Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Représentations
enrico75
Ténor
Ténor
Messages : 642
Enregistré le : 30 janv. 2012, 00:00

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par enrico75 » 23 mai 2018, 16:25

xavierscriabine a écrit :
23 mai 2018, 12:41
philipppe a écrit :
23 mai 2018, 12:15
Audi, artiste médiocre par ailleurs, a déjà mis en scène un Parsifal avec un plasticien il me semble : Anish Kapoor, à Amsterdam je crois. Je ne sais pas si cela correspond au DVD mentionné plus haut.
Oui, c'est bien ça. Et ce n'est pas médiocre du tout.
petit rappel de mémoire:

http://www.odb-opera.com/viewtopic.php?f=6&t=18194

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10459
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par HELENE ADAM » 23 mai 2018, 17:03

Bernard C a écrit :
23 mai 2018, 13:24
philipppe a écrit :
23 mai 2018, 12:15
Il s’agit bien d’une nouvelle production, le point important est que celle ci va être basée sur une “installation” du célèbre plasticien allemand Georg Baselitz.

Je vous plains , Parsifal aura la tête en bas !
La première fois que je l'ai vu il chantait Alfredo dans l'acte 3 en partie la tête en bas dans la mise en scène de Marthaler...il a de l'expérience :mrgreen:

Image
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1095
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par philipppe » 23 mai 2018, 20:26

Bernard C a écrit :
23 mai 2018, 13:24
philipppe a écrit :
23 mai 2018, 12:15
Il s’agit bien d’une nouvelle production, le point important est que celle ci va être basée sur une “installation” du célèbre plasticien allemand Georg Baselitz.

Je vous plains , Parsifal aura la tête en bas !

Si ce n'est lui , ce sera vous , les spectateurs !

:mrgreen:

Bernard
Bien vu ! :lol: :cry:

Bon, on compte sur l’orchestre pour bien camper le décor, et puis après tout en matière de mise en scène, le pire n’est pas toujours certain.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10459
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par HELENE ADAM » 23 mai 2018, 22:17

philipppe a écrit :
23 mai 2018, 20:26
Bernard C a écrit :
23 mai 2018, 13:24
philipppe a écrit :
23 mai 2018, 12:15
Il s’agit bien d’une nouvelle production, le point important est que celle ci va être basée sur une “installation” du célèbre plasticien allemand Georg Baselitz.

Je vous plains , Parsifal aura la tête en bas !

Si ce n'est lui , ce sera vous , les spectateurs !

:mrgreen:

Bernard
Bien vu ! :lol: :cry:

Bon, on compte sur l’orchestre pour bien camper le décor, et puis après tout en matière de mise en scène, le pire n’est pas toujours certain.
Pour se familiariser.... :wink:
Image
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Snobinart
Basse
Basse
Messages : 2011
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par Snobinart » 24 mai 2018, 05:58

C'était le plus mauvais Parsifal de ma vie. Mise en scène risible, déjà vue 10 fois et avec une bien meilleure direction d'acteur ailleur. Un cast comme je l'attendais avec du sublime (Mattei) du bon (Groosbock,) et du moyen (Schager qui beugle sans legato, Kampe toujours incandescente mais avec de jolis trous dans la ligne). Un choeur d'un niveau lamentable : les sopranos ont une couleur acide très désagréable et hululent dès que la ligne se tend. Les hommes tiennent mieux mais le choeur final était d'une laideur...
Quand à Jordan... il fait passer une certaine rapidité de la battue pour un semblant d'animation. Pour le reste il cherche tellement la transparence et à tout mettre sur le même plan qu'on passe 4 heures dans un mezzoforte timide, où chaque leimotiv est soigneusement noyé dans la masse. Alors oui le son est très beau, mais privé de ce qui fait le ressort de cette musique, ça ne dit plus rien. C'est aussi translucide que vide et vain.

Efemere
Basse
Basse
Messages : 2083
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par Efemere » 24 mai 2018, 08:08

Pareil pour moi, le plus mauvais Parsifal jamais vu-entendu. Déçue par presque tout. Même Mattei, pourtant impeccable vocalement, m'a moins convaincue qu'au Met (en 2013) ; je suis d'accord avec Bernard à son sujet.
Bernard C a écrit :
21 mai 2018, 19:32
(...)
Je n'ai pas trouvé Mattei aussi bon qu'à NY il y a quelques années , son chant trop pris dans le sur-jeu où le metteur en scène le piegeait.
(...)
Bernard

2018.05.23_OnP.jpg
2018.05.23_OnP.jpg (180.74 Kio) Vu 839 fois


P.S. : le tableau m'a fait penser à un portrait de Reinhard Hagen
Reinhard Hagen.jpg
Reinhard Hagen.jpg (85.94 Kio) Vu 768 fois

Ernesto
Alto
Alto
Messages : 434
Enregistré le : 15 nov. 2011, 00:00
Localisation : Paris 14e

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par Ernesto » 24 mai 2018, 10:09

Hier soir la dernière représentation de cette série. Un public très enthousiaste: de longs applaudissements pour l'orchestre et les chanteurs. J'ai beaucoup apprécié les chanteurs. Grossbock est un magnifique artiste avec beaucoup de sensibilité dans son chant.La voix est puissante et bien conduite, c'est le rôle le plus écrasant: Gurnemanz est en scène du début à la fin de l'opéra. Mattei est lui aussi très admirable, le chant est beau et tout le désespoir y est. Par ailleurs, excellent acteur, qu'on aime ou pas ce que lui fait faire Richard Jones. Anja Kampe se confronte à ce rôle, à la tessiture éprouvante avec tous ses excès.Elle y réussit plutôt bien. Andréas Schager est très bien dans le second acte, dans le troisième il ne nuance pas assez son chant et à tendance à tout chanter en force.E. Nikitin, en Klingsor jardinier, est très acceptable.
Après avoir lu tout ce qui a été dit de négatif sur la mise en scène, j'ai trouvé qu'il y avait des moments réussis et d'autres moins. Le Parsifal, en gamin écervelé, est acceptable et ne trahit pas l'ouvrage. Amfortas est bien ce personnage souffrant, malgré le trop plein d'hémoglobine. Je n'aime pas du tout ce qu'il fait de Titurel, Cette utilisation de l'infirmité est odieuse. Par ailleurs la fin de l'opéra va trop à l'encontre de l'oeuvre. On dirait la fin du Ring de Chéreau, tous partent. Montsalvat se clôt et Kundry vit, alors qu' Amfortas meurt?
Jordan donne de très beaux moments dans les couleurs et l'interprétation. Parfois, c'est lent. Mais au total il y a un beau travail.
Ce Parsifal n'effacera pas dans mon souvenir ceux de Garnier, en 1975 et 1976 avec Kollo puis Vickers, et N. Denize après les péripéties de Crespin. Mais çà, c'est le souvenir d'un opéra mis en scène de manière très hiératique par Everding. Et le souvenir embellit souvent la réalité....

Avatar du membre
cosimus
Ténor
Ténor
Messages : 743
Enregistré le : 14 mai 2015, 13:39

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par cosimus » 24 mai 2018, 10:39

"Ni cet excès d'honneur, ni cette indignité"!

Il est temps que ce fil s'achève car les avis les plus tranchés se succèdent de façon presque grotesque.

Depuis sa mise en scène de Lohengrin à Munich j'avais mis Richard Jones sur ma liste des metteurs en scène à éviter mais la distribution et l'oeuvre ne pouvaient que m'attirer.
Je ne regrette pas ce que j'ai entendu. J'y allais pour Groissböck . J'ai cru le voir arriver dans le bleu de chauffe qu'il avait dans l'Or du Rhin version Castorf à Bayreuth. Ce n'était qu'un "jogging" qu'il porte bien également. Il a vaillamment soutenu le rôle écrasant de Gurnemanz . Je ne craindrais pas de le mettre au niveau de Zeppenfeld.
Andreas Schager a été un peu malmené sur ce fil. On lui reproche son manque de nuances. C'est exagéré même si après son "Amfortas , die Wunde", il ne baisse pas d'un ton , ce qui crée une sorte de déséquilibre avec Anja Kampe qui tient bien sa partie mais dont la voix n'est peut-être pas assez ample. Schager m'a paru meilleur acteur qu'à Bayreuth (mieux dirigé?) en particulier à la fin du premier acte où son visage est très expressif: de la surprise à l'insouciance en passant par l'ennui et la compassion.
Quant à Peter Mattei c'est de loin le meilleur Amfortas que j'aie entendu et vu. Je ne repéterai pas ce qui a été dit dans les premiers comptes rendus.
Philippe Jordan fait souvent partie des mal aimés de ce forum. Je n'entrerai pas dans le débat mais je me permets de rappeler une évidence: l'importance de la place où se trouve le spectateur. Entre ce que j'ai vu et surtout entendu dimanche du premier rang de le 2e galerie et hier du milieu du 2e balcon, il y a de grandes différences, qu'il s'agisse du jeu ou de la voix des chanteurs ou, à propos du chef, de la question de savoir si l'orchestre "couvre" les voix.

Quant à la mise en scène... Je sauverai le premier acte malgré l'excès d'hémoglobine (je préfère le rituel sanglant christique de Bayreuth) et la ridicule dissociation de Titurel entre le petit vieillard du plateau et le chanteur qui apparaît à peine dans l'embrasure de la porte côté jardin de la fosse d'orchestre.
Le deuxième acte est raté malgré une idée originale, celle des filles-fleurs ici épis de maïs" , mais d'une obscénité inutile (que l'on ne demande qu'aux figurantes; les chanteuses sont épargnées) Ensuite le plateau sombre et vide ne peut qu'entourer d'ennui la grande scène entre Kundry et Parsifal.
Au 3e acte tout va mal , c'est dans le livret mais c'est aussi l'impression finale. Pourquoi un Parsifal devenu aveugle? Où est l'enchantement du Vendredi Saint? Que se passe-t-il dans le dernier tableau? Cf. ce qu'en a écrit Bernard:Alors après qu'Amfortas traîné par les quatre fers a guéri de sa blessure que les transfusions du sang siphonné aux écuyers n'avaient pas réussi à juguler , Kundry pour finir lui donne le baiser de la mort, il s'écroule et elle s'en va bras dessus, bras dessous avec Parsifal mener sa vie pépère. :wink:

Qu'on me redonne la même distribution (j'y inclus ceux que je n'ai pas cités ici), je reviendrai malgré mes réserves. :D
"Est modus in rebus", Horace

"La vérité luit de sa propre lumière;& on n'éclaire pas les esprits avec la flamme des bûchers." Marmontel, Bélisaire,

Avatar du membre
Oylandoy
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 840
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Localisation : Angers
Contact :

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par Oylandoy » 24 mai 2018, 10:52

cosimus a écrit :
24 mai 2018, 10:39
Philippe Jordan fait souvent partie des mal aimés de ce forum. Je n'entrerai pas dans le débat mais je me permets de rappeler une évidence: l'importance de la place où se trouve le spectateur. Entre ce que j'ai vu et surtout entendu dimanche du premier rang de le 2e galerie et hier du milieu du 2e balcon, il y a de grandes différences, qu'il s'agisse du jeu ou de la voix des chanteurs ou, à propos du chef, de la question de savoir si l'orchestre "couvre" les voix.
Oui ! J'étais hier au fond du parterre (31ème rang, au centre), le jour et la nuit avec mercredi dernier où j'étais en galerie 7 !
Les forte sont beaucoup plus beaux, et en revanche, les pianissimi sont à peine audibles. L'équilibre voix/orchestre est bien meilleur.
la mélodie est immorale
Nietzsche

Ernesto
Alto
Alto
Messages : 434
Enregistré le : 15 nov. 2011, 00:00
Localisation : Paris 14e

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par Ernesto » 24 mai 2018, 11:37

Au second balcon, l'équilibre voix-orchestre était bon. L'avantage,aussi, c'est qu'on n'avait qu'une vision lointaine des outrances des filles-fleurs....

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 69 invités