Rossini- Il Barbiere di Siviglia- Bisanti / Sinivia- Orange- 07&08/2018

Représentations
Avatar du membre
philopera
Ténor
Ténor
Messages : 890
Enregistré le : 12 mars 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rossini- Il Barbiere di Siviglia- Bisanti / Sinivia- Orange- 07&08/2018

Message par philopera » 03 août 2018, 09:07

jerome a écrit :
02 août 2018, 14:31
A partir du moment où on utilise pour ce rôle un soprano (mais peut-être est-ce là le problème pour certains d'entre vous ?)
Pas pour moi
Pour ne citer qu'elle, Callas dans son recital à Garnier en 1958 livre "una voce " anthologique
Non vraiment je pense que c'est dans le détail de l'interprétation qu'il faut chercher : inventivité et réalisation de l'ornementation,ligne de chant etc...

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19487
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rossini- Il Barbiere di Siviglia- Bisanti / Sinivia- Orange- 07&08/2018

Message par JdeB » 03 août 2018, 11:56

srourours a écrit :
02 août 2018, 15:03
JdeB a écrit :
29 juil. 2018, 07:23

Orchestre national de Lyon
Chœurs des Opéras d'Avignon et de Monte-Carlo

Orange, le 31 juillet 2018.

Jérôme Pesqué
Et que donnait l'orchestre national de Lyon dans un exercice et un répertoire éloignés de ce qu'il fait habituellement ?
Merci d'éviter absolument les longues citations alors que nous essayons de gagner de la place sur ODB et d’élaguer.

Je ne comprends pas trop ta question car il me semble que cet orchestre joue Rossini régulièrement, encore cette saison une mémorable Cenerentola...

Je l'ai trouvé fort bon (ainsi qu' un continuo au pianoforte inventif de Matthieu Pordoy)
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

muriel
Basse
Basse
Messages : 2709
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Rossini- Il Barbiere di Siviglia- Bisanti / Sinivia- Orange- 07&08/2018

Message par muriel » 03 août 2018, 12:13

personne n'a parlé du Barbier donné par Rhorer à Beaune, retransmis sur France Musique, c'était magnifique
Anna Goryachova (mezzo-soprano), Rosina
Matthew Newlin (ténor), Il Conte Almaviva
Vittorio Prato (baryton), Figaro
Riccardo Novaro (baryton), Bartolo
Luigi De Donato (basse), Basilio
Adriana Gonzalez (soprano), Berta
Victor Sicard (basse), Fiorello
Le Cercle de l'Harmonie
Choeur de chambre de Namur
Jérémie Rhorer, direction

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2392
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Rossini- Il Barbiere di Siviglia- Bisanti / Sinivia- Orange- 07&08/2018

Message par dge » 03 août 2018, 12:59

Pour le Barbier d'Orange il s'agissait de l'orchestre national de Lyon ( dir L.Slatkin), pas de celui de l'Opéra de Lyon (dir D.Rustioni) qui officiera à Aix l'an pch dans Tosca.

srourours
Alto
Alto
Messages : 265
Enregistré le : 17 nov. 2016, 08:52

Re: Rossini- Il Barbiere di Siviglia- Bisanti / Sinivia- Orange- 07&08/2018

Message par srourours » 03 août 2018, 13:55

JdeB a écrit :
03 août 2018, 11:56
srourours a écrit :
02 août 2018, 15:03
JdeB a écrit :
29 juil. 2018, 07:23

Orchestre national de Lyon
Chœurs des Opéras d'Avignon et de Monte-Carlo

Orange, le 31 juillet 2018.

Jérôme Pesqué
Et que donnait l'orchestre national de Lyon dans un exercice et un répertoire éloignés de ce qu'il fait habituellement ?
Merci d'éviter absolument les longues citations alors que nous essayons de gagner de la place sur ODB et d’élaguer.

Je ne comprends pas trop ta question car il me semble que cet orchestre joue Rossini régulièrement, encore cette saison une mémorable Cenerentola...

