Schumann - Szenen aus Goethes Faust - Levin/vc - Genève - 2/3 2018

Représentations
Avatar du membre
Oylandoy
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 776
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Localisation : Angers
Contact :

Schumann - Szenen aus Goethes Faust - Levin/vc - Genève - 2/3 2018

Message par Oylandoy » 02 mars 2018, 12:36

25 FÉVRIER > 3 MARS 2018
OPÉRA CONCERT VICTORIA HALL
SZENEN AUS GOETHES FAUST Scènes du Faust de Goethe
Oratorio profane en une ouverture et 3 parties de Robert Schumann
Livret tiré du Faust de Goethe. Créé à Cologne en 1862.
Version de concert en coproduction avec l’Orchestre de la Suisse Romande
Direction musicale Ira Levin

Faust | Dr Marianus | Pater Seraphicus Markus Werba
Gretchen | Une pénitente Genia Kühmeier
Mephistophélès | L'Esprit Malin Albert Dohmen
Ariel | Pater Ecstaticus | Ange accompli | Ténor solo Bernard Richter
Marthe | Le Souci | Magna Peccatrix | Soprano 1 & solo Bernarda Bobro
Le Manque | Mulier Samaritana | Mater Gloriosa | Soprano 2 & solo Katija Dragojevic
La Faute | Maria Aegyptiaca | Alto 1 & solo Nadine Weissmann
Pater profundus | Ange accompli | Basse solo Sami Luttinen
Soprano 3 solo Fosca Aquaro*
Soprano 4 solo Cristiana Presutti*
La Misère Mi Young Kim*
Ténor 1 solo Nauzet Valerón*
Ténor 2 solo Jaime Caicompai*
*membre du Chœur du Grand Théâtre de Genève

Chœur du Grand Théâtre de Genève
Direction Alan Woodbridge
Maîtrise du Conservatoire populaire de musique, danse et théâtre
Direction: Magali Dami et Fruzsina Szuromi
Orchestre de la Suisse Romande


Image

Durant l'été 1844, Robert Schumann accompagne Clara, alors en tournée de concert (Berlin, Tilsit, Riga, Saint-Pétersbourg, Moscou), il réalise alors une première ébauche d'une œuvre pour voix solistes, chœurs et orchestre, dans la même veine que Le Paradis et la Péri, oratorio profane composé en 1843.
De retour à Leipzig, il associe cette nouvelle œuvre au texte de Goethe et met en musique le chœur final, dénommé Chorus mysticus par Goethe, de la transfiguration de Faust (Faust's Verklärung).
Mais Schumann est intimidé par la force de la poésie de Goethe : à quoi bon de la musique pour une poésie aussi achevée (Wozu Muzik zu solche Vollendeter Poesie ?) écrit-il à son ami Mendelssohn, et l'œuvre reste en l'état.
Après avoir composé son opéra sur la légende populaire Genoveva (entre 1846 et 1848), dont il dirige la première 25 juin 1850, il décide d'achever sa Faust's Veklärung. Une première audition, bien accueillie, a lieu le 25 juin 1848. Schumann décide alors de composer une nouvelle version, plus concentrée du Chorus mysticus, qu'il achève en 1849.
Il conserve la structure initiale, en sept parties, et choisit de juxtaposer quelques scènes de façon à donner sens à la rédemption finale de Faust par la pénitente Gretchen. Puis, il organise une deuxième partie autour de la renaissance de Faust après son aventure douloureuse avec Gretchen, donc en utilisant des scènes du Faust II.

I. 1. Scène dans le jardin (Mon petit ange, ainsi tu m'as donc reconnu).
2. Gretchen devant l'image de la Mater Dolorosa (Incline, dans ta pitié, Mère divine).
3. Scène dans la cathédrale (Ah, Gretchen, quelle différence)
II. 4. Ariel. Le lever du soleil (Vous dont l'essaim léger entoure cette tête)
5. Minuit (Je suis le Manque)
6. La Mort de Faust (Approchez, entrez promptement !)
III. La transfiguration de Faust
1. Dans les bois qui vers nous descendent
2. Flammes éternelles de joie
3. Comme à mes pieds pèse l'abîme
4. Du Démon il est préservé
5. La vue est libre ici
6. Reine Immaculée, Intouchable
7. Toute chose périssable est un symbole seulement

