Récital Olga Peretyatko & Benjamin Bernheim - Bisanti - Philharmonie de Paris - 14/05/2018

Représentations
nikita
Messages : 24
Enregistré le : 01 mai 2018, 00:04

Re: Récital Olga Peretyatko & Benjamin Bernheim - Bisanti - Philharmonie de Paris - 14/05/2018

Message par nikita » 15 mai 2018, 12:26

jerome a écrit :
15 mai 2018, 09:45
Pour le 1er air, le modèle absolu, c'est le jeune Alagna
Auquel il m'a très franchement fait penser.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6966
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Récital Olga Peretyatko & Benjamin Bernheim - Bisanti - Philharmonie de Paris - 14/05/2018

Message par MariaStuarda » 15 mai 2018, 13:20

HELENE ADAM a écrit :
15 mai 2018, 11:42
MariaStuarda a écrit :
15 mai 2018, 11:28
Dans ce cas, considère que tous les chanteurs font des « triomphes » au MET car j’y ai toujours entendu des « ovations » et vu des standing ovations parfois en contradiction de la qualité constatée sur la scène ...
Mais fais comme tu veux si tu veux rester sur cette impression.
Comprends pas la querelle là... non, tous les chanteurs ne sont pas ovationnés de la même manière au MET comme ailleurs : écoute les maigres applaudissements au moment de l'Otello d'Antonenko, (désolée de "tomber" sur lui) par exemple... le public du MET a ses goûts - en l'occurrence l'ovation qui a suivi l'air de la folie de la Lucia d'Olga m'a paru totalement déplacé-, des goûts que je ne partage pas toujours (c'est le moins qu'on puisse dire) mais ce n'est pas le propre de ce public. Il m'est arrivé souvent à l'opéra d'être en phase avec mes voisins mais pas toujours. Y compris à Paris.
Hier d'ailleurs à la PP, le public était assez froid au démarrage ce qui correspondait à une première partie assez ratée AMHA.
Il n'y aurait pas querelle si tu ne restais pas sur l'idée qu'il y aurait eu une ovation "exceptionnelle" pour Peretyatko ce qui, à mon avis, ne reflète pas la réalité ...
Avec un peu de souplesse, on aurait gagné quelques post depuis l'écriture de ton mot ...

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10154
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Récital Olga Peretyatko & Benjamin Bernheim - Bisanti - Philharmonie de Paris - 14/05/2018

Message par HELENE ADAM » 15 mai 2018, 13:41

MariaStuarda a écrit :
15 mai 2018, 13:20
Il n'y aurait pas querelle si tu ne restais pas sur l'idée qu'il y aurait eu une ovation "exceptionnelle" pour Peretyatko ce qui, à mon avis, ne reflète pas la réalité ...
Avec un peu de souplesse, on aurait gagné quelques post depuis l'écriture de ton mot ...
Ecoute Polo, tu as le droit d'être énervé mais relis les posts avant de me chercher querelle et note que je regrette d'avoir répondu aux provocations habituelles d'Elisav réagissant à un post où je faisais référence à Grigolo et le citais comme modèle possible pour le répertoire lyrique actuel...( crime de lèse majesté manifestement) :mrgreen:

Voilà le mot auquel tu fais référence : (la question reste posée d'ailleurs et je ne suis surement pas la seule à m'être posée cette question après le récital d'hier :wink: )

Pour en rester à Bernheim sujet de ce fil, il m'a semblé également que le choix des morceaux ne collait pas très bien entre les deux chanteurs. Qui décide de les "marier" le temps d'une soirée ? Le producteur "les grandes voix", leurs agents respectifs ? Pour Bernheim c'était évidemment plutot une chance, la belle Olga Peretyatko est beaucoup plus connue que lui sur la planète lyrique (et vient de triompher en Lucia avec... Grigolo au MET). Mais cela a dû singulièrement brider ses choix, ce répertoire n'étant sans doute pas celui qui lui convient le mieux... :?:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12365
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Récital Olga Peretyatko & Benjamin Bernheim - Bisanti - Philharmonie de Paris - 14/05/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 15 mai 2018, 13:53

nikita a écrit :
15 mai 2018, 12:24
jerome a écrit :
15 mai 2018, 09:40
La jeune Yoncheva d'il y'a quelques années avait des moyens vocaux extrêmement supérieurs en largeur comme en puissance à ceux actuels de Peretyatko.
Non.
Oh que si... En 2012, rien qu'avec Leïla à Favart, Lucia à Bastille, Les Contes d'Hoffmann (les quatre rôles), le concert Operalia, on voyait bien qu'on avait affaire à une grande voix, un peu moins grande que celle de Netrebko, mais dans cette catégorie !
Ceci dit, le medium d'Olga s'est bien épaissi, en gardant son fruité, et sa projection est plus éclatante.
nikita a écrit :
15 mai 2018, 12:24
jerome a écrit :
15 mai 2018, 09:40
Et Yoncheva a gagné depuis en largeur et en puissance.
Oui.
Incroyablement. Mais elle a aussi perdu en souplesse.
nikita a écrit :
15 mai 2018, 12:26
jerome a écrit :
15 mai 2018, 09:45
Pour le 1er air, le modèle absolu, c'est le jeune Alagna
Auquel il m'a très franchement fait penser.
Kraus et Gedda ne sont pas mal non plus.
Malheureusement, la cavatine de Bernheim était bien pâle à côté de ces trois artistes, avec un tempo souvent précipité, l'absence de rubato...

Dans Luisa Miller, l'absence de graves était gênante : les "e questa mano stringermi / dalla sua man senita" avant le "ah! mi tradita !" forte, étaient quasiment parlés.
Mais il ne fait pas non plus l'ut dièse dans le duo avec Gilda : de sorte que j'ai eu l'impression qu'il avait essentiellement un medium très concentré, superbement projeté, mais pas grand chose en dessous, et pas trop non plus au dessus parfois (il sort l'ut de Bohème sans problème en revanche).

Réserves sur ce concert : je répète que j'ai beaucoup apprécié son Rodolfo et c'est un chanteur que j'irai entendre avec plaisir (mais pas dans Donizetti !).
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6966
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Récital Olga Peretyatko & Benjamin Bernheim - Bisanti - Philharmonie de Paris - 14/05/2018

Message par MariaStuarda » 15 mai 2018, 13:56

HELENE ADAM a écrit :
15 mai 2018, 13:41
MariaStuarda a écrit :
15 mai 2018, 13:20
Il n'y aurait pas querelle si tu ne restais pas sur l'idée qu'il y aurait eu une ovation "exceptionnelle" pour Peretyatko ce qui, à mon avis, ne reflète pas la réalité ...
Avec un peu de souplesse, on aurait gagné quelques post depuis l'écriture de ton mot ...
Ecoute Polo, tu as le droit d'être énervé mais relis les posts avant de me chercher querelle et note que je regrette d'avoir répondu aux provocations habituelles d'Elisav réagissant à un post où je faisais référence à Grigolo et le citais comme modèle possible pour le répertoire lyrique actuel...( crime de lèse majesté manifestement) :mrgreen:

Voilà le mot auquel tu fais référence : (la question reste posée d'ailleurs et je ne suis surement pas la seule à m'être posée cette question après le récital d'hier :wink: )

Pour en rester à Bernheim sujet de ce fil, il m'a semblé également que le choix des morceaux ne collait pas très bien entre les deux chanteurs. Qui décide de les "marier" le temps d'une soirée ? Le producteur "les grandes voix", leurs agents respectifs ? Pour Bernheim c'était évidemment plutot une chance, la belle Olga Peretyatko est beaucoup plus connue que lui sur la planète lyrique (et vient de triompher en Lucia avec... Grigolo au MET). Mais cela a dû singulièrement brider ses choix, ce répertoire n'étant sans doute pas celui qui lui convient le mieux... :?:
Je pense être globalement d'accord avec ta phrase (suis je venu sur cette affirmation d'ailleurs ?) mais j'ai tiqué sur le triomphe de Peretyatko dans Lucia, contesté, à mon avis par pas mal d'observateurs live de ses prestations.
Par ailleurs, j'avoue que je te trouve habile pour arriver (en retransmission radio) à identifier un triomphe. Moi, par exemple, sauf si l'artiste a dépassé les bornes, je siffle rarement (manifestation que je trouve particulièrement inélégante) mais mon geste de désapprobation est de ... ne pas applaudir. J'aimerai savoir comment tu identifies à la radio quelqu'un de silencieux.
Si tu faisais comme moi, à savoir, essayer de ne pas répondre aux provocations des uns et des autres, tu éviterais ce genre de désagrément :wink:
Bref, restons en là STP sauf si tu veux absolument avoir le dernier mot (ce que je te laisserai volontiers si tel est ton bon plaisir).

