Gounod-Philémon et Baucis-Pionnier/Ostini- Tours-02/2018

Représentations
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9291
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Gounod-Philémon et Baucis-Pionnier/Ostini- Tours-02/2018

Message par Bernard C » 16 févr. 2018, 00:22

Opéra de Tours , Charles Gounod , Philémon et Baucis , les 16-18 et 20 février 2018 au Grand Théâtre

Opéra-comique en trois actes
Livret de Jules Barbier et Michel Carré,
basé sur la fable éponyme de Jean de la Fontaine, d'après Ovide.

Direction musicale : Benjamin Pionnier
Mise en scène & costumes : Julien Ostini
Décors & costumes : Bruno de Lavenère
Assistante à la scénographe : Émilie Roy
Lumières: Simon Trottet
Chorégraphies : Élodie Vella
Masques : Cécile Kretschmar

Baucis : Norma Nahoun
Philémon : Sébastien Droy
Jupiter : Alexandre Duhamel
Vulcain : Eric Martin-Bonnet
La Bacchante : Marion Grange


impressions après la première

C'est l'année Gounod , Tours l'inaugure par cette nouvelle production , Bravo!

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9291
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Gounod-Philémon et Baucis-Pionnier/Ostini- Tours-02/2018

Message par Bernard C » 16 févr. 2018, 21:19

Représentation du 16 février 2018
Entracte , acte 1 et 2 avant l'acte 3.

Est ce que sur ODB , quelqu'un souhaite vraiment savoir quelque chose de ce spectacle ?

Sinon , pour les artistes je m'abstiendrai de commenter .


Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9291
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Gounod-Philémon et Baucis-Pionnier/Ostini- Tours-02/2018

Message par Bernard C » 16 févr. 2018, 21:21

Ps le spectacle est enregistré par les caméras pour une télé retransmission (?)....

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Markossipovitch
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 192
Enregistré le : 05 août 2011, 23:00

Re: Gounod-Philémon et Baucis-Pionnier/Ostini- Tours-02/2018

Message par Markossipovitch » 16 févr. 2018, 21:28

OuI, Bernard, par France 3.

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2673
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Gounod-Philémon et Baucis-Pionnier/Ostini- Tours-02/2018

Message par dge » 16 févr. 2018, 21:37

Ton avis sur la qualité de cet opéra comparativement aux œuvres plus connues de Gounod. Il est très peu joué. Justifié ou pas ?

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13143
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Gounod-Philémon et Baucis-Pionnier/Ostini- Tours-02/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 16 févr. 2018, 22:36

J'envisageais d'y aller la semaine prochaine. ... Est-ce que la basse qui chante "Au bruit des lourds marteaux d'airain" fait les trilles de 5 secondes sur "J'aime à rester chez moi" (taper Plançon sur YouTube et zapper vers 1mn 30 pour le premier) ?

C'est juste une indication pour comprendre si le chant (et donc le compositeur) à sa place dans ce spectacle.
"Quant à Madame Sonya Netrebkheros, je tiens à vous rassurer, chers mécènes : elle est à Paris et elle a commencé les répétitions !". Liz Nerves.

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1824
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Re: Gounod-Philémon et Baucis-Pionnier/Ostini- Tours-02/2018

Message par Polyeucte » 16 févr. 2018, 23:44

Personnellement j'y vais dimanche...

Concernant l'ouvrage, il ne faut pas attendre un drame dans la veine de Faust ou encore moi Le Tribut de Zamora, mais une gentille bluette touchante et bien faite.
Les airs sont beaux (la berceuse de Jupiter, l'air de Philémon,...), d'autre comiques (celui de Vulcain bien sûr!) ou encore démonstratif (l'air de Baucis "O riante nature"!). C'est une composition à la base pour Baden-Baden, donc plus légère que les autres, il faut se plier au goût du public.

J'aime beaucoup. J'y trouve une grande et belle veine mélodique, et un soin dans la miniature qui est saisissant. Maintenant, encore une fois, il ne faut pas y aller pour retrouver des grands moments de théâtre. On est dans le divertissement.

Enregistrement pour France 3? J'espérais Timpani (comme Le Châlet à Toulon), mais c'est déjà bien. Il n'y a actuellement aucun enregistrement commercial complet de l'ouvrage. Il n'existe qu'une vieille bande de l'ORTF avec Mady Mesplé, Michel Sénéchal, Gérard Serkoyan et Jacques Mars. Magnifique même si un peu lente.

