Verdi- Il Trovatore- Oren / Vizioli- Liège - 09/2018

Représentations
Répondre
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19468
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Verdi- Il Trovatore- Oren / Vizioli- Liège - 09/2018

Message par JdeB » 19 sept. 2018, 16:38

Chef d'orchestre Daniel Oren
Metteur en scène Stefano Vizioli
Décors, Costumes Alessandro Ciammarughi
Lumières Franco Marri
Chef de choeur Pierre Iodice
~
Manrico Fabio Sartori
Leonora Yolanda Auyanet
Il Conte di luna Mario Cassi
Azucena Violeta Urmana
Ferrando Luciano Montanaro
Inès Julie Bailly

Coproduction avec Teatro Verdi, Trieste

Liège, le 25 septembre 2018

Depuis une décennie Stefano Mazzonis di Pralafera fait la part belle à Verdi en affichant à la fois ses ouvrages les plus illustres (Nabucco, Rigoletto, Traviata, Otello) mais aussi de nombreuses raretés comme Attila, Ernani, Luisa Miller ou Jérusalem avec, souvent, des artistes de premier plan comme Nucci, Pertusi, Cura ou Kunde.

En ouverture de cette saison qui verra aussi le rideau se lever sur Aïda et un concert Verdi par Leo Nucci au premier trimestre 2019, il reprend la production d'Il Trovatore signée Stefano Vizioli, déjà présentée à Liège il y a sept ans mais dans la structure provisoire mise en place pendant les travaux de rénovation de l'Opéra.
Très lisible et fidèle aux didascalies du livret, comme toujours ici, ce spectacle nous plonge dans un univers très heroic fantasy, de ténèbres et de cruautés, comme voguant sur un grand cuirassé de guerre, rongé de rouille et de sueur, avec force symboles phalliques. Les décors d'Alessandro Ciammarughi y sont vraiment remarquables et judicieux et les scène des combat parfaitement réglées.

Véritable "sociétaire" de l'Opéra royal, Mario Cassi qui est à l'affiche de trois productions cette saison, rien de moins, ne cesse de progresser et insuffle à son Comte de Luna ce qu'il a appris en servant le répertoire bel cantiste. Avec un physique de jeune premier qui évoque de profil celui de Jonas Kaufmann, il incarne parfaitement un jeune aristocrate belliqueux et, après un début de soirée assez prudent, se libère totalement au quatrième acte avec une voix sombre et parfaitement projetée, des phrasés incisifs et des aigus percutants.

De sa haute taille, Luciano Montanaro dessine un Ferrando très expressif, avec une grande variété d'accents et de nuances, mais trop inégal vocalement malgré quelques belles notes graves.

Physique de ténor à l'ancienne, Fabio Sartori, pas au mieux de sa forme ce soir et s'en excusant humblement aux saluts, n'en campe pas moins un Manrico des plus solides, avec une voix riche et puissante, un style parfaitement maîtrisé.

Yolanda Auyanet fait figure de révélation en Leonora qu’elle sert avec ardeur et noblesse. Sa technique émérite, la beauté soyeuse de son timbre et l’impact de ses aigus font merveille.

Mais la distribution est dominée de très haut par l'Azucena somptueuse de Violetta Urmana qui renoue depuis peu avec sa vraie vocalité de mezzo. Puissance insolente, splendeur des moirures cuivrées du timbre, vocalises spectaculaires, sa composition brille aussi par l'étrangeté de sa gitane qui, d'abord marmoréenne, s'anime peu à peu de manière inquiétante pour finir, après avoir craché son venin en une ultime révélation, dans les spasmes sinistres d'une grande danse tourbillonnante et macabre, comme possédée !

Le triomphe de la soirée doit aussi grandement à la direction experte de Daniel Oren qui, tout en ménageant hautement l'inexorable avancée du drame, éclaire des détails de la partition rarement entendus ailleurs tout en instaurant des atmosphères de brumes et de nuit, de fureur et de cris, très shakespeariennes.

On se réjouit de noter, au fil des saisons, les progrès sensibles accomplis par l'orchestre et les chœurs de la maison.

Jérôme Pesqué
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19468
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi- Il Trovatore- Oren / Vizioli- Liège - 09/2018

Message par JdeB » 27 sept. 2018, 10:55

on peut retrouver cet excellent spectacle sur Culturebox.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Zemire
Alto
Alto
Messages : 397
Enregistré le : 10 juin 2012, 23:00
Localisation : Floreffe, Belgique

Re: Verdi- Il Trovatore- Oren / Vizioli- Liège - 09/2018

Message par Zemire » 06 oct. 2018, 21:07

Aucune réaction ?

nugava
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 156
Enregistré le : 23 nov. 2005, 00:00

Re: Verdi- Il Trovatore- Oren / Vizioli- Liège - 09/2018

Message par nugava » 07 oct. 2018, 12:32

Perso, j'ai passé mon tour sur la moitié de la saison cette année. J'ai pris un demi-abonnement. Pour voir les opéras que je n'ai jamais vus, et Lawrence Brownlee.

Avatar du membre
Zemire
Alto
Alto
Messages : 397
Enregistré le : 10 juin 2012, 23:00
Localisation : Floreffe, Belgique

Re: Verdi- Il Trovatore- Oren / Vizioli- Liège - 09/2018

Message par Zemire » 07 oct. 2018, 12:38

Moi aussi mais il me semblait avoir lu que certains ici aimaient la saison et y assisteraient.

Wim
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 141
Enregistré le : 10 déc. 2017, 12:56

Re: Verdi- Il Trovatore- Oren / Vizioli- Liège - 09/2018

Message par Wim » 07 oct. 2018, 19:08

Oui mais pas à Trovatore. Désolé.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19468
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi- Il Trovatore- Oren / Vizioli- Liège - 09/2018

Message par JdeB » 08 oct. 2018, 08:25

Les absents ont eu tort ! c'était l'un des meilleurs spectacles présentés à Liège ces 5 dernières saisons.
Sur le papier, à mes yeux, c'est la meilleure saison de l’ère Mazzonis mais je comprends la lassitude de ceux qui fréquentent la maison depuis 30 ans, du moins en terme de répertoire.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 32 invités