Verdi - Il Trovatore - Benini/Ollé - ONP - 06-07/2018

Représentations
abfab
Alto
Alto
Messages : 373
Enregistré le : 09 janv. 2008, 00:00

Re: Verdi - Il Trovatore - Benini/Ollé - ONP - 06-07/2018

Message par abfab » 07 juil. 2018, 22:56

La comparaison m'échappe complètement.
Violetta chante son air seule. Le final du 1 du Trouvère est un trio.

Il s'agissait juste de préciser que cette contre note n'a rien d'extraordinaire en soi en ce moment dans la mesure où le cast B la fait aussi dans l'indifférence générale.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10154
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Il Trovatore - Benini/Ollé - ONP - 06-07/2018

Message par HELENE ADAM » 08 juil. 2018, 08:45

J'ai toujours cru que la note la plus haute du ténor Manrico dans le Trovatore était le fameux contre-ut de DI quella Pira qui n'est pas ailleurs pas écrit (c'est un "la" dans la partition). Il y aurait aussi un contre-ré dans le trio final ? :?: :?: :?: :?:

Quant aux Léonora entendues ces dernières années, je pense qu'à part Hue He qui a craqué son aigu, toutes les autres (Harteros, Stoyanova, Netrebko, Radvanovsky) chantaient toute la partition et rien de plus... :wink:
(mais je n'étais pas dans la salle le 4, j'y retourne le 10...)
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

altini
Ténor
Ténor
Messages : 797
Enregistré le : 31 janv. 2006, 00:00
Localisation : avignon

Re: Verdi - Il Trovatore - Benini/Ollé - ONP - 06-07/2018

Message par altini » 08 juil. 2018, 09:07

Sur Voldemor ,Del Monaco le fait avec Gencer ( ré ou ré bémol? Je ne sais). Avec Bastianini c'est pas mal. Ce doit être complètement facultatif.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10154
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Il Trovatore - Benini/Ollé - ONP - 06-07/2018

Message par HELENE ADAM » 08 juil. 2018, 09:26

Il faut dire que depuis que j'ai lu sur le site d'une grande radio classique, "le fameux contre-ut" de Nessun Dorma ( :lol: ), je me méfie des superlatifs en la matière.
Le si, haut de la tessiture normale du ténor, n'est pas toujours facile à atteindre et surtout à tenir en force pendant le temps le plus long possible (point d'orgue sur le si final de "vincero").
Et ce qui me gêne dans le di quella pira d'Alvarez ce n'est pas qu'il transpose en si son contre-ut (de tradition), mais qu'il le crie rapidement sans le tenir. Et là l'effet est franchement gâché. De tous les points de vue : je ne suis pas sûre que l'ensemble des spectateurs perçoivent nettement la différence d'un demi-ton entre le si et le do, mais l'absence de capacité à tenir en "forte" une note de final d'aria tel que celui-là, est un vrai "moins", très décevant à l'oreille.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Christophe2017
Messages : 46
Enregistré le : 09 mai 2018, 15:40

Re: Verdi - Il Trovatore - Benini/Ollé - ONP - 06-07/2018

Message par Christophe2017 » 08 juil. 2018, 09:52

abfab a écrit :
07 juil. 2018, 22:30
Rowley le fait également ce contre ré bémol. Eyvazov aussi. Alagna idem.
Ce que Jennifer Rowley ne fait pas du tout ce sont des trilles dignes de ce nom !

lamammamorta
Alto
Alto
Messages : 294
Enregistré le : 12 oct. 2006, 23:00

Re: Verdi - Il Trovatore - Benini/Ollé - ONP - 06-07/2018

Message par lamammamorta » 08 juil. 2018, 09:54

... et n’oublions pas que le « la » sous Verdi était à 432Hz et non 440 comme imposé dès les années 50 et gravé dans le marbre en 75. En dépit de toute logique (sinon celle du clinquant)
Cette norme a mis les voix à rude épreuve, changeant la place de la « tourne » de la voix qui se met en sur-régime. Or, 432Hz est une des fréquences de résonance de l’eau et comme nous sommes faits à 80% d’eau...
Une transposition d’un demi ton ne me choque donc pas, personnellement...
J’attends que le monde musical fasse la contre-réforme du « la », enfin.
Il y a pléthore d’articles passionnants sur le sujet sur le net, ainsi qu’une vidéo de Cappuccilli qui fait écouter la différence d’un air de Verdi avec les deux différents diapasons

Christophe2017
Messages : 46
Enregistré le : 09 mai 2018, 15:40

Re: Verdi - Il Trovatore - Benini/Ollé - ONP - 06-07/2018

Message par Christophe2017 » 08 juil. 2018, 09:57

HELENE ADAM a écrit :
08 juil. 2018, 09:26
Et ce qui me gêne dans le di quella pira d'Alvarez ce n'est pas qu'il transpose en si son contre-ut (de tradition), mais qu'il le crie rapidement sans le tenir. Et là l'effet est franchement gâché. De tous les points de vue : je ne suis pas sûre que l'ensemble des spectateurs perçoivent nettement la différence d'un demi-ton entre le si et le do, mais l'absence de capacité à tenir en "forte" une note de final d'aria tel que celui-là, est un vrai "moins", très décevant à l'oreille.
En effet et c est d’autant plus dommage que le le reste de la Pira est très excitante ! En tout cas l était hier soir me donnant la chair de poule , avant la frustration de la fin ( et l’absence de reprise...)

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8193
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Verdi - Il Trovatore - Benini/Ollé - ONP - 06-07/2018

Message par jerome » 08 juil. 2018, 09:58

Concernant le contre ré bémol conclusif dont il est question ci-dessus, il est à la fin de l'acte 1.
En général, cette contre-note est chantée par le soprano mais une certaine tradition veut que lorsque le ténor l'a dans la gorge, cette contre-note soit aussi lancée par lui à l'unisson du soprano et pas mal de ténors, dans la discographie de l'œuvre, font ce contre ré bémol de manière éclatante: Del Monaco, Corelli, Pavarotti, Bonisolli en sont les plus célèbres exemples.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3942
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Verdi - Il Trovatore - Benini/Ollé - ONP - 06-07/2018

Message par David-Opera » 08 juil. 2018, 10:21

De toute façon, comme l'a toujours rappelé Riccardo Muti - lire Verdi, l'italiano. Ovvero, in musica, le nostre radici - , Verdi a écrit un sol et non un contre-ut à la fin de "Di quella pira",et, comme il l'a lui-même remarqué, beaucoup de ténors ne chantent pas correctement l'air qui précède la cabalette (Ah sì, ben mio, coll'essere), mais s'ils réussissent ce contre-ut, alors une partie du public lui pardonne tout, ce qui n'a aucun sens.

altini
Ténor
Ténor
Messages : 797
Enregistré le : 31 janv. 2006, 00:00
Localisation : avignon

Re: Verdi - Il Trovatore - Benini/Ollé - ONP - 06-07/2018

Message par altini » 08 juil. 2018, 10:37

Petites questions, cher Jérôme.
Sur mon disque HRE avec Del Monaco, Gencer... il est indiqué "Live italian performance Italy 1957". Et sur le coffret "In a magnificent live performance".
S'agit-il vraiment d'un live? Pour le coup la note de Del Monaco est vraiment stupéfiante.
Connais-tu des ténors qui ont sorti ce ré bémol de la fin de l'acte 1 en live? (inutile de tous les mettre s'il y en a beaucoup!)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 58 invités