Rossini : ouvertures et airs d'opéras - Rustioni- Lyon - 19/ 09 /2018

Représentations
Répondre
petitchoeur
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 156
Enregistré le : 19 sept. 2009, 23:00

Rossini : ouvertures et airs d'opéras - Rustioni- Lyon - 19/ 09 /2018

Message par petitchoeur » 25 sept. 2018, 10:48

Airs et ouvertures d’Opéras | Hommage à Gioachino Rossini


GIOACHINO ROSSINI (1792 - 1868)

Ouverture d’opéras:
Il barbiere di Siviglia
La Cenerentola
Il Turco in Italia
L’Italiana in Algeri

Airs d’opéras:
Le Comte Ory, air de la Comtesse Adèle, "En proie à la tristesse"
La Cenerentola, air de Cenerentola : « Nacqui all' affanno...non più mesta"
La Cenerentola : air de Ramiro « Principe più non sei...si ritrovarla... »
Le Comte Ory: trio "A la faveur de cette nuit obscure..."

Solistes du Studio de l’Opéra de Lyon:
Caroline Jestaedt, soprano
Clémence Poussin, mezzo-soprano
Grégoire Mour, ténor
Orchestre de l’Opéra de Lyon - Daniele Rustioni direction



Chapelle de la Trinité à Lyon le 19 septembre 2019

Une première à la Chapelle de la Trinité à Lyon : un grand orchestre dans des ouvertures et des airs d'opéras de Rossini ! Dans ce magnifique édifice baroque plutôt adapté aux petits ensembles d'instruments et de voix. Une occasion aussi de découvrir trois membres prometteurs du Studio de l'Opéra de Lyon. Occasion de voir de près, hors de la fosse, Daniele Rustioni, chef principal de l'Orchestre de l'Opéra de Lyon. C'est un beau spectacle : admirer un chef à l'irrésistible enthousiasme pour ses musiciens et les auditeurs.
Caroline Jestaedt, soprano, chante l'air de la comtesse Adèle du premier acte du Comte Ory En proie à la tristesse avec beaucoup d'élégance d'une voix claire et légère, avec une belle maîtrise des vocalises. Clémence Poussin, mezzo-soprano, est très convaincante dans l'air de Cendrillon qui clôt La Cenerentola : Nacqui all' affanno... (la meilleure vengeance est le pardon) chanté d'une voix au timbre chaleureux et magnifiquement projetée d'un souffle d'une belle longueur : difficile au Prince de ne pas accorder à Don Magnifico et aux méchantes sœurs la grâce demandée ! Grégoire Mour est un ténor héroïque au timbre accrocheur et excellent comédien. Il jure avec une assurance inébranlable de retrouver celle qui lui a donné un bracelet dans l'air de Ramiro à l'acte II de la Cenerentola : Principe più non sei … Tous trois se retrouvent dans le trio de l'acte II du Comte Ory A la faveur de la nuit obscure. Trio si mozartien avec déguisements et confusion de sexes aussi séduisant que celui des Noces. Trois voix qui se mêlent avec grâce et bonheur.
L'Orchestre de l'Opéra de Lyon brille dans les ouvertures . Avec une désinvolte gaieté dans celle de l'Italienne à Alger. Avec brio dans celles du Barbier et du Turc en Italie. Avec enthousiasme dans celle du Comte Ory. Des cors (dans le Barbier et dans le Turc), des bois (dans le Barbier), une trompette (dans le Turc) impeccables. Tout un orchestre galvanisé par un chef, Daniele Rustioni, au tempérament de feu , à la gestuelle follement stimulante. L'ouverture de Guillaume Tell est donnée en bis : brillante réponse à l'enthousiasme du public !
Confirmation des qualités de l'Orchestre de l'Opéra de Lyon, du charisme de Daniele Rustioni et belle découverte de trois chanteurs au bel avenir.
Pierre Tricou

LeRougeEtLeNoir
Messages : 45
Enregistré le : 30 avr. 2015, 11:48

Re: Rossini : ouvertures, airs d'opéras-Jeastaed/Poussin/Mour/Rustioni-Lyon 19-09-2018

Message par LeRougeEtLeNoir » 26 sept. 2018, 20:36

Bien d'avoir Rossini partout! Mais ou est son ses titres d'opera seria (la majorité, en tout cas..), en plus, en français?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 74 invités