Verdi - La Traviata - Ettinger/Jacquot - ONP - 02/2018

Représentations
Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3382
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Verdi - La Traviata - Ettinger/Jacquot - ONP - 02/2018

Message par micaela » 20 févr. 2018, 22:29

HELENE ADAM a écrit :
20 févr. 2018, 20:58
David-Opera a écrit :
20 févr. 2018, 20:57
Non, Lissner n'en veut jamais aux artistes quels que soient leurs caractères,
Qu'est ce serait si elle leur en voulait... :lol:

Il en a même oublié de dire qu'elle était malade... :wink: et encore plus de lui souhaiter un prompt rétablissement. :mrgreen:
Tu veux dire s'il leur en voulait... :wink:
Je pense tout de même que , cette fois, il l'a mauvaise.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2337
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Verdi - La Traviata - Ettinger/Jacquot - ONP - 02/2018

Message par Adalbéron » 20 févr. 2018, 23:36

Il va me faire pleurer, Stéphane... :cry:
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

paco
Basse
Basse
Messages : 7926
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Verdi - La Traviata - Ettinger/Jacquot - ONP - 02/2018

Message par paco » 20 févr. 2018, 23:59

David-Opera a écrit :
20 févr. 2018, 20:57
il a juste peur, car c'est cette émotion qui justifie la lettre, que cela ait un impact sur les abonnements en cours.
Oui, c'est vraiment l'impression qui ressort de la lettre. Ceci dit, elle est très bien tournée et je la trouve à la fois pro et agréable. Très franchement, ni un Joël ni un Gall ne se seraient fendus d'une lettre comme ça, Lissner est beaucoup plus impliqué dans la relation avec le public, moins "administrative". Mortier n'aurait jamais écrit une telle lettre pour une annulation de chanteuse, en revanche je l'imagine en faire autant pour s'excuser du remplacement d'une oeuvre de Stockhausen par une oeuvre de Kurtag, un drlame terrllible pour ses cherllls abonnés... ;-)

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9100
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Verdi - La Traviata - Ettinger/Jacquot - ONP - 02/2018

Message par Bernard C » 21 févr. 2018, 00:29

PlacidoCarrerotti a écrit :
20 févr. 2018, 21:55
La lettre est très bien rédigée en tous cas.
Je ne la trouve pas si bien tournée que ça.

C'est un courrier de commerçant , pas d'homme de l'art.
C'est même un goujat qui omet d' émettre une pensée de sympathie à l'égard de la Diva malade.

:bowdown:

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4123
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Verdi - La Traviata - Ettinger/Jacquot - ONP - 02/2018

Message par David-Opera » 21 févr. 2018, 08:15

paco a écrit :
20 févr. 2018, 23:59
... ni un Joël ni un Gall ne se seraient fendus d'une lettre comme ça, Lissner est beaucoup plus impliqué dans la relation avec le public, moins "administrative". Mortier n'aurait jamais écrit une telle lettre pour une annulation de chanteuse, ...
Mortier était beaucoup plus impliqué et, surtout, beaucoup plus direct dans sa relation avec le public (Tuano avait témoigné ici du coup de fil qu'il avait reçu de sa part suite à un mécontentement personnel), mais ne voulait pas voir ce public simplement comme un client, c'est à dire quelqu'un à satisfaire, mais plutôt comme une personne participant à la vie du théâtre et de la ville et avec lequel on pouvait ouvertement exprimer ses désaccords.

Par rapport à lui, Lissner ne va pas aussi loin, et l'argent, même sous forme de contribution modeste, a une importance plus forte dans sa relation au public. C'est donc le lien avec contributeur financier potentiel qui prend le dessus chez lui, je trouve.

Personnellement, je lis ici que des spectateurs sont sensibles aux marques de considération du directeur, mais pour ma part cela n'a aucune importance car, d'une part, ce n'est pas une relation personnalisée, et, d'autre part, ce qui compte pour moi est comment il utilise les moyens financiers pour mettre sur pied une ligne programmatique originale.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12547
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi - La Traviata - Ettinger/Jacquot - ONP - 02/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 21 févr. 2018, 08:26

Bernard C a écrit :
21 févr. 2018, 00:29
PlacidoCarrerotti a écrit :
20 févr. 2018, 21:55
La lettre est très bien rédigée en tous cas.
Je ne la trouve pas si bien tournée que ça.

C'est un courrier de commerçant , pas d'homme de l'art.
C'est même un goujat qui omet d' émettre une pensée de sympathie à l'égard de la Diva malade.

:bowdown:

Bernard
C'est ce que je dis. Elle est bien tournée... par rapport à son but : ne pas rembourser en faisant avaler la pilule, rassurer les abonnés, rappeler la présence de Domingo, reporter l'entière responsabilité sur Netrebko qui n'est annoncée que dans Aida dans les années qui viennent.

Goujat... où pas. Pourquoi veux tu qu'il lui souhaite un bon rétablissement s'il sait qu'elle n'est pas malade ?
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
jmc
Ténor
Ténor
Messages : 549
Enregistré le : 07 déc. 2008, 00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Re: Verdi - La Traviata - Ettinger/Jacquot - ONP - 02/2018

Message par jmc » 21 févr. 2018, 08:32

Dans le message de Stéphane Lissner je retiens le :
Mais je sais aussi qu'aucun argument ne pourra, AUJOURD'HUI, compenser cette déconvenue.
Alors peut-être aurons nous une petite compensation plus tard :helpsmilie: ne serait-ce que symbolique.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10469
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - La Traviata - Ettinger/Jacquot - ONP - 02/2018

Message par HELENE ADAM » 21 févr. 2018, 08:34

jmc a écrit :
21 févr. 2018, 08:32
Dans le message de Stéphane Lissner je retiens le :
Mais je sais aussi qu'aucun argument ne pourra, AUJOURD'HUI, compenser cette déconvenue.
Alors peut-être aurons nous une petite compensation plus tard :helpsmilie: ne serait-ce que symbolique.
Je suis pour le verre de champagne à l'entracte.... :D

(A ce soir pour ceux qui y seront !)
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Kevrad75
Messages : 22
Enregistré le : 16 janv. 2018, 14:04
Localisation : Paris

Re: Verdi - La Traviata - Ettinger/Jacquot - ONP - 02/2018

Message par Kevrad75 » 21 févr. 2018, 08:48

L’année dernière suite au forfait de Kaufmann dans les contes d’hoffmann, l’ONP avait offert des places pour la suite de la saison (le même nombre de places qu’achetées pour Offenbach)

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1549
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Gross-Paris

Re: Verdi - La Traviata - Ettinger/Jacquot - ONP - 02/2018

Message par Hiero von Stierkopf » 21 févr. 2018, 08:53

La lettre est effectivement bien travaillée.
Les quelques réactions sur ce fil montrent que finalement, il arrive à faire passer le premium "star" sans compensation comme une lettre à la poste en manifestant son souci (cynique ou sincère, peu importe) de l'expérience spectateur/client.

Je pense toutefois que si ça n'avait pas été Netrebko mais Kaufmann, les réactions à cette lettre aurait été différentes. Souvenez-vous des réactions surdimensionnées de certains spectateurs ayant mené une révolte assez hallucinante pour se faire dédommager (Hoffmann).

Cette stratégie commerciale axée sur le spectateur (fidélité valorisée, communication emphatique et moins administrative) est appréciable.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 38 invités