Verdi- Macbeth- Pappano/Lloyd - ROH 03/2018

Représentations
paco
Basse
Basse
Messages : 7927
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Verdi- Macbeth- Pappano/Lloyd - ROH 03/2018

Message par paco » 25 mars 2018, 21:32

Comme je pense que nous sommes plusieurs OdBiens à voir ce Macbeth, j'ai créé un fil ad hoc et reproduis ici ton impression :

"par Hiero von Stierkopf » lun. mars 26, 2018 6:26 am
Retour réussi pour Anna Netrebko à Covent Garden.
Sa Lady a beaucoup évolué depuis sa prise de rôle, moins agile mais bon sang que la voix est immense.
Je l’ai trouvée par ailleurs radieuse physiquement.

Elle justifie évidemment à elle seule le déplacement pour cette reprise de Macbeth."

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1550
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Gross-Paris

Re: Verdi- Macbeth- Pappano/Lloyd - ROH 03/2018

Message par Hiero von Stierkopf » 25 mars 2018, 22:16

Merci paco, je suis dans un vieil Eurostar au Wifi douteux :mrgreen:

Très impressionné par Anna Netrebko avec le sentiment qu’elle évolue désormais dans une autre galaxie avec une voix plus lourde et une Lady d’une autre épaisseur. Je ne l’avais pas revue dans le rôle depuis sa prise de rôle à Munich.
J’ai trouvé la voix immense, riche, projection, graves. Cabalette avec reprise, un peu moins d’agilité mais qu’importe.
Il faut dire que j’étais surexcité avant même qu’elle ouvre la bouche sur son plumard au moment de lire la lettre. Peu de chanteuses me procurent cette sensation.
Scène du somnambulisme très impressionnante avec le suraigu piano et une interprétation scénique hypnotisante.
Physiquement radieuse, je l’ai trouvée sublime aujourd’hui.

Je n’aime pas la voix de Lucic, ça sonne engorgé, empâté, je ne trouve pas le terme adéquat mais ce n’est pas beau. Je repensais en permanence à Keenlyside pendant la soirée.
Je concède toutefois qu’il y a eu beaucoup de nuances.
Il est inévitable aujourd’hui et je le vois sur toutes les grandes scènes européennes mais il ne parvient jamais à me séduire. Son dernier fait d’arme notable pour moi aura été de briller en Iago face à Vratogna dans Otello.

Très déçu par le Banquo de D’Arcangelo, vibrato gênant, peu d’éclat et peu d’impact, ce qui est embêtant pour ce rôle court.

Sans être grandiose, Eyvazov n’est pas un Macduff indigne.

Pappano en forme et mise en scène que je connaissais bien et que j’apprecie.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

paco
Basse
Basse
Messages : 7927
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Verdi- Macbeth- Pappano/Lloyd - ROH 03/2018

Message par paco » 26 mars 2018, 08:57

Hiero von Stierkopf a écrit :
25 mars 2018, 22:16
Lucic (...) Il est inévitable aujourd’hui et je le vois sur toutes les grandes scènes européennes mais il ne parvient jamais à me séduire.
Pareil, cependant il m'a surpris une fois : c'était pour la dernière des Chenier. Tout au long de la série je l'avais trouvé très terne, mais ce soir-là il s'était lâché et avait déployé des trésors vocaux qu'on ne lui soupçonne pas d'ordinaire.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12565
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi- Macbeth- Pappano/Lloyd - ROH 03/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 26 mars 2018, 10:49

paco a écrit :
26 mars 2018, 08:57
Hiero von Stierkopf a écrit :
25 mars 2018, 22:16
Lucic (...) Il est inévitable aujourd’hui et je le vois sur toutes les grandes scènes européennes mais il ne parvient jamais à me séduire.
Pareil, cependant il m'a surpris une fois : c'était pour la dernière des Chenier. Tout au long de la série je l'avais trouvé très terne, mais ce soir-là il s'était lâché et avait déployé des trésors vocaux qu'on ne lui soupçonne pas d'ordinaire.
Et quand il passe après Vergogna en Iago, c'est un bonheur :mrgreen:
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1550
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Gross-Paris

Re: Verdi- Macbeth- Pappano/Lloyd - ROH 03/2018

Message par Hiero von Stierkopf » 26 mars 2018, 12:21

Lucic a été très applaudi hier.
Des spectateurs italiens derrière moi ont eu l'air de le trouver exceptionnel.
Je l'ai trouvé un peu balourd scéniquement, pas très fluide ni convaincant pendant la scène du banquet au II.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10508
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi- Macbeth- Pappano/Lloyd - ROH 03/2018

Message par HELENE ADAM » 26 mars 2018, 13:08

paco a écrit :
26 mars 2018, 08:57
Hiero von Stierkopf a écrit :
25 mars 2018, 22:16
Lucic (...) Il est inévitable aujourd’hui et je le vois sur toutes les grandes scènes européennes mais il ne parvient jamais à me séduire.
Pareil, cependant il m'a surpris une fois : c'était pour la dernière des Chenier. Tout au long de la série je l'avais trouvé très terne, mais ce soir-là il s'était lâché et avait déployé des trésors vocaux qu'on ne lui soupçonne pas d'ordinaire.
On s'attache à force de le voir un peu partout et ce n'est pas le pire des barytons même s'il est très similaire dans tous ses rôles (son Rigoletto ressemble à son Macbeth etc;..) mais dans Chénier, lors de la séance où j'étais, il a été très, très applaudi pour son Nemico della patria,, voire ovationné... :wink:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

elisav
Baryton
Baryton
Messages : 1616
Enregistré le : 18 juin 2012, 23:00

Re: Verdi- Macbeth- Pappano/Lloyd - ROH 03/2018

Message par elisav » 26 mars 2018, 13:20

PlacidoCarrerotti a écrit :
26 mars 2018, 10:49
paco a écrit :
26 mars 2018, 08:57
Hiero von Stierkopf a écrit :
25 mars 2018, 22:16
Lucic (...) Il est inévitable aujourd’hui et je le vois sur toutes les grandes scènes européennes mais il ne parvient jamais à me séduire.
Pareil, cependant il m'a surpris une fois : c'était pour la dernière des Chenier. Tout au long de la série je l'avais trouvé très terne, mais ce soir-là il s'était lâché et avait déployé des trésors vocaux qu'on ne lui soupçonne pas d'ordinaire.
Et quand il passe après Vergogna en Iago, c'est un bonheur :mrgreen:

A en juger d’après tous les commentaires que j’ai pu lire, les anglais ont adoré Vratogna en Iago et ils le comparent très favorablement à Lucic dans le même rôle (Vratogna serait « in another league » comparé à Lucic en Iago). Une différence culturelle, peut-être ?

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10508
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi- Macbeth- Pappano/Lloyd - ROH 03/2018

Message par HELENE ADAM » 26 mars 2018, 13:23

elisav a écrit :
26 mars 2018, 13:20
PlacidoCarrerotti a écrit :
26 mars 2018, 10:49
paco a écrit :
26 mars 2018, 08:57
Hiero von Stierkopf a écrit :
25 mars 2018, 22:16
Lucic (...) Il est inévitable aujourd’hui et je le vois sur toutes les grandes scènes européennes mais il ne parvient jamais à me séduire.
Pareil, cependant il m'a surpris une fois : c'était pour la dernière des Chenier. Tout au long de la série je l'avais trouvé très terne, mais ce soir-là il s'était lâché et avait déployé des trésors vocaux qu'on ne lui soupçonne pas d'ordinaire.
Et quand il passe après Vergogna en Iago, c'est un bonheur :mrgreen:

A en juger d’après tous les commentaires que j’ai pu lire, les anglais ont adoré Vratogna en Iago et ils le comparent très favorablement à Lucic dans le même rôle (Vratogna serait « in another league » par rapport à Lucic en Iago). Une différence culturelle, peut-être ?
Vratogna a été beaucoup apprécié également en Iago outre-atlantique si je me rappelle des critiques de l'époque. Mais bon, depuis, on n'en entend guère parler... :mrgreen: (gloire très éphémère en fait).
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12565
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi- Macbeth- Pappano/Lloyd - ROH 03/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 26 mars 2018, 13:43

elisav a écrit :
26 mars 2018, 13:20
PlacidoCarrerotti a écrit :
26 mars 2018, 10:49
paco a écrit :
26 mars 2018, 08:57
Hiero von Stierkopf a écrit :
25 mars 2018, 22:16
Lucic (...) Il est inévitable aujourd’hui et je le vois sur toutes les grandes scènes européennes mais il ne parvient jamais à me séduire.
Pareil, cependant il m'a surpris une fois : c'était pour la dernière des Chenier. Tout au long de la série je l'avais trouvé très terne, mais ce soir-là il s'était lâché et avait déployé des trésors vocaux qu'on ne lui soupçonne pas d'ordinaire.
Et quand il passe après Vergogna en Iago, c'est un bonheur :mrgreen:

A en juger d’après tous les commentaires que j’ai pu lire, les anglais ont adoré Vratogna en Iago et ils le comparent très favorablement à Lucic dans le même rôle (Vratogna serait « in another league » comparé à Lucic en Iago). Une différence culturelle, peut-être ?
Ou un manque de variété dans les lectures ? Les réactions sur le site du ROH sont contrastées...
  • Vratogna so menacing
  • Vratogna lacks voice and charm for his role
  • Marco Vratogna, who is a more than efficient singer but is not able to portray the thousand faces of that demon who claims to be constituted by evil
  • Vratogna has been accused of snarling at times
  • As for Marco Vratogna, he is the best Iago for years
  • He rises to the demands of the central role given him by this production, more than compensating for a somewhat unvarying tone with his compelling stage presence
  • More Marco Vratogna please.
  • Marco Vratogna truly inhabited the role of Iago
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7051
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi- Macbeth- Pappano/Lloyd - ROH 03/2018

Message par MariaStuarda » 26 mars 2018, 13:50

Moi qui pensais que le fil n'allait parler que de la Diva, y en a que pour Vratogna :cry:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 39 invités