Ultime Supplique - Auzet / Château de Barbe-Bleue - Bartok. Opéra de Limoges - 25-05-18

Représentations
Répondre
JC87
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 117
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Limoges
Contact :

Ultime Supplique - Auzet / Château de Barbe-Bleue - Bartok. Opéra de Limoges - 25-05-18

Message par JC87 » 28 mai 2018, 16:00

Barbe-Bleue.jpg
© Thierry Laporte / Ville de Limoges
Barbe-Bleue.jpg (53.7 Kio) Vu 2148 fois
• Ultime supplique,
Flirt-opéra au Château de Barbe-Bleue
Musique de Roland Auzet – texte d’Oxmo Puccino
Création mondiale – commande de l’Opéra de Limoges

• Le Château de Barbe-Bleue,
Opéra en un acte et un prologue de Béla Bartók, livret de Béla Balázs
Créé le 24 mars 1918 à l’Opéra de Budapest
Première représentation à l’Opéra de Limoges le 25 mai 2018

Version de concert mise en espace. Chanté en Hongrois avec surtitres en Français.

Robert Tuohy, direction
Roland Auzet, mise en espace
Bernard Revel, mise en lumière

Csilla Borross, Judith
Szmerédy Karoly, Barbe-Bleue
Oxmo Puccino, récitant

Pour accompagner la première représentation in loco de cette œuvre majeure de l'opéra du XXème siècle qu'est Le Château de Barbe-bleue, l'Opéra de Limoges avait passé commande au compositeur Roland Auzet d'un "flirt-opéra", venant ouvrir une grande soirée simplement intitulée "Barbe Bleue " et dont le chef-d'œuvre de Bartók constituait en seconde partie la pièce maîtresse.

En résidence à l'Opéra de Limoges depuis trois saisons, Roland Auzet définit le concept de flirt-opéra comme un "format d’ouvrage qui prend la main des opéras dits « courts » du répertoire. Il renvoie à une relation amoureuse empreinte de légèreté, dénuée de sentiments profonds. Il est un moyen de rompre la glace entre lui et un ouvrage inconnu, et peut-être s’engager dans une relation d’amitié ou d’amour durable ? Il s’agit donc de s’approcher d’un opéra du répertoire, sans le toucher, mais en respirant l’air d’aujourd’hui à travers certaines vapeurs de l’ouvrage en question. "

Issu d'une collaboration intense et fertile avec Oxmo Puccino, Ultime Supplique prend la forme d'un mélodrame, texte déclamé sur une musique de scène et dont une certaine forme de Slam pourrait bien être l'avatar moderne.

Le texte d'Oxmo Puccino déroule un dialogue entre un homme et une femme (Judith et Barbe Bleue) où chacun tente par tous les moyens d'obliger l'autre à se dévoiler, à se dire, à raconter ses peurs et ses solitudes et où "chacun vit au piège qu'il tend à l'autre ".

Pour porter ce texte écrit dans une langue soutenue, pleine d'images littéraires, Roland Auzet a déployé un riche tapis musical. Profitant de l'effectif orchestral requis par l'œuvre de Bartók, - soixante quinze musiciens - sa musique se montre profuse et richement référencée.

Si bien sûr les correspondances avec Bartók sont évidentes, d'autres moments nous évoquent Ravel, Berg ou d'autres compositeurs du XXème siècle. Inventive et colorée mais résolument contemporaine, l'œuvre demeure d'une accessibilité totale, dans sa double dimension symphonique et lyrique. L'Orchestre de l'Opéra de Limoges se montre à la hauteur de ce défi - le premier de la soirée - la baguette énergique et précise de Robert Tuohy révélant l’émotion contenue dans cette pièce.

La prestation d'Oxmo Puccino s'avère un peu décevante ; sa diction imprécise et ses trop nombreuses élisions sont en contradiction avec la teneur littéraire du poème et nuisent à la compréhension, malgré la sonorisation. On regrettera aussi une mise en espace dont les intentions ne sont pas totalement lisibles avec des déplacements pas toujours compréhensibles.

Totale réussite en revanche, pour la seconde partie où Robert Tuohy et son orchestre relèvent le second défi avec encore plus de panache. Tout Le Château de Barbe-Bleue est bien là, dans sa splendeur orchestrale, chaque pupitre ou soliste se montrant parfaitement à la hauteur des enjeux d'une partition puissante et complexe, le chef ayant su, à l'évidence, leur faire partager tout l'amour qu'il porte à ce chef d'œuvre.

La réussite est aussi due au choix des interprètes des deux seuls personnages de l'opéra, la présence de deux artistes hongrois, s'exprimant donc dans leur langue maternelle, constituant un atout essentiel pour une réalisation impeccable sur le plan vocal. Et même si personne ou presque dans la salle n'était en mesure d'en comprendre le sens, les mots étaient bien là, percutants, la précision et la ductilité du chant témoignant à l'évidence du respect total de la prosodie de la langue, notion à laquelle, fidèle à Debussy, son inspirateur, Bartók était très attaché.

Saluons donc le magnifique Barbe-Bleue de Szmerédy Karoly, habitué du rôle, dont la splendide voix de baryton-basse à l'émission claire et la présence hiératique traduisaient à merveille la douloureuse intériorité et les tourments du rôle titre.

Face à lui, Csilla Borross, rompue au grand répertoire verdien, chantait sa première Judith avec un soprano dramatique puissant et homogène, constamment audible mêmes dans les déchainements orchestraux. Son timbre riche et sa palette de nuances lui permettant de passer sans difficultés de la douceur insinuante à l'éclat, toutes les facettes du personnage complexe de Judith sont parfaitement rendues pour une prise de rôle totalement convaincante.

Le public de l'opéra de Limoges ayant su faire preuve de curiosité pour cette unique soirée autour de deux œuvres exigeantes, quelque 1200 personnes occupaient les 1485 places de ce vaste théâtre. L'accueil triomphal réservé à l'ensemble des protagonistes témoignait donc de sa vive satisfaction face à un pari si brillamment gagné.

J. Cl. Robert

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19395
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Ultime Supplique - Auzet / Château de Barbe-Bleue - Bartok. Opéra de Limoges - 25-05-18

Message par JdeB » 28 mai 2018, 16:50

Très bien ! :D
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10274
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Ultime Supplique - Auzet / Château de Barbe-Bleue - Bartok. Opéra de Limoges - 25-05-18

Message par HELENE ADAM » 29 mai 2018, 08:24

Oui merci pour le compte-rendu de cette initiative culturelle de l'opéra de Limoges qui m'avait totalement échappé malgré le fait que j'ai deux enfants fans d'Oxmo Puccino (et qui apprécient aussi le magnifique Château de BB de Bartok). Ce croisement entre l'un des rois du rap (extrêmement talentueux dans son genre par ailleurs) et l'opéra sur le même thème, est tout à fait passionnant. Sait-on si l'expérience sera renouvelée et si l'on pourra voir ce spectacle ailleurs qu'à Limoges ?
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

JC87
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 117
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Limoges
Contact :

Re: Ultime Supplique - Auzet / Château de Barbe-Bleue - Bartok. Opéra de Limoges - 25-05-18

Message par JC87 » 29 mai 2018, 11:23

Non pas de reprise prévue à l'horizon. C'est un peu dommage qu'il n'y ait eu qu'une seule soirée car quelques petites imperfections auraient pu être corrigées dès la deuxième dans la prestation d'Oxmo Puccino. Mais une telle production à Limoges aurait eu peu de chances de remplir une nouvelle salle, compte tenu de la jauge importante de la maison pour une agglo de 200 000 habitants.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 24 invités