Récital Dreisig / Zouganelis- Elephant Paname- 6/03/2018

Représentations
Répondre
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19401
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Récital Dreisig / Zouganelis- Elephant Paname- 6/03/2018

Message par JdeB » 05 mars 2018, 07:41

Un amour suprême, une ballade en hommage à John Coltrane

PARTIE 1
Nat King Cole - Nature Boy
Luciano Berio - Rossignolet du bois - Folk Songs
Luciano Berio - Black is the color - Folk Songs
Richard Strauss - Breit über mein Haupt - op.19 n2
Claude Debussy - La Chevelure - Trois chansons de Bilitis
Claude Debussy - C’est l’extase langoureuse - Ariettes oubliées

PARTIE 2
Nina Simone - Feeling good
Ray Charles - Hallelujah I love Him so
Claude Debussy - Green - Ariettes oubliées
Alban Berg - Liebesode - Sieben Früher Lieder
Sergueï Rachmaninov - Dreams - op.38 n5


PARTIE 3
Ella Fitzgerald - Mr.Paganini
Franz Liszt - Grande Etudes de Paganini - n6
George Gershwin - My man’s gone now - Porgy and Bess
Robert E.Telson - Calling you - Bagdad Café

PARTIE 4
Richard Wagner - Prelude - Tristan et Isolde / arrangements par K.Zouganelis, piano seul
Richard Wagner - Isolde Liebestod - Tristan et Isolde

Elsa Dreisig, soprano
Lorenzo Lefebvre, comédien
Karolos Zouganelis, piano

Elephant Paname, le 6 mars 2018

Ce qui subjugue chez la fine fleur de la nouvelle génération de chanteuses lyriques c'est cette capacité de progresser à vitesse grand V et à murir d'autant. Je dirai même à se densifier allegro vivace alors que la majeure partie de leur classe d'âge inquiète par sa vacuité. Je l'avais constaté chez une Julie Fuchs (qui aurait sans doute adoré proposer un programme si personnel et éclectique, face A et Face B comme elle disait) et en suivant Sabine Devieilhe dans différentes reprises de Lakmé après avoir assisté à sa prise de rôle à Montpellier.
Et je me dis que l'Elsa qui défendait les Herminie du Grand Prix de Rome et déjà Isolde au festival Berlioz 2016 a suivi la même courbe ascensionnelle, en termes de carrière (triomphe à Bastille en Pamina, à Aix en Micaela et toute récente Traviata berlinoise) comme en extension de son envergure artistique. Elle sait occuper l'espace, aller où on ne l'attend guère, bien s'entourer, s'armer d'audace et puis charmer

Dans ce programme très peu classique, elle a su proposer une version revisitée du rituel du récital qui n'est ni clownesque (Villazon), ni potache chic (Petibon) ni trop déstructurée, ni trop disparate. Avec l'aide d'un jeune comédien inspiré, qui sait regarder et capter les regards, et qui habite, d'égale fraîcheur avec sa soprano, des fulgurances de Rilke et de Cohen.

Elsa/Isolde cousine avec Alice comme avec les divas soul (quel registre grave ! quelles raucités glamour !) et nous transporte d'outre-monde dans son univers à elle où rien ne pèse ni ne pose. Limpide comme le lied de Grieg chanté en bis et en danois, claire et mystérieuse, mystérieuse par sa clarté -même, comme les Gravitations de Supervielle.

Elle enchante tout au long de ces amours tragiques par le tranchant et la souplesse de sa diction, des moyens opulents et ductiles, une vaillance à toute épreuve et une fine sensibilité. Par son sens dramatique acéré et tendre aussi.
Avec une Mort d'Isolde enfin rendue à sa jeunesse, à son ardeur sereine et à des promesses de transcendance...

Anna Teresa De Keersmaeker avait elle aussi, il y a une douzaine d'années, rendu un bien bel hommage à Coltrane dans un ballet portant ce même titre A love supreme et voici qu'Elsa Dreisig fait danser les styles et les sons sous le dôme étoilé de l'Elephant. En pleine complicité avec ces deux compères, qui cultivent la même excellence qu'elle, et avec un impact ravageur.

Jérôme Pesqué
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19401
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Récital Dreisig / Zouganelis- Elephant Paname- 6/03/2018

Message par JdeB » 07 mars 2018, 17:59

je rappelle l'interview qu'elle m'a accordée

http://odb-opera.com/joomfinal/index.ph ... sa-dreisig
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités