Saint-Saëns- Samson et Dalila- Tatarnikov- TCE- 06/2018

Représentations
Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10664
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Saint-Saëns- Samson et Dalila- Tatarnikov- TCE- 06/2018

Message par HELENE ADAM » 17 juin 2018, 17:07

muriel a écrit :
17 juin 2018, 14:49
Oui on a quand même entendu 3 dictions exemplaires ce qui est rare dans l'opéra français....
C'était encore mieux pour la Nonne...il y en avait plus que trois dont le rôle principal...assuré pourtant par un américain :wink:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1108
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Saint-Saëns- Samson et Dalila- Tatarnikov- TCE- 06/2018

Message par philipppe » 17 juin 2018, 17:17

HELENE ADAM a écrit :
17 juin 2018, 17:07
muriel a écrit :
17 juin 2018, 14:49
Oui on a quand même entendu 3 dictions exemplaires ce qui est rare dans l'opéra français....
C'était encore mieux pour la Nonne...il y en avait plus que trois dont le rôle principal...assuré pourtant par un américain :wink:
Ah, les zamericains !

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7090
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Saint-Saëns- Samson et Dalila- Tatarnikov- TCE- 06/2018

Message par MariaStuarda » 17 juin 2018, 17:36

HELENE ADAM a écrit :
17 juin 2018, 17:07
muriel a écrit :
17 juin 2018, 14:49
Oui on a quand même entendu 3 dictions exemplaires ce qui est rare dans l'opéra français....
C'était encore mieux pour la Nonne...il y en avait plus que trois dont le rôle principal...assuré pourtant par un américain :wink:
Les américains sont souvent surprenants dans le chant français (alors que leurs compatriotes mettent souvent une mauvaise volonté évidente à apprendre notre langue !)

Efemere
Basse
Basse
Messages : 2021
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Saint-Saëns- Samson et Dalila- Tatarnikov- TCE- 06/2018

Message par Efemere » 17 juin 2018, 17:55

MariaStuarda a écrit :
17 juin 2018, 17:36
HELENE ADAM a écrit :
17 juin 2018, 17:07
muriel a écrit :
17 juin 2018, 14:49
Oui on a quand même entendu 3 dictions exemplaires ce qui est rare dans l'opéra français....
C'était encore mieux pour la Nonne...il y en avait plus que trois dont le rôle principal...assuré pourtant par un américain :wink:
Les américains sont souvent surprenants dans le chant français (alors que leurs compatriotes mettent souvent une mauvaise volonté évidente à apprendre notre langue !)
Les chanteurs britanniques peuvent être bons aussi en termes de diction française.

Quant aux Américains rechignant à apprendre le français, que dire des Français, parmi les plus nuls, selon moi, dans la pratique des langues étrangères :mrgreen:

romance
Ténor
Ténor
Messages : 708
Enregistré le : 25 mars 2010, 00:00
Contact :

Re: Saint-Saëns- Samson et Dalila- Tatarnikov- TCE- 06/2018

Message par romance » 17 juin 2018, 18:37

Ignare, je le suis ; on est de toute manière toujours l’ignare de quelqu’un, d’autant que la connaissance elle-aussi me paraît présenter plusieurs niveaux... Il y a ceux qui connaissent si bien la partition que le vol d’un bourdon égaré dans la salle leur fera avoir une réaction allergique du type choc anaphylactique, pour d’autres ce sont les voix, pour d’autres c’est tout et encore plus, parce qu’ils savent mm reconnaître le timbre d’une gloire partie chanter là haut il y a de (très) nombreuses décennies et que là, c’est tout juste bon à polluer plus la représentation, carrément l’idée mm de l’opéra.
Ce qui est bien quand on est ignare, c’est qu’on continue à apprendre à chaque fois, en découvrant et aussi, ... en lisant ODB. Pas de lassitude. Je ne dis pas que tout paraît tout beau, tout bien, mais que chaque représentation, a priori, apporte sa dose d’euphorisant (ou parfois d’excitant !). C’est stupide, hein ! Moi, j’ai aimé cette représentation, pour l’essentiel de ce qui a été dit et je me fiche bien d’être ignare.
Oui, j’ai apprécié M N Lemieux, j’ai aimé ses nuances, son legato, j’ai aimé sa conviction, sa prestation, elle proposait, j’ai accepté. Idem pour Roberto, des restrictions sur son timbre plus métallique, qui s’est transformé… A quel moment a-t-il triché, donné moins que ce qu’il pouvait donner ? Primaire que je suis, j’allais écrire « il a été », simplement pour dire que la beauté de ce qu’il nous a donné (c’est mieux, hein ?) , la beauté de son interprétation (telle qu'évidemment perçue par moi), son implication m’ont permis de vivre (eh oui ! c’est pas ça l’essentiel ?), de vibrer, avec elle, avec lui, essentiellement, en oubliant les toutes petites chose par ci-par là, qui auraient pu… Moi, j’ai eu le bonheur des simples et je les remercie pour ça.
PS La personne qui était à ma droite, applaudissait, les mains bientôt plus bas que les genoux (j’exagère à peine), si lentement, si doucement qu'il donnait l’impression de s’en cacher. Fallait pas, j’ai largement compensé !

