Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Représentations
Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3398
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par Loïs » 12 févr. 2018, 15:57

Bernard C a écrit :
12 févr. 2018, 10:26
Loïs a écrit :
12 févr. 2018, 07:23
Adalbéron a écrit :
12 févr. 2018, 00:40
C'est vrai que cette pauvre Radva a dû avoir la colique ! :lol:
Franchement, je pense qu'elle s'en tamponnait le coquillart...
Si quelqu'un avait à trembler, ce serait plutôt Harteros, qui doit encore faire ses preuves à Paris...
Je ne le pensais pas comme stress négatif mais comme l'envie de se défoncer pour se faire applaudir par les aficioandos d'une rivale :D
Oui en même temps, en vingt ans de fréquentation sur les scènes, je n'ai jamais vu Radvanovsky en "perdition" ( comme tu dis) , ni avoir besoin d'impressionner qui que ce soit.
Toujours est il que le 3 pour ceux qui l'on vue à différentes , la prestation semble encore plus magnifique et je ne vois pas pourquoi elle se serait refusé ce plaisir
La question concernant le récitatif (et à laquelle personne ne m'a répondu) c'est que c'est surtout moi qui était en "perdition", ne comprenant absolument pas ce qu'il se passait: je la sentais complètement abandonnée sans aucun support venant de la fosse si ce n'est quelques accords que je ne reconnaissais pas mais le tempo était tellement étiré que le trame s'était déchirée et que pendaient des oripeaux sonores non identifiables. Suis je seul à avoir ressenti celà ?(va falloir que j'aille consulter)

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3398
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par Loïs » 12 févr. 2018, 16:00

HELENE ADAM a écrit :
12 févr. 2018, 11:06
Loïs a écrit :
12 févr. 2018, 07:23
Adalbéron a écrit :
12 févr. 2018, 00:40
C'est vrai que cette pauvre Radva a dû avoir la colique ! :lol:
Franchement, je pense qu'elle s'en tamponnait le coquillart...
Si quelqu'un avait à trembler, ce serait plutôt Harteros, qui doit encore faire ses preuves à Paris...
Je ne le pensais pas comme stress négatif mais comme l'envie de se défoncer pour se faire applaudir par les aficioandos d'une rivale :D
J'y étais le 6, elle était sublime, j'ai rencontré des aficionados venus pour Harteros qui regrettaient, bien sûr, de ne pouvoir l'entendre mais étaient ravis d'entendre Radva. Des fois les choses sont très simples et je ne crois pas une minute à une quelconque rivalité ou souci de carrière pour l'une comme pour l'autre des sopranos.... :wink:
Ah mais moi non plus et je n'ai rien dit de tel
il en faut pas mettre dans ma bouche ce que je n'ai pas laissé entrer :lol:

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13143
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 12 févr. 2018, 16:04

HELENE ADAM a écrit :
12 févr. 2018, 15:51
Adalbéron a écrit :
12 févr. 2018, 11:30

J'ai bien dit : « à Paris ». C'est un fantôme ici (à part pour quelques Tosca, une éphémère Madeleine de Coigny et de furtifs récitals de Lieder, mais elle a plus annulé qu'elle n'a chanté), mais c'est vrai qu'il parait (on dit) que c'est une des plus grandes sopranos de notre temps. Je n'ai jamais eu l'occasion de le constater par moi-même (sa Tosca fut à mes oreilles insipide).
Curieux cette sensation de "fantôme" pour une artiste qui s'est produit 4 fois à Paris depuis un an dans 4 prestations différentes. 8O
Si on compte en représentations assurées, c'est un peu différent...
Mais à ce compte là, et sans annulations, JDF est tout aussi fantomatique :evil:
"Quant à Madame Sonya Netrebkheros, je tiens à vous rassurer, chers mécènes : elle est à Paris et elle a commencé les répétitions !". Liz Nerves.

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2434
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par Adalbéron » 12 févr. 2018, 17:03

Mais JDF, c'est partout pareil, et il chante à Paris depuis bien plus longtemps que Harteros.

@Hélène : 4 fois ? Où ça ? Je ne vois que le récital de la Philhar, le récital à Garnier et André Chénier. C'est vrai qu'elle n'a jamais dû autant être à Paris.
Quand je dis faire ses preuves, c'est montrer qu'elle est la grande chanteuse dont on nous parle en incarnant sur une scène un personnage et pour plusieurs représentations. Ce qu'elle n'a pas fait plus de fois qu'elle ne l'a fait ses dernières année (pas de Maréchale, pas d'Amelia).Je ne sais pas si elle a réussi cela avec sa Tosca.
Et j'avais mal compris ce que voulait dire Loïs (j'avais compris qu'il pensait que Radva devait faire ses preuves alors que le public était acquis à Harteros - "c'est qui ?").

J'adore ce passage dans sa bio sur Olyrix : "En France, c’est le plus souvent au Théâtre des Champs-Elysées qu’elle se fait apercevoir"
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3245
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par micaela » 12 févr. 2018, 17:12

Après avoir précisé que, à part Munich, elle ne fait que des apparitions soigneusement choisies sur les grandes scènes internationales ...
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10197
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par HELENE ADAM » 12 févr. 2018, 17:23

Adalbéron a écrit :
12 févr. 2018, 17:03
Mais JDF, c'est partout pareil, et il chante à Paris depuis bien plus longtemps que Harteros.

@Hélène : 4 fois ? Où ça ? Je ne vois que le récital de la Philhar, le récital à Garnier et André Chénier. C'est vrai qu'elle n'a jamais dû autant être à Paris.
Quand je dis faire ses preuves, c'est montrer qu'elle est la grande chanteuse dont on nous parle en incarnant sur une scène un personnage et pour plusieurs représentations. Ce qu'elle n'a pas fait plus de fois qu'elle ne l'a fait ses dernières année (pas de Maréchale, pas d'Amelia).Je ne sais pas si elle a réussi cela avec sa Tosca.
C'est sûr que ce ne sont pas ses apparitions à Paris qui ont fait sa notoriété :D (c'est Munich tout simplement....où elle a fait à peu près toutes ses très nombreuses prises de rôles des dernières années, qui ont été le plus souvent l'occasion de retransmission en live voire de DVD nombreux)
Mais ce ne sont pas non plus celles de Stemme, de Netrebko ou de JDF si on veut rester dans l'évocation de stars internationales. Ces artistes ont acquis une réputation internationale d'artistes exceptionnels en dehors de Paris pour l'essentiel. Il y a bien longtemps (et je pense qu'en fait ce n'est jamais arrivé mais je peux me tromper) que ni JDF, ni Netrebko, ni Stemme n'ont créé le moindre rôle à Paris, encore moins dans une nouvelle production. Leurs débuts sont réservés à d'autres scènes internationales. Alors qu'à l'inverse Yoncheva doit beaucoup à Paris tout comme Kaufmann par exemple (Lucia pour l'une, Werther pour l'autre).
Harteros mène une carrière encore plus limitée géographiquement à l'Allemagne, Autriche en gros, mais pour ceux qui ne voient les stars qu'à Paris faut de pouvoir faire le tour de monde, ce n'est pas forcément en un peu plus d'un an, l'artiste qu'ils ont le moins vu dans les noms cités... (quatre fois avec la Tosca, le récital Garnier, les Wesendonck et Andrea Chénier) contre une seule fois pour JDF, son récital, une seule fois pour Stemme, la séance unique d'Elektra, deux fois pour Netrebko Eugène Onéguine et son concert à la PP etc etc).
Les impressions sont parfois trompeuses.... :wink:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

elisav
Baryton
Baryton
Messages : 1642
Enregistré le : 18 juin 2012, 23:00

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par elisav » 12 févr. 2018, 17:41

En tout cas, sur « la toile » —comme ça se dit dans les médias—, le pays hors l’Allemagne où l’on mentionne et l’on adule Harteros le plus c’est la France; et ceci indépendamment de la fréquence de ses apparitions dans les pays respectifs.
C’est aussi le seul pays hors l’Allemagne où le public lyricomane préfère majoritairement Harteros à Netrebko.

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2434
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par Adalbéron » 12 févr. 2018, 18:27

Ils ont bon goût ces Français ! :wink:
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
Egisthe
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 162
Enregistré le : 09 sept. 2012, 23:00
Localisation : Paris

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par Egisthe » 12 févr. 2018, 19:31

elisav a écrit :
12 févr. 2018, 17:41
C’est aussi le seul pays hors l’Allemagne où le public lyricomane préfère majoritairement Harteros à Netrebko.
Les prestations parisiennes d'Anja ont été beaucoup plus homogènes mais aussi beaucoup plus rares que celles de Netrebko ces dernières années. Ceci explique sans doute cela...

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1524
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Gross-Paris

Re: Verdi - Un Ballo in maschera - Billy/Deflo - Bastille - 01-02/2018

Message par Hiero von Stierkopf » 12 févr. 2018, 20:49

Le public qui suit Anja Harteros ne mise généralement pas beaucoup sur Paris.
Il est notoire qu’elle est centrée sur DACH où elle n’annule quasiment jamais.
On fait semblant de le découvrir chaque année, comme les grèves.

Le problème n’est pas son annulation mais les mensonges véhiculés par l’ONP.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 38 invités