Rossini - Le Comte Ory - Langrée/Podalydès - OC - 12/2017

Représentations
bertrand simon
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 168
Enregistré le : 04 janv. 2018, 19:27

Re: Rossini - Le Comte Ory - Langrée/Podalydès - OC - 12/2017

Message par bertrand simon » 05 janv. 2018, 01:19

Verdiprati a écrit :
05 janv. 2018, 00:05
Oylandoy a écrit :
04 janv. 2018, 22:31
bertrand simon a écrit :
04 janv. 2018, 19:47
Il s'agit simplement du meilleur spectacle lyrique parisien depuis la rentrée.
Mmmhh... Don Carlos à côté, pffhh...
C'est ce que dit le chapeau de la critique de Merlin pour le Figaro;
"Donnée à l'Opéra-Comique, l'œuvre de Rossini est la production lyrique la plus réussie depuis six mois à Paris".
Je me suis demandé ce qu'il veut dire... Mais je ne sais pas s'il a été écrit par Merlin lui-même.

http://premium.lefigaro.fr/musique/2017 ... te-ory.php
Merlin n'a pas de nègre et que lui, si ardent défenseur snob du regietheater, commence à en revenir pour vanter ce spectacle classique mais très soigné en dit long . L'explication est simple : sans Warlikowski (ne parlons même pas de certaine Bohème) Don Carlos aurait pu disputer le titre . J'invite par ailleurs les amateurs à signer la pétition suivante : https://www.change.org/p/madame-le-mini ... %3Acontrol

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 22011
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rossini - Le Comte Ory - Langrée/Podalydès - OC - 12/2017

Message par JdeB » 05 janv. 2018, 08:20

Polyeucte a écrit :
03 janv. 2018, 17:00
RV a écrit :
03 janv. 2018, 16:49
Je souhaiterai ajouter mon petit grain de sel à la discussion sur la qualité de la prestation de Julie Fuchs dans le Comte Ory. Avant de commencer je préfère signaler que je suis incapable d'apprécier l'adéquation stylistique du chant de la soprano aux opéras de Rossini. Les excellentes critiques de la prestation de Julie Fuchs dans différents médias ont fait que je me suis rendu à l'OC plein de bonnes intentions à son égard. malheureusement je suis tombé de haut peut être est-ce dû à l'inconfort du 3ème balcon (ce n'est pas de là que je suis tombé!
En fait, j'ai retrouvé à l'égard de la soprano les mêmes réactions que j'avais eu à son égard dans un répertoire différent puisqu'il s'agissait des pêcheurs de perle où sa prononciation du français était exécrable et plus particulièrement dans le registre aigu. Je m'étais demandé à l'époque et je me repose la même question maintenant si ce n'était pas lié au moins en partie lié aux tempi lents choisis par le chef qui allongeait les voyelles rendant les mots incompréhensibles. Cela m'était paru évident dans les pêcheurs de perle. Fut-ce le cas dans le comte Ory?
Exécrable? Carrément? Si je suis d'accord que dans l'aigu le texte est moins clair (mais en même temps je pense qu'il y a un choix à faire pour beaucoup entre texte et rondeur de l'aigu!), ça reste tout de même pour moi dans le haut du panier de la diction des sopranos françaises...
Personnellement dans Les Pêcheurs je comprenais tout (mais je connais le livret par coeur!), et dans ce Comte Ory je comprenais très bien les paroles. Et pourtant j'étais aussi à ce 3ème balcon (qui est loin d'être aussi inconfortable que les stales de Garnier par exemple ou le paradis de cette même salle!).
Vraiment d'accord avec Polyeucte (mais je ne connais pas le livret des Pêcheurs par cœur, sauf les paroles des airs et j'avais des places de presse dans le 2 cas, donc plutôt très bien situées, 6 rang à Favart).
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 22011
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rossini - Le Comte Ory - Langrée/Podalydès - OC - 12/2017

Message par JdeB » 05 janv. 2018, 08:24

bertrand simon a écrit :
05 janv. 2018, 01:19
Verdiprati a écrit :
05 janv. 2018, 00:05
Oylandoy a écrit :
04 janv. 2018, 22:31
bertrand simon a écrit :
04 janv. 2018, 19:47
Il s'agit simplement du meilleur spectacle lyrique parisien depuis la rentrée.
Mmmhh... Don Carlos à côté, pffhh...
C'est ce que dit le chapeau de la critique de Merlin pour le Figaro;
"Donnée à l'Opéra-Comique, l'œuvre de Rossini est la production lyrique la plus réussie depuis six mois à Paris".
Je me suis demandé ce qu'il veut dire... Mais je ne sais pas s'il a été écrit par Merlin lui-même.

http://premium.lefigaro.fr/musique/2017 ... te-ory.php
Merlin n'a pas de nègre et que lui, si ardent défenseur snob du regietheater, commence à en revenir pour vanter ce spectacle classique mais très soigné en dit long . L'explication est simple : sans Warlikowski (ne parlons même pas de certaine Bohème) Don Carlos aurait pu disputer le titre . J'invite par ailleurs les amateurs à signer la pétition suivante : https://www.change.org/p/madame-le-mini ... %3Acontrol
On ne soupçonne pas C. Merlin d'avoir fait écrire sa critique par un autre mais on se demande s'il est aussi l’auteur du chapeau qui l'a précède. Moi je pense que oui.
Merlin aime ce qui le surprend et aime surprendre les lecteurs de son journal, il 'est pas aussi prisonnier d'une chapelle que tu le penses
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10450
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rossini - Le Comte Ory - Langrée/Podalydès - OC - 12/2017

Message par HELENE ADAM » 05 janv. 2018, 08:34

bertrand simon a écrit :
05 janv. 2018, 01:19
Verdiprati a écrit :
05 janv. 2018, 00:05
Oylandoy a écrit :
04 janv. 2018, 22:31
bertrand simon a écrit :
04 janv. 2018, 19:47
Il s'agit simplement du meilleur spectacle lyrique parisien depuis la rentrée.
Mmmhh... Don Carlos à côté, pffhh...
C'est ce que dit le chapeau de la critique de Merlin pour le Figaro;
"Donnée à l'Opéra-Comique, l'œuvre de Rossini est la production lyrique la plus réussie depuis six mois à Paris".
Je me suis demandé ce qu'il veut dire... Mais je ne sais pas s'il a été écrit par Merlin lui-même.

http://premium.lefigaro.fr/musique/2017 ... te-ory.php
Merlin n'a pas de nègre et que lui, si ardent défenseur snob du regietheater, commence à en revenir pour vanter ce spectacle classique mais très soigné en dit long .
Quest ce que ce Comte d'Ory a de classique ? C'est une énorme transposition temporelle de plusieurs siècles mettant à mal le respect des didascalies (aucune des situations voulues par le librettiste n'a de sens en 1830, et rien ne se passe dans une sacristie avec un curé post-révolutionnaire !). Est ce parce que il est en "costumes" que tu le juges "classique" ? Drôles de critères quand même ! :mrgreen:
Par ailleurs si j'ai aimé la direction d'acteur,pour le reste, franchement, je ne trouve pas cette mis en scène très intéressante et il est sûr que sans cette équipe de chanteurs-acteurs, je n'aurais pas autant apprécié ce Comte et sans Rossini....(of course).
Quant à comparer avec Don Carlos, cela ne me serait même pas venu à l'idée pour classer mes spectacles "inoubliables" dans l'ordre du non-oubli... :wink:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 22011
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rossini - Le Comte Ory - Langrée/Podalydès - OC - 12/2017

Message par JdeB » 05 janv. 2018, 08:42

Toute à fait en phase avec Hélène.

C'est ce que j'ai toujours dit : on se trompe en pensant que le problème des Tradi en matière de msc c'est la transposition. C'est plus subtil que cela.
Si c est lisible et pas trop cheap et pas trop trash et pas trop contemporain, cela leur convient très bien. D'où les triomphes d'un Carsen et d'un spectacle comme le Comte Ory.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7351
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rossini - Le Comte Ory - Langrée/Podalydès - OC - 12/2017

Message par MariaStuarda » 05 janv. 2018, 08:46

Moi je n’ai pas tres bien compris pourquoi Bertrand Simon veut limoger Lissner ...
Parce qu’il a confié une mise en scène à Warli et une à Guth ? :mrgreen:

bertrand simon
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 168
Enregistré le : 04 janv. 2018, 19:27

Re: Rossini - Le Comte Ory - Langrée/Podalydès - OC - 12/2017

Message par bertrand simon » 05 janv. 2018, 10:47

Et je peux ajouter Tcherniakov, Castellucci, Michieletto, De Keersmaeker, Hermanis, toutes les catastrophes qu'on lui doit .

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 22011
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rossini - Le Comte Ory - Langrée/Podalydès - OC - 12/2017

Message par JdeB » 05 janv. 2018, 10:52

oui, enfin, ne faisons pas le bilan de Lissner sur ce fil d'un spectacle de l'OC.
Retour au sujet.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8389
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Rossini - Le Comte Ory - Langrée/Podalydès - OC - 12/2017

Message par jerome » 05 janv. 2018, 11:27

JdeB a écrit :
05 janv. 2018, 08:42
C'est ce que j'ai toujours dit : on se trompe en pensant que le problème des Tradi en matière de msc c'est la transposition. C'est plus subtil que cela.
Si c est lisible et pas trop cheap et pas trop trash et pas trop contemporain, cela leur convient très bien. D'où les triomphes d'un Carsen et d'un spectacle comme le Comte Ory.
Je vais nuancer en disant que ton "trop" est de trop! :lol:
Si c'est parfaitement lisible, pas cheap du tout, pas trash du tout et pas contemporain du tout, ça passe!
C'est ce que je disais plus haut: sauf pour le répertoire bouffe d'Offenbach et La Fille du régiment (et à condition de ne pas y faire n'importe quoi!), une transposition pour être acceptable doit s'arrêter absolument aux limites des dates du compositeur. Donc oui, en dépit d'une grosse transposition séculaire par rapport à l'intrigue originale, ce Comte Ory est de facture classique!

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2433
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Rossini - Le Comte Ory - Langrée/Podalydès - OC - 12/2017

Message par Adalbéron » 05 janv. 2018, 12:25

HELENE ADAM a écrit :
05 janv. 2018, 08:34
bertrand simon a écrit :
05 janv. 2018, 01:19
Verdiprati a écrit :
05 janv. 2018, 00:05
Oylandoy a écrit :
04 janv. 2018, 22:31
bertrand simon a écrit :
04 janv. 2018, 19:47
Il s'agit simplement du meilleur spectacle lyrique parisien depuis la rentrée.
Mmmhh... Don Carlos à côté, pffhh...
C'est ce que dit le chapeau de la critique de Merlin pour le Figaro;
"Donnée à l'Opéra-Comique, l'œuvre de Rossini est la production lyrique la plus réussie depuis six mois à Paris".
Je me suis demandé ce qu'il veut dire... Mais je ne sais pas s'il a été écrit par Merlin lui-même.

http://premium.lefigaro.fr/musique/2017 ... te-ory.php
Merlin n'a pas de nègre et que lui, si ardent défenseur snob du regietheater, commence à en revenir pour vanter ce spectacle classique mais très soigné en dit long .
Quest ce que ce Comte d'