Gounod gothique - Niquet - Rouen - 14 /03 / 2018

Représentations
Répondre
Avatar du membre
pingpangpong
Ténor
Ténor
Messages : 976
Enregistré le : 09 déc. 2007, 00:00
Contact :

Gounod gothique - Niquet - Rouen - 14 /03 / 2018

Message par pingpangpong » 16 mars 2018, 16:49

GOUNOD GOTHIQUE
Palestrina/Gounod : Paucitas Dierum
Mozart/Gounod : Ave Verum Corpus
Bach/Gounod : Parce et Hosanna sur un choral et une fugue
Charles Gounod Messe vocale, Les sept paroles du Christ sur la croix



Distribution
Direction Hervé Niquet
Orgue François Saint-Yves
Vlaams Radio Koor (Choeur de la Radio Flamande)
Production
Bru Zane France


Que reste-t-il des œuvres de celui qui signait parfois “L'abbé Gounod“ et qui ambitionnait d'apporter sa pierre à l'édifice musical religieux  en France, mais aussi en Angleterre où il fit chou-blanc, préférence nationale oblige ? Hervé Niquet , en ce début d'année de bicentenaire, semble vouloir rétablir l'équilibre entre le compositeur religieux et le compositeur profane mieux servi, tant par le disque que par le concert. Un enregistrement récent, consacré à des cantates et musiques sacrées, en fait…foi.
Lors de ce concert, où la musique nous invite, si ce n'est à l'affliction de rigueur en ce temps de Carême, tout au moins au recueillement, Hervé Niquet brasse littéralement la matière musicale, pivot central qu'il est d'un chœur disposé en cercle sur l'estrade.L'orgue portatif, tenu avec une grande souplesse de jeu par François Saint-Yves, est lui aussi placé à l'intérieur du cercle.

La Messe vocale, composée en 1842 est placée sous l'influence de Palestrina dont Gounod retient essentiellement la lisibilité du texte, l'absence de fioritures et une rigueur qui confine à l'ascétisme. Ce qui n'empêche nullement le Gloria d'être lumineux et plein d'allant, tandis que le Credo fait preuve d'une détermination ne laissant aucun interstice au doute. J'ai, pour ma part, trouvé qu'il n'était pas nécessaire de faire précéder l'Agnus Dei de cette Messe par l'Ave Verum de Mozart, dont la suavité vient faire vaciller l'état d'abnégation atteint par l'auditeur. Etat facilité et accru par un Chœur de la radio Flamande parfait d'équilibre, de précision, d'humilité où chaleur et beauté des voix servent pleinement la musique.

Dans Les Sept Paroles du Christ sur la croix, de 1855, les silences pèsent leur poids rendant plus impalpables les interventions du chœur, plus implacables les souffrances et la solitude du Christ. Chantée sur un tempo lent aux faibles écarts dynamiques, cette œuvre d'une poignante simplicité, est empreinte d'une grande douceur. On aimerait pouvoir la réentendre tout comme on aimerait en découvrir d'autre car la production de notre Gounod national compte tout de même dix Messes brèves, huit Messes solennelles, quatre Messe de Requiem, quatre oratorios, sans parler d'un impressionnant corpus de chants sacrés, motets ou cantiques, qui seraient bien la forêt cachée par l'arbre opératique.

E.Gibert
Enfin elle avait fini ; nous poussâmes un gros soupir d'applaudissements !
Jules Renard

jacques3654
Alto
Alto
Messages : 303
Enregistré le : 29 août 2010, 23:00
Localisation : Nancy
Contact :

Re: Gounod gothique. Niquet. Rouen le 14.03.18

Message par jacques3654 » 16 mars 2018, 22:40

Ce même programme sera donné le samedi 24 mars à l'Arsenal de Metz (ce week-end là, j'ai Wagner à Paris) et le dimanche 3 juin au théâtre des Bouffes du nord.
Mais aussi à Anvers le lundi 26 mars et dans la Scuola Grande di San Giovanni Evangelista :heart: à Venise le lundi 8 avril.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 58 invités