - Les Huguenots - Mariotti/Kriegenburg - ONP - 09&10/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 17 oct. 2018, 07:34

Une petite réflexion au sortir de l’Orphée de Favart : ce sont des artistes comme PIchon, Rousset, Niquet qui devraient être choisis pour diriger ce répertoire. Meyerbeer, Mariotti n’y comprend rien : trop de notes !
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2409
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Meyerbeer - Les Huguenots - Mariotti/Kriegenburg - ONP - 09&10/2018

Message par dge » 22 oct. 2018, 22:14

Je suis loin d'être fan des opéras de Meyerbeer et l'écoute de leurs enregistrements a du mal à m'intéresser. Cette musique m'ennuie et je n'arrive pas à entrer dans cette esthétique musicale.
Cette reprise des Huguenots était l'occasion de "revisiter" mes jugements, ce que j'ai fait ce samedi 20 octobre.
Mes attentes n'étaient pas très élevées, surtout à la lecture de beaucoup de posts de ce fil.
Et bien j'ai passé une bonne soirée ! Et elle m'a confirmé que le grand opéra français doit être vu en scène plutôt que simplement entendu. Les effets dramatiques pas toujours bien inspirés musicalement passent beaucoup mieux avec le support visuel.
Et pourtant la mise en scène n'a rien d'enthousiasmant. La scénographie est plutôt esthétique avec de beaux costumes, de belles lumières mais pour ce qui est de donner des clés de lecture ou de souligner le message humaniste de Meyerbeer, il faudra repasser. Au moins a t-elle le mérite de ne pas agresser et de laisser la priorité à la musique.
Pour ce qui est des interprètes je partage globalement les avis exprimés. Magnifique Lisette Oropesa qui fait un sans faute et qui recueille une belle ovation à l'acte II. Je l'avais déjà beaucoup appréciée à Genève dans Gilda. Elle confirme son ascension.
Ermonela Jaho annoncée souffrante fait une belle prestation, avec de superbes aigus mais elle n'est pas la falcon qui rendrait pleinement justice au personnage. Le point faible est Yosep Kang qui craque qq aigus et arrache les autres, mais compte tenu des circonstances il faut lui être reconnaissant de s'être fourvoyé dans un rôle qui n'est pas fait pour lui. C'est d'autant plus dommage qu'il possède des moyens qui seraient mieux utilisés dans d'autres rôles.

Je ne suis pas assez meyerbeerien pour juger de la direction orchestre. Je l'ai trouvée très correcte. Peut-être est elle trop générique et manque t-elle de personnalisation du style grand opéra. Mais les différents pupitres sont parfaits comme le sont les chœurs.

Je ne suis pas devenu meyerbeerien mais au moins cette représentation m'a ouvert qq portes sur cette œuvre que je n'avais vue qu'une fois à Toulouse il y a fort longtemps. J'ai mieux compris lors de cette écoute continue ce qui me bloque: je trouve que l'inspiration musicale manque de continuité. Il y a des phrases ( chant ou orchestre) qui commencent très bien, on est pris, et d'un seul coup on retombe dans la banalité ou les effets faciles. Seul l'acte IV échappe à cette impression. Peut-être qu'une piqûre de rappel me ferait encore évoluer ...

En tout cas on ne peut que conseiller à ceux qui hésiteraient encore d'aller à la dernière représentation

Ce samedi belle assistance et accueil enthousiaste au rideau final.

Avatar du membre
Remigio2
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 212
Enregistré le : 28 mai 2005, 23:00
Contact :

Re: Meyerbeer - Les Huguenots - Mariotti/Kriegenburg - ONP - 09&10/2018

Message par Remigio2 » 24 oct. 2018, 21:18

Fin du calvaire ce soir pour ce bien brave Yosep Kang (et le public toujours clairsemé de Bastille) pour la dernière des Huguenots: festival de couacs dans "Plus blanche que la blanche hermine" (alors qu'il ne s'en était pas trop mal sorti lors de la première). Ovation toujours amplement méritée pour Oropesa qui a annoncé hier sur Radio Classique qu'elle avait signé d'autres engagements avec l'ONP pour les prochaines saisons (elle est pas belle la vie ?). Je n'avais pas trop remarqué le côté un peu "pincé" de ses aigus évoqué par certains ici, mais c'est tellement bien amené et exécuté qu'on en reste pantois ! Borowics ne fait guère mieux que Mariotti à la tête d'un orchestre qui n'émerge de sa torpeur que lors des 5 dernières minutes de chaque acte pour faire "zik-zik-boum-boum-on-se-retrouve-à-la-buvette". Jaho étant annoncée souffrante, j'ai préféré m'éclipser prudemment au premier entracte pour rester sur le charme Oropesa.

