Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Représentations
thth
Messages : 20
Enregistré le : 18 janv. 2011, 00:00

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par thth » 19 févr. 2018, 09:59

je n'étais pas dans les meilleures dispositions en première partie (obligé de courir depuis la cité de la musique pour cause d'organisation merdique du week end Dusapin.....Fin du concert précédent à 16h40 alors que lors de prise d'abonnement on nous avais assuré qu'il n'y aurait aucun problème!!!) du coup le Dusapin m'a paru très agréable, très bien composé mais un peu "facile" (surtout après ce que je venais d'entendre) avec comme des échos de Messiaen et pour la partie finale d'un Broadway à la Bernstein......Orchestre et direction magnifique dans les deux parties du concert...J'ai été très impressioné par Falk Stuckmann expressif , investi et avec une grande science du mot.(subtilité des "Judith" dans la "scène" du lac de larmes). Par contre très déçu par Nina Stemme...voix magnifique, puissante projeté...mais interprétation que j'ai trouvé monolithique, sans évolution du personnage; ceci évidemment accentué par le fait qu'elle était la plupart du temps le nez dans sa partition.Paradoxalement elle était presque plus expressive dans les moments où elle regardait le public sans chanter!! (vu de face rang L du parterre) et d'ailleurs alrs que lyi la cherchait parfois du regard, tentait une interaction en particulier au moment où les voix se mêlent elle n'a jamais amorcé de réponse.....Je ne sais pas si elle a souvent chanté Judith avant mais j'aurai préféré entendre une chanteuse peut être moins parfaite tecniquement mais plus "vivante"

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10307
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par HELENE ADAM » 19 févr. 2018, 10:10

thth a écrit :
19 févr. 2018, 09:59
je n'étais pas dans les meilleures dispositions en première partie (obligé de courir depuis la cité de la musique pour cause d'organisation merdique du week end Dusapin.....Fin du concert précédent à 16h40 alors que lors de prise d'abonnement on nous avais assuré qu'il n'y aurait aucun problème!!!)
le concert de l'après midi a commencé en retard du coup pour attendre l'arrivée de Dusapin au parterre. Le public avait d'ailleurs commencé à applaudir pour que le concert commence enfin... :wink:

PS : concernant Nina Stemme, j'ai apprécié sa prestation mais il est vrai qu'elle ne paraissait pas dominer sa partition comme son partenaire. Je ne sais pas si elle avait déjà chanté le rôle...n'est-il pas plutôt prévu pour une mezzo ?
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Snobinart
Baryton
Baryton
Messages : 1870
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par Snobinart » 19 févr. 2018, 10:24

HELENE ADAM a écrit :
19 févr. 2018, 10:10
thth a écrit :
19 févr. 2018, 09:59
je n'étais pas dans les meilleures dispositions en première partie (obligé de courir depuis la cité de la musique pour cause d'organisation merdique du week end Dusapin.....Fin du concert précédent à 16h40 alors que lors de prise d'abonnement on nous avais assuré qu'il n'y aurait aucun problème!!!)
le concert de l'après midi a commencé en retard du coup pour attendre l'arrivée de Dusapin au parterre. Le public avait d'ailleurs commencé à applaudir pour que le concert commence enfin... :wink:

PS : concernant Nina Stemme, j'ai apprécié sa prestation mais il est vrai qu'elle ne paraissait pas dominer sa partition comme son partenaire. Je ne sais pas si elle avait déjà chanté le rôle...n'est-il pas plutôt prévu pour une mezzo ?
Elle ne l'a chanté que deux fois en VC, une au Danemark et une autre à Strasbourg il y a deux ans.

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3310
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par micaela » 19 févr. 2018, 10:28

Pour répondre à la question d'Hélène (le rôle de Judit n'est -il pas prévu pour une mezzo ?), je le pensais aussi (et c'est ce qu'indique Tout l'Opéra)). Mais, rien qu'en consultant la discographie donnée par wikipedia, je vois que des sopranos ont chanté le rôle : Sylvia Sass , Jessye Norman, Eva Marton, Julia Varady. Ainsi que Violeta Urmana, qui a chanté aussi bien des rôles de soprano que de mezzo (à différents moments de sa carrière). Et je ne cite que les noms les plus connus (je n'ai pas vérifié pour les autres).
La Judit du Met, la saison prochaine, sera aussi une soprano, Angela Denoke.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19365
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par JdeB » 19 févr. 2018, 10:42

micaela a écrit :
19 févr. 2018, 10:28
La Judit du Met, la saison prochaine, sera aussi une soprano, Angela Denoke.
elle est fabuleuse dans ce rôle (vue à Montpellier)
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
cosimus
Ténor
Ténor
Messages : 723
Enregistré le : 14 mai 2015, 13:39

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par cosimus » 19 févr. 2018, 11:50

thth a écrit :
19 févr. 2018, 09:59
[...]J'ai été très impressionné par Falk Stuckmann expressif , investi et avec une grande science du mot.(subtilité des "Judith" dans la "scène" du lac de larmes). Par contre très déçu par Nina Stemme...voix magnifique, puissante projeté...mais interprétation que j'ai trouvé monolithique, sans évolution du personnage; ceci évidemment accentué par le fait qu'elle était la plupart du temps le nez dans sa partition.Paradoxalement elle était presque plus expressive dans les moments où elle regardait le public sans chanter!! (vu de face rang L du parterre) et d'ailleurs alors que lui la cherchait parfois du regard, tentait une interaction en particulier au moment où les voix se mêlent elle n'a jamais amorcé de réponse.....Je ne sais pas si elle a souvent chanté Judith avant mais j'aurai préféré entendre une chanteuse peut être moins parfaite techniquement mais plus "vivante"
D'accord avec toi. Je n'ai rien dit plus haut de Nina Stemme car j'ai été plutôt déçu: je l'ai vue trop attachée à sa partition (ou au texte?) Il n'est pas facile de chanter en hongrois pour quelqu'un dont ce n'est pas la langue maternelle ou qui n'est pas plus ou moins bilingue ( Éva Marton, Sylvia Sass, Julia Varady ou Ildikó Komlósi pour ne citer que les plus célèbres) et c'est sans doute ce souci de bien prononcer qui a, quelque peu, gêné Nina Stemme , qui semblait d'ailleurs progressivement plus à l'aise. En revanche F. Struckmann était digne des plus grands comme László Polgár (Mes deux versions préférées sont celles d' Iván Fischer à la tête du Budapest Festival Orchestra avec Ildikó Komlósi et László Polgár et , exception qui confirme mon opinion , Jessye Norman :wink: et László Polgár dirigés par P. Boulez à la tête de l'orchestre symphonique de Chicago)
"Est modus in rebus", Horace

"La vérité luit de sa propre lumière;& on n'éclaire pas les esprits avec la flamme des bûchers." Marmontel, Bélisaire,

Avatar du membre
Piem67
Baryton
Baryton
Messages : 1965
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par Piem67 » 19 févr. 2018, 13:30

cosimus a écrit :
19 févr. 2018, 11:50
[En revanche F. Struckmann était digne des plus grands comme László Polgár (Mes deux versions préférées sont celles d' Iván Fischer à la tête du Budapest Festival Orchestra avec Ildikó Komlósi et László Polgár et , exception qui confirme mon opinion , Jessye Norman :wink: et László Polgár dirigés par P. Boulez à la tête de l'orchestre symphonique de Chicago)
Pour ma part, j'ai un faible pour la version Sawallich avec Dieskau et Varady, l'un comme l'autre absolument parfaits. C'est sans doute une version plus "intellectuelle" que théâtrale, mais dans cet opéra-là, ça ne me dérange pas.

Quant à Stemme, oui, c'est vrai qu'elle avait le nez dans la partition (avec des lunettes d'ailleurs, alors que pas pour Elektra) et était moins expressive et habitée que d'habitude ; le contraste était flagrant avec Struckmann...

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8998
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par Bernard C » 19 févr. 2018, 14:10

Piem67 a écrit :
19 févr. 2018, 13:30
cosimus a écrit :
19 févr. 2018, 11:50
[En revanche F. Struckmann était digne des plus grands comme László Polgár (Mes deux versions préférées sont celles d' Iván Fischer à la tête du Budapest Festival Orchestra avec Ildikó Komlósi et László Polgár et , exception qui confirme mon opinion , Jessye Norman :wink: et László Polgár dirigés par P. Boulez à la tête de l'orchestre symphonique de Chicago)
Pour ma part, j'ai un faible pour la version Sawallich avec Dieskau et Varady, l'un comme l'autre absolument parfaits. C'est sans doute une version plus "intellectuelle" que théâtrale, mais dans cet opéra-là, ça ne me dérange pas.

Quant à Stemme, oui, c'est vrai qu'elle avait le nez dans la partition (avec des lunettes d'ailleurs, alors que pas pour Elektra) et était moins expressive et habitée que d'habitude ; le contraste était flagrant avec Struckmann...
Ayant le nez sur les deux chanteurs , non seulement ils avaient tous les deux des lunettes mais ils avaient tous les deux le nez sur leur partition.
Pour ce qui concerne la partie du Duc , elle est beaucoup moins lourde et le texte infiniment moins dense , donc vous avez eu l'impression subjective que F.S. y était moins collé, ce qui n'est pas exact.
Il a même dû faire des allers et retours sur la partition en se rapprochant des pages pour ne pas manquer une attaque.

Ce qui compte en version concert, c''est de ne pas fixer son regard sur une dramaturgie qui n'existe pas ailleurs que dans l'expression musicale..

Je me souviens d'une version concert de Tristan où Stemme buvait sur scène sa bouteille plastique d'Évian au goulot... Certains s'en etonnaient .
Il ne faut pas attendre autre chose qu'une incarnation musicale d'un concert.


Ceci dit ce que je dirais de ce concert , de Letonja ( que j'ai particulièrement loué dans sa direction récente du Ring des Nibelungen) , comme du couple Struckmann-Stemme c'est qu'ils nous ont donné un Château extrêmement dramatique, exceptionnellement dramatique.
Dans cette dimension, anthologique ( je pense que l'enregistrement qui en a été fait vous fera oublier les lunettes et les partitions et vous serez surpris des intentions dramatiques du chant , y compris de Judith )

Personnellement je préfère de beaucoup cette œuvre de Bartók , qui est avec Pelleas un des opéras du XXe qui me transporte le plus, telle que von Dohnányi l'a interprétée il y a quelques années à Pleyel avec M.Goerne et E.Zhidkova.
Ce fut dans ma vie de mélomane , _incomparable_.

viewtopic.php?p=188861#p188861

C'est comme ça que j'entends et me laisse le mieux emporter par le Bartók du Château, même si hier après midi c'était incroyablement impressionnant.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
Remigio2
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 190
Enregistré le : 28 mai 2005, 23:00
Contact :

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par Remigio2 » 19 févr. 2018, 14:40

Très beau concert en effet mais quelle acoustique horrible pour les voix depuis le deuxième balcon de côté: je n'ose même pas imaginer ceux qui étaient à l'arrière scène :cry:

R.
"Qu'on parle de vous, c'est affreux. Mais il y a pire : c'est qu'on n'en parle pas !" Oscar Wilde

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8998
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par Bernard C » 19 févr. 2018, 15:03

Bartók 180218.jpg
Bartók 180218.jpg (124.43 Kio) Vu 597 fois
Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités