Récitals J. Kaufmann / H. Deutsch- Bordeaux & TCE - 09/2018

Représentations
philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1099
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Récitals J. Kaufmann / H. Deutsch- Bordeaux & TCE - 09/2018

Message par philipppe » 21 sept. 2018, 19:34

JdeB a écrit :
21 sept. 2018, 16:23
Hier soir une groupie de JK lui a offert un "slip français" et une autre a pu constater fièrement qu'il portait le superbe bracelet en argent, apparié à sa Rolex, qu'elle lui avait offert !
(par contre il n'a pas eu le temps de visionner le dvd sur Chagall, encore un cadeau de fan)
Si un quidam avait offer une boîte de sous vêtements á Netrebko ou Yoncheva, il serait aujourd’hui crucifié sur les réseaux sociaux ...

Cioran disait quelque chose comme : la perspective d avoir une biographie devrait faire renoncer quiconque à avoir une vie; mais visiblement, la perspective d’avoir des fans devrait faire renoncer quiconque à être artiste (ou ténor)

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10497
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Récitals J. Kaufmann / H. Deutsch- Bordeaux & TCE - 09/2018

Message par HELENE ADAM » 21 sept. 2018, 23:45

Le monde dans toute sa grandeur avec un zeste de langue de bois....

https://abonnes.lemonde.fr/musiques/art ... 54986.html?

Des tas de choses intéressantes entre les lignes mais bon... pourquoi écrire comme cela ?
"Il serait cuistre de ne noter que de menus déplaisirs. Même si le premier des Quatre derniers Lieder, de Strauss, Frühling, très en tension pour la voix de ténor, nous a paru comme expédié – aigus écourtés, phrasé en apnée, tempo trop rapide. Le rapport du « Liedersänger » Jonas Kaufmann passe par l’ascèse acquise auprès de son maître Helmut Deutsch, un piano nuancé mais sans concession, minimaliste, un peu sec, qui connaît la voix du ténor allemand sur le bout du clavier et le suit dans ses retranchements."

Qu'est-ce que vous comprenez à part le constat fait à peu près par tout le monde que le premier des 4 dernier Lieder est le moins adéquat à la voix de ténor ?
La conclusion est aussi commune à ceux qui ont aimé comme ceux qui ont douté
"C’est d’ailleurs ce qui se passera au cours de quatre généreux bis donnés sans déroger à la rigueur du programme, mais avec un bonheur de plus en plus palpable. Au sourire retrouvé de Jonas Kaufmann, à la joie de la musique donnée en partage, le public, ému, répondra par une « standing ovation ».
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

enrico75
Ténor
Ténor
Messages : 692
Enregistré le : 30 janv. 2012, 00:00

Re: Récitals J. Kaufmann / H. Deutsch- Bordeaux & TCE - 09/2018

Message par enrico75 » 22 sept. 2018, 07:26

Presque entièrement d'accord avec le ressenti d'Hélène pour ce récital ou JK ne donne pas dans la facilité.
Deux réserves:
L'absence de l'orchestre dans les 4 derniers lieders.
Le piano d'H.Deutsch n'était pas très coloré,souvent raide, voir même un peu brutal,un exemple:les trilles de la fin d'"im abendrot" étaient particulièrement laides et détruisaient toute la magie de la fin du lied.
et toujours le concert des tousseurs ,éternueurs ,racleurs de gorge,la plaie du TCE :mrgreen:
Pourtant avec des gestes simples il est possible de diminuer de plusieurs de dizaines de décibels ces bruits parasitaires!

jacques3654
Alto
Alto
Messages : 289
Enregistré le : 29 août 2010, 23:00
Localisation : Nancy
Contact :

Re: Récitals J. Kaufmann / H. Deutsch- Bordeaux & TCE - 09/2018

Message par jacques3654 » 22 sept. 2018, 09:04

Ce vendredi soir sur France Musique, M. Martet a dit ne pas avoir du tout aimé cette prestation... "La cata" ou quelque chose d'approchant...

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2393
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Récitals J. Kaufmann / H. Deutsch- Bordeaux & TCE - 09/2018

Message par dge » 22 sept. 2018, 10:12

enrico75 a écrit :
22 sept. 2018, 07:26
Le piano d'H.Deutsch n'était pas très coloré,souvent raide, voir même un peu brutal,un exemple:les trilles de la fin d'"im abendrot" étaient particulièrement laides et détruisaient toute la magie de la fin du lied.
Sait-on qui a fait cette retranscription pour piano ?

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10497
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Récitals J. Kaufmann / H. Deutsch- Bordeaux & TCE - 09/2018

Message par HELENE ADAM » 22 sept. 2018, 15:49

dge a écrit :
22 sept. 2018, 10:12
enrico75 a écrit :
22 sept. 2018, 07:26
Le piano d'H.Deutsch n'était pas très coloré,souvent raide, voir même un peu brutal,un exemple:les trilles de la fin d'"im abendrot" étaient particulièrement laides et détruisaient toute la magie de la fin du lied.
Sait-on qui a fait cette retranscription pour piano ?
Les partitions en librairie musicale, en Bibliothèque ou même au Musée Strauss, des Vier Letzte Lieder sont généralement pour piano et voix haute, bien que les Lieder en question aient été composé pour orchestre et soprano. Il s'agit d'une "réduction" pour piano de la partition d'orchestre. Je n'ai jamais vu indiqué de nom concernant celui ou celle qui avait réalisé cet "arrangement" (qui sert de partition de travail pour le chanteur) et le programme du concert de jeudi soir ne donne aucun renseignement particulier à ce sujet.
Concernant le problème que pose l'accompagnement piano seul : nous sommes plusieurs à avoir souligné le problème de la "réduction" de l'oeuvre sans la luxuriance de la partie orchestrale imaginée par Straus à la veille de sa mort, comme un dernier adieu musicalement follement romantique, presque anachronique dans le contexte musical de 1948.
Mais au delà de cette difficulté spécifique, je pense que Deutsch qui n'était pas du tout au mieux de sa forme (1), a un peu "bousculé" son accompagnement du dernier Lied, ne respectant pas toujours la douceur désespérée que donnait Kaufmann à ces derniers vers, murmurés dans l'art de la mezzo voce, alors que le piano ne sonnait pas en sourdine comme il aurait dû sur les dernières notes....
Je ne suis pas sûre par ailleurs que c'était très juste, autrement que pour faire plaisir au public, d'offrir des "bis" (aussi brillants aient-ils été) après cet "Ist dies etwa der Tod ?" divin et bouleversant.

(1)Helmut Deutsch a quand même 73 ans et les folles tournées de 7 concerts avec un jour de battement entre chaque séance et des centaines de kilomètres entre les lieux, avec quelques "bis" forcément concédés en plus d'un programme déjà long, ne sont peut-être plus de son âge....
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2393
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Récitals J. Kaufmann / H. Deutsch- Bordeaux & TCE - 09/2018

Message par dge » 22 sept. 2018, 15:56

Je me demandais si cette exécution pianistique qui vous a semblé décevante était due à l'accompagnateur ou à une retranscription par un musicien lambda qui n'aurait pas su transposer pour le clavier les magnificences de l'orchestre ( Tout le monde ne peut pas être Liszt).
Tu réponds donc en partie à ma question.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10497
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Récitals J. Kaufmann / H. Deutsch- Bordeaux & TCE - 09/2018

Message par HELENE ADAM » 23 sept. 2018, 12:49

A Bordeaux pour le même concert le 18 septembre, Kaufmann avait donné un cinquième "bis", le très beau ""Es muss ein Wunderbares sein" de Liszt. Beaucoup d'extraits des concerts de Bordeaux, du TCE (et de Moscou quelques jours avant) circulent sur Voldemort.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10497
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Récitals J. Kaufmann / H. Deutsch- Bordeaux & TCE - 09/2018

Message par HELENE ADAM » 24 sept. 2018, 14:14

jacques3654 a écrit :
22 sept. 2018, 09:04
Ce vendredi soir sur France Musique, M. Martet a dit ne pas avoir du tout aimé cette prestation... "La cata" ou quelque chose d'approchant...
Oui il y avait même une touchante unanimité de deux des critiques de la Tribune (- Pierre Flinois (Classica), Richard Martet (Opéra Magazine) pour trouver le concert raté.
Autant dire que je ne partage pas exactement leur point de vue mais il faut de tout pour faire un monde de critiques... :wink:
Par contre Christian Merlin (Le Figaro) ) qui n'était pas au concert, a adoré le DVD du concert de la Waldbühne qui vient de sortir.

Une analyse à l'inverse, très favorable, de ce concert, venue d'Allemagne (c'est la troisième représentation, celle de Bad Wörishofen, Festival des nations)
https://www.augsburger-allgemeine.de/ku ... 66226.html

Et une interview de Kaufmann sur l'art (difficile et peu vendeur) du Lied (surtout quand on choisit les plus difficiles :mrgreen: )
http://www.fr.de/kultur/musik/jonas-kau ... -a-1588283
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10497
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Récitals J. Kaufmann / H. Deutsch- Bordeaux & TCE - 09/2018

Message par HELENE ADAM » 29 sept. 2018, 10:12

Manifestement dans une très grande forme, Kaufmann et Deutsch, ont accordé 7 "bis" à la Scala hier soir dans le concert de la tournée "Lieder".
Quatre Lieder (trois Strauss et un Litzt) et trois airs d'opéra (La Fleur, Céleste Aida et Lucevan).
Le concert à la Scala est l'avant-dernier de la tournée.

La Stampa surexcitée :wink:

"le ténor Kaufmann envoûte la Scala : 7 bis et les groupies en délire pour les Lieder du beau Jonas".

https://www.lastampa.it/2018/09/29/spet ... agina.html

TV RAI 2
https://www.youtube.com/watch?v=cupqTIv ... ture=share
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 35 invités