Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Représentations
Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1550
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Gross-Paris

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par Hiero von Stierkopf » 14 mai 2018, 12:53

Ce sont pour ma part Mattei et Kampe qui m'ont le plus convaincu, vocalement et scéniquement.

Je ne partage pas l'enthousiasme collectif sur Groissböck même si c'était bien chanté du début à la fin.
Bonne diction, des couleurs indéniables mais j'ai trouvé que la voix avait finalement peu d'impact dans Bastille, les aigus sont un peu difficiles et surtout je n'ai pas été transporté par son récit comme arrive à le faire un Selig par exemple.
Il y a bien meilleurs Gurnemanz sur le circuit. Je ne sais pas dans quelle mesure la salle influe sur mon appréciation.

Quant à Schager, si je reconnais que son Parfisal est plus nuancé que ce qu'il en faisait il y a quelques mois, ça reste quand même très monolithique et je n'adhère pas beaucoup à son interprétation.
Son Amfortas ! Die Wunde au II était affreux. Je l'ai trouvé bien plus intéressant au III.
Passé le bluff de sa projection, j'attends autre chose que ça.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

Wim
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 148
Enregistré le : 10 déc. 2017, 12:56

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par Wim » 14 mai 2018, 13:31

Hiero von Stierkopf a écrit :
14 mai 2018, 12:53

Je ne partage pas l'enthousiasme collectif sur Groissböck même si c'était bien chanté du début à la fin.
Bonne diction, des couleurs indéniables mais j'ai trouvé que la voix avait finalement peu d'impact dans Bastille, les aigus sont un peu difficiles et surtout je n'ai pas été transporté par son récit comme arrive à le faire un Selig par exemple.
Il y a bien meilleurs Gurnemanz sur le circuit. Je ne sais pas si la salle influe sur mon appréciation.

Tu as raison, sa voix avait, surtout au III, des difficultés à remplir Bastille. Je me suis posé la même question à propos de l'influence de la salle et je pense que la réponse est affirmative. Ayant entendu Selig à Baden Baden, sa voix n'est pas plus grande que Groissböck, je crois, ce qui m'amène à défendre la belle prestation de Groissböck. Selig est plus conteur, Groissböck plus chanteur. J'aurais des difficultés à dire lequel je préfère. Je les trouve tous les deux des Gurnemanz fantastiques.

Avatar du membre
Windgassen
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 242
Enregistré le : 19 mai 2005, 23:00
Localisation : Morbihan

Re: Wagner - Parsifal- Jordan / Jones -ONP- à partir 27 avril 2018

Message par Windgassen » 15 mai 2018, 20:21

Loïs a écrit :
25 avr. 2018, 11:48
HELENE ADAM a écrit :
25 avr. 2018, 11:44
Kundry est un rôle "féminin" que je trouve très hystérique et assez éloigné d'autres bien plus beaux rôles de femmes chez Wagner, notamment Brünnhilde et Sieglinde.
Pas mon rôle préféré non plus mais il y eut Crespin et maintenant il y a Stemme :happy:
Et Waltraud Meier !!!!!!!
Des Schweigens Herrin
heisst mich schweigen
fass' ich, was sie verschwieg,
verschweig' ich, was sie nicht fasst.

www.janicebaird.com/

Avatar du membre
Windgassen
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 242
Enregistré le : 19 mai 2005, 23:00
Localisation : Morbihan

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par Windgassen » 15 mai 2018, 20:24

Wim a écrit :
14 mai 2018, 13:31
Hiero von Stierkopf a écrit :
14 mai 2018, 12:53

Je ne partage pas l'enthousiasme collectif sur Groissböck même si c'était bien chanté du début à la fin.
Bonne diction, des couleurs indéniables mais j'ai trouvé que la voix avait finalement peu d'impact dans Bastille, les aigus sont un peu difficiles et surtout je n'ai pas été transporté par son récit comme arrive à le faire un Selig par exemple.
Il y a bien meilleurs Gurnemanz sur le circuit. Je ne sais pas si la salle influe sur mon appréciation.

Tu as raison, sa voix avait, surtout au III, des difficultés à remplir Bastille. Je me suis posé la même question à propos de l'influence de la salle et je pense que la réponse est affirmative. Ayant entendu Selig à Baden Baden, sa voix n'est pas plus grande que Groissböck, je crois, ce qui m'amène à défendre la belle prestation de Groissböck. Selig est plus conteur, Groissböck plus chanteur. J'aurais des difficultés à dire lequel je préfère. Je les trouve tous les deux des Gurnemanz fantastiques.
Hans Hotter !!! Le plus conteur!!
Des Schweigens Herrin
heisst mich schweigen
fass' ich, was sie verschwieg,
verschweig' ich, was sie nicht fasst.

www.janicebaird.com/

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10508
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par HELENE ADAM » 16 mai 2018, 23:42

Soirée du 16 mai : Groissböck moins en voix à l'acte 1 mais parfait l'acte 3. Je change d'avis sur Nikitin, il était très bon ce soir. Jordan magnifique à l'acte 2 tout particulièrement. Un thème musical à la fin de l'acte 1 ressemble étrangement au leitmotif des Meistersinger, pas remarqué avant...
Mattéi toujours aussi scotchant, domine tout et tout le monde AMHA. J'aime toujours autant le Parsifal de Schager et la Kundry d'Anja Kampe (mais celle-ci accusait une nette fatigue vocale hier soir).
Mise en scène en fusion avec le livret comme ce dernier est en fusion avec la musique, chef et metteur en scène ont travaillé en étroite collaboration, c'est émouvant et efficace.
Kiril Petrenko était dans la salle et je suis allée le saluer (très émue...).
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Franz Muzzano
Baryton
Baryton
Messages : 1070
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par Franz Muzzano » 17 mai 2018, 00:34

HELENE ADAM a écrit :
16 mai 2018, 23:42
Soirée du 16 mai : Groissböck moins en voix à l'acte 1 mais parfait l'acte 3. Je change d'avis sur Nikitin, il était très bon ce soir. Jordan magnifique à l'acte 2 tout particulièrement. Un thème musical à la fin de l'acte 1 ressemble étrangement au leitmotif des Meistersinger, pas remarqué avant...
Mattéi toujours aussi scotchant, domine tout et tout le monde AMHA. J'aime toujours autant le Parsifal de Schager et la Kundry d'Anja Kampe.
Mise en scène en fusion avec le livret comme ce dernier est en fusion avec la musique, chef et metteur en scène ont travaillé en étroite collaboration, c'est émouvant et efficace.
Kiril Petrenko était dans la salle et je suis allée le saluer (très émue...).
Belle soirée, parce que belle musique...mais pour la première fois, je ne suis pas "transporté" par cette oeuvre, en tout cas pas du début à la fin.
Pourquoi...
La faute en revient à Jordan, qui pour moi dirige superbement une symphonie avec choeurs, mais pas un opéra (ou un "festival sacré"). Je ne sais pas où tu étais placée, Hélène, mais le volume des cuivres, c'est simplement impossible à supporter du deuxième balcon. Phrasés d'orchestre superbement travaillés, détails subtilement mis en avant (oui, ce motif des "Meistersinger" était bien là, réécoute Gatti dans les chefs récents, il le faisait ressortir, je ne parle pas des anciens). Superbe première partie du II, avec un tableau des Filles Fleurs génial, mais alors le duo...Jordan ne s'occupe pas du tout des deux protagonistes.
Un détail dit tout au III. Sur "Da die entsündigte Natur", Groissböck cherche à faire une belle nuance, inutile car noyée par l'orchestre. Direction "récitée" au I, bref c'est une des premières fois (avec une partie du Ring et certaines options prises dans Lohengrin) que Jordan me déçoit dans Wagner.
Sinon...
Groissböck pour moi plus à sa place au III qu'au I, où il n'avait pas le phrasé d'un "récitant" (j'ai par moments entendu Hunding !)
Nikitin bien, mais avec les mêmes défauts qu'à l'habitude : trop d'accentuation du côté "méchant", alors que l'écriture suffirait.
Schager très bon au III, mais dans l'ensemble gros manque de nuances. Mais lui, on l'entend :P
Kampe...D'énormes trous dans la voix, beaucoup d'effets pour un résultat pour moi décevant, voire inquiétant.
Mais il reste la merveille de la soirée, Mattei, absolument fabuleux.

Question concernant les saluts : Pourquoi Les Filles Fleurs, les écuyers, les chevaliers, et surtout Nikitin et Hagen ne sont pas venus saluer ?

À part ça, si tu as vu Petrenko, moi j'ai pu discuter avec Mattei aux Associés, na :D
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10508
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par HELENE ADAM » 17 mai 2018, 06:29

J'étais au parterre rang 29 (donc sous le premier balcon) hier soir, et au rang 24 dimanche (donc pas sous le premier balcon) mais dans les deux cas je n'ai pas eu le problème acoustique que tu soulignes. On entendait tous les chanteurs de la même manière, avec un "plus" pour Schager ce qui est vrai dans toutes les salles où je l'ai entendu (à Baden Baden face à Pape c'était la même chose qu'hier soir face à Groissböck). Ceci dit l'acoustique de Bastille est telle que même Schager a du mal à donner toujours exactement le même effet selon le décor et le duo de l'acte 2 qui se déroule en grande partie sans panneau de fond de scène (ou alors très loin des chanteurs) était globalement moins sonore que toutes les autres parties qui comprenaient au contraire, de solides et hauts panneaux de fond. Pour une fois le metteur en scène avait prévu, sauf à ce moment, de "protéger" la voix des chanteurs. Curieusement, Schager qui a une belle projection sonore et une certaine technique, rate à chaque fois son "Amfortas die Wunde", mal "scandé" et pas suffisamment rageur....
Sur les saluts et les absents : je me suis posée la même question. Ils étaient là le 13, je crois (?). Il m'a semblé aussi qu'il y avait moins de protagonistes sur scène au début de l'acte 3. Mais je fais appel aux souvenirs des Odbiens, qui étaient, comme moi aux deux séances.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

enrico75
Ténor
Ténor
Messages : 692
Enregistré le : 30 janv. 2012, 00:00

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par enrico75 » 17 mai 2018, 06:35

Franz Muzzano a écrit :
17 mai 2018, 00:34


Belle soirée, parce que belle musique...mais pour la première fois, je ne suis pas "transporté" par cette oeuvre, en tout cas pas du début à la fin.
Pourquoi...
La faute en revient à Jordan, qui pour moi dirige superbement une symphonie avec choeurs, mais pas un opéra (ou un "festival sacré"). Je ne sais pas où tu étais placée, Hélène, mais le volume des cuivres, c'est simplement impossible à supporter du deuxième balcon. Phrasés d'orchestre superbement travaillés, détails subtilement mis en avant (oui, ce motif des "Meistersinger" était bien là, réécoute Gatti dans les chefs récents, il le faisait ressortir, je ne parle pas des anciens). :D
je pense que le volume excessif des cuivres est du en partie à la disposition géographique voulue par Jordan:tous les cuivres sont du mème coté ,c'est à dire à droite, alors que dans beaucoup de maisons d'opéras, pour Wagner ,les cors sont à gauche avec la petite harmonie.

musetta
Alto
Alto
Messages : 295
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par musetta » 17 mai 2018, 06:56

Franz Muzzano a écrit :
17 mai 2018, 00:34

Question concernant les saluts : Pourquoi Les Filles Fleurs, les écuyers, les chevaliers, et surtout Nikitin et Hagen ne sont pas venus saluer ?
Ils ont salué à la fin du deuxième acte, et aussi à la fin, hier soir, sauf Nikitin, effectivement, qui a dû aller se coucher

musetta
Alto
Alto
Messages : 295
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Parsifal - Jordan / Jones - ONP - 04 & 05/2018

Message par musetta » 17 mai 2018, 06:58

HELENE ADAM a écrit :
16 mai 2018, 23:42
Kiril Petrenko était dans la salle et je suis allée le saluer (très émue...).
La chance!
Il est venu accompagner Madame...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 35 invités