L'ouverture n'est composée qu'en 1853, et la première n'aura lieu qu'en 1862 (donc bien après la mort de Schumann), à Cologne, sous la direction de Ferdinand Hiller.
La grande originalité de cet oratorio est d'être composé en grande partie de scènes de Faust II, ce qui est rarement le cas des autres œuvres inspirées du poème de Goethe. Citons Spohr (Faust 1816), Berlioz (la Damnation de Faust 1846), Liszt (Faust Symphonie 1857), Gounod (Faust 1859), Boïto (Mefistofele 1868), Busoni (Doktor Faust 1925), Rihm (Faust et Yorrick 1977), Schnittke (cantate de Faust 1983), et même Wagner (Eine Faust-Ouvertüre), Mahler (Huitième symphonie), Lili Boulanger (Cantate Faust et Hélène),etc.
la mélodie est immorale
Nietzsche

Avatar du membre
Piero1809
Ténor
Ténor
Messages : 763
Enregistré le : 14 avr. 2009, 23:00
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: Schumann - Szenen aus Goethes Faust - Levin/vc - Genève - 2/3 2018

Message par Piero1809 » 02 mars 2018, 16:15

Le Romantisme à son apogée.
Oeuvre admirable, un des sommets de l'oeuvre de Schumann.
Des trois parties, c'est la seconde que je préfère avec une bouleversante mort de Faust.
J'aime beaucoup écouter ces scènes de Faust avant la huitième symphonie de Gustav Mahler.

Avatar du membre
Oylandoy
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 776
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Localisation : Angers
Contact :

Re: Schumann - Szenen aus Goethes Faust - Levin/vc - Genève - 2/3 2018

Message par Oylandoy » 02 mars 2018, 16:38

Représentation du 27 février 2018

Markus Werba (récent Papageno du Met), doté d'une très belle voix de baryton, particulièrement dans le registre grave, incarne un Faust très inspiré, et sa projection efficace remplit aisément le splendide Victoria Hall.

Image
Genia Kühmeier et Markus Werba

Les nombreux solistes se partagent les 2h30 du spectacle et leurs parties sont assez réduites, hélas, car toutes les voix sont superbes : Genia Kühmeier en Gretchen (le deuxième air notamment, merveilleux d'incarnation sensible du personnage), Albert Dohmen (entendu souvent en Alberich ou Wotan) interprète ici Méphistophélès (sa voix de basse devient effrayante à souhait, particulièrement la première fois, lorsqu'il intervient d'un balcon), Bernard Richter (Ariel très investi) et Bernarda Bobro, extraordinaire en Souci et en Magna Peccatrix. Signalons le tout petit rôle de Nadine Weissmann, Erda à Bayreuth de 2013 à 2017.

Image
Albert Dohmen

Image
Bernarda Bobro

Image
Sami Luttinen, Bernard Richter, Bernarda Bobro, Katija Dragojevich et Nadine Weissmann

Très belles interventions aussi du Chœur du Grand Théâtre de Genève, et de la Maîtrise du Conservatoire populaire, installée sur les balcons d'arrière scène, donnant un relief particulier à ses interventions.
Ira Levin dirige le tout avec autorité et précision, même si on pourrait souhaiter plus de légèreté de vivacité.

Image
Sami Luttinen et Bernard Richter
la mélodie est immorale
Nietzsche

Avatar du membre
Oylandoy
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 776
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Localisation : Angers
Contact :

Re: Schumann - Szenen aus Goethes Faust - Levin/vc - Genève - 2/3 2018

Message par Oylandoy » 02 mars 2018, 16:59

Image
Image
Image
Image

Photos : Magali Dougados - Grand Théâtre de Genève
la mélodie est immorale
Nietzsche

