Wagner - Lohengrin – Arrivabeni/Désiré - Marseille- 05/2018

Représentations
jpb30
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 161
Enregistré le : 17 avr. 2009, 23:00
Contact :

Wagner - Lohengrin – Arrivabeni/Désiré - Marseille- 05/2018

Message par jpb30 » 02 mai 2018, 08:05

Opéra en 3 actes
Livret du compositeur
Création à Weimar, le 28 août 1850
Dernière représentation à l’Opéra de Marseille, le 17 décembre 1983

Direction musicale : Paolo ARRIVABENI
Mise en scène : Louis DÉSIRÉ
Décors et costumes : Diego MÉNDEZ CASARIEGO
Lumières : Patrick MÉEÜS
Elsa de Brabant : Barbara HAVEMAN
Ortrude : Petra LANG
Lohengrin : Norbert ERNST
Frédéric de Telramund : Thomas GAZHELI
Le Roi Henri l’Oiseleur : Samuel YOUN
Le Héraut du Roi : Adrian ERÖD
Les nobles de Brabant :
Florian CAFIERO
Samy CAMPS
Jean-Vincent BLOT
Julien VÉRONÈSE

Orchestre et Chœur de l’Opéra de Marseille

NOUVELLE PRODUCTION
COPRODUCTION Opéra de Marseille / Opéra de Saint-Étienne

jpb30
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 161
Enregistré le : 17 avr. 2009, 23:00
Contact :

Re: Wagner - Lohengrin – Arrivabeni/Désiré - Marseille- 05/2018

Message par jpb30 » 08 mai 2018, 09:27

Représentation du 5 mai 2018
Nous sommes immédiatement plongés dans le drame avec les premières notes du prélude qui suivant l’expression empruntée à Alain Duault est « d’une dynamique presque immobile ». La finesse des violons est à la fois obsédante et tranquillisante tout en laissant présager un drame. Cette réussite orchestrale est due à Paolo Arrivabeni qui partage avec l’orchestre tout au long de l’opéra à la fois symbiose et empathie, c’est en permanence un régal musical. Le public marseillais l’a tout de suite ressenti car au début des 2ème et 3ème acte lors de l’arrivée du chef au pupitre ce furent des applaudissements non pas de politesse comme souvent mais une ovation longue et sincère.Image
La mise en scène de Louis Désiré est plus hétérogène : parmi les côtés positifs, il faut noter des décors sombres et des lumières qui accentuent l’aspect dramatique de l’opéra, cette noirceur contrastant avec la blancheur de la robe de la pure Elsa ; à noter aussi un dépouillement de la scène sur laquelle ne figurent qu’un fauteuil et une table peut-être un peu trop rustique. Pour une fois on ne voit pas le combat entre Lohengrin et Fréderic les deux adversaires étant cachés par les choristes qui semblent parier sur qui sera le vainqueur. Par contre, il n’y a pas grand intérêt à mettre dans les mains d’Ortrud des ampoules qui symbolisent peut-être son pouvoir magique. Cette idée a déjà été vue dans l’Enlèvement au sérail mis en scène par Emmanuelle Cordiolani pour la production du Centre Lyrique Clermont-Auvergne. Il serait intéressant de savoir lequel a copié l’autre ! L’idée de mettre dans le dos de Lohengrin des motifs avec des plumes transforme ce bon Chevallier en biker auquel il ne manque plus que la Harley Davidson ! Image
Mais il est temps de parler des interprètes qui tous ont à leur actif de nombreux rôles wagnériens sur tous les continents. Barbara Haveman soprano lyrique exprime par la pureté de sa voix la détresse d’Elsa pauvre fille accusée à tort du meurtre de son frère. C’est avec une douceur persuasive et perspicace qu’elle demande à Lohengrin de dévoiler son identité.Image
Quel plaisir d’entendre Petra Lang dans le rôle d’Ortrud ! Wagner disait d’Ortrud : « celle qui ne connait pas l’amour ». Sa voix grave, lourde, traduit le vice, l’arrivisme, l’ambition démesurée et la méchanceté. Ténor lyrique, Norbert Ernst est un puissant Lohengrin rayonnant, avec une ligne de chant soutenue. Dans le rôle de Fréderic de Telramund, Thomas Gazheli a eu quelques difficultés dans les premières notes chantées au début du premier et du deuxième acte, mais rapidement sa vaillance dans le mensonge et la félonie lui ont permis de montrer la beauté de son timbre de baryton-basse. Samuel Youn malgré des vibratos trop importants excelle dans la fermeté que son rôle de roi lui impose. Enfin Adrian Eröd le Héraut du Roi par une belle longueur vocale est un excellent porte-parole.Image
Une très belle mention est à décerner aux chœurs de l’opéra pour la qualité, l’homogénéité dont ils ont fait preuve tout au long de cet ouvrage, récompensant ainsi le travail d’Emmanuel Trenque.
JPB 30
crédit photos Christian Dresse

RV
Alto
Alto
Messages : 292
Enregistré le : 28 mars 2005, 23:00

Re: Wagner - Lohengrin – Arrivabeni/Désiré - Marseille- 05/2018

Message par RV » 08 mai 2018, 21:22

Critique de Christian Merlin dans le Figaro de ce jour.
"L'Opéra de Marseille dans la cour des grands. Avec Lohengrin, une oeuvre exigeante, l'orchestre et le choeur sont apparus métamorphosés. Des talents sortis de l'ombre par une direction qui a la volonté d'améliorer considérablement le niveau de ses équipes.
Cela faisait longtemps que nous n'étions pas allé à l'Opéra de Marseille échaudé par quelques souvenirs d'exécution non dépourvues de laxisme. On avait suivi à distance la nomination de Lawrence Foster comme directeur musical et d'Emmanuel Trenque comme chef de choeur, deux hommes à ne pas se contenter de mettre la poussière sur le tapis. De quoi donner envie de retourner sur la Canebière pour se faire une idée de l'état des lieux sous le mandat du directeur Maurice Xiberras. Et l'on a été édifié. Dans un ouvrage aussi exigeant que Lohengrin, on a entendu un orchestre et un choeur métamorphosé... Quelle divine surprise d'entendre ces cordes chaudes et plastiques, ces bois clairs et chantants, ces cuivres ronds et fondus! Fruit du travail de fond de Lawrence Foster. Quant au choeur qui est finalement le personnage principal de l'ouvrage, il fait preuve de plénitude et de précision avec une puissance jamais agressive que l'on entend pas tous les jours sur une scène française dans le répertoire allemand. D'OU CE PARADOXE DESARMANT: LES OPERAS DE PROVINCE N'ONT JAMAIS EU AUSSI PEU DE MOYENS ALORS QUE LEURS FORCES VIVES N'ONT JAMAIS ÉTE AUSSI TALENTUEUSES.
J'arrête là juste pour dire que selon lui, de la distribution se détache l'Ortrud "monstre sacré" de Petra Lang alors qu'il est plus réservé à l'égard de Norbert Ernst dont il loue la voix homogène et bien conduite par un grand professionnel du chant mais que son rayonnement reste limité. Il est aussi très élogieux au sujet de Samuel Youn.

Mon avis personnel rejoint celui de Christian Merlin concernant l'orchestre, les choeurs et les chanteurs mais je suis surpris par ce qu'écrit JPB30 au sujet du vibrato important qu'il a noté chez Samuel Youn que je n'ai pas ressenti alors que j'y suis un peu trop sensible. Sinon je suis d'accord ave ce qu'écrit JPB30 au sujet des autres chanteurs. La mise en scène et les décors sont plutôt bien mais j'ai été agacé par cette manie qu'ont des metteurs en scène de meubler l'ouverture, par la présence trop fréquente du cygne sur scène ainsi que par les pantomimes d'Ortrud et de Telramund. Au total, une magnifique soirée.

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2426
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Wagner - Lohengrin – Arrivabeni/Désiré - Marseille- 05/2018

Message par dge » 08 mai 2018, 22:31

Je n'avais pas trop aimé cette mise en scène quand elle avait été présentée à St Etienne il y a un an. Il semble qu'elle n'a pas subi d'ajustements après les représentations stephanoises. Beaucoup d'idées gadgets mais cela ne fait pas une proposition passionnante.

Avatar du membre
Epsilon
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 203
Enregistré le : 05 avr. 2017, 11:56
Localisation : Lyon/Marseille

Re: Wagner - Lohengrin – Arrivabeni/Désiré - Marseille- 05/2018

Message par Epsilon » 09 mai 2018, 07:25

Un opéra de Wagner très longuement ovationné dans une salle bondée à l’opéra de Marseille, voilà qui bat en brêche quelques idées reçues. Et il y avait vraiment de quoi applaudir!
C’est vrai que la mise en scène n’est pas très originale, mais elle fonctionne très bien, offre de superbes images et puis, on ne peut pas trop en demander aux chanteurs qui ne sont là que pour 3représentations. Elle est en tous cas plus imaginative, signifiante et mobile que celle de l’Herodiade précédente.
Comme dit plus haut, le plateau est excellent, et si Petra Lang le domine, c’est à peine, et dû aussi à l’importance que lui donne la mise en scène. Et on ne saurait trop encenser l’orchestre et les chœurs, qui épatent un peu plus à chaque représentation, et P. Arrivabeni qui parvient à obtenir de superbes nuances: Quel beau prélude! (Le critique du Figaro devrait plus souvent prendre le TGV jusqu’aux divers Sud de la France, au lieu de bloquer à La Part-Dieu)
C’est vrai que l’état du théâtre est un peu désespérant, mais ce que l’on voit et entend sur scène fait oublier la relative décrépitude des lieux. Bref, comme d’habitude à Marseille, on sort du spectacle ravi, en constatant qu’encore une fois, on a passé un magnifique moment.

parsifal1
Soprano
Soprano
Messages : 56
Enregistré le : 04 janv. 2005, 00:00
Localisation : Lauragais
Contact :

Re: Wagner - Lohengrin – Arrivabeni/Désiré - Marseille- 05/2018

Message par parsifal1 » 09 mai 2018, 08:37

Je ne fais que confirmer les dernieres éloges: je reviens du Lohengrin du 8 et l'ai vu aussi à St Etienne et lors de la première marseillaise.
L'ayant aussi vu cette année à Berlin, Prague et Bruxelles, je puis comparer et affirmer haut et fort que ce que nous avons vu hier était du niveau de ces grandes maisons d'opéra.
J'ai eu la surprise de voir un orchestre et un choeur métamorphosés et hissés au rang des meilleurs.
Quand au jeu de Petra Lang, effectivement ... cela tenait plus de l'"exorciste" que d'autre chose...et faisait réellement froid dans le dos.
De très grands moments donc, servis par des interprètes engagés et passionnés.
Mille et mille bravos!

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19741
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Wagner - Lohengrin – Arrivabeni/Désiré - Marseille- 05/2018

Message par JdeB » 09 mai 2018, 08:44

Epsilon a écrit :
09 mai 2018, 07:25
(Le critique du Figaro devrait plus souvent prendre le TGV jusqu’aux divers Sud de la France, au lieu de bloquer à La Part-Dieu)
Christian Merlin s'intéressant surtout aux mises en scène plutôt avant-gardistes....
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19741
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Wagner - Lohengrin – Arrivabeni/Désiré - Marseille- 05/2018

Message par JdeB » 09 mai 2018, 08:49

RV a écrit :
08 mai 2018, 21:22
Critique de Christian Merlin dans le Figaro de ce jour.
D'OU CE PARADOXE DESARMANT: LES OPERAS DE PROVINCE N'ONT JAMAIS EU AUSSI PEU DE MOYENS ALORS QUE LEURS FORCES VIVES N'ONT JAMAIS ÉTE AUSSI TALENTUEUSES.
je constate exactement le contraire. Les budgets globaux n'ont pas beaucoup baissé, c'est la part dévolue à la production artistique qui a beaucoup été réduite à cause de mode de vie somptuaire de certains directeurs, d'une masse salariale pléthorique, de problèmes récurrents de billetterie (braderie), de choix hasardeux de programmation, du non renouvellement du public, du chouchoutage de certains critiques tout acquis reçus sur un grand pied, etc...

Quant à la qualité globale, elle a beaucoup baissé sauf à Lyon et à Strasbourg et n'a augmenté qu'à Reims
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

muriel
Basse
Basse
Messages : 2730
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Wagner - Lohengrin – Arrivabeni/Désiré - Marseille- 05/2018

Message par muriel » 09 mai 2018, 10:04

pour mon premier Lohengrin, ce fut un régal.
orchestre somptueux, chef très applaudi par les musiciens, choeur magnifique et solistes parfaits.
acte I et III très beaux, très prenants.
j'ai moins aimé le II où le dialogue Ortrud Frédéric m'a semblé bien long, la dame faisant beaucoup de grimaces (et ayant tendance à hurler au dernier acte).
impressionnée par le Roi, la performance d'Elsa et le timbre somptueux de Lohengrin, délicat, touchant.
5 heures de spectacle + 1 heure bloqués dans le parking, ce fut éprouvant mais bon...

RV
Alto
Alto
Messages : 292
Enregistré le : 28 mars 2005, 23:00

Re: Wagner - Lohengrin – Arrivabeni/Désiré - Marseille- 05/2018

Message par RV » 09 mai 2018, 11:40

JdeB a écrit :
09 mai 2018, 08:49
RV a écrit :
08 mai 2018, 21:22
Critique de Christian Merlin dans le Figaro de ce jour.
D'OU CE PARADOXE DESARMANT: LES OPERAS DE PROVINCE N'ONT JAMAIS EU AUSSI PEU DE MOYENS ALORS QUE LEURS FORCES VIVES N'ONT JAMAIS ÉTE AUSSI TALENTUEUSES.
je constate exactement le contraire. Les budgets globaux n'ont pas beaucoup baissé, c'est la part dévolue à la production artistique qui a beaucoup été réduite à cause de mode de vie somptuaire de certains directeurs, d'une masse salariale pléthorique, de problèmes récurrents de billetterie (braderie), de choix hasardeux de programmation, du non renouvellement du public, du chouchoutage de certains critiques tout acquis reçus sur un grand pied, etc...

Quant à la qualité globale, elle a beaucoup baissé sauf à Lyon et à Strasbourg et n'a augmenté qu'à Reims
Tu ne vas pas à Marseille, ce qui est ton droit le plus strict mais ne te met pas en position de porter des jugements de valeur sur la qualité des spectacles à Marseille ou ailleurs qu' à Lyon et à Strasbourg. Les spectateurs, les lyricomanes appartenant à la communauté que tu as créée et les critiques qui fréquentent l'opéra de Marseille te contredisent au moins en ce qui concerne l'aspect musical des représentations. Les mises en scène sont une toute autre affaire. Enfin tu pourras te rendre au TCE pour Candide et juger par toi même de la qualité de l'orchestre et du choeur.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 63 invités