A suivre après la représentation de dimanche! Mais merci par avance, quelle que soit la qualité de la production, pour mettre sur la scène cet ouvrage de Gounod!
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9291
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Gounod-Philémon et Baucis-Pionnier/Ostini- Tours-02/2018

Message par Bernard C » 17 févr. 2018, 01:10

commentaire ré-édité après une nuit de réflexion

Voilà au troisième acte , le spectacle trouve sa consistance ; grandement aidé par sa densité propre et l'inspiration mélodique de Gounod qui concentre là une grande part des airs de bravoure de cette œuvre .


pour répondre à Gérard .

C'est une œuvre tout à fait intéressante mais hétérogène .

Je n'évoquerai pas l'analyse du livret et ce qu'on peut faire de cette fable . On peut en faire plein de choses .

(....)

Donc pour que cette œuvre soit jugée à sa juste valeur , il faut un texte qui tienne et des chanteurs qui sachent bien jouer la comédie ( qui suppose une mise en scène qui soit propice à la subtilité d'un livret qui alterne sensibilité et divertissement , légèreté et profondeur , séduction et jalousie , inquiétude et certitude de l'amour) .

On peut faire plein de choses avec ça , à la fois dans la légèreté et la profondeur .

La musique n'est certes pas d'une qualité constante . Le premier acte n'est pas d'une inspiration harmonique géniale , puis elle va se développant avec quelques duos et ensembles qui méritent un traitement très soigné .
Là on revient à l'interprétation .(....)

Le deuxième acte , rajouté , est entièrement offert au chœur , et c'est une vraie réussite . Gounod joue à fond la séduction d'une magnifique bacchanale comme on les aime . C'est une bacchanale , mais on n'y résiste pas . De même le ballet est un très beau moment orchestral et d'ailleurs une vraie réussite chorégraphique . Quand les moyens sont réunis , cette œuvre brille de ses facettes.

On arrive au troisième acte après au I avoir entendu quelques airs de bravoure notamment du baryton . Le baryton est très sollicité , il faut une voix puissante avec un bon coffre ce qui est le cas avec Alexandre Duhamel et il faut aussi une voix qui offre un timbre bien rond , profond .

Et puis il faut une soprano qui soit quasiment une Marguerite , notamment pour le grand air magnifique du III .

Dans les duos et ensembles le ténor doit rayonner dans l'aigu et se déployer dans l'ampleur , et alors quand il est amoureux ou jaloux on le sent vivre ça avec conviction à l'âge de la grande vieillesse ou de la jeunesse retrouvée .

Reste la très belle partie de basse , Vulcain nous offre une belle écriture , comme Gounod semble avoir si bien traité ce registre de voix .

Donc vocalement c'est un très bel opéra , moins comique qu'il n'y parait et dont le caractère opéra comique avec ses dialogues parlés doivent être traités avec infiniment de soin et une musique bien comprise .


Je salue l'entreprise , j'avertis qu'une Première d'une œuvre si rare ne préjuge pas de meilleurs réglages pour les représentations suivantes .

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9291
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Gounod-Philémon et Baucis-Pionnier/Ostini- Tours-02/2018

Message par Bernard C » 17 févr. 2018, 12:17

Succès aux saluts :

.
Opéra de Tours 170218.jpg
Opéra de Tours 170218.jpg (53.33 Kio) Vu 738 fois
Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9291
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Gounod-Philémon et Baucis-Pionnier/Ostini- Tours-02/2018

Message par Bernard C » 17 févr. 2018, 16:03

Des excuses aux lecteurs d'ODB.

J'ai décidé de me retirer le droit d'exposer ma mauvaise humeur d'un soir , de ne pas laisser dominer l'état d'esprit d'une soirée sur le mérite qu'on doit reconnaître à une équipe d'artistes talentueux qui travaillent à nous offrir un spectacle rare, prennent des risques d'entrer dans des espaces nouveaux.

Moi passivement sur mon siège confortable , fatigué de longs voyages je m'agace exagérément .

Les petits camarades d'ODB qui verront ce spectacle nous feront des CR à partir desquels je reprendrai éventuellement la parole.

J'ai donc supprimé de mes posts précédents tout élément de jugement critique.
Ce spectacle , certes imparfait mérite d'être vu et salué pour son apport artistique indéniable .

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 41 invités