Gounod- La Nonne sanglante- Equilbey / Bobée- OC- 06/2018

Représentations
Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3480
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Gounod- La Nonne sanglante- Equilbey / Bobée- OC- 06/2018

Message par micaela » 09 juin 2018, 15:44

Je ne comprends pas trop : que l'œuvre ne soit jamais reprise ou qu'il s'agisse d'un "tube" lyrique, l'effort pour le chanteur est le même à la base. Si maintenant les chanteurs ne se donnent pas de mal pour faire (re)vivre des œuvres méconnues, où v a-t-on ?
Mais chapeau l'artiste : le rôle est en effet long et difficile. Et chapeau en particulier pour ce français parfait (comme celui de Osborn).
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

valery
Ténor
Ténor
Messages : 749
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Re: Gounod- La Nonne sanglante- Equilbey / Bobée- OC- 06/2018

Message par valery » 09 juin 2018, 16:08

micaela a écrit :
09 juin 2018, 15:44
Si maintenant les chanteurs ne se donnent pas de mal pour faire (re)vivre des œuvres méconnues, où v a-t-on ? .
Mais nous connaissons des artistes (je ne dis pas qu'ils sont majoritaires) qui ne se donnent pas de mal pour faire (re)vivre des oeuvres méconnues et qui reprennent au long de leur carrière les mêmes rôles... Si, si, ça existe, mais pour ne vexer personne, je ne donnerai pas de noms. :lol:

Pour ne prendre que l'exemple de Spyres et le comparer avec lui-même dans le cas d'oeuvres qu'on ne lui demandera peut-être plus jamais, ce que je voulais dire est que son mérite est encore plus grand d'avoir eu à mémoriser ce rôle de Gounod par rapport au fait d'avoir donné Les Martyrs en version de concert à Londres. Apprendre Les Martyrs est déjà remarquable, mais le donner avec la partition sous les yeux a dû lui demander moins d'efforts de mémorisation qu'interpréter La Nonne sanglante.

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3480
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Gounod- La Nonne sanglante- Equilbey / Bobée- OC- 06/2018

Message par micaela » 09 juin 2018, 16:18

Chaque artiste mène sa carrière comme il veut .
Je ne comprends pas trop cette façon de doser le mérite des artistes, même si c'est effectivement méritoire d'accepter d'exhumer une œuvre méconnue et/ou qui a peu de chances d'être reprise.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

houppelande
Ténor
Ténor
Messages : 520
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: Gounod- La Nonne sanglante- Equilbey / Bobée- OC- 06/2018

Message par houppelande » 10 juin 2018, 20:35

Tout a été dit sur ce très beau spectacle que j'ai vu aujourd'hui en matinée. Public pas spécialement jeune, mais très enthousiaste ; très longs applaudissements et rappels. Toute la distribution mérite des éloges, mais bien sûr, Spires plus que tout autre, même si l'on a pu sentir à deux ou trois reprises une petite faiblesse ; cet homme n'est donc pas un robot chanteur, tant mieux.
JdeB a écrit :
31 mai 2018, 05:54
Enfin, comme le notait Maurice Bourges, « l'ouvrage est conçu de telle sorte que l'intérêt musical va forcément en décroissant. Le compositeur a été obligé de prodiguer toutes ses ressources au premier et au deuxième acte, qui sont, comme on dit vulgairement, le dessus du panier. Le troisième acte se trouve déjà moins riche. Le quatrième et le cinquième n'ont fourni à l'artiste que de médiocres occasions de se produire avec éclat. Certes, ce n'est pas ainsi que procède Meyerbeer, qui s'arrange toujours pour que l'effet musical et dramatique aille en grandissant jusqu'à la fin. »
Je ne suis pas d'accord avec Bourges, j'ai au contraire trouvé les deux derniers actes très prenants.
David Bobée [...] nimbe le tout d’ombres et de brouillard, de mystère et d’épouvante, avec une scène d’apparition des sceptres sur fond de chapelle gothique d’un effet saisissant.
Version royale, alors ? Moi, j'ai vu des spectres (anagramme paronymique !), qui, combinés aux pupilles blanches de la Nonne, m'ont fait penser à Mickaël Jackson !

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3480
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Gounod- La Nonne sanglante- Equilbey / Bobée- OC- 06/2018

Message par micaela » 10 juin 2018, 20:58

Moi, j'ai beaucoup aimé cette scène, en effet conforme à une certaine imagerie gothique (celle du cinéma, essentiellement -Jackson -dans son clip pour Thriller -, pourquoi pas ?). Pareil pour les effets de brouillard, et la scène de meurtre (celui de la nonne) pendant l'ouverture. Visiblement, Bobée est un connaisseur et amateur de cette imagerie-là...
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12696
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Gounod- La Nonne sanglante- Equilbey / Bobée- OC- 06/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 10 juin 2018, 21:16

Des références à Game of Thrones et à Harry Potter également.
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3480
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Gounod- La Nonne sanglante- Equilbey / Bobée- OC- 06/2018

Message par micaela » 10 juin 2018, 21:22

Harry Potter , j'y ai pensé . Mais aussi au Seigneur des Anneaux.
Games of Thrones, je ne sais pas, n'ayant pas suivi la série.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

houppelande
Ténor
Ténor
Messages : 520
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: Gounod- La Nonne sanglante- Equilbey / Bobée- OC- 06/2018

Message par houppelande » 11 juin 2018, 08:01

J'ai oublié de préciser pour les saluts qu'on voit défiler un monde considérable qu'on ne sait pas nécessairement identifier (on pourrait prévoir des sous-titres), comme les machinistes (?) au début ou toute l'équipe comportant metteur en scène, responsable lumières, costumes, (?) etc. à la fin. J'ai trouvé que l'orchestre en prenait à son aise en quittant précipitamment la fosse au milieu des saluts, avant de comprendre qu'ils venaient tous aussi sur scène saluer, ce qui n'est pas une mauvaise chose ; est-ce que c'est une pratique courante, je ne me rappelle pas l'avoir déjà vu ? À propos de l'orchestre, je trouvais le son un peu mince et étriqué parfois ; Gounod méritait je crois un peu plus d'ampleur et de rondeur. Mais je chipote peut-être.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10726
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Gounod- La Nonne sanglante- Equilbey / Bobée- OC- 06/2018

Message par HELENE ADAM » 11 juin 2018, 08:05

houppelande a écrit :
11 juin 2018, 08:01
J'ai oublié de préciser pour les saluts qu'on voit défiler un monde considérable qu'on ne sait pas nécessairement identifier (on pourrait prévoir des sous-titres), comme les machinistes (?) au début ou toute l'équipe comportant metteur en scène, responsable lumières, costumes, (?) etc. à la fin. J'ai trouvé que l'orchestre en prenait à son aise en quittant précipitamment la fosse au milieu des saluts, avant de comprendre qu'ils venaient tous aussi sur scène saluer, ce qui n'est pas une mauvaise chose ; est-ce que c'est une pratique courante, je ne me rappelle pas l'avoir déjà vu ? À propos de l'orchestre, je trouvais le son un peu mince et étriqué parfois ; Gounod méritait je crois un peu plus d'ampleur et de rondeur. Mais je chipote peut-être.
Pour l'orchestre c'est rare, mais je l'avais déjà vu : au festival de Salzbourg pour Cav/Pag.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3480
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Gounod- La Nonne sanglante- Equilbey / Bobée- OC- 06/2018

Message par micaela » 11 juin 2018, 09:16

J'ai vu ça aussi (en retransmission) à la fin de représentations données à Berlin (si je me souviens bien, en tout cas c'était en Allemagne ). Comme je n'avais jamais vu ça, je me suis alors dit que c'était peut-être une tradition locale...
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 101 invités