Rossini - La Donna del Lago - Mariotti / Michieletto - Liège - 05/2018

Représentations
Répondre
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21904
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Rossini - La Donna del Lago - Mariotti / Michieletto - Liège - 05/2018

Message par JdeB » 03 mai 2018, 09:03

Chef d'orchestre Michele Mariotti
Metteur en scène Damiano Michieletto
Décors Paolo Fantin
Costumes Klaus Bruns
Lumières Alessandro Carletti
Chef de choeur Pierre Iodice
~
Elena Salome Jicia
Malcolm Marianna Pizzolato
Giacomo V Maxim Mironov
Rodrigo Sergey Romanovsky
Douglas Simón Orfila
Serano/ Bertram Denzil Delaere
Albina Julie Bailly

Nouvelle coproduction avec Rossini Opera Festival, Pesaro

Image

Liège le 10 mai 2018


En mai 1819, alors que Rossini se rend à Naples pour superviser une reprise de sa Gazza ladra (La Pie voleuse), Spontini fait faux bond au San Carlo et son cadet hérite donc de la commande d’un nouvel opéra à composer dans l’urgence. Il jette son dévolu sur le roman à succès de Walter Scott, La Dame du Lac (1810), qui avait déjà été mis en musique par Bishop huit ans auparavant sous le titre The Knight of Snowdoun. Le nouvel opus du Cygne de Pesaro voit le jour le 24 septembre 1819 et se maintient au répertoire une trentaine d’années.
Après une éclipse d’un siècle, le Mai florentin exhume la partition dans une version abrégée le 9 mai 1958 sous la baguette de Tullio Serafin. Il faudra attendre encore 11 ans pour que La Donna del Lago regagne le sol britannique, non pas au Covent Garden mais au Camden Town Hall de Londres, le 6 mai 1969 avec la jeune Kiri Te Kanawa qui n’avait pas encore conquis ses galons de star. L’année suivante, une diva consacrée s’attaque au rôle d’Elena à Turin : Monserrat Caballé. C’est le festival de Pesaro 1981 qui monte la nouvelle édition critique avec une intégrale discographique à la clé dirigée par l’inattendu M. Pollini. La même année, Houston et Carnegie Hall proposent des versions de concert avec le trio de rêve Von Stade, Horne, Blake. Le public français ne découvre l’ouvrage que fin février 1986, au Châtelet, mais avec une affiche des plus brillantes (Cuberli, Valentini Terrani, Blake, Merritt). La Belgique devra patienter jusqu’au mois de février 2003 pour applaudir ce chef d’œuvre, à Liège justement, avec en tête de distribution Tamar, Bienkowska et Blake sous la direction du regretté Paolo Zedda.
De nos jours, La donna del Lago suscite beaucoup l’intérêt des programmateurs ; les dernières productions les plus marquantes étant celles du Met (Florez, DiDonato et Barcellona), de Salzbourg (avec Cecila Bartoli) et, tout récemment, de Lausanne avec une curiosité, Max-Emmanuel Cencic en Malcom !

Image

La production présentée ce soir nous vient du festival de Pesaro 2016 où elle était déjà dirigée par l’excellent Michele Mariotti.
Le concept de Damiano Michieletto, qui juxtapose sur le même espace deux temporalités différentes et différées, celle de l’action et celle de la vieillesse d’Elena et de Malcom revenant sur les lieux de ces journées cruciales, ne tient que par le charisme et le talent tout à fait exceptionnel de Giusi Merli qui incarne tour à tour un alter ego nostalgique et au bord de la psychose, une figure tutélaire emplie de tendresse et de compassion et notre déléguée à l’observation avec un brio de grand relief. Le sort réservé à Malcom âgé est beaucoup moins inspiré et sa crise de nerfs au finale tombe à plat.
Le grand décor unique à géométrie variable de Paolo Fantin, vaste vestibule lépreux de manoir en ruine où la nature reprend ses droits avec une vaste baie vitrée en piteux état donnant sur une jungle de roseaux lacustres, ne manque pas de charme. Surtout magnifié et poétisé ainsi par un éclairagiste du talent d’Alessandro Carletti.

Image

Mariotti dirige avec l’expertise, le souffle dramatique allié au sens du détail, et la rigueur stylistique qu’on lui connait un orchestre en constant progrès et un chœur plus inégal mais capable d’accents fougueux à la fin du premier acte notamment.
Maxim Mironov campe un Giacomo V (Uberto) un peu en retrait sur le plan de la virtuosité technique mais fait montre d’un médium somptueux et d’une projection irréprochable. Quelques semaines après son étonnant Don Carlos lyonnais, on retrouve Sergey Romanovsky en Rodrigo, le leader des Highlanders, à qui il confère juvénilité et autorité. Certains de ses aigus sont fulgurants et claironnées avec ardeur, d’autres moins assurés, certains traits de virtuosité font sensation mais parfois sa ligne de chant est plus malmenée.
Simón Orfila incarne Douglas comme à Garnier il y a huit ans, avec une voix un rien terne mais beaucoup de noblesse et de musicalité.
Salome Jicia, grande fidèle du Festival de Pesaro où elle chantait déjà Elena dans cette production en août 2016, possède un timbre corsé et opulent, avec une belle assise dans le grave et un registre aigu brillant mais se montre assez extérieure à son personnage et bien prudente vocalement. Elle semble se réserver pour son rondo final où elle dévoile enfin tout l’apparat de sa virtuosité.
Du coup elle laisse la vedette au Malcolm de Marianna Pizzolato, qui, malgré quelques légères baisses de tension au dernier acte, se traduisant par un amenuisant du timbre, et un costume fort peu seyant, subjugue par le mordant et le galbe de sa vocalisation rapide, l’ardeur de son incarnation et l’exemplaire probité de son style.

Jérôme Pesqué.

Image
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21904
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rossini - La Donna del Lago - Mariotti / Michieletto - Liège - 05/2018

Message par JdeB » 14 mai 2018, 09:29

Comme on aimerait voir la donna del Lago à nouveau à l'affiche en France !
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Oylandoy
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 839
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Localisation : Angers
Contact :

Re: Rossini - La Donna del Lago - Mariotti / Michieletto - Liège - 05/2018

Message par Oylandoy » 14 mai 2018, 09:43

Photos © Opera Royal Liege Wallonie
la mélodie est immorale
Nietzsche

Avatar du membre
Zemire
Alto
Alto
Messages : 435
Enregistré le : 10 juin 2012, 23:00
Localisation : Floreffe, Belgique

Re: Rossini - La Donna del Lago - Mariotti / Michieletto - Liège - 05/2018

Message par Zemire » 16 mai 2018, 09:35

J'ai assisté à la dernière représentation hier soir : un très beau spectacle même si la mise en scène ne m'a pas vraiment séduite, la présence des deux acteurs étant un peu "lourde" à certains moments. On peut cependant reconnaître à Damiano Michieletto de bien tenir ses troupes et saluer le grand talent de comédienne de Giusi Merli ; beaux décors et superbes lumières soutenant admirablement l'intrigue.
Superbe plateau dans son ensemble avec une Salome Jicia qui, après un premier air un peu en retrait, a été merveilleuse de bout en bout !
Très belle soirée !

Wim
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 104
Enregistré le : 10 déc. 2017, 12:56

Re: Rossini - La Donna del Lago - Mariotti / Michieletto - Liège - 05/2018

Message par Wim » 16 mai 2018, 10:05

Merci pour ce CR.
Belle soirée d'opéra en effet. Surtout Pizzolato et Mironov contribuant au succès ainsi que Jicia.
Décor très esthétique.
Je crois que la mes aurait pu être plus convaincante si Michieletto avait laissé un peu plus de doute au lieu de trancher dans le sens d'un mauvais choix de partenaire de la part d'Elena. Elena n'est sans doute pas le seul être humain à être amoureux de plus d'une personne. Elle aurait bien pu avoir un mariage heureux avec Malcolm sans que cela diminue ses sentiments pour le roi. La réaction de Malcolm à la fin semble indiquer qu'il perçoive son mariage comme un long mensonge. Cela paraît un peu exagéré et peu nuancé.
Fréquents décalages du chœur et un Romanovsky avec trop de problèmes d'intonation étant les seuls points négatifs.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 64 invités