Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Représentations
Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9000
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par Bernard C » 17 févr. 2018, 01:52

Concert à la Philharmonie de Paris avec l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg dirigé par Marko Letonja

Si la première partie du programme est consacrée à l'oeuvre de Pascal Dusapin Morning in Long Island concert n°1 pour grand orchestre , la seconde partie voit pour la première fois à Paris :

Nina Stemme dans Judith
Falk Struckmann* dans Barbe Bleue .


Le programme est consultable ici :

https://philharmoniedeparis.fr/sites/de ... pin_bd.pdf

Le Dimanche 18 février 2018 à 16h30


Bernard

* qui a été aux côtés de Stemme récemment un incroyable Hagen dans le Ring de Stockholm

Image
Photo Markus Gärder
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9000
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par Bernard C » 18 févr. 2018, 20:00

Peut on faire plus grandiose Château avec deux monstres vocaux qui se font face et un orchestre qui nous donne la plus dramatique interprétation qu'on puisse imaginer de l'oeuvre de Bartók ?

Concert à ce titre anthologique pour l'époque.

Je ne vois pas qui mieux que Struckmann pouvait faire face à cette Judith là , pénétrée de ses désirs et de ses peurs comme elle l'était.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4034
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par David-Opera » 18 févr. 2018, 21:29

J'ai entendu Falk Struckmann à Bastille dans Le Vaisseau Fantôme, Tosca, l'Or du Rhin entre 2000 et 2010.
Pour moi, c'était un baryton déclinant.
Il m'a scotché de bout en bout cet après-midi, expressivité du texte, maîtrise sans faille du souffle, soutien d'une solidité de roc, plein la vue, rien d'autre à dire.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10308
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par HELENE ADAM » 18 févr. 2018, 22:07

David-Opera a écrit :
18 févr. 2018, 21:29
Falk Struckmann m'a scotché de bout en bout cet après-midi, expressivité du texte, maîtrise sans faille du souffle, soutien d'une solidité de roc, plein la vue, rien d'autre à dire.
+1000
Je me suis demandée comment j'avais pu l'ignorer si longtemps... 8O (ou ne pas m'en souvenir).
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Piem67
Baryton
Baryton
Messages : 1965
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par Piem67 » 18 févr. 2018, 22:57

J'y étais aussi et je vous rejoins sur l'excellence de ce concert. Struckmann m'a scotché comme vous, Stemme excellente et audible du dernier rang du deuxième balcon de face. Les tutti avec orgue étaient tétanisants ! Première fois que j'entendais ça avec un vrai orgue, et quel orgue !

J'ai été complètement emballé par l'œuvre de Pascal Dusapin jouée en première partie, un chef-d'œuvre, et que Marko Letonja dirigeait avec un grand sens de l'espace, tempi très étirés, ambiance suspendue remarquablement rendue. Je suis très fier de "mon" orchestre, celui de ma ville, qui a vraiment brillé ce soir. J'ai croisé dans le TGV du retour des musiciens qui étaient heureux comme tout de jouer dans cette salle (ils n'ont pas la chance d'avoir l'équivalent à Strasbourg, hélas).

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10308
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par HELENE ADAM » 18 févr. 2018, 23:06

Piem67 a écrit :
18 févr. 2018, 22:57
J'y étais aussi et je vous rejoins sur l'excellence de ce concert. Struckmann m'a scotché comme vous, Stemme excellente et audible du dernier rang du deuxième balcon de face. Les tutti avec orgue étaient tétanisants ! Première fois que j'entendais ça avec un vrai orgue, et quel orgue !

J'ai été complètement emballé par l'œuvre de Pascal Dusapin jouée en première partie, un chef-d'œuvre, et que Marko Letonja dirigeait avec un grand sens de l'espace, tempi très étirés, ambiance suspendue remarquablement rendue. Je suis très fier de "mon" orchestre, celui de ma ville, qui a vraiment brillé ce soir. J'ai croisé dans le TGV du retour des musiciens qui étaient heureux comme tout de jouer dans cette salle (ils n'ont pas la chance d'avoir l'équivalent à Strasbourg, hélas).
+1
Oui et leur bonheur se voyait. J'adore quand l'orchestre est à ce point en phase avec son chef et les chanteurs et avec la musique formidable qu'ils jouent. Cette salle produit ces sortes d'alchimie d'une soirée qui laissent de profonds souvenirs.
Ce Château de BB est vraiment un opéra génial sur le plan musical et dramatique. Un seul duo et une partition d'orchestre d'une richesse musicale assez fantastique, réussissent à créer une atmosphère mystérieuse, poétique, onirique et dramatique d'une efficacité remarquable.
Quant à l'orgue, c'est un vrai "plus" de la PP. C'était la première fois que j'entendais cet opéra avec un orgue, un vrai et cela fait une petite dizaine de fois que des oeuvres jouées à la PP, prennent une autre allure grâce à cet instrument particulièrement majestueux, et assez unique dans une salle de concert en France. Et encore là, l'orgue n'était qu'à moitié ouvert...
Quant à Marko Letonja, c'est un chef qui sait se situer dans une salle comme la PP en exploitant tous ses aspects et notamment en exilant dans les hauteurs des trompettes pour donner une impression spatiale impressionnante dans chacune des deux oeuvres données.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Piem67
Baryton
Baryton
Messages : 1965
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par Piem67 » 18 févr. 2018, 23:18

