Lyrique tragédie - V. Gens / B. de Camboulas - Ambronay - 16/09/2018

Représentations
Répondre
Avatar du membre
perrine
Ténor
Ténor
Messages : 718
Enregistré le : 03 août 2003, 23:00
Contact :

Lyrique tragédie - V. Gens / B. de Camboulas - Ambronay - 16/09/2018

Message par perrine » 22 sept. 2018, 22:23



« Lyrique Tragédie »


Véronique Gens soprano
Ensemble les Surprises
Louis-Noël Bestion de Camboulas direction



Prologue – Le chaos
Jean-Fery Rebel
Le chaos
François Rebel et François Francoeur
Air « Fureur Amour » (scanderberg)
André-Cardinal Destouches
Sarabande – Air – Menuets (Les éléments)
Antoine Dauvergne
Tremblement de terre (Polyxène)

Acte I – L’eau
François Rebel et François Francoeur
Air pour les esprits élémentaires (Scanderberg)
Jean-Baptiste Stuck
Air « c’en est donc fait » (Polydore)
Jean-Philippe Rameau
Air tendre (Fêtes d’Hébé)
André-Cardinal Destouches
Marche, trio et air des esprits élémentaires
Jean-Baptiste Lully
Air « Enfin il est en ma puissance » (Armide)
André-Cardinal Destouches
Air pour les néréides – Air pour les divinités (Les éléments)

Acte II – L’air
André-Cardinal Destouches
Air pour les heures (Les éléments)
Air pour les heures et les zéphirs (Les éléments)
Passepied (Les éléments)

André Campra
Air « Mes yeux fermez vous à jamais » ( Le Carnaval de Venise)
Antoine Dauvergne
Marche (Hercule Mourant)
André-Cardinal Destouches
Sommeil et Sarabande (Issé)
Jean-Philippe Rameau
Menut et tambourin (Surprises de l’Amour)

Acte III – Le feu
Jean-Philippe Rameau
Prélude (Platée)
Jean-Marie Leclerc
Air « Noires divinités » (Scylla et Glaucus)
Jean-Philippe Rameau
Orage (Platée)
Entrée de Polymnie (Les Boréades)


Acte 4 – La Terre
André-Cardinal Destouches
Musette et Passepied – Air pour Pan – Rigaudons (Issé)
Pancrace Royer
Air « Dieu des amants fidèles » (Zaide)
François Rebel et François Francoeur
Musette
Jean-Philippe Rameau
Air « Cruelle mère des amours » (Hyppolite et Aricie)
Marin Marais
Chaconne


Abbaye d’Ambronay, dimanche 16 septembre 2018

Louis-Noël Bestion de Camboulas
et Véronique Gens nous emmènent en cette fin de premier week-end du festival d’Ambronay dans un voyage musical français du XVII et XVIIIème siècle. C’est autour des éléments et des divinités que ce récital est construit, sous la forme d’une tragédie lyrique avec un prologue intitulé « Le chaos » et 4 actes (L’eau, L’air, Le feu, La terre).

C‘est un plaisir de retrouver Véronique Gens dans ce répertoire qu’elle avait déjà sublimé sous la baguette de Christophe Rousset en 2008 (Tragédiennes). Son port altier est tout aussi élégant que son chant est racé, sa diction toujours aussi exemplaire et compréhensible, la déclamation accrocheuse. Qu’elle soit une sorcière enchanteresse et vengeresse, une âme dévastée, ou une amante s’en remettant aux soins du Dieu des amants fidèles, le discours est direct et l’artiste se fond avec ses personnages à chaque fois dès les premières notes.

A la tête de l’ensemble « Les surprises » qu’il a créé en 2010 avec Juliette Guignard, Louis-Noël Bestion de Camboulas mène un orchestre dont les visages rayonnent, se suivent, s’écoutent, se soutiennent. Le ton est donné dès le prologue (le chaos) qui surprend et secoue tous les vitraux de l’abbaye avec un accord dissonant d’une puissance inouïe et inattendue. Il se dégage beaucoup d’énergie et d’unité de l’ensemble. La baguette est précise, le son juste et équilibré. A travers les différents morceaux choisis qui côtoient les éléments, les esprits élémentaires, les surprises de l’amour, ou des musettes et autres passepied et rigaudons, l’auditeur se surprendra souvent à s’évader dans les univers picturaux associés.

La soirée est sans surprises une très belle réussite.

Perrine

Nota : le concert a été filmé, et est disponible sur Culturebox.
Le problème quand on trouve une solution, c\'est qu\'on perd une question.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 31 invités