B.Bartok/F.Poulenc - Le château de BB/La voix humaine - Metzmacher/Warlikowski -ONP - 03/04/2018

Représentations
Répondre
Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9897
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

B.Bartok/F.Poulenc - Le château de BB/La voix humaine - Metzmacher/Warlikowski -ONP - 03/04/2018

Message par HELENE ADAM » 17 mars 2018, 23:20

Le Château de Barbe-Bleue

De Béla Bartók
Livret de Béla Balazs

Avec
Le Duc Barbe-Bleue : John Relyea
Judith : Ekaterina Gubanova


et

La Voix humaine

de Francis Poulenc
Livret de Jean Cocteau

avec

Elle : Barbara Hannigan


Direction musicale : Ingo Metzmacher

Mise en scène : Krzysztof Warlikowski

Reprise de la production donnée en novembre 2015 à l'opéra Garnier. Seul, le chef d'orchestre change.
Voir le fil sur ODB :
http://odb-opera.com/viewtopic.php?f=6& ... ne#p264060



Première le 17 mars.

Le château de Barbe Bleue
Image

La Voix Humaine

Image

© Vincent Pontet / OnP
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4123
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: B.Bartok/F.Poulenc - Le château de BB/La voix humaine - Metzmacher/Warlikowski -ONP - 03/04/2018

Message par David-Opera » 18 mars 2018, 00:00

Juste un mot suite à cette première. Ingo Metzmacher est un chef d'orchestre qui n'est pas suffisamment connu en France. Oui, Esa Pekka-Salonen est un directeur musical qui est dans la séduction nobiliaire, le velouté nimbé de volcanisme qui irrigue toutes ses interprétations, mais Ingo Metzmacher est un artiste qui intègre toutes les dimensions du spectacle d'opéra, l'esprit de chaque œuvre, l'attention à chaque artiste, un retrait de soi pour mettre en valeur ce qu'il comprend le mieux de l'autre, je ne saurais mieux exprimer ce que j'ai ressenti chez lui.

Scéniquement, Ekaterina Gubanova et Barbara Hannigan poussent plus loin leurs incarnations de tempéraments monstrueux que lors de la création deux ans plus tôt, ce qui ne fait que renforcer l'emprise de ce spectacle unilatéral.

Image
Barbara Hannigan - Le Château de Barbe-Bleue / la Voix Humaine - 17 mars 2018, Palais Garnier

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2652
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: B.Bartok/F.Poulenc - Le château de BB/La voix humaine - Metzmacher/Warlikowski -ONP - 03/04/2018

Message par dge » 18 mars 2018, 09:24

David-Opera a écrit :
18 mars 2018, 00:00
Juste un mot suite à cette première. Ingo Metzmacher est un chef d'orchestre qui n'est pas suffisamment connu en France.
Je souscris complètement. C'est un excellent chef. Je l'ai entendu à Genève dans le Ring. C'était vraiment superbe.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3265
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: B.Bartok/F.Poulenc - Le château de BB/La voix humaine - Metzmacher/Warlikowski -ONP - 03/04/2018

Message par Loïs » 18 mars 2018, 10:59

Même si la première vision n'eut lieu que l'an dernier, le plaisir ne s'est pas émoussé notamment grace aux riches couleurs d'Ingo Metzmacher et à la performance encore plus réussie d'Ekaterina Gubanova. je serais plus réservé pour Barbara Hannigan dont les limites vocales et une diction qui renvoyait à plusieurs reprises au surtitrage ne m'a pas scotché comme l'an dernier. J'ai eu l'impression que Joh Relyea a eu un léger passage à vide en cours de représentation mais après on adhère à cette vision de Hollandais des Carpates qui recherche l'amour salvateur et libérateur de ses démons (ici plutôt innocents de l'enfance)
Toujours impressionné par l'inversion du rapport victime/bourreau dans chacun des deux opéras, cela fonctionne très bien.

PS: étant arrivé avec Bartoli, j'ai pu lui transmettre l'admiration amicale de Jérôme pour sa Norma, elle essaiera de faire un saut à Nancy pour l'embrasser :lol:

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9897
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: B.Bartok/F.Poulenc - Le château de BB/La voix humaine - Metzmacher/Warlikowski -ONP - 03/04/2018

Message par HELENE ADAM » 19 mars 2018, 00:46

A noter dans le genre des performances incroyables, que Ekatérina Gubanova chantait dans Le château de BB à Paris le 17 mars au soir et Brangäne dans Tristan au Staatsoper unter den Linden à Berlin le 18 mars puis retour à Paris pour la suite des aventures de Judith.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3058
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: B.Bartok/F.Poulenc - Le château de BB/La voix humaine - Metzmacher/Warlikowski -ONP - 03/04/2018

Message par micaela » 19 mars 2018, 10:11

dge a écrit :
18 mars 2018, 09:24
David-Opera a écrit :
18 mars 2018, 00:00
Juste un mot suite à cette première. Ingo Metzmacher est un chef d'orchestre qui n'est pas suffisamment connu en France.
Je souscris complètement. C'est un excellent chef. Je l'ai entendu à Genève dans le Ring. C'était vraiment superbe.
il reviendra la saison prochaine pour Lady Macbeth de Mzensk
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4123
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: B.Bartok/F.Poulenc - Le château de BB/La voix humaine - Metzmacher/Warlikowski -ONP - 03/04/2018

Message par David-Opera » 19 mars 2018, 23:29

micaela a écrit :
19 mars 2018, 10:11
il reviendra la saison prochaine pour Lady Macbeth de Mzensk
Visiblement, excellente entente entre Ingo Metzmacher et Krzysztof Warlikowski puisque ce sera le quatrième opéra qu'ils interprèteront ensemble après The Rake's Progress (Berlin - 2010), Die Gezeichneten (Munich - 2017) et ce diptyque en cours de représentation à Garnier.

paco
Basse
Basse
Messages : 8304
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: B.Bartok/F.Poulenc - Le château de BB/La voix humaine - Metzmacher/Warlikowski -ONP - 03/04/2018

Message par paco » 20 mars 2018, 00:34

La première fois que j'ai vu Metzmacher, c'était à la Monnaie en 1988, il remplaçait quasiment au pied levé Von Dohnanyi. Déjà à l'époque on lui promettait une très belle carrière, le talent était là de toute évidence.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9897
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: B.Bartok/F.Poulenc - Le château de BB/La voix humaine - Metzmacher/Warlikowski -ONP - 03/04/2018

Message par HELENE ADAM » 05 avr. 2018, 06:31

David-Opera a écrit :
19 mars 2018, 23:29
micaela a écrit :
19 mars 2018, 10:11
il reviendra la saison prochaine pour Lady Macbeth de Mzensk
Visiblement, excellente entente entre Ingo Metzmacher et Krzysztof Warlikowski puisque ce sera le quatrième opéra qu'ils interprèteront ensemble après The Rake's Progress (Berlin - 2010), Die Gezeichneten (Munich - 2017) et ce diptyque en cours de représentation à Garnier.
Oui ils fonctionnent très bien ensemble, hier c'était du cousu main pour une musique complexe (avec ce passage de Bartok à Poulenc juste "lissé" par l'arrivée d'elle sur fond de la "bête et la belle" de Cocteau) et une mise en scène qui renvoie à beaucoup de références cinématographiques.
paco a écrit :
20 mars 2018, 00:34
La première fois que j'ai vu Metzmacher, c'était à la Monnaie en 1988, il remplaçait quasiment au pied levé Von Dohnanyi. Déjà à l'époque on lui promettait une très belle carrière, le talent était là de toute évidence.
J'ai trouvé l'orchestre exceptionnel hier sous sa battue, couleurs et contrastes étonnants, respects au millionième de seconde des airs des chanteurs.
Excellente Ekatérina Gubanova.
Hannigan hallucinante dans un show cousu main.
Belle soirée. Toujours autant de plaisir trois ans après une Première où Warlikovsky avait été ovationné (à sa manifeste grande surprise :wink: ...)

Détails : http://passionoperaheleneadam.blogspot. ... -voix.html
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Il prezzo
Alto
Alto
Messages : 301
Enregistré le : 17 mars 2013, 08:12

Re: B.Bartok/F.Poulenc - Le château de BB/La voix humaine - Metzmacher/Warlikowski -ONP - 03/04/2018

Message par Il prezzo » 09 avr. 2018, 22:50

Représentation du 7/04.

Quelques impressions sur cette reprise, après relecture des 11 pages du fil de 2015 dont la tonalité était plus qu’enthousiaste, en dépit des quelques réserves d’ODBiens un peu moins Warlikolâtres que d’autres. Pour ma part, je continue à apprécier le parti assez récurrent de « starification » de ses héroïnes lyriques, dans la forme ou le fond (Makropulos, Médée, Judith, Elle, et dans une moindre mesure Iphigénie), et sourire aux obsessions récurrentes de ses décors, dont on ne sait s’il les commande expressément à sa fidèle collaboratrice (Malgorzata Szczesniak) ou si c’est elle qui les lui suggère systématiquement :?:
Avec cette deuxième vision, il me semble avoir mieux mesuré la force et la richesse de sa mise en scène de Barbe-Bleue, indéniable si je me réfère à la fadeur de mes deux dernières expériences scéniques : la Fura dels Baus en 2007 à Garnier (noir et blanc, beaucoup de fumée, des videos gigantesques, mais « faciles ») et Scarpitta à Montpellier (le summum du sobre, avec de simples portails de néon figurant bien trop explicitement les sept portes). La puissance esthétique et la portée psychanalytique (voir le premier fil d’ODB) sont quand même toutes autres chez Warlikowski.
L’incarnation de Gubanova, très « Salomé » dans ses suppliques, est très convaincante, qui croit gagner jusqu’à la fin, alors qu’elle perd de fait comme les précédentes épouses de Barbe-Bleue. Vocalement parfaite pour moi (des 3e loges de côté). Moins impressionné pour Barbe-Bleue que par les White et Rasilainen (le Wotan du Ring de 2006 au Châtelet, quand même...) des productions que j’ai mentionnées.

Quel plaisir, après cette transition incroyable - et moultement commentée -, de se replonger dans l’univers musical de Poulenc, dont on a encore si frais dans l’oreille les récentes carmélites du TCE. Ah ! la jouissance de son traitement de la déclamation féminine, on voudrait que ça ne cesse pas :D . La trivialité du texte de Cocteau (à l’opposé de celui de Bernanos !) ne diminue pourtant pas la puissance, là aussi, de ce qu’on entend. Déchirant délire joué et chanté par une Barbara Hannigan hors normes. Meilleure en voix, j’ai trouvé, au fur et à mesure qu’on progressait vers la fin du monologue et son ultime « Je t’aime, je t’aime, je t’aime ». Mise en scène à multiples interprétations, du grand Warlikowski également.

Qu’on aime aimer l’opéra lors de telles soirées!

Un mot pour la direction musicale que j'ai trouvée absolument magique, en particulier dans les contrastes de Bartók.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 64 invités