Elgar - The dream of Gerontius - Harding - Philharmonie de Paris - 21/22 décembre 2017

Représentations
Répondre
NiklausVogel
Soprano
Soprano
Messages : 70
Enregistré le : 13 mars 2006, 00:00

Elgar - The dream of Gerontius - Harding - Philharmonie de Paris - 21/22 décembre 2017

Message par NiklausVogel » 21 déc. 2017, 23:52

Orchestre de Paris
Dir: Daniel Harding
Andrew Staples
Magdalena Kozena
John Relyea

Si on en croit Sir Edward Elgar et le cardinal Newman, la mort, c'est pas si mal que ça, et ce soir à la Philharmonie, au 5ème rang de parterre (Elektra, j'étais un peu décalé, et il fallait que le cerveau reconstitue ce que l'oreille n'entendait pas), cela faisait presque envie. Bon, l'histoire de l'âme après la mort, c'est pas Carmen ou Traviata, mais pourquoi pas. Staples est un Gerontius (et son âme) à la voix claire et vaillante, avec des accents à la Lohengrin. Kozena est un ange qui commence à avoir des heures de vol, mais il parait qu'elle fait ce boulot depuis des générations, et quand on y pense, cela reste trés fruité et expressif. John Relyea est un basse percutante et efficace. Mais ce qu'on écoute avant tout, c'est le son mi-velours, mi-dentelle de l'orchestre de Paris (mention spéciale pour les choeurs qui rendent justice à la subtilité et à la volupté de l'écriture chorale d'Elgar), ses volutes infinies, ses bloums-bloums, et on va vous rajouter une couche de sauce, et on est ravi parce qu'on est là pour ça. Vous pouvez y aller, cela recommence demain. Et constater, quand on sait ce qu'on sait, et qu'on voit ce qu'on voit, qu'une salle entière applaudit The dream of Gerontius, ça donne une impression d' "intempestif" à laquelle on aurait tort de résister.

Vivement The Apostles, et, tant qu'à faire, dans le même genre, Belshazzar's Feast de Walton, et la Sea Symphony de Vaughan Williams.

houppelande
Ténor
Ténor
Messages : 507
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: Elgar - The dream of Gerontius - Harding - Philharmonie de Paris - 21/22 décembre 2017

Message par houppelande » 22 déc. 2017, 09:03

J'ai beaucoup apprécié les interprètes. Oui, l'orchestre et les choeurs ont fait des démonstrations de performances sonores en passant du ppp au fff. Mais en entendant cette oeuvre si rarement donnée en France, j'ai compris pourquoi je n'avais jamais réussi à écouter intégralement les deux CD de mon enregistrement : c'est incroyablement ennuyeux, ça tourne en rond musicalement, ça ne décolle jamais ou quasiment jamais ; je trouve ça très pauvrement inspiré. Le texte n'aide pas beaucoup non plus à se motiver sauf pour certains Britanniques qui retrouvent dans cette poésie religieuse et désuète des souvenirs d'enfance (un ami d'Albion avait les larmes aux yeux !). Pour moi, le meilleur moment musical de la soirée fut l'avant-concert donné en octuor dans le bar Ouest avec la Cavatine du 13e quatuor de Beethoven enchaînée avec la majestueuse et pensive variation Nemrod d'Elgar.

Verdiprati
Ténor
Ténor
Messages : 560
Enregistré le : 09 août 2004, 23:00

Re: Elgar - The dream of Gerontius - Harding - Philharmonie de Paris - 21/22 décembre 2017

Message par Verdiprati » 04 janv. 2018, 23:52

Je me suis déplacé le vendredi 22 pour découvrir ce curieux « oratorio » in vivo.

Belle œuvre dans laquelle je suis tout de suite entré sans m'ennuyer un seul instant, bien que je n'aie pas vraiment envie de la réentendre chaque année...
Méditation sincère et discrète avec l'écriture chorale subtilement diversifiée sous l'apparence monotone d'arioso continu pour l'orchestre dont les bois et les cuivres se détachent rarement.
Cela n'empêche pas d'avoir les moments théâtraux pour la scène avec les démons. Emouvante musique sereine pour la dernière scène au purgatoire.

Le rôle d'ange chanté par Kozena est plutôt épisodique.
Staples en Géronte est remarquable sur le plan à la fois vocal et expressif.

Je ne suis pas fanatique de la musique anglaise, mais il y a trois œuvres chorales qui m'intriguent.
A child of our time de Tippett déjà donné par Bedford et le Philhar en 11 à Pleyel, Gerontius de Elgar et A mass of life de Delius qu'il me reste à entendre un jour.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 72 invités