Verdi- Don Carlos - Rustioni / Honoré- Lyon- 03 & 04/2018

Représentations
Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2337
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Verdi- Don Carlos - Rustioni / Honoré- Lyon- 03 & 04/2018

Message par Adalbéron » 19 mars 2018, 00:38

Je pense qu'il s'agit d'une question d'habitude. Quand on a dans l'oreille la fulgurance des versions italiennes, surtout celle en quatre actes, il est assez normal qu'entendre les choses ainsi s'étirer puisse être frustrant.
Ce qu'il y a justement de fascinant dans cette version française, c'est de voir le tempérament enflammé de Verdi se fondre dans ce vaste lac de passions étouffées : un tsunami semble toujours prêt à se former et à tout engloutir autour.
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
fomalhaut
Ténor
Ténor
Messages : 739
Enregistré le : 20 mai 2005, 23:00
Localisation : Levallois-Perret
Contact :

Re: Verdi- Don Carlos - Rustioni / Honoré- Lyon- 03 & 04/2018

Message par fomalhaut » 19 mars 2018, 09:18

Adalbéron a écrit :
19 mars 2018, 00:20
Tu comprends fomalhaut pourquoi on coupe toujours dans Don Carlos et d'autres grands opéras français, on râle toujours :(. Chez Wagner, chaque note est sacrée, même si on s'emmerde, on les garde ;)
Quelle sévérité pour les grands opéras français et Don Carlos ! Pour ma part, j'ai toujours préféré la version française en 5 Actes et avec le ballet. Il est vrai qu'il faut réunir pas mal de talents pour en faire un spectacle intéressant.
Chaque note sacrée chez Wagner ? Peut-être mais le verbe est interminable et quelques judicieux coups de sécateurs dans l'Acte II de Die Walküre, par exemple, seraient bienvenus.
Pas de polémique, que ce soit dans un grand opéra français ou dans un opéra de Wagner, je n'apprécie pas les coupures.

fomalhaut

muriel
Basse
Basse
Messages : 2707
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Verdi- Don Carlos - Rustioni / Honoré- Lyon- 03 & 04/2018

Message par muriel » 19 mars 2018, 10:42

Piem67 a écrit :
18 mars 2018, 22:16
La première trompette m'a paru très agacé, énervé et n'a cessé de s'agiter, discuter (et parfois tourner les pages bruyamment pendant toute une bonne partie du spectacle). C'était vraiment dérangeant (avec en +, les allers et retours de ces messieurs qui, dès qu'ils ne jouent pas un certain temps, sortent de la fosse pour aller griller une clope et reviennent en masse (une dizaine de musiciens) dans la fosse parfois à un moment où on aurait aimé ne pas avoir de "pollution visuelle" dans son champ de vision - car ces messieurs ne doivent pas savoir que dans un opéra, il y a des balcons...). Je sais que c'est la même chose dans tous les opéras de France mais je trouve assez lamentable que, parce qu'on a rien à jouer pendant X mesures, on sorte et on revienne ensuite jouer ses notes. Ca fait "fonctionnaire" de la pire espèce.
dans d'autres maisons , ils ont le smartphone posé sur le pupitre :2guns:

enrico75
Ténor
Ténor
Messages : 686
Enregistré le : 30 janv. 2012, 00:00

Re: Verdi- Don Carlos - Rustioni / Honoré- Lyon- 03 & 04/2018

Message par enrico75 » 19 mars 2018, 10:45

moi j'ai souvenir d'un trompettiste de l'orchestre de l'ile de france jouant la partie de trompette de l'héroique de beethoven en tapant des sms :lol:

westerwald
Messages : 46
Enregistré le : 08 déc. 2013, 10:00

Re: Verdi- Don Carlos - Rustioni / Honoré- Lyon- 03 & 04/2018

Message par westerwald » 19 mars 2018, 12:11

l'opéra de Lyon vient d'avertir par courriel qu'en raison du mouvement de grève du 22 mars, la représentation de Don Carlos était annulée.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10471
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi- Don Carlos - Rustioni / Honoré- Lyon- 03 & 04/2018

Message par HELENE ADAM » 19 mars 2018, 12:22

fomalhaut a écrit :
19 mars 2018, 09:18

Chaque note sacrée chez Wagner ? Peut-être mais le verbe est interminable et quelques judicieux coups de sécateurs dans l'Acte II de Die Walküre, par exemple, seraient bienvenus.
Dire que quand c'est fini je suis toute triste et je voudrais que ça recommence.... :eyes:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Piem67
Baryton
Baryton
Messages : 1968
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Re: Verdi- Don Carlos - Rustioni / Honoré- Lyon- 03 & 04/2018

Message par Piem67 » 19 mars 2018, 12:25

HELENE ADAM a écrit :
19 mars 2018, 12:22
fomalhaut a écrit :
19 mars 2018, 09:18

Chaque note sacrée chez Wagner ? Peut-être mais le verbe est interminable et quelques judicieux coups de sécateurs dans l'Acte II de Die Walküre, par exemple, seraient bienvenus.
Dire que quand c'est fini je suis toute triste et je voudrais que ça recommence.... :eyes:
Pareil pour moi, je trouve ce monologue de Wotan absolument splendide, je l'adore. Evidemment, il faut que ce soit chanté magnifiquement et pas seulement au niveau du chant mais du "dire", c'est quasiment un monologue de théâtre cette scène. Le temps wagnérien est très particulier, et vise à l'abolition du temps. Je comprends qu'on n'y entre pas !

paco
Basse
Basse
Messages : 7926
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Verdi- Don Carlos - Rustioni / Honoré- Lyon- 03 & 04/2018

Message par paco » 19 mars 2018, 14:59

Piem67 a écrit :
19 mars 2018, 12:25
HELENE ADAM a écrit :
19 mars 2018, 12:22
fomalhaut a écrit :
19 mars 2018, 09:18

Chaque note sacrée chez Wagner ? Peut-être mais le verbe est interminable et quelques judicieux coups de sécateurs dans l'Acte II de Die Walküre, par exemple, seraient bienvenus.
Dire que quand c'est fini je suis toute triste et je voudrais que ça recommence.... :eyes:
Pareil pour moi, je trouve ce monologue de Wotan absolument splendide, je l'adore. Evidemment, il faut que ce soit chanté magnifiquement et pas seulement au niveau du chant mais du "dire", c'est quasiment un monologue de théâtre cette scène. Le temps wagnérien est très particulier, et vise à l'abolition du temps. Je comprends qu'on n'y entre pas !
Les monologues du Ring qui passent leur temps à raconter l'épisode précédent m'ennuient en général profondément (notamment celui de Wotan du II de la Walkyrie), mais j'avoue que cela dépend beaucoup des interprétations. J'ai remarqué, par exemple, que les interprétations des trente dernières années ont toutes tendance, pour ces monologues de récit, à allonger les silences entre les phrases et à étirer les tempi à l'infini, ce qui finit par délayer complètement le discours dans une sorte de méditation léthargique et soporifique, là où les tempi et la dynamique des interprétations des années 60-70 étaient beaucoup plus nerveuses et théâtrales. Avec celles-ci, ces longs récits deviennent vivants et s'intercalent naturellement dans l'acte, là où des interprétations plus pesantes et inutilement "je vous démontre la profondeur de ce passage" finissent par créer un long tunnel.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7033
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi- Don Carlos - Rustioni / Honoré- Lyon- 03 & 04/2018

Message par MariaStuarda » 19 mars 2018, 15:24

HELENE ADAM a écrit :
18 mars 2018, 17:34
Markossipovitch a écrit :
16 mars 2018, 11:55
Je parle de l'entracte. Martet parlait du Prophète de Berlin où les chanteurs finissaient épuisés au cinquième acte à cause d'un entracte unique.
A Berlin il y avait deux entractes dans mon souvenir....
Oui je crois également me rappeler la même chose ce qui est logique pour une oeuvre pareille.
aurele a écrit :
18 mars 2018, 19:41
J'y serai le 24 mars, même avec ma jambe du genou au bas de celle-ci dans son attelle suite à une luxation de la rotule gauche en début de semaine.
Ah mince pauvre poussin !
On va se rater d'une semaine.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10471
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi- Don Carlos - Rustioni / Honoré- Lyon- 03 & 04/2018

Message par HELENE ADAM » 19 mars 2018, 15:25

MariaStuarda a écrit :
19 mars 2018, 15:24
HELENE ADAM a écrit :
18 mars 2018, 17:34
Markossipovitch a écrit :
16 mars 2018, 11:55
Je parle de l'entracte. Martet parlait du Prophète de Berlin où les chanteurs finissaient épuisés au cinquième acte à cause d'un entracte unique.
A Berlin il y avait deux entractes dans mon souvenir....
Oui je crois également me rappeler la même chose ce qui est logique pour une oeuvre pareille
Oui comme ça on a pu deux fois boire un coup ce qui n'était pas du luxe :D
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 29 invités