Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Représentations
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12550
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 16 sept. 2018, 22:09

Igguk a écrit :
16 sept. 2018, 21:08
PlacidoCarrerotti a écrit :
16 sept. 2018, 19:07
Igguk a écrit :
16 sept. 2018, 15:54
C'est triste un tel acharnement contre elle. Personne ne relève que c'est sa première Isolde et qu'elle s'en tire plutôt bien.
Disons qu’on est théoriquement à l’Opéra de Paris, pas au spectacle de fin d’année de l’Association de la Jeunesse Méritante ;-)
Et elle est au niveau.
Je jugerai sur pièce mercredi !
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10480
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par HELENE ADAM » 16 sept. 2018, 22:48

dge a écrit :
16 sept. 2018, 21:13
Ann Petersen entendue deux fois à Lyon. Bonne Isolde mais on ne peut absolument pas la mettre au niveau de Stemme. J'ai aussi les plus grands doutes sur C.Nylund.
Pas grand monde au niveau de Stemme c'est sûr mais quelques sopranos prometteuses, "bonnes" Isolde comme tu dis. Le problème (sans vouloir fâcher Igguk ni les autres ici qui l'ont appréciée, ODB n'existerait pas sans tous ces points de vues parfois opposés :wink: ), c'est que, en ce qui me concerne (et j'ai réagi dès le premier entracte :cry: ici même), c'est que avec toute l'indulgence que mérite une prise de rôle, celle de Serafin était franchement ratée et surtout difficile à écouter au moins à l'acte 1 (j'ai nuancé mon propos pour l'acte 2 où la voix est moins sollicitée dans le "forte" et où son timbre s'apaise un peu et devient moins criard. Elle n'a pas non plus, à mon sens, dominé son Liebestodt qui est parti dans tous les sens.
Je me suis quand même posée la question, et je le dis ici, de la difficulté qu'elle a pu rencontrer à chanter avec un gabarit vocal comme Schager...(forcée de forcer la voix pour être à son niveau de décibels et donc, sortir de sa zone de confort ? Pure hypothèse, je ne sais pas...d'autant que l'équilibre voix-orchestre était très satisfaisant en général). Lui c'est l'inverse en quelque sorte, sa zone de confort se situe dans le fortissimo...
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2393
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par dge » 16 sept. 2018, 23:52

A priori elle n'a pas ( ou pas encore) le format vocal pour ce rôle et c'est à mon sens une erreur de faire cette prise de rôle à Bastille. Peut-être que dans une salle plus petite ça aurait passé. Ann Petersen avait fait sa prise de rôle dans une salle plus petite ( Lyon) avec 70 musiciens dans la fosse et Petrenko à la baguette.
Ceci dit je suis choqué des insultes dont elle est l'objet parce que derrière cet échec il y a un travail. Elle est à blâmer pour s'être surestimée mais ceux qui lui ont proposé le rôle le sont encore plus.
Quant à Martet je l'ai connu plus "compréhensif" en d'autres circonstances....

Avatar du membre
jmc
Ténor
Ténor
Messages : 549
Enregistré le : 07 déc. 2008, 00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par jmc » 17 sept. 2018, 09:40

Hier en matinée au rang dix du parterre jardin au bord de l'allée.
J'avais jusqu'à présent toujours perçu la musique de Tristan et Isolde comme une soupe où flottait la prosodie du Sprechgesang en y donnant toute son importance mais hier :clapping: pour la première fois j'ai senti une osmose entre les voix et l'orchestre. Sans doute une proximité inhabituelle de la scène y est pour beaucoup. Je sortais même avec dans la tête le chant du berger.
Alors merci à Martina Serafin, Andreas Schager et Philippe Jordan :coeur2: .

Jean-Marc

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12550
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 17 sept. 2018, 12:55

jmc a écrit :
17 sept. 2018, 09:40
Hier en matinée au rang dix du parterre jardin au bord de l'allée.
J'avais jusqu'à présent toujours perçu la musique de Tristan et Isolde comme une soupe où flottait la prosodie en y donnant toute son importance mais hier :clapping: pour la première fois j'ai senti une osmose entre les voix et l'orchestre. Sans doute une proximité inhabituelle de la scène y est pour beaucoup. Je sortais même avec dans la tête le chant du berger.
Alors merci à Martina Serafin, Andreas Schager et Philippe Jordan :coeur2: .

Jean-Marc
Je pense également que ce spectacle gagne à être vu d'assez prêt.
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4123
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par David-Opera » 17 sept. 2018, 13:01

altini a écrit :
16 sept. 2018, 13:31
.. J'ai rarement entendu ,depuis feu Segalini, une critique aussi violente d'un chanteur. En l'occurrence de Serafin . Des termes comme:" elle chante faux, elle chante n'importe quoi, une honte, il faut la remplacer..." ... Martet était déchaîné contre elle...
C'était un acharnement totalement bête et gratuit. Richard Martet prend la grosse tête et croit qu'ainsi il peut se faire passer pour un nouveau Sergio Segalini. C'est lui qui devrait se faire virer de cette émission, et si j'ai apprécié la façon dont Benoit fauchet a temporisé cette intervention absurde, Christian Merlin a également été assez décevant dans sa réaction.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4123
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par David-Opera » 17 sept. 2018, 13:06

jmc a écrit :
17 sept. 2018, 09:40
pour la première fois j'ai senti une osmose entre les voix et l'orchestre.
Oui il y a un réel équilibre entre les voix et l'orchestre (ni Isolde ni Tristan ne prend véritablement le dessus l'un sur l'autre et l'orchestre les emporte d'un seul souffle), mais l'alchimie était plus saisissante mardi, donc le meilleur reste à venir.

Avatar du membre
Il prezzo
Alto
Alto
Messages : 387
Enregistré le : 17 mars 2013, 08:12

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par Il prezzo » 17 sept. 2018, 18:10

Je suis content de voir que tout le monde n'a pas passé une excécrable soirée par la seule faute de Madame Serafin. Je commençais à réfléchir à aller consulter mon ORL :lol:

Avatar du membre
Asvo
Ténor
Ténor
Messages : 800
Enregistré le : 05 févr. 2011, 00:00
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par Asvo » 17 sept. 2018, 22:20

Présent aussi ce dimanche, j'ai passé une merveilleuse après-midi. J'ai très, très peu d'expériences de Tristan scéniques, la première étant cet été à Bayreuth et la seconde hier.

Beaucoup a été dit hier sur cette mise en scène mais je n'aurais pas pensé pouvoir autant pleurer à la fin de l'acte II. Au CD, ou dans la mes de Bayreuth qui montre Marke comme une ordure, c'est beaucoup moins évident qu'ici, où Pape incarne à merveille ce roi désemparé, blessé, qui essaie de pardonner. Le point culminant de l'après midi selon moi.

Serafin, oui n'a pas toutes les notes et fait souvent des aigus à côté, mais elle est en effet tellement engagée, impliquée, qu'elle a réussi à vraiment m'émouvoir. Et si le duo avec Schager au premier acte soulève des inquiétudes tant le ténor prend le dessus, le rééquilibrage se fait au second acte lors de leur duo d'amour. Schager qui m'a bluffé de bout en bout, avec une telle énergie !!

Belle Brangen, et en effet j'ai comme beaucoup ici trouvé pénible le Kurwenal de Goerne, avec une voix engorgée à faire pâlir de jalousie Huguette Tourangeau (je révise les huguenots en ce moment ^^).

Bref, j'espère que cette production restera un classique de l'odp, j'espère bien la voir encore !

Avatar du membre
jmc
Ténor
Ténor
Messages : 549
Enregistré le : 07 déc. 2008, 00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde - Jordan/Sellars - ONP - 09-10/2018

Message par jmc » 01 oct. 2018, 11:05

Hier j'ai pu me replacer quasiment au bord du premier balcon coté jardin avec vue directe sur les deux harpes. Et comme Nicolas tu me l'as fait remarqué il n'y a pas longtemps j'y ai cette fois prêté une grande attention acte I quand ils ont bu le philtre, puis au duo du II et fin acte III. Toujours pour l'amour donc ce serait l'instrument élégiaque. Quand à l'acte II arrive le Roi Marke et que donc il ne sera plus question d'amour mais d'adultère les deux harpistes ont quitté la fosse puisqu'on entendra plus de harpe pour la suite de l'acte.
Autant Parsifal est hypnotique autant Tristan est addictif, j'ai envie de le réentendre :hippi: .

Jean-Marc

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 29 invités