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3465
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Saint-Saëns- Samson et Dalila- Tatarnikov- TCE- 06/2018

Message par micaela » 17 juin 2018, 18:51

Tout à fait.
Sur la qualité de la diction (j'ai bien dit diction, pas prononciation) des chanteurs, pas besoin d'être très savant pour se rendre compte de celle-ci. Même dans des langues que je ne connais pas (toutes sauf l'anglais et le français), je me rends bien compte si la diction est claire ou pas. La prononciation, c'est autre chose. Je préfère une diction claire avec de l'accent qu'un francophone (puisqu'il est question ici d'un opéra français) à la diction problématique.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Albar
Alto
Alto
Messages : 295
Enregistré le : 05 oct. 2005, 23:00
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Saint-Saëns- Samson et Dalila- Tatarnikov- TCE- 06/2018

Message par Albar » 18 juin 2018, 18:52

zigfrid a écrit :
16 juin 2018, 08:57

Hélas, 3 fois hélas, tout se gâte concernant Lemieux. les bras m'en sont tombés d'avoir entendu une pareille ovation alors qu'on a entendu une chanteuse dépassée de bout de bout en bout par la partition. passe encore à l'acte 1: après tout, Dalila n'a pas grand chose à faire: elle chantonne, fredonne, prend la pose, minaude. Soit, et Lemieux le fait plutôt bien, mais le timbre est trop clair, dès le départ. Mais l'acte 2 est une tout autre affaire.
Lemieux est est elle une contralto? non (mais Verrett, Bumbry, Cortez ne l'étaient pas non plus)
Serait-elle mezzo-soprano? certes pas, elle n'a ni grave, ni aigu: elle force constamment son grave, qui devient alors vulgaire, et ses aigus (redoutables) deviennent criés, laids, avec des sonorités caquetantes.(elle a tellement hurlé son "lâche" qu'elle est devenue cramoisie...)
Serait elle soprano? ben non, ses aigus sont arrachés au forceps.
Elle a certainement sa place dans un certain répertoire (à priori baroque), mais en Dalila, on entend une chanteuse se débattant constamment avec une tessiture qui n'est pas la sienne, et glougloutant d'abondance. et question ampleur et volume, il lui manque cruellement pour passer l'orchestre.
c'est dommage car la voix en soit est plutôt belle, elle phrase joliment, le médium est mignon. Mais Dalila!!
(et j'ai aussi l'impression que Lemieux fait partie de ces chanteuses qu'il-est-de-bon-ton-d'applaudir-à-tout-rompre-quoiqu'elles-fassent)....
J'adore.
J'ai déjà lu beaucoup (vraiment beaucoup) de bêtises sur ce site.
Beaucoup (sans doute encore plus) de méchancetés gratuites aussi.
Mais il faut quand même dire qu'on touche ici ce qui s'apparente sans doute à un double sommet.

MNL n'est pas contralto, ça c'est l'ukase de base (sans ça on ne comprend pas la suite).
Mais elle n'est pas non plus mezzo, ni d'ailleurs soprano (on est presque heureux de lire cela sous une plume aussi fine).
Elle trouverait (à la rigueur!) une petite place dans le baroque. Et encore: à la salle paroissiale de Saint-Nom-La-Bretelle, guère mieux.
Donc en fait elle n'est rien.
De toute façon, elle n'a ni graves - ça c'est dit - ni aigus.
Quant au médium jetons rapidement un voile pudique puisque - heureusement pour nous! - elle ne passe jamais l'orchestre.
Enfin bref, il n'y avait pas de Dalila sur scène. Rien. Une ombre, à peine.
Mais il y a quand même du positif: elle minaude bien.

...ça doit être génial d'avoir une qualité d'oreille qui permette d'être aussi éclairé.
C'est probablement ce qui m'a manqué ces 35 dernières années pour prétendre avoir le quart du dixième de la moitié d'un jugement aussi pointu.

muriel
Basse
Basse
Messages : 2722
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Saint-Saëns- Samson et Dalila- Tatarnikov- TCE- 06/2018

Message par muriel » 18 juin 2018, 19:29


-Donc en fait elle n'est rien.
De toute façon, elle n'a ni graves - ça c'est dit - ni aigus.
c'est nul!
vous êtes qui pour vous permettre de juger ?
des pseudos ?

Avatar du membre
cosimus
Ténor
Ténor
Messages : 733
Enregistré le : 14 mai 2015, 13:39

Re: Saint-Saëns- Samson et Dalila- Tatarnikov- TCE- 06/2018

Message par cosimus » 18 juin 2018, 19:44

muriel a écrit :
18 juin 2018, 19:29

-Donc en fait elle n'est rien.
De toute façon, elle n'a ni graves - ça c'est dit - ni aigus.
c'est nul!
vous êtes qui pour vous permettre de juger ?
des pseudos ?
Je ne comprends pas ton intervention. N'as-tu pas lu un peu trop vite la caricature que faisait Albar des critiques (excessives à mon humble avis) faites à M.N. Lemieux? Défends-tu cette exécution sommaire (celle entreprise par Zigfrid en particulier)?
"Est modus in rebus", Horace

"La vérité luit de sa propre lumière;& on n'éclaire pas les esprits avec la flamme des bûchers." Marmontel, Bélisaire,

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12637
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Saint-Saëns- Samson et Dalila- Tatarnikov- TCE- 06/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 18 juin 2018, 20:02

Albar a écrit :
18 juin 2018, 18:52
zigfrid a écrit :
16 juin 2018, 08:57

Hélas, 3 fois hélas, tout se gâte concernant Lemieux. les bras m'en sont tombés d'avoir entendu une pareille ovation alors qu'on a entendu une chanteuse dépassée de bout de bout en bout par la partition. passe encore à l'acte 1: après tout, Dalila n'a pas grand chose à faire: elle chantonne, fredonne, prend la pose, minaude. Soit, et Lemieux le fait plutôt bien, mais le timbre est trop clair, dès le départ. Mais l'acte 2 est une tout autre affaire.
Lemieux est est elle une contralto? non (mais Verrett, Bumbry, Cortez ne l'étaient pas non plus)
Serait-elle mezzo-soprano? certes pas, elle n'a ni grave, ni aigu: elle force constamment son grave, qui devient alors vulgaire, et ses aigus (redoutables) deviennent criés, laids, avec des sonorités caquetantes.(elle a tellement hurlé son "lâche" qu'elle est devenue cramoisie...)
Serait elle soprano? ben non, ses aigus sont arrachés au forceps.
Elle a certainement sa place dans un certain répertoire (à priori baroque), mais en Dalila, on entend une chanteuse se débattant constamment avec une tessiture qui n'est pas la sienne, et glougloutant d'abondance. et question ampleur et volume, il lui manque cruellement pour passer l'orchestre.
c'est dommage car la voix en soit est plutôt belle, elle phrase joliment, le médium est mignon. Mais Dalila!!
(et j'ai aussi l'impression que Lemieux fait partie de ces chanteuses qu'il-est-de-bon-ton-d'applaudir-à-tout-rompre-quoiqu'elles-fassent)....
J'adore.
J'ai déjà lu beaucoup (vraiment beaucoup) de bêtises sur ce site.
Beaucoup (sans doute encore plus) de méchancetés gratuites aussi.
Mais il faut quand même dire qu'on touche ici ce qui s'apparente sans doute à un double sommet.

MNL n'est pas contralto, ça c'est l'ukase de base (sans ça on ne comprend pas la suite).
Mais elle n'est pas non plus mezzo, ni d'ailleurs soprano (on est presque heureux de lire cela sous une plume aussi fine).
Elle trouverait (à la rigueur!) une petite place dans le baroque. Et encore: à la salle paroissiale de Saint-Nom-La-Bretelle, guère mieux.
Donc en fait elle n'est rien.
De toute façon, elle n'a ni graves - ça c'est dit - ni aigus.
Quant au médium jetons rapidement un voile pudique puisque - heureusement pour nous! - elle ne passe jamais l'orchestre.
Enfin bref, il n'y avait pas de Dalila sur scène. Rien. Une ombre, à peine.
Mais il y a quand même du positif: elle minaude bien.

...ça doit être génial d'avoir une qualité d'oreille qui permette d'être aussi éclairé.
C'est probablement ce qui m'a manqué ces 35 dernières années pour prétendre avoir le quart du dixième de la moitié d'un jugement aussi pointu.
Les fans devraient parfois prendre un peu de recul....

Qui a parlé de marteau-piqueur pour qualifier la virtuosité de Bartoli ?
Qui a écrit : Podles sur laquelle je vais préférer me taire ?
Qui a entendu une sono pour DiDonato au Bazar et conclut : "Oh zut alors: Joyce ment".

Mais Marie-Nicole ? Un peu de respect SVP ;-)
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 95 invités