R.
"Qu'on parle de vous, c'est affreux. Mais il y a pire : c'est qu'on n'en parle pas !" Oscar Wilde

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4247
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Meyerbeer - Les Huguenots - Mariotti/Kriegenburg - ONP - 09&10/2018

Message par David-Opera » 24 oct. 2018, 23:14

Yosep Kang a certes montré des signes de fragilités au départ, mais dans les deux derniers actes, plus dramatiques, il a créé la surprise en montrant une vaillance sans faille, d'autant plus qu'Ermonela Jaho, annoncée pourtant souffrante en début de représentation, a elle aussi réussi à dépasser son approche habituelle mélodramatique en donnant de la densité et une incarnation poignante que je n'avais pas autant ressenti lors des premières représentations.

Lisette Oropesa merveilleuse, timbre avec une belle emprise dans la salle, Florian Sempey démonstratif, chef idéal pour entraîner les chœurs, et Karine Deshayes toujours aussi percutante.

Comme dirait un voisin de rangée : "Sympa comme opéra!" :thumbup1:

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8379
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Meyerbeer - Les Huguenots - Mariotti/Kriegenburg - ONP - 09&10/2018

Message par jerome » 24 oct. 2018, 23:31

Remigio2 a écrit :
24 oct. 2018, 21:18
j'ai préféré m'éclipser prudemment au premier entracte pour rester sur le charme Oropesa.
Alors ça je ne comprendrai jamais! Qu'est ce que c'est que cette manie de venir à l'opéra pour assister seulement à un bout de l'oeuvre ? Zappingland!!!

Avatar du membre
jmc
Ténor
Ténor
Messages : 560
Enregistré le : 07 déc. 2008, 00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Re: Meyerbeer - Les Huguenots - Mariotti/Kriegenburg - ONP - 09&10/2018

Message par jmc » 25 oct. 2018, 00:39

Florian Sempey très facétieux au premier acte :heureux: .
Yosep Kang aurait pu mieux faire pour la dernière :cry: .
Décors bloqué au troisième acte :gap: maintenant vous pouvez tout détruire :crash: .
Félicitations aux chœurs :clapping: .

:devil: Travaux sur la ligne C du RER avec le bus de substitution il m'a fallut une heure et demie pour rentrer.

Avatar du membre
Snobinart
Baryton
Baryton
Messages : 1886
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Meyerbeer - Les Huguenots - Mariotti/Kriegenburg - ONP - 09&10/2018

Message par Snobinart » 25 oct. 2018, 05:18

Remigio2 a écrit :
24 oct. 2018, 21:18
un orchestre qui n'émerge de sa torpeur que lors des 5 dernières minutes de chaque acte pour faire "zik-zik-boum-boum-on-se-retrouve-à-la-buvette"
C'est pas toujours dans les cinq dernières minutes mais ça ne se limite hélas pas à ces Huguenots.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4247
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Meyerbeer - Les Huguenots - Mariotti/Kriegenburg - ONP - 09&10/2018

Message par David-Opera » 25 oct. 2018, 07:35

jerome a écrit :
24 oct. 2018, 23:31
Remigio2 a écrit :
24 oct. 2018, 21:18
j'ai préféré m'éclipser prudemment au premier entracte pour rester sur le charme Oropesa.
Alors ça je ne comprendrai jamais! Qu'est ce que c'est que cette manie de venir à l'opéra pour assister seulement à un bout de l'oeuvre ? Zappingland!!!
Pourtant c'est tout à fait dans l'art de vivre sous la Restauration et le Second Empire. Les Parisiens venaient pour un ou deux actes, parfois en cours de représentation, et revenaient à un autre moment pour les autres actes.

Ce comportement explique que pendant un siècle Les Huguenots étaient joués en moyenne 10 fois par an tous les ans.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 45 invités