Récital M. Crebassa-F. Say- Montpellier- 12/07/018

Représentations
Répondre
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19285
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Récital M. Crebassa-F. Say- Montpellier- 12/07/018

Message par JdeB » 11 juil. 2018, 08:12

MAURICE RAVEL 1875-1937
Vocalise-étude en forme de habanera pour piano
Shéhérazade, Poèmes de Tristan Klingsor
Asie
La Flûte enchantée
L’Indifférent

CLAUDE DEBUSSY 1862-1918
Préludes pour piano, extrait du Livre 1
La Cathédrale engloutie
Minstrels

GABRIEL FAURÉ 1845-1924
Mirages, mélodies op. 113, extrait
Cygne sur l’eau
Danseuse
Poèmes Renée de Brimont

ERIK SATIE 1866-1925
Trois Gnossiennes
Lent
Avec étonnement
Lent

CLAUDE DEBUSSY 1862-1918
La mer reste plus belle
Le son du cor s’afflige vers le vois
L’échelonnement des haies
Poèmes de Paul Verlaine

HENRI DUPARC 1848-1933
Chanson triste Poème de Jean Lahor
Le pays où se fait la guerre Poème de Théophile Gautier

FAZIL SAY
Gezi Park 2, sonate pour piano op. 52
Nuits de résistance dans les rues d'Istanbul
Le silence du nuage de gaz
Berkin Elvan
Toujours l'espoir au cœur

Gezi Park 3, ballade pour mezzo-soprano, piano et quatuor à cordes op. 54
Version pour mezzo-soprano et piano du compositeur

Marianne Crebassa, mezzo-soprano
Fazil Say, pianiste

Montpellier, Le Corum, 12 juillet 2018

Le concert de ce soir réunit les deux enfants chéris du festival de Radio-France.

C'est en effet dans cette même salle que Marianne Crebassa a débuté le 15 mai 2009 dans Le Martyre de Saint-Sébastien dirigé par Alain Altinoglu avant de se produire régulièrement au Festival ce qui la fit remarquer de la critique : Zaïra en 2009, Les Hauts de Hurlevent d'Herrmann en 2010, La Magicienne d'Halévy en 2011,à l'occasion d' un premier grand rôle, celui de Mélusine, avant d' y recréer le Fantasio d'Offenbach en 2015. Toujours à Montpellier, en saison cette fois, elle fut Annina en juin 2010 et surtout une Dorabella de haut lignage en décembre 2013, deux productions signées Jean-Paul Scarpitta. Nous avons rendu compte ici de toute cette époque aurorale, pas à pas, où chacun présentait déjà son immense potentiel et une future superbe carrière.
Outre Montpellier, l'essor de Marianne Crebassa doit beaucoup à un autre festival, celui de Salzbourg, et à Marc Minkowski. Elle y elle chante sous sa direction en 2012 et 2013 (Lucio Silla et Tamerlano). C'est aussi avec lui qu'elle effectue ses débuts à la Scala en février 2015 (toujours Lucio Silla) et qu'elle enregistre son premier disque pour Erato.
Elle revient au grand festival autrichien en 2014 pour la création mondiale de Charlotte Salomon. Et continue sa conquête des grandes scènes (Chicago, Berlin, Paris, ...)

Fazil Say est aussi une découverte du festival de Radio-France qui l'a révélé, dans le cadre des concerts des Jeunes solistes de la fondation Beracasa, en juillet 1995, c'était sa première apparition en France ! Il en est toujours resté un fidèle et un pilier.

Bien sûr un tel programme de mélodies aurait été plus à sa place à l'Opéra-Comédie que dans l'immense nef de l'Opéra Berlioz, superbement éclairée de couleurs orientalistes .
Mais il aurait fallu alors donner au moins deux soirées tant la demande est forte pour un tel duo de chouchous. Les subtilités sophistiquées de Debussy y perdent beaucoup d'autant que c'est là que la diction de Crebassa est la moins claire. Mais tout le reste du programme est sur les cimes, avec une projection souveraine, des sonorités sensuelles, un sens du texte et du sous-texte admirable, une classe folle, un pouvoir d'émotion rare. Bref quelque chose d'absolument moderne dans la filiation de Crespin et de Koch. La soirée culminant avec les extraits de Shéhérazade et ses parfums d'Orient puissants et entêtants, les deux bis (Summertine et Voi che sapete) et surtout la composition que Fazil Say a écrite en 2013 après la révolte populaire en Turquie, Gezi Park 3, lointain avatar de la Vocalise Habanera de Ravel. Crebassa y chante, pour nous et pour quelque force transcendante, a capella le long lamento de la souffrance et de la rage contenues avec une ferveur de Diva Soul à fendre l'âme.

Fazil Say, le poète du piano aux mains ailées, gestes de toréador très doux et de danseur flamenco sans nulle arrogance, est capable de distiller les nuances les plus pures et de déchainer des tempêtes de décibels telluriques dans ses propres œuvres avec une inspiration toujours renouvelée. Et un sens très poli et tendre de l’accueil de la musique assez singulier.

René Koering qui a programmé, le premier, ces deux artistes sublimes était dans la salle avant de partager avec eux et son successeur Jean-Pierre Rousseau, un repas très enjoué. Grâce lui soit rendue !

Jérôme Pesqué
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19285
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Récital M. Crebassa-F. Say- Montpellier- 12/07/018

Message par JdeB » 14 juil. 2018, 10:10

La diffusion sur France-Musique est à ne pas rater ni leur concert au TCE en mars prochain, avec le même programme
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 58 invités