Wagner - Ring (pour enfants) -Sadikovic / Merz - Bayreuth 07/2018-

Représentations
Luc ROGER
Basse
Basse
Messages : 2002
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Munich
Contact :

Wagner - Ring (pour enfants) -Sadikovic / Merz - Bayreuth 07/2018-

Message par Luc ROGER » 03 août 2018, 12:51

Opéra pour enfants: un Ring de conte de fées au Festival de Bayreuth

Image
Siegfried (Vincent Wolfsteiner) dans la gueule du dragon.
© Toutes les photos dont d'Enrico Nawrath/Bayreuther Festspiele

La version réduite du Ring pour les enfants comporte environ deux heures de spectacle. La version enfantine de l'histoire du grand cycle wagnérien a été réécrite par Katharina Wagner et Markus Latsch dans l'arrangement musical de Marko Zdralek. La mise en scène en a été confiée à David Merz, un jeune metteur en scène né en 1992 qui a fait ses études à la Haute école de musique Hanns Eisler et qui, au cours de ses études, avait eu l'occasion de participer à un séminaire avec l'arrière-petite-fille du Maître de Bayreuth, pour qui la participation de jeunes talents est essentielle dans le projet des opéras wagnériens pour les enfants. C'est ainsi que l'étude des masques a été confiée aux étudiants de l'Académie August Everding de Munich et que les décors sont l'oeuvre d'un talentueux Bayreuthois de 28 ans, Julius Theodor Semmelmann, qui a travaillé en collaboration avec le Théâtre d'Etat de Saarbrücken. Les costumes très parlants ont été réalisés par Ina Kromphart avec le souci de correspondre à l'imaginaire enfantin. Une équipe jeune et enthousiaste qui a eu à coeur de rendre le grand oeuvre de Wagner accessible aux enfants de 8 à 12 ans. Et ce ne sont pas seulement les enfant qui profitent de cette merveilleuse réalisation, les adultes qui les accompagnent se montrent eux aussi absolument ravis d'assister à la matinée enfantine.

Image
Albérich (Armin Kolarczyk)

Deux immenses portes de bois qui portent le dessin d'un grand arbre stylisé ferment le décor qu'un grand homme au nez très crochu, un certain Albérich, s'efforce d'ouvrir sans y parvenir, jusqu'à ce que, après beaucoup d'efforts il y arrive enfin, ce qui lui permet de s'approcher des filles du Rhin, qui, au fond du fleuve, gardent l'Or mythique. Un long voile bleu couvre toute la scène jusqu'à la première rangée des spectateurs, qui, agité par les chanteuses et même par des spectateurs, simule les flots bleus. Elles ont l'imprudence de signaler à Albérich que l'Or du Rhin donne à celui qui le possède et qui en forge un anneau la maîtrise absolue sur le monde, au prix cependant de la perte définitive de la possibilité d'aimer. Albérich n'en a cure, il convoite le pouvoir et s'empare de l'or du Rhin.

Image
Simone Schröder (Fricka), Jukka Rasilainen (Wotan), Stefan Heibach (Loge).
Timo Riihonen (Fafner), Sebastian Pilgrim (Fasolt).

On connaît la suite qui, dans l'adaptation enfantine est fortement simplifiée et dont les aspects les plus choquants (comme les multiples amours de Wotan, les amours incestueuses de sa descendance ou le meurtre fratricide d'un géant par l'autre) sont évidemment gommés. Au sommet des montagnes les dieux se réjouissent de l'achèvement de la construction de leur palais, commandé par l'insouciant Wotan à deux géants, Fafner et Fasolt, qui exigent leur salaire. Wotan, qui n'a pas le premier sou, part avec Loge voler l'Or du Rhin au main Albérich. Mais les géants s'en emparent...

Tout est traité avec énormément d'allant et d'humour. Les parties chantées alternent toujours avec des dialogues en langage simple et direct grâce auxquels l'action est rendue parfaitement compréhensible par le jeune public. Les chanteurs interpellent parfois le public, ainsi de Wotan qui demande aux enfants s'il doit remettre l'anneau aux géants, ou plus tard de Siegfried qui les interroge pour savoir s'ils ont vu un oiseau. Autant de manières de faire participer les enfants à l'action dont ils devenaient partie prenante à leur plus grande excitation. Le traitement des personnages se fait toujours avec des lignes claires extrêmement bien définies. Ainsi du personnage de Siegfried dont la mise en scène souligne l'innocence ingénue, l'envie de combattre et l'absence totale de peur. Les trouvailles de la mise en scène sont souvent réjouissantes, comme par exemple la dent en or (du Rhin) que Siegfried extrait de la puissante mâchoire du dragon.

Image
Freia (Ji Yoon) et Loge (Stefan Heilbach).
A l'arrière Fricka admira le Walhalla.

Au plaisir des yeux correspond le celui du chant. Ce Ring pour enfants est une totale réussite.On retrouve cette année encore l'excellent baryton-basse finnois Jukka Rasilainen en Wotan et Wanderer, qui avait donné un Landgrave mémorable dans le Tannhäuser pour enfants de l'an dernier. Son épouse Fricka, une matrone imposante, est chantée par la mezzo Simone Schröder qui interprète aussi Flosshilde. Vincent Wolfsteiner endosse à la fois les habits de Siegmund puis ceux de Siegfried, un chanteur qui en dehors de sa voix puissante et héroïque a totalement fasciné le jeune public par ses talents d'acteur et de communicateur. Il dresse le portrait d'un jeune homme aussi audacieux qu'emporté, un peu innocent, le pendant inverse de l'Albérich d'Armin Kolarczyk, qui joue diablement bien les méchants. Sebastian Pilgrim chante tant Fasolt que Hunding de sa basse impressionnante. Le Loge de Stefan Heilbach à la coiffure enflammée, le Mime de Paul Kaufmann, au masque spécialement réussi, le Fafner et le Hagen parfaitement gothique et satanique de Timo Riihonen participent de la même excellence. Daniela Köhler donne une très puissante Brünnhilde avec une voix dont la puissance suffirait à briser les verres de cristal. L'oiseau de la forêt au somptueux costume tout en bleu de la ravissante Ji Yoon a une légéreté aimable que l'on avait déjà appréciée dans sa Freia. Christiane Kohl et Mareike Morr donnent de délicieuses Woglinde et Wellgunde.

La version enfantine fait l'économie des choeurs et de certains personnages du Götterdämmerung. L'orchestre d'une trentaine d'instrumentistes, placé à gauche de la scène, répondait à la direction dynamique et enjouée du jeune chef autrichien Azis Sadikovic.

Ainsi la jeunesse s'est-elle mise dans cette belle réalisation au service la plus grande jeunesse, et, au vu des mines réjouies et exaltée des enfants à la sortie de l'opéra, lui a communiqué son enthousiasme pour l'oeuvre de Wagner. La relève est assurée, n'en doutons pas!

Luc ROGER
Basse
Basse
Messages : 2002
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Munich
Contact :

Re: Wagner - Ring (pour enfants) -Sadikovic / Merz - Bayreuth 07/2018-

Message par Luc ROGER » 03 août 2018, 12:52

Et c'est gratuit pour les enfants!

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10958
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Ring (pour enfants) -Sadikovic / Merz - Bayreuth 07/2018-

Message par HELENE ADAM » 03 août 2018, 13:08

Luc ROGER a écrit :
03 août 2018, 12:52
Et c'est gratuit pour les enfants!
Est-ce que "avoir une âme d'enfant" suffit ? :wink:
Merci pour ton CR, je me suis régalée.
Soit dit en passant de nombreux "contes de fée" ne sont pas très politiquement corrects dans les moeurs qu'ils décrivent (abandonner ses enfants dans la forêt :cry: ), le Ring n'est pas forcément pire en soi...et quel récit épique qui vous tient en haleine de 7 à 77 ans !
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Luc ROGER
Basse
Basse
Messages : 2002
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Munich
Contact :

Re: Wagner - Ring (pour enfants) -Sadikovic / Merz - Bayreuth 07/2018-

Message par Luc ROGER » 03 août 2018, 13:23

HELENE ADAM a écrit :
03 août 2018, 13:08
Luc ROGER a écrit :
03 août 2018, 12:52
Et c'est gratuit pour les enfants!
Est-ce que "avoir une âme d'enfant" suffit ? :wink:
Merci pour ton CR, je me suis régalée.
Soit dit en passant de nombreux "contes de fée" ne sont pas très politiquement corrects dans les moeurs qu'ils décrivent (abandonner ses enfants dans la forêt :cry: ), le Ring n'est pas forcément pire en soi...et quel récit épique qui vous tient en haleine de 7 à 77 ans !
Merci
Ah Hélène s'il ne tenait qu'a moi---Wagner voulait lui aussi la gratuité si je ne me trompe?

Luc ROGER
Basse
Basse
Messages : 2002
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Munich
Contact :

Re: Wagner - Ring (pour enfants) -Sadikovic / Merz - Bayreuth 07/2018-

Message par Luc ROGER » 03 août 2018, 13:24

Et cela me rappelle Bruno Bettelheim, ô souvenirs d'étudiant!

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10958
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Ring (pour enfants) -Sadikovic / Merz - Bayreuth 07/2018-

Message par HELENE ADAM » 03 août 2018, 13:27

Luc ROGER a écrit :
03 août 2018, 13:24
Et cela me rappelle Bruno Bettelheim, ô souvenirs d'étudiant!
La psychanalyse des contes de fée... un grand moment ! :D
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Luc ROGER
Basse
Basse
Messages : 2002
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Munich
Contact :

Re: Wagner - Ring (pour enfants) -Sadikovic / Merz - Bayreuth 07/2018-

Message par Luc ROGER » 03 août 2018, 13:29

Tout savoir sur la perversité morbide du petit chaperon rouge, je le relirais bien!

Luc ROGER
Basse
Basse
Messages : 2002
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Munich
Contact :

Re: Wagner - Ring (pour enfants) -Sadikovic / Merz - Bayreuth 07/2018-

Message par Luc ROGER » 03 août 2018, 13:32

Je retiens le nom de ce jeune metteur en scène. Il pourrait bien faire parler de lui.

Philippes
Ténor
Ténor
Messages : 609
Enregistré le : 27 mars 2005, 00:00
Contact :

Re: Wagner - Ring (pour enfants) -Sadikovic / Merz - Bayreuth 07/2018-

Message par Philippes » 03 août 2018, 15:19

Luc ROGER a écrit :
03 août 2018, 13:23
Merci
Ah Hélène s'il ne tenait qu'a moi---Wagner voulait lui aussi la gratuité si je ne me trompe?
Wagner, en bon révolutionnaire, voulait en effet, dans son projet initial et rêvé, un théâtre léger et démontable, et gratuit... On sait ce qu'il est advenu.
Merci pour ce compte-rendu réjouissant !

Luc ROGER
Basse
Basse
Messages : 2002
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Munich
Contact :

Re: Wagner - Ring (pour enfants) -Sadikovic / Merz - Bayreuth 07/2018-

Message par Luc ROGER » 03 août 2018, 15:54

Tout cela , c'est la faute aux Parisiens qui lui ont fourré ces idées en tête.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 57 invités