Zemlinsky - Symphonie lyrique - Conlon - 25&26 avril 2018 - Philharmonie de Paris

Représentations
Répondre
Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10260
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Zemlinsky - Symphonie lyrique - Conlon - 25&26 avril 2018 - Philharmonie de Paris

Message par HELENE ADAM » 24 avr. 2018, 18:01

Mercredi 25 avril et jeudi 26 avril, avec l'orchestre de Paris sous la direction de James Conlon

Programme

Alexander von Zemlinsky
Maiblumen blühten überall (Le Muguet fleurissait partout)

Arnold Schönberg
Verklärte Nacht (La Nuit transfigurée)
Poème symphonique

Alexander von Zemlinsky
Symphonie lyrique op. 18 - 1922 -
(Lyrische Symphonie in sieben Gesängen nach Gedichten von Rabindranath Tagore für Orchester, eine Sopran- und eine Baritonstimme
Symphonie lyrique en sept chants d'après des poèmes de Rabindranath Tagore, pour orchestre, une voix de soprano et une voix de baryton).

les chants
Ich bin friedlos, ich bin durstig nach fernen Dingen (Je n'ai pas la paix, je suis assoiffé de choses lointaines)
O Mutter, der junge Prinz (O Mère, le jeune prince)
Du bist die Abendwolke (Tu es le nuage du soir)
Sprich zu mir Geliebter (Parle-moi, bien-aimé)
Befrei mich von den Banden deiner Süße, Lieb (Libère-moi des liens de ta douceur, amour)
Vollende denn das letzte Lied (Achève donc le dernier chant)
Friede, mein Herz (Paix, mon cœur)



avec

Aga Mikolaj, soprano
Christopher Maltman, baryton
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
fomalhaut
Ténor
Ténor
Messages : 696
Enregistré le : 20 mai 2005, 23:00
Localisation : Levallois-Perret
Contact :

Re: Zemlinsky - Symphonie lyrique - Conlon - 25&26 avril 2018 - Philharmonie de Paris

Message par fomalhaut » 24 avr. 2018, 18:07

Je n'apprécie pas particulièrement ce chef, James Conlon, et pas du tout la musique de Schoenberg mais je reconnais bien volontiers que ce concert est diablement intéressant.

fomalhaut

Avatar du membre
Piero1809
Ténor
Ténor
Messages : 762
Enregistré le : 14 avr. 2009, 23:00
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: Zemlinsky - Symphonie lyrique - Conlon - 25&26 avril 2018 - Philharmonie de Paris

Message par Piero1809 » 25 avr. 2018, 13:16

Programme passionnant.
La Nuit Transfigurée m'a toujours fasciné.
De Zemlinsky, je ne connaîs qu'Une Tragédie Florentine et j'aimerais en savoir plus sur ce compositeur.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10260
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Zemlinsky - Symphonie lyrique - Conlon - 25&26 avril 2018 - Philharmonie de Paris

Message par HELENE ADAM » 27 avr. 2018, 12:02

Piero1809 a écrit :
25 avr. 2018, 13:16
Programme passionnant.
La Nuit Transfigurée m'a toujours fasciné.
De Zemlinsky, je ne connaît qu'Une Tragédie Florentine et j'aimerais en savoir plus sur ce compositeur.
Oui super programme mais de la frustration du fait d'une interprétation inégale.
Pour la "Nuit transfigurée" (Verklärte Nacht) de Schoenberg, l'orchestre de Paris en grande formation (uniquement "cordes" comme la transposition depuis l'écriture originelle pour sextuor, l'exige), n'a jamais trouvé le bon "son" pour cette œuvre superbe. Ce fut même heurté par moment, sans la douceur et le chatoiement des thèmes insistants qui provoquent un peu l'envoûtement de Tristan et Isolde.
Conlon a paru manquer de répétitions avec l'orchestre (?), bref, le moins qu'on puisse dire, est que c'était loin d'autres sublimes interprétations entendues récemment ou moins récemment de cette œuvre post-romantique que Schoenberg a écrit avant sa période dodécaphonique (et qui est donc abordable par toutes les oreilles :wink: ) et dédié à la... sœur de Zemlinsky dont il était amoureux. :coeur2:

D'Alexander von Zemlinsky, on entendait deux ouvrages assez différents :
+ Le petit Lied Maiblumen blühten überall (Le Muguet fleurissait partout) pour soprano et sextuor à cordes. écrit par Richard Dehmel (1989) -tout comme d'ailleurs la Nuit transfigurée de Schoenberg qui est tiré de La Femme et le monde (Weib und Welt) -
Ouvrage post-romantique qui reste de facture relativement classique, le chant est doucement accompagné par les six archets ce qui permet à la soprano de déployer un fort joli timbre assez fruité dans un ensemble réussi.
Dommage que Conlon n'ait pas décidé de garder la formation sextuor pour la "Nuit" au lieu de grossir exagérément un orchestre qui ne jouait pas toujours à l'unisson.

+ Le morceau de choix venait en deuxième partie. La symphonie lyrique évoque immédiatement, dans le style comme dans la forme, Das Lied von der Erde (Le Chant de la terre) de Gustav Mahler. Même style de musique à forts accents des cuivres et des percussions, mêmes contrastes entre les cordes et les cuivres, même alternance de passages lents et mélancoliques et de moments fracassants, et même alternance de deux voix : une soprano et un baryton qui se répondent avec un interlude musical entre chaque échange.
Schoenberg et Zemlinsky travaillaient ensemble et l'harmonie entre les deux œuvres présentées hier soir aurait du être plus évidente (les cordes seules pour le premier, l'orchestre complet comme "complété" pour le second) si les interprétations avaient été de même niveau.
Manifestement orchestre et chef maitrisaient beaucoup mieux cette symphonie (même si cela n'était pas parfait) et si on ajoute, la très belle interprétation vocale, très maitrisée et très expressive, de Christopher Maltmann, on peut considérer que l'ensemble était réussi.
Dommage là aussi que la soprano Aga Mikolaj n'était pas, à mon sens, adéquate à ce type de musique pour laquelle il faut des interprètes d'Elektra ou de Judith expérimentées.

Sentiments mitigés donc, malgré le plaisir d'entendre cette très rare Symphonie lyrique(1). En espérant qu'elle soit reprise au répertoire de formations musicales d'un autre niveau....

(1) Plaisir aussi de voir et d'entendre Christopher Maltmann qui se fait rare en France, quel dommage ! :cry:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Piero1809
Ténor
Ténor
Messages : 762
Enregistré le : 14 avr. 2009, 23:00
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: Zemlinsky - Symphonie lyrique - Conlon - 25&26 avril 2018 - Philharmonie de Paris

Message par Piero1809 » 29 avr. 2018, 06:59

Merci pour ce compte rendu objectif et informatif.
Je comprends tout à fait vos réserves. La nuit transfigurée est maintenant tellement connue que, quelle que soit la taille de l'orchestre à cordes, on est en droit d'exiger une exécution au minimum techniquement impeccable. Ensuite le chef doit à la fois mettre en valeur les aspects féériques et d'autres passionnés, voire même expressionnistes selon sa propre lecture de l'oeuvre, tâche impossible si l'oeuvre n'est pas en place.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 72 invités