eustochium
Messages : 36
Enregistré le : 03 févr. 2016, 23:30

Re: Schumann - Szenen aus Goethes Faust - Levin/vc - Genève - 2/3 2018

Message par eustochium » 03 mars 2018, 15:02

Je le disais le 9 février dernier au sortir du Faust de Gounod et je le redis aujourd’hui, l’OSR fait partie de ces orchestres inconstants qui passent du sublime au regrettable. Ce soir, dès les premières mesures de l’ouverture de ces Scènes de Faust, on se dit qu’on est dans une mauvaise soirée. Le clarinettiste solo rate quelques notes et il faut plusieurs mesures à l’orchestre pour se reprendre, s’en suivent donc un enchaînement d’imprécisions désagréables...
Dès les premières notes du Faust de Markus Werba, on se retrouve avec un orchestre qui couvre, la faute peut-être à un chef qui remplace au pied levé Peter Schneider souffrant
Heureusement, la Gretchen de Genia Kühmeier est magnifique… rondeur de timbre, intention…elle vient nous chercher dans l’air de la mater dolorosa.
Les Scènes de la vie de Faust ne sont pas une œuvre facile d’accès sans sous-titre, et si, à la galerie il est envisageable de suivre dans le programme, ce n’est pas le cas du promenoir ou je me trouvais ce soir. Il est alors d’autant plus important que l’interprétation soit là, les chanteurs ne sont malheureusement pas tous égaux sur ce point. Markus Werba me laisse de glace. La voix est belle, mais il pourrait tout autant parler de la météo. Sa deuxième partie, aux paroles pourtant fortes de sens ne dégage rien. Difficulté certes de ces versions concert qui demandent une interprétation sans le concours de la scène.
Difficile de parler de la lecture d’Ira Levin. Si le chef américain m’avait laissé une très belle impression dans le Vampyr la saison dernière, mais ici, les approximations de l’orchestre et le manque d’interprétation de certains chanteurs…
Heureusement, en 3e partie, on retrouve enfin l’OSR des belles soirées. Le solo de violoncelle est déchirant, le chœur éclatant.
La maitrise rate son entrée, manquant de justesse. Nez dans la partition, elle nous avait habitué à beaucoup mieux. Le quatuor manque clairement de justesse. Le tout est gentillet, les voix blanches. La faute à un manque de travail en une période chargée ?
La soirée se termine sur une note d’inachevé. C’est beau, mais un peu inexpressif. Dans une saison d’aussi belle facture, c’est la production qu’on oubliera.
25.02.2017

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2337
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Schumann - Szenen aus Goethes Faust - Levin/vc - Genève - 2/3 2018

Message par Adalbéron » 03 mars 2018, 15:08

Piero1809 a écrit :
02 mars 2018, 16:15
Le Romantisme à son apogée.
Oeuvre admirable, un des sommets de l'oeuvre de Schumann.
Des trois parties, c'est la seconde que je préfère avec une bouleversante mort de Faust.
J'aime beaucoup écouter ces scènes de Faust avant la huitième symphonie de Gustav Mahler.
Une (des) version(s) à conseiller ? :)
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
Oylandoy
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 776
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Localisation : Angers
Contact :

Re: Schumann - Szenen aus Goethes Faust - Levin/vc - Genève - 2/3 2018

Message par Oylandoy » 03 mars 2018, 15:10

Je serais très curieux d'écouter (et de voir) celle-ci :
https://www.opera-online.com/fr/items/p ... erlin-2017
la mélodie est immorale
Nietzsche

philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1085
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Schumann - Szenen aus Goethes Faust - Levin/vc - Genève - 2/3 2018

Message par philipppe » 03 mars 2018, 15:15

La version enregistrée il y a deux ou trois ans par la Bayerische Rundfunk sous la direction de Daniel Harding, avec Christian Gerhaher, est absolument magnifique.

Avatar du membre
Oylandoy
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 776
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Localisation : Angers
Contact :

Re: Schumann - Szenen aus Goethes Faust - Levin/vc - Genève - 2/3 2018

Message par Oylandoy » 03 mars 2018, 15:29

la mélodie est immorale
Nietzsche

Avatar du membre
Piero1809
Ténor
Ténor
Messages : 763
Enregistré le : 14 avr. 2009, 23:00
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: Schumann - Szenen aus Goethes Faust - Levin/vc - Genève - 2/3 2018

Message par Piero1809 » 08 mars 2018, 09:44

Adalbéron a écrit :
03 mars 2018, 15:08
Piero1809 a écrit :
02 mars 2018, 16:15
Le Romantisme à son apogée.
Oeuvre admirable, un des sommets de l'oeuvre de Schumann.
Des trois parties, c'est la seconde que je préfère avec une bouleversante mort de Faust.
J'aime beaucoup écouter ces scènes de Faust avant la huitième symphonie de Gustav Mahler.
Une (des) version(s) à conseiller ? :)
Dietrich Fischer-Dieskau, English Chamber Orchestra sous la direction de Benjamin Britten, DECCA

Je ne sais pas si mon 33 tours a été réédité.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités