Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Représentations
Répondre
Avatar du membre
philopera
Ténor
Ténor
Messages : 890
Enregistré le : 12 mars 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par philopera » 12 sept. 2018, 13:46

Merci pour ce beau compte rendu qui donne effectivement envie d'y retourner quand même...
Mais mes oreilles sont fragiles quand il s'agit du chant d'amour d'Isolde et j'ai trop peur de Martina Serafin ...
Je table sur une annulation : je vais surveiller la météo et le bulletin de situation des maladies infectieuses :D

Avatar du membre
Oylandoy
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 786
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Localisation : Angers
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par Oylandoy » 12 sept. 2018, 16:13

David-Opera a écrit :
12 sept. 2018, 09:32
Pour ma part j'ai passé une soirée merveilleuse. Orchestre (et chef) hyper confiant, théâtral, fluide, cela avançait véritablement. Serafin certes sans rondeur dans le médium, mais qui habite son personnage et sait se mettre en scène, Schager jouant non pas la souffrance mais plutôt la folie extatique, l'exact contraire de Clifton Forbis qui faisait dans la noirceur et la torture 13 ans depuis, Gubanova directe et nuancée, Pape presque sentimental et loin d'être monolithique, Goerne sans jeu signifiant, profondément rond de timbre et très sombre, et excellente surprise du Melot de Neal Cooper, le plus humain que je n'ai vu sur scène.
Entièrement d'accord
la mélodie est immorale
Nietzsche

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9137
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par Bernard C » 12 sept. 2018, 17:43

Comme David, tu as passé une soirée " merveilleuse " ?

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
Oylandoy
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 786
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Localisation : Angers
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par Oylandoy » 12 sept. 2018, 20:32

J'ai passé une excellente soirée. J'y allais par curiosité, presque par habitude, parce que c'était l'ouverture de la saison, et parce que j'avais une place à 15 euros. Mais c'est la première fois que je suis ému par Tristan (à la dixième fois à peu près, ce n'est pas trop tôt), que je suis ému par Pape (formidable scène de désespoir), et que j'aime vraiment cette mise en scène (au moins la quatrième fois, j'étais bien disposé, sans doute).
Bien sûr, on peut ne pas aimer le timbre de Serafin (ni celui de Schager, d'ailleurs), mais ils ont transmis un enthousiasme communicatif, une sorte d'urgence dans l'interprétation...
Un orchestre superlatif...
On peut préférer Flagstad, que je ne cite pas au hasard : j'écoute la version Furtwangler 53, pas terrible (trop plan plan) malgré la très belle voix de la petite Kirsten.
Goerne a toujours une voix superbe, mais il me semble qu'elle s'est épaissie, assombrie...
la mélodie est immorale
Nietzsche

Avatar du membre
Il prezzo
Alto
Alto
Messages : 387
Enregistré le : 17 mars 2013, 08:12

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par Il prezzo » 12 sept. 2018, 20:49

Oylandoy a écrit :
12 sept. 2018, 20:32
J'ai passé une excellente soirée. J'y allais par curiosité, presque par habitude, parce que c'était l'ouverture de la saison, et parce que j'avais une place à 15 euros. Mais c'est la première fois que je suis ému par Tristan (à la dixième fois à peu près, ce n'est pas trop tôt), que je suis ému par Pape (formidable scène de désespoir), et que j'aime vraiment cette mise en scène (au moins la quatrième fois, j'étais bien disposé, sans doute).
Bien sûr, on peut ne pas aimer le timbre de Serafin (ni celui de Schager, d'ailleurs), mais ils ont transmis un enthousiasme communicatif, une sorte d'urgence dans l'interprétation...
Un orchestre superlatif...
On peut préférer Flagstad, que je ne cite pas au hasard : j'écoute la version Furtwangler 53, pas terrible (trop plan plan) malgré la voix superbe de la petite Kirsten.
Goerne a toujours une voix superbe, mais il me semble qu'elle s'est épaissie, assombrie...
+100😀

veniziano
Alto
Alto
Messages : 485
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par veniziano » 12 sept. 2018, 23:07

La version Furtwangler " pas terrible, trop plan plan " " la superbe voix de Goerne" j' hallucine quand je lis ça: la version 53 est un des plus grands enregistrements lyriques de tous les temps, et suis désolé mais Mathias Goerne a une voix complètement engorgée qui passe difficilement la rampe, sans parler du piètre acteur qu'il est (gesticulations ridicules);

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Ténor
Ténor
Messages : 542
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par lionrougeetblanc » 13 sept. 2018, 07:11

Globalement le jeu d'acteurs n'est pas un point fort de ce Tristan... Mais est-ce ici un problème ? Pas sûr car l'attention se porte tellement sur les vidéos que le minimalisme des postures, gestes et attitudes, la faiblesse des interactions entre chanteurs, ne gêne pas car l'émotion est ailleurs. Mais j'ai beaucoup apprécié le jeu de Pape, déjà souligné dans les commentaires.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10507
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par HELENE ADAM » 13 sept. 2018, 07:20

Je me rends compte que j'ai oublié une belle performance dans le petit rôle de Melot, celle de Neal Cooper très impressionnant heldenténor lui aussi (que j'avais déjà remarqué en Thibaut dans les Vêpres siciliennes il y a un an à Londres) : voix claire, très beau timbre, beaucoup d'expressions dans son chant, magnifique....
lionrougeetblanc a écrit :
13 sept. 2018, 07:11
Globalement le jeu d'acteurs n'est pas un point fort de ce Tristan... Mais est-ce ici un problème ? Pas sûr car l'attention se porte tellement sur les vidéos que le minimalisme des postures, gestes et attitudes, la faiblesse des interactions entre chanteurs, ne gêne pas car l'émotion est ailleurs. Mais j'ai beaucoup apprécié le jeu de Pape, déjà souligné dans les commentaires.
Oui en effet, je crois que c'est par le chant (et son expressivité) que les artistes doivent faire passer le "message" et nous toucher, davantage que par la gestuelle forcément épurée par le concept de la mise en scène. Certains excellent en la matière (Pape surtout, je partage ton avis, c'est celui qui est le plus en phase totale et permanente), d'autres sont moins convaincants (Goerne notamment du fait d'une voix que je pense inadéquate à ce genre d'oeuvre). Ou ça dépend des moments....
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Il prezzo
Alto
Alto
Messages : 387
Enregistré le : 17 mars 2013, 08:12

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par Il prezzo » 13 sept. 2018, 07:51

HELENE ADAM a écrit :
13 sept. 2018, 07:20
Je me rends compte que j'ai oublié une belle performance dans le petit rôle de Melot, celle de Neal Cooper très impressionnant heldenténor lui aussi (que j'avais déjà remarqué en Thibaut dans les Vêpres siciliennes il y a un an à Londres) : voix claire, très beau timbre, beaucoup d'expressions dans son chant, magnifique....
lionrougeetblanc a écrit :
13 sept. 2018, 07:11
Globalement le jeu d'acteurs n'est pas un point fort de ce Tristan... Mais est-ce ici un problème ? Pas sûr car l'attention se porte tellement sur les vidéos que le minimalisme des postures, gestes et attitudes, la faiblesse des interactions entre chanteurs, ne gêne pas car l'émotion est ailleurs. Mais j'ai beaucoup apprécié le jeu de Pape, déjà souligné dans les commentaires.
Oui en effet, je crois que c'est par le chant (et son expressivité) que les artistes doivent faire passer le "message" et nous toucher, davantage que par la gestuelle forcément épurée par le concept de la mise en scène. Certains excellent en la matière (Pape surtout, je partage ton avis, c'est celui qui est le plus en phase totale et permanente), d'autres sont moins convaincants (Goerne notamment du fait d'une voix que je pense inadéquate à ce genre d'oeuvre). Ou ça dépend des moments....
Ben justement non.
J'ai souligné combien à mon avis une vision "globale" du spectacle, par un automatisme un peu inconscient ("vision périphérique ") multiplie les sensations générées par cette mes. Et l'importance des jeux d'acteurs, certes minimalistes, mais parfois précis à la Chéreau (1er et 3e actes), ou au hieratisme un peu wilsonien.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10507
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par HELENE ADAM » 13 sept. 2018, 10:05

Il prezzo a écrit :
13 sept. 2018, 07:51
HELENE ADAM a écrit :
13 sept. 2018, 07:20
Je me rends compte que j'ai oublié une belle performance dans le petit rôle de Melot, celle de Neal Cooper très impressionnant heldenténor lui aussi (que j'avais déjà remarqué en Thibaut dans les Vêpres siciliennes il y a un an à Londres) : voix claire, très beau timbre, beaucoup d'expressions dans son chant, magnifique....
lionrougeetblanc a écrit :
13 sept. 2018, 07:11
Globalement le jeu d'acteurs n'est pas un point fort de ce Tristan... Mais est-ce ici un problème ? Pas sûr car l'attention se porte tellement sur les vidéos que le minimalisme des postures, gestes et attitudes, la faiblesse des interactions entre chanteurs, ne gêne pas car l'émotion est ailleurs. Mais j'ai beaucoup apprécié le jeu de Pape, déjà souligné dans les commentaires.
Oui en effet, je crois que c'est par le chant (et son expressivité) que les artistes doivent faire passer le "message" et nous toucher, davantage que par la gestuelle forcément épurée par le concept de la mise en scène. Certains excellent en la matière (Pape surtout, je partage ton avis, c'est celui qui est le plus en phase totale et permanente), d'autres sont moins convaincants (Goerne notamment du fait d'une voix que je pense inadéquate à ce genre d'oeuvre). Ou ça dépend des moments....
Ben justement non.
J'ai souligné combien à mon avis une vision "globale" du spectacle, par un automatisme un peu inconscient ("vision périphérique ") multiplie les sensations générées par cette mes. Et l'importance des jeux d'acteurs, certes minimalistes, mais parfois précis à la Chéreau (1er et 3e actes), ou au hieratisme un peu wilsonien.
Oui OK, c'est juste (et bien exprimé :wink: ), je rectifie donc légèrement mon propos : le jeu d'acteur est minimaliste, les gestes sont souvent lents ou peu appuyés, l'émotion doit passer par l'association entre cette sobriété de mouvements, les illustrations très riches et très significatives des videos et l'expressivité maximale du chant (couleurs, contrastes, nuances). De ce point de vue, je n'ai pas été convaincue par tout le monde tout le temps l'autre soir. Et notamment il m'a semblé que Tristan et Isolde n'avaient pas la même interprétation de ce qu'il convenait de faire...du coup j'ai ressenti à plusieurs reprises un décalage entre la fusion projetée sur écran et la réalisation telle qu'elle était chantée par les deux héros...
http://passionoperaheleneadam.blogspot. ... agner.html
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 37 invités