Wagner - Parsifal - Petrenko/Baselitz/Audi - Munich -06 & 07/2018

Représentations
Répondre
Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10473
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Wagner - Parsifal - Petrenko/Baselitz/Audi - Munich -06 & 07/2018

Message par HELENE ADAM » 26 juin 2018, 18:11

Parsifal

Richard Wagner

Direction musicale : Kiril Petrenko
Mise en scène : Pierre Audi
Décor : Georg Baselitz

Avec
Amfortas : Christian Gerhaher (prise de rôle)
Titurel : Bálint Szabó
Gurnemanz : René Pape
Parsifal : Jonas Kaufmann
Klingsor : Wolfgang Koch
Kundry : Nina Stemme

Bayerischen Staatsoper
Bayerisches Staatsorchester
Chor der Bayerischen Staatsoper

28 juin, 1er, 5, 8 et 31 juillet 2018.
Opéra de Munich.

Retransmission en live de la Première, le 28 juin à 16h sur BR Klassik
https://www.br-klassik.de/programm/radi ... 33320.html

Retransmission vidéo en livestream le 8 juillet

https://www.staatsoper.de/meldungen/par ... tream.html


Vidéo "résumé".
https://www.youtube.com/watch?v=bmG5g2G ... ture=share

Photos sur le fil de Kaufmann

Sur mon blog : présentation
https://passionoperaheleneadam.blogspot ... ra-de.html

J'y serai le 5 juillet....

C'est d'abord la direction musicale de Kiril Petrenko qui est très attendue comme tous ses Wagner (après le Ring qu'il reprendra à Munich fin juillet et qu'il a longtemps dirigé à Bayreuth, les Meistersinger vus il y a deux ans à Munich et Tannhauser l'an dernier).
Le chef Russe s'en va pour Berlin d'ici un an et ce Parsifal sera certainement une de ses références.
Mais l'oeuvre de Baselitz et son poids évident dans l'ensemble de la représentations (pas simplement le monumental décor, mais aussi les costumes, le style des personnages, leurs postures et même l'interprétation de l'histoire) sont également une originalité de ce Parsifal. Audi s'est effacé derrière le peintre sculpteur expressionniste qui a dirigé l'ensemble de la conception de l'oeuvre.
Il en parle ainsi d'ailleurs et l'on sait que Kaufmann le connait bien depuis longtemps. Ces projets sont des oeuvres collectives entre artistes qui s'estiment et se comprennent.
Quant à la distribution, elle est également fort alléchante... mais il est inutile de développer... les chanteurs sont connus !
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10473
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Parsifal - Petrenko/Baselitz/Audi - Opéra de Munich - juin/Juillet 2018

Message par HELENE ADAM » 28 juin 2018, 08:10

une interview de Nina Stemme

En quelques mots :
L'article commence par souligner que les représentations sold out (depuis longtemps) pour ce Parsifal du fait de la distribution exceptionnelle : Petrenko, Kaufmann, Pape, Gerhaher et... Nina Stemme, 55 ans, la meilleure soprano wagnérienne actuelle.
Puis demande à Nina Stemme comment passe-t-elle l'acte 3 où elle n'a que deux minutes à chanter ? Elle répond qu'après l'intensité du second acte, elle apprécie le troisième, où en effet elle ne chante pas mais elle est présente. Le rôle de Kundry est important aussi à ce moment-là, il faut faire percevoir l'évolution du personnage, la transformation de sa tourmente en paix intérieure. Peut-être plus difficile encore parce qu'elle ne chante pas justement...
(à noter que les chanteurs wagnériens soulignent souvent la différence entre le temps de chant, qui peut-être parfois très court et le temps de présence et donc de jeu scénique de leur personnage qui n'est pas toujours facile à négocier...).
Puis le journaliste l'interroge sur le choix de ses prises de rôle (Kundry pour la deuxième fois dans une nouvelle production par exemple) : Nina Stemme répond qu'elle décide tout toute seule. Et reconnait que vu de l'extérieur certains choix peuvent paraitre étrange mais sont logiques pour elle. Et donne l'exemple de son choix en 2001 d'avoir chanté Marguerite (Gounod) puis Isolde, puis retour à Marguerite. C'était cohérent du fait du caractère très dramatique de la fin de Faust.
Elle confirme que son autonomie l'a beaucoup aidée. "Tout le monde veut faire de vous une star et vous en demande toujours plus". Elle s'est permis de refuser quand elle considérait ne pas avoir fini un rôle. Elle parle aussi des difficultés de la ménopause pour la voix des femmes et de l'importance d'une bonne technique pour surmonter les évolutions.
Elle dit également ne pas avoir de plan pour arrêter sa carrière et préférer voir étape par étape son évolution.
Est-elle patiente ? Elle le parait vu de l'extérieur, mais ce n'est pas le cas ! "J'ai appris qu'il faut du temps (au moins une quinzaine de représentations) pour entrer véritablement dans un rôle, il faut être patient. Pendant des années j'ai seulement appris de nouveaux rôles. Aujourd'hui c'est le temps de la moisson" (titre de l'article). Elle compare la gestation d'un rôle à la grossesse : des peurs, des douleurs et beaucoup de bonheur pour finir.
Elle souligne que malgré la communauté des chanteurs wagnériens, tout le monde est un peu solitaire dans ce métier. "Il est bon de garder quelques secrets de fabrication, le rapport au public est fondamental et la magie doit demeurer. Cela fait du chanteur un être un peu spécial...celui incarne la vie et la mort sur scène."
Concernant le fait qu'elle est plus libre maintenant que ses enfants sont grands et ont quitté la maison, elle répond qu'elle ne regrette pas les productions refusées pour s'occuper d'eux. "C'était important car quand le chant est fini, que reste-t-il sinon la famille ?"
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1093
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Wagner - Parsifal - Petrenko/Baselitz/Audi - Opéra de Munich - juin/Juillet 2018

Message par philipppe » 28 juin 2018, 08:48

C est un bel entretien...

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10473
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Parsifal - Petrenko/Baselitz/Audi - Opéra de Munich - juin/Juillet 2018

Message par HELENE ADAM » 28 juin 2018, 09:13

post supprimé par l'auteur (sans objet)
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1093
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Wagner - Parsifal - Petrenko/Baselitz/Audi - Opéra de Munich - juin/Juillet 2018

Message par philipppe » 28 juin 2018, 09:18

C est bien,mieux vaut ne pas trop en dévoiler

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10473
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Parsifal - Petrenko/Baselitz/Audi - Opéra de Munich - juin/Juillet 2018

Message par HELENE ADAM » 28 juin 2018, 09:20

philipppe a écrit :
28 juin 2018, 09:18
C est bien,mieux vaut ne pas trop en dévoiler
Tu es partisan du "teasing" :lol: mais en fait, les photos circulent déjà pas mal depuis que BR Klassik en a fait un très beau jeu !
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 9331
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Parsifal - Petrenko/Baselitz/Audi - Opéra de Munich - juin/Juillet 2018

Message par tuano » 28 juin 2018, 09:24

Hélène, j'ai retiré les photos après un énième rappel sur l'utilisation des photos dont ODB ne possède pas les droits. Ikvat est très pointilleux sur le sujet, et ODB lui appartient, il faut se conformer scrupuleusement aux quelques (et très peu nombreuses) règles qu'il nous a fixées concernant le respect la propriété intellectuelle.

Pourquoi ne mets-tu pas simplement le lien vers les pages web qui montrent les photos ? Un simple clic permettrait alors d'y accéder sans mettre ODB en infraction avec le droit de propriété des images.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10473
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Parsifal - Petrenko/Baselitz/Audi - Opéra de Munich - juin/Juillet 2018

Message par HELENE ADAM » 28 juin 2018, 09:29

post supprimé par l'auteur, sans objet
(les photos étaient toutes issues du site de BR Klassik, on peut donc s'y reporter).
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 9331
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Parsifal - Petrenko/Baselitz/Audi - Opéra de Munich - juin/Juillet 2018

Message par tuano » 28 juin 2018, 09:31

S'il y a le lien dans le même message, ce n'est pas nécessaire de remettre les photos sur ODB.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10473
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Parsifal - Petrenko/Baselitz/Audi - Opéra de Munich - juin/Juillet 2018

Message par HELENE ADAM » 28 juin 2018, 09:32

post supprimé par l'auteur, sans objet
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 31 invités