Je l'ai trouvé fort bon (ainsi qu' un continuo au pianoforte inventif de Matthieu Pordoy)
Tu confonds l'onl et l'orchestre de l'opéra ;) et je t'assure que l'onl joue rarement Rossini. Désolé pour la place prise, je serai vigilant à l'avenir.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19487
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rossini- Il Barbiere di Siviglia- Bisanti / Sinivia- Orange- 07&08/2018

Message par JdeB » 03 août 2018, 14:12

srourours a écrit :
03 août 2018, 13:55
JdeB a écrit :
03 août 2018, 11:56
srourours a écrit :
02 août 2018, 15:03
JdeB a écrit :
29 juil. 2018, 07:23

Orchestre national de Lyon
Chœurs des Opéras d'Avignon et de Monte-Carlo

Orange, le 31 juillet 2018.

Jérôme Pesqué
Et que donnait l'orchestre national de Lyon dans un exercice et un répertoire éloignés de ce qu'il fait habituellement ?
Merci d'éviter absolument les longues citations alors que nous essayons de gagner de la place sur ODB et d’élaguer.

Je ne comprends pas trop ta question car il me semble que cet orchestre joue Rossini régulièrement, encore cette saison une mémorable Cenerentola...

Je l'ai trouvé fort bon (ainsi qu' un continuo au pianoforte inventif de Matthieu Pordoy)
Tu confonds l'onl et l'orchestre de l'opéra ;) et je t'assure que l'onl joue rarement Rossini. Désolé pour la place prise, je serai vigilant à l'avenir.
oui, en effet, je ne savais pas vraiment qu'il y avait 2 orchestres à Lyon même si en fait j'ai entendu plusieurs fois l'ONL au festival Berlioz mais je croyais qu'il officiait aussi dans la fosse de l'Opéra de Lyon, comme cela se fait partout ailleurs en province non ?
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

srourours
Alto
Alto
Messages : 265
Enregistré le : 17 nov. 2016, 08:52

Re: Rossini- Il Barbiere di Siviglia- Bisanti / Sinivia- Orange- 07&08/2018

Message par srourours » 03 août 2018, 14:20

Oui sauf à Lyon!! L'onl est à demeure à l'auditorium Maurice Ravel (plus de 2000 places)où il assure une saison symphonique conséquente (Leonard Slatkin est son dernier directeur musical en date). Donc peu de fosse mais de l'opéra parfois (l'enfant et les sortilèges avec une parution cd chez Naxos, Salomé il y a deux saisons avec Lise Lindstrom...). En effet il vient tout les ans au festival Berlioz. Il viendra en mars prochain à la PP pour donner Roméo et Juliette de Berlioz avec Altinoglu à la baguette. L'opéra dispose de son propre orchestre.

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2392
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Rossini- Il Barbiere di Siviglia- Bisanti / Sinivia- Orange- 07&08/2018

Message par dge » 03 août 2018, 14:57

JP. Brossmann voulait son propre orchestre. ( il avait anticipé les problèmes du type Dorny / Thielemann :) ) Il a été crée en 1983 par J.E. Gardiner.

romance
Ténor
Ténor
Messages : 705
Enregistré le : 25 mars 2010, 00:00
Contact :

Re: Rossini- Il Barbiere di Siviglia- Bisanti / Sinivia- Orange- 07&08/2018

Message par romance » 07 août 2018, 11:37

« Les représentations de Mme Adelina Patti attirent toujours, au théâtre, une société d’élite. ..... Samedi, nous l’avons entendue dans le Barbier de Séville. La salle était comble ; une certaine curiosité avait amené cette affluence de spectateurs. Dans la Traviata comme dans Rigoletto, l’action dramatique tient une grande place dans les rôles de Mme Patti, et le chant la suit avec une grande fidélité ; l’une et l’autre se partagent les diverses émotions du public et en bénéficient, tandis que pour Rosine, dans le Barbier, l’action s’efface, pour ainsi dire, devant la musique. Or, si personne ne peut mieux que Mme Patti exprimer les sentiments d’amour et de douleur de Violetta ou Gilda, nulle n’a pu jusqu’à présent, gazouiller comme elle le rôle de Rosine ».

Je vous cite là, partiellement, l’article paru dans le JOURNAL de MONACO n° 1179 – du mardi 8 février 1881.

Parce que le vendredi 4 août 2018, l’affluence au Théâtre antique d’Orange n’avait probablement rien à envier à celle évoquée dans cet article, et parce qu’Olga Peretyatko n’avait rien du canari (comme l’a écrit JdB) ... elle n’a ni pépié, ni gazouillé !

Cette représentation fut un totale réussite, portée bien-entendu, par la musique de Rossini, le talent des interprètes, mais aussi par une mise en scène scintillante, vive, mordante, d’une réelle intelligence où la dynamique voulue par le metteur en scène Adriano Sinavia - un tournage à Cinecitta - se met au service de l’œuvre de Rossini... Un peu comme un « Tarentino de l’opéra » (sans la violence), dans une fantaisie en apparence débridée où, l’on peut, au détour, confondre Don Bartolo et Groucho, voir Almaviva prendre des allures de Jerry Lewis. Le ton est facétieux, les clins d’œil à la farce et à la comédie italienne, nombreux. Nous sommes « in the mood for opera buffa », pour que le talent, l’intelligence et le plaisir servent ce Barbier.

D’emblée, Giampaolo Bisanti s’impose avec une Sinfonia remarquable. Tout en restant en liaison avec le plateau, il dirige l’Orchestre National de Lyon avec finesse durant toute la représentation. Le pianofortiste se révèlera délicat et inspiré.

Ioan Hotea, après un début un peu en retrait, tant sur le plan vocal (rien de la voix sombre et du timbre barytonal prévus par Rossini, mais une voix un peu serrée, malgré des aigus faciles) - que sur le plan scénique, finit par entrer dans le jeu pour devenir un véritable partenaire de toute la distribution.

Olga Peretyatko, séduit d’emblée par son engagement - elle est une jeune femme vive et extravertie – comme par son timbre riche et ses aigus. Bruno de Simone campe un Bartolo parfait. Basilio est interprété par Alexeï Tikhomirov dont la voix porte, mais dont les graves, curieusement, semblent parfois en retrait (un méchant sifflet sera entendu). Annunziata Vestri est une Berta à l’abattage certain, avec une véritable présence scénique qui lui vaudra des applaudissements nourris.
Enfin, Florian Sempey incarne le Barbier parfait, et même un peu plus ... dans ce lieu magique où sa voix puissante, ronde, la connaissance parfaite du rôle, en un mot, son talent, nous amènent à sourire et rire avec lui, même quand ce n’est pas « dans le texte ».

Je n’oublierai pas de citer Gabriele Ribis, Fiorello et Enzo Ioro, en Ambrogio, autre factotum qui s’amuse à intervenir ... après s’être occupé des décors et des costumes.

J’ajoute que Bruno de Simone, (Don Bartolo), Annunziata Vestri (Berta), Gabriele Ribis (Fiorello) et Enzo Iorio interprétaient les mêmes rôles à l’Opéra de Monte Carlo en mars 2017.

L’article cité en préambule indique que le théâtre Argentina était plein (près de 1 000 spectateurs) ; le Théâtre antique était probablement complet (près de 9 000 spectateurs). Cent trente sept années se sont écoulées... Je crois ne pas faire preuve d’optimisme excessif en pensant que l’avenir du Barbier est définitivement assuré.

wababelooba
Ténor
Ténor
Messages : 978
Enregistré le : 30 déc. 2009, 00:00
Contact :

Re: Rossini- Il Barbiere di Siviglia- Bisanti / Sinivia- Orange- 07&08/2018

Message par wababelooba » 11 août 2018, 10:38

romance a écrit :
07 août 2018, 11:37
Je crois ne pas faire preuve d’optimisme excessif en pensant que l’avenir du Barbier est définitivement assuré.
Sans blague ??
Quelle prédiction audacieuse !!

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 35 invités