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12365
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Récital Olga Peretyatko & Benjamin Bernheim - Bisanti - Philharmonie de Paris - 14/05/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 15 mai 2018, 14:06

Et sinon pas d’autres avis sur ce concert ?!?
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8190
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Récital Olga Peretyatko & Benjamin Bernheim - Bisanti - Philharmonie de Paris - 14/05/2018

Message par jerome » 15 mai 2018, 14:06

Disons pour réconcilier les 2 points de vue qu'à la radio comme en salle, on peut faire une distinction très nette entre une ovation de masse et quelques bravos (bravi) éparpillés ...
Si on est dans le premier cas on peut effectivement parler d'accueil triomphal de la prestation de l'artiste mais ce n'est pas parce que la majorité ovationne que la majorité a toujours raison d'ovationner ... :roll: La majorité peut se tromper à l'opéra comme ailleurs ... (ailleurs c'est même souvent ...) :lol:

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10154
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Récital Olga Peretyatko & Benjamin Bernheim - Bisanti - Philharmonie de Paris - 14/05/2018

Message par HELENE ADAM » 15 mai 2018, 14:08

PlacidoCarrerotti a écrit :
15 mai 2018, 13:53
Réserves sur ce concert : je répète que j'ai beaucoup apprécié son Rodolfo et c'est un chanteur que j'irai entendre avec plaisir (mais pas dans Donizetti !).
En fait j'ai été surprise qu'il "choisisse" ce programme à cette étape de sa carrière. Ce n'est manifestement pas ce qui le valorise le plus : il n'est pas habile dans les vocalises et son aigu est bon quand il est "claironné" comme celui de Faust ou de Rodolfo. Mais sa force c'est sa formidable projection, la puissance et la largeur de sa voix et une diction parfaite en français (et en allemand d'ailleurs...). Donizetti ce n'est pas son terrain de jeu de toutes évidences, ni Bellini, ni Roméo ou Nemorino.
D'où mon interrogation alors que je crois me rappeler qu'il avait annoncé un programme assez "français". Ténor à suivre de près de toutes façons, ce n'est pas moi qui vais dire le contraire...

PS : au fait, voici le détail des bis (qui pour les deux "bis" solos reflètent bien les différences de... répertoire)
La Villanelle de Eva Dell’ Acqua (1893 pour soprano colorature)
Pourquoi me réveiller ? de Jules Massenet - Werther
Caro Elisir sei moi..Esulti pur la barbara de Gaetano Donizetti - l’Elisir d’Amore

Détails ici :
http://passionoperaheleneadam.blogspot. ... 4-mai.html
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Remigio2
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 183
Enregistré le : 28 mai 2005, 23:00
Contact :

Re: Récital Olga Peretyatko & Benjamin Bernheim - Bisanti - Philharmonie de Paris - 14/05/2018

Message par Remigio2 » 15 mai 2018, 15:12

HELENE ADAM a écrit :
15 mai 2018, 14:08
Donizetti ce n'est pas son terrain de jeu de toutes évidences, ni Bellini, ni Roméo ou Nemorino.
Pour ma part, après avoir entendu Olga chanter ce duo de l'Elixir avec 2 autres ténors ces dernières années (en l'occurence Korchak - qui manquait terriblement de projection - et Brownlee - trop métallique), j'ai trouvé que Bernheim faisait très bien le job hier soir. En plus, leur petit numéro à tous les deux était scéniquement très sympathique :D

R.
"Qu'on parle de vous, c'est affreux. Mais il y a pire : c'est qu'on n'en parle pas !" Oscar Wilde

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12365
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Récital Olga Peretyatko & Benjamin Bernheim - Bisanti - Philharmonie de Paris - 14/05/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 15 mai 2018, 15:57

Remigio2 a écrit :
15 mai 2018, 15:12
HELENE ADAM a écrit :
15 mai 2018, 14:08
Donizetti ce n'est pas son terrain de jeu de toutes évidences, ni Bellini, ni Roméo ou Nemorino.
Pour ma part, après avoir entendu Olga chanter ce duo de l'Elixir avec 2 autres ténors ces dernières années (en l'occurence Korchak - qui manquait terriblement de projection - et Brownlee - trop métallique), j'ai trouvé que Bernheim faisait très bien le job hier soir. En plus, leur petit numéro à tous les deux était scéniquement très sympathique :D

R.
C'était la seule fois où Bernheim était en interaction avec sa partenaire... ;-)
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 61 invités