HELENE ADAM a écrit :
18 févr. 2018, 23:06
+1
Oui et leur bonheur se voyait. J'adore quand l'orchestre est à ce point en phase avec son chef et les chanteurs et avec la musique formidable qu'ils jouent. Cette salle produit ces sortes d'alchimie d'une soirée qui laissent de profonds souvenirs.
Ce Château de BB est vraiment un opéra génial sur le plan musical et dramatique. Un seul duo et une partition d'orchestre d'une richesse musicale assez fantastique, réussissent à créer une atmosphère mystérieuse, poétique, onirique et dramatique d'une efficacité remarquable.
Quant à l'orgue, c'est un vrai "plus" de la PP. C'était la première fois que j'entendais cet opéra avec un orgue, un vrai et cela fait une petite dizaine de fois que des oeuvres jouées à la PP, prennent une autre allure grâce à cet instrument particulièrement majestueux, et assez unique dans une salle de concert en France.
Quant à Marko Letonja, c'est un chef qui sait se situer dans une salle comme la PP en exploitant tous ses aspects et notamment en exilant dans les hauteurs des trompettes pour donner une impression spatiale impressionnante dans chacune des deux oeuvres données.
Pour les cuivres répartis dans la salle, au moins pour le Dusapin c'est dans la partition. Je n'ai pas celle de Bartok, mais il me semble que c'est aussi dans la partition [je viens de vérifier : c'est dans la partition, "musique de scène", libre à chacun de placer les cuivres où il veut que ça fasse le meilleur effet, et ce soir, l'effet fut superbe !]

Letonja est un chef encore peu connu mais remarquable, il a fait un boulot considérable avec le philharmonique de Strasbourg qui a fait de très grands progrès depuis qu'il en est le directeur musical, on en a une belle illustration ce soir.

Je tiens à dire encore la décidément excellence de l'acoustique de cette salle. J'étais au dernier rang du deuxième balcon, de face, et j'entendais tout parfaitement, y compris le frottement des archets sur les cordes lorsque celles-ci jouaient en harmoniques... Et que ça respire. Un vrai bonheur.

Avatar du membre
cosimus
Ténor
Ténor
Messages : 723
Enregistré le : 14 mai 2015, 13:39

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par cosimus » 18 févr. 2018, 23:22

Très belle fin d'après-midi en effet. J''allais à la Philharmonie pour la deuxième partie (l'œuvre et les solistes) mais j'ai été heureusement surpris par le concerto de Dusapin que je réécouterais volontiers. Tout à fait d'accord avec Piem67.
Falk Struckmann qui était un magnifique Kurwenal à Bayreuth dans les années 1990 s'est révélé un excellent Barbe-bleue, très convaincant.
"Est modus in rebus", Horace

"La vérité luit de sa propre lumière;& on n'éclaire pas les esprits avec la flamme des bûchers." Marmontel, Bélisaire,

Avatar du membre
Piem67
Baryton
Baryton
Messages : 1965
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par Piem67 » 18 févr. 2018, 23:25

cosimus a écrit :
18 févr. 2018, 23:22
Très belle fin d'après-midi en effet. J''allais à la Philharmonie pour la deuxième partie (l'œuvre et les solistes) mais j'ai été heureusement surpris par le concerto de Dusapin que je réécouterais volontiers. Tout à fait d'accord avec Piem67.
Cette œuvre avait déjà été jouée par le philharmonique de Strasbourg il y a 2 ou 3 ans, Dusapin était extrêmement heureux de l'interprétation (notamment du timbalier qui a une partie d'une extraordinaire difficulté). Je te recommande la version de Chung avec le Philhar de Radio France dans un magnifique CD tout entier consacré à Dusapin, chez DG.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10308
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Bartók-Le Château de Barbe-Bleue- Letonja - vc -Philharmonie de Paris-18/02/18

Message par HELENE ADAM » 19 févr. 2018, 07:28

Piem67 a écrit :
18 févr. 2018, 23:25
cosimus a écrit :
18 févr. 2018, 23:22
Très belle fin d'après-midi en effet. J''allais à la Philharmonie pour la deuxième partie (l'œuvre et les solistes) mais j'ai été heureusement surpris par le concerto de Dusapin que je réécouterais volontiers. Tout à fait d'accord avec Piem67.
Cette œuvre avait déjà été jouée par le philharmonique de Strasbourg il y a 2 ou 3 ans, Dusapin était extrêmement heureux de l'interprétation (notamment du timbalier qui a une partie d'une extraordinaire difficulté). Je te recommande la version de Chung avec le Philhar de Radio France dans un magnifique CD tout entier consacré à Dusapin, chez DG.
D'accord avec vous deux sur l'oeuvre de Dusapin jouée hier après midi. La Philharmonie organisait en fait un WE Dusapin (c'est le château de BB qui était la "guest star") avec plusieurs de ses oeuvres dont cet étonnant "Morning in Long Island", oeuvre créée à Pleyel sous la direction de Chung (à qui elle est dédiée). mais aussi "Melancholia" et un récital avec le baryton Georg Nigl*, donné le samedi et le dimanche à la PP, "O Mensch!". Dusapin donnait une conférence le samedi.

NB*: Pierre vient d'ouvrir un fil sur ce récital qui a également été donné à l'ONR il y a quelques jours. :wink:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités