Donizetti - Lucia di Lammermoor - Abbado / Zimmerman - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Représentations
Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7051
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Donizetti - Lucia di Lammermoor - Abbado / Zimmerman - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par MariaStuarda » 15 avr. 2018, 03:13

Une énergie monstrueuse sur scène.
Une Lucia qui restera dans les mémoires !

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9137
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Donizetti - Lucia di Lammermoor - Abbado / Zimmerman - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par Bernard C » 15 avr. 2018, 05:46

Un aria della pazzia tout simplement habité, elle était pénétrée par la folie et le chant ,le chant à la fois tenu au corps , rond de consistance et agile dans ses égarements était exactement ce que doit être une Lucia.
C'est rare, rare ,rare.

Ce n'est pas une performance, une mécanique du chant ; celle ci , cette technique souveraine se fait oublier dans la chair du chant , dans le personnage de chair.

Elle avait échoué au TCE à faire ça , de loin , mais là dans cette immensité du MET elle a tout donné , devenant l'autre qu'est Lucia.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9137
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Donizetti - Lucia di Lammermoor - Abbado / Zimmerman - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par Bernard C » 15 avr. 2018, 05:52

Et Vittorio , bravissimo !
Quel dingue !
Qui dit qu'il ne nuance pas son chant tout en ciselure ? En extrême recherche des couleurs, en art délicat du rubato au milieu des moulinets latins des bras et d'un corps juvénile qui ne sait comment cesser de jouir sur scène !

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10507
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Donizetti - Lucia di Lammermoor - Abbado / Zimmerman - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par HELENE ADAM » 15 avr. 2018, 08:44

MariaStuarda a écrit :
15 avr. 2018, 03:13
Une énergie monstrueuse sur scène.
Une Lucia qui restera dans les mémoires !
Ravie pour Jessica Pratt parce que Peretyatko qui a les honneurs de la retransmission radio, n'est vraiment pas à la hauteur (bien qu'elle ait bénéficié d'une sérieuse ovation suite à un air de la folie bof bof...). Grigolo excellent globalement (l'investissement personnel s'entend :wink: même sans qu'on le voit, on l'imagine très bien) mis à part le fait que la voix tremblote de temps en temps de manière assez curieuse (effet de la retransmission ?). Très séduisant Enrico de Massimo Cavalletti. Quel bel opéra (quand même musicalement c'est autre chose que Luisa Miller....
Choeurs :coeur2:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12565
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Donizetti - Lucia di Lammermoor - Abbado / Zimmerman - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 15 avr. 2018, 13:42

HELENE ADAM a écrit :
15 avr. 2018, 08:44
MariaStuarda a écrit :
15 avr. 2018, 03:13
Une énergie monstrueuse sur scène.
Une Lucia qui restera dans les mémoires !
Ravie pour Jessica Pratt parce que Peretyatko qui a les honneurs de la retransmission radio, n'est vraiment pas à la hauteur (bien qu'elle ait bénéficié d'une sérieuse ovation suite à un air de la folie bof bof...). Grigolo excellent globalement (l'investissement personnel s'entend :wink: même sans qu'on le voit, on l'imagine très bien) mis à part le fait que la voix tremblote de temps en temps de manière assez curieuse (effet de la retransmission ?). Très séduisant Enrico de Massimo Cavalletti. Quel bel opéra (quand même musicalement c'est autre chose que Luisa Miller....
Choeurs :coeur2:
J’entends systématiquement parler du vibrato de Grigolo en retransmission, notamment sur les forums US de vieux qui ne se déplacent plus, n'écoutent que Sirius et ne jurent que par Milanov. Rien de choquant à la scène AMHA.
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
Oylandoy
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 786
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Localisation : Angers
Contact :

Re: Donizetti - Lucia di Lammermoor - Abbado / Zimmerman - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par Oylandoy » 15 avr. 2018, 14:15

Le vibratello de Grigolo, je l'ai très bien entendu en live à Bastille lors de Rigoletto.
la mélodie est immorale
Nietzsche

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7051
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Donizetti - Lucia di Lammermoor - Abbado / Zimmerman - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par MariaStuarda » 15 avr. 2018, 14:57

HELENE ADAM a écrit :
15 avr. 2018, 08:44
Quel bel opéra (quand même musicalement c'est autre chose que Luisa Miller....
Oui quel cette partition à côté de Luisa Miller; en 1849, Verdi avait du boulot pour s'élever au niveau de son prédécesseur ...

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12565
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Donizetti - Lucia di Lammermoor - Abbado / Zimmerman - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 15 avr. 2018, 15:02

Oylandoy a écrit :
15 avr. 2018, 14:15
Le vibratello de Grigolo, je l'ai très bien entendu en live à Bastille lors de Rigoletto.
Oui mais certains parlent de son vibrato à la radio comme si la voix était complètement déglinguée.
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7051
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Donizetti - Lucia di Lammermoor - Abbado / Zimmerman - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par MariaStuarda » 15 avr. 2018, 15:02

Bernard C a écrit :
15 avr. 2018, 05:52
Et Vittorio , bravissimo !
Quel dingue !
Qui dit qu'il ne nuance pas son chant tout en ciselure ? En extrême recherche des couleurs, en art délicat du rubato au milieu des moulinets latins des bras et d'un corps juvénile qui ne sait comment cesser de jouir sur scène !

Bernard
Belle description en effet du dingue qu'une copine italienne me décrivait hier en "caricature d'italien".
Je regrette juste qu'hier, après une scène de la folie anthologique, il n'ait pas su continuer dans la sobriété et la finesse qu'avait imposé Pratt sur scène. Pour le coup, la représentation aurait vraiment été historique; autant son énergie a contribué à faire exploser l'ensemble en première partie (cette scène du mariage incroyable), autant elle était presque hors propos après la mort de Lucia.
J'y reviens plus longuement plus tard.
En tous cas, un feu d'artifice pour finir ce WE lyrique dingue.
PlacidoCarrerotti a écrit :
15 avr. 2018, 15:02
Oylandoy a écrit :
15 avr. 2018, 14:15
Le vibratello de Grigolo, je l'ai très bien entendu en live à Bastille lors de Rigoletto.
Oui mais certains parlent de son vibrato à la radio comme si la voix était complètement déglinguée.
Ce qui n'est évidemment nullement le cas !

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10507
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Donizetti - Lucia di Lammermoor - Abbado / Zimmerman - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par HELENE ADAM » 15 avr. 2018, 15:11

MariaStuarda a écrit :
15 avr. 2018, 15:02
Bernard C a écrit :
15 avr. 2018, 05:52
Et Vittorio , bravissimo !
Quel dingue !
Qui dit qu'il ne nuance pas son chant tout en ciselure ? En extrême recherche des couleurs, en art délicat du rubato au milieu des moulinets latins des bras et d'un corps juvénile qui ne sait comment cesser de jouir sur scène !

Bernard
Belle description en effet du dingue qu'une copine italienne me décrivait hier en "caricature d'italien".
Je regrette juste qu'hier, après une scène de la folie anthologique, il n'ait pas su continuer dans la sobriété et la finesse qu'avait imposé Pratt sur scène. Pour le coup, la représentation aurait vraiment été historique; autant son énergie a contribué à faire exploser l'ensemble en première partie (cette scène du mariage incroyable), autant elle était presque hors propos après la mort de Lucia.
J'y reviens plus longuement plus tard.
En tous cas, un feu d'artifice pour finir ce WE lyrique dingue.
PlacidoCarrerotti a écrit :
15 avr. 2018, 15:02
Oylandoy a écrit :
15 avr. 2018, 14:15
Le vibratello de Grigolo, je l'ai très bien entendu en live à Bastille lors de Rigoletto.
Oui mais certains parlent de son vibrato à la radio comme si la voix était complètement déglinguée.
Ce qui n'est évidemment nullement le cas !
Non absolument pas en effet, il suffit de réécouter cette retransmission (où je le trouve magnifique). C'est au début dans son premier air qu'on entend cet étrange tremblotement, un effet sans doute faible en réalité, mais amplifié par le micro, un peu comme si sa voix avait besoin de se chauffer avant de donner le beau timbre qu'on entend ensuite.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 36 invités