Haendel - Alcina - Haïm/Loy - TCE - 03/2018

Représentations
Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10462
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Haendel-Alcina-Haïm/Loy - TCE - 03/2018

Message par HELENE ADAM » 15 mars 2018, 11:11

Pas le temps d'entrer dans les détails mais globalement plus réservée même si la soirée avait d'immenses qualités et qu'elle était globalement très réussie.
Très inégale prestation de Cecilia Bartoli surtout au début, précautionneuse et en petite voix. Ensuite elle se déploie davantage (comme souvent d'ailleurs) mais je trouve que la voix a perdu de sa souplesse, le timbre de sa beauté et les notes sont peu tenues. Evidemment, toujours une incarnation scénique exceptionnelle et de grands moments d'émotion.
Orchestre d'instruments d'époque avec leurs inconvénients (difficulté de trouver le bon accord lors de l'ouverture par exemple) et leurs avantages, notamment la séduction du mariage et des dialogues des cordes, vents et voix sous la battue précise de Haim.
Jaroussky époustouflant lors du ballet de la dernière partie,nettement moins convainquant avant, manque de puissance et de punch, trop "précieux". Mais bon, de grands moments aussi et il sait donner de la voix à l'échelle de la salle et de l'oeuvre (et de l'orchestre).
J'ai surtout été séduite par Abrahamyan et Barath (remplaçante de Fusch pour le chant) : voix beaucoup plus corsées, modulations plus importantes, coloration du timbre et nuances plus aisées.
Mise en scène, je sais pas. très belle direction d'acteurs (et tous très bons acteurs) mais "message" un peu brouillon.
C'était une Première, tout n'était pas en place et le bel ensemble a évidemment été un peu perturbé par l'annulation tardive de Julie Fuchs et son remplacement acrobatique de dernière minute par Barath.
Mais le TCE a vraiment assuré, c'était un remplacement de luxe et comme on a de moins bons souvenirs en la matière dans cette maison, il faut s'en féliciter. :wink:

PS : mon dernier Alcina était celui de Carsen à Garnier je pense... :?:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 22013
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Haendel-Alcina-Haïm/Loy - TCE - 03/2018

Message par JdeB » 15 mars 2018, 11:33

oui, la première demie heure a été assez terne mais ensuite !!!

Comment peux-tu dire que la voix de Bartoli "a perdu de sa souplesse" avec les prodiges de nuances et les variations virtuoses qu'elle accomplit ?!

Je crois aussi que Bartoli et Jaroussky n'ont pas su se faire rares à Paris

Je crois surtout que ce n'est pas ton répertoire

Alcina de Carsen à Garnier se donne depuis juin 1999 donc ça fait une large fourchette...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

musetta
Alto
Alto
Messages : 344
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Haendel-Alcina-Haïm/Loy - TCE - 03/2018

Message par musetta » 15 mars 2018, 12:00

JdeB a écrit :
15 mars 2018, 08:56
Très belle direction d'acteur, Haïm n'a jamais été meilleure
Moi ça me dérange quand même quand elle précipite les chanteurs (surtout Jaroussky) au lieu de les suivre

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 22013
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Haendel-Alcina-Haïm/Loy - TCE - 03/2018

Message par JdeB » 15 mars 2018, 12:01

ah mais je n'ai pas dit qu'elle était parfaite, loin de là !
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2433
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Haendel-Alcina-Haïm/Loy - TCE - 03/2018

Message par Adalbéron » 15 mars 2018, 12:03

JdeB a écrit :
15 mars 2018, 11:33
Je crois aussi que Bartoli et Jaroussky n'ont pas su se faire rares à Paris
Tu crois qu'elle et il auraient dû plus souvent se faire porter pâles ? :lol:
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1824
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Re: Haendel-Alcina-Haïm/Loy - TCE - 03/2018

Message par Polyeucte » 15 mars 2018, 13:41

Très bonne soirée, mais quelques déceptions...

Déjà, Jaroussky. Franchement, j'ai de plus en plus de mal. Le musicien est là, mais que de préciosité, de manque d'engagement (ou alors quand il s'engage, je trouve ça assez peu beau...). J'aurais préféré une mezzo comme lors de la création de la production, la voix aurait été plus éclatante et sonore (ou un autre contre-ténor plus grave et explosif!).
Ensuite, niveau mise en scène, on commence magnifiquement, mais j'ai du mal à comprendre cette dérision qui apparaît dans le début du troisième acte.

Par contre, Bartoli souveraine (malgré un petit manque de puissance quand même!), Varduhi Abrahamyan tout bonnement géniale (pour moi elle vole la vedette à Jaroussky, superbe Emöke Barath pour un chant très délicat et expressif... et belle direction de Haïm même si je préfère un Haendel un peu plus explosif et coloré...

Mais une bonne soirée...
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Avatar du membre
Franz Muzzano
Baryton
Baryton
Messages : 1110
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: Haendel-Alcina-Haïm/Loy - TCE - 03/2018

Message par Franz Muzzano » 15 mars 2018, 13:59

Polyeucte a écrit :
15 mars 2018, 13:41


Déjà, Jaroussky. Franchement, j'ai de plus en plus de mal. Le musicien est là, mais que de préciosité, de manque d'engagement (ou alors quand il s'engage, je trouve ça assez peu beau...). J'aurais préféré une mezzo comme lors de la création de la production, la voix aurait été plus éclatante et sonore (ou un autre contre-ténor plus grave et explosif!).
Le problème avec Jaroussky, pour moi, n'est pas vocal, ni même scénique. La voix et le chant sont beaux, il passe sans aucun souci la fosse, et possède même un jeu théâtral assez juste. Mais si j'ai un reproche à lui faire, il se porte sur le fait que si je ne connais pas le texte, je ne sais jamais s'il est amoureux, en colère, gai, triste, jaloux, surpris, calculateur, vivant, mort, malade, guéri...Bref, ce qui me gêne est cette façon de tout chanter avec les mêmes accents, la même couleur. Je vais faire hurler pas mal de monde, mais sur ce plan-là (et seulement sur ce plan-là), il me fait penser à Florez...
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

musetta
Alto
Alto
Messages : 344
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Haendel-Alcina-Haïm/Loy - TCE - 03/2018

Message par musetta » 15 mars 2018, 14:10

JdeB a écrit :
15 mars 2018, 12:01
ah mais je n'ai pas dit qu'elle était parfaite, loin de là !
Ah oui, forcément, on part de loin... mais y'a encore une bonne marge de progression, hein!

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2433
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Haendel-Alcina-Haïm/Loy - TCE - 03/2018

Message par Adalbéron » 15 mars 2018, 16:25

Franz Muzzano a écrit :
15 mars 2018, 13:59
Polyeucte a écrit :
15 mars 2018, 13:41


Déjà, Jaroussky. Franchement, j'ai de plus en plus de mal. Le musicien est là, mais que de préciosité, de manque d'engagement (ou alors quand il s'engage, je trouve ça assez peu beau...). J'aurais préféré une mezzo comme lors de la création de la production, la voix aurait été plus éclatante et sonore (ou un autre contre-ténor plus grave et explosif!).
Le problème avec Jaroussky, pour moi, n'est pas vocal, ni même scénique. La voix et le chant sont beaux, il passe sans aucun souci la fosse, et possède même un jeu théâtral assez juste. Mais si j'ai un reproche à lui faire, il se porte sur le fait que si je ne connais pas le texte, je ne sais jamais s'il est amoureux, en colère, gai, triste, jaloux, surpris, calculateur, vivant, mort, malade, guéri...Bref, ce qui me gêne est cette façon de tout chanter avec les mêmes accents, la même couleur. Je vais faire hurler pas mal de monde, mais sur ce plan-là (et seulement sur ce plan-là), il me fait penser à Florez...
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 22013
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Haendel-Alcina-Haïm/Loy - TCE - 03/2018

Message par JdeB » 15 mars 2018, 16:43

Adalbéron a écrit :
15 mars 2018, 12:03
JdeB a écrit :
15 mars 2018, 11:33
Je crois aussi que Bartoli et Jaroussky n'ont pas su se faire rares à Paris
Tu crois qu'elle et il auraient dû plus souvent se faire porter pâles ? :lol:
:lol:

non,se faire plus rares, se faire désirer, ne pas devenir les routines de luxe du TCE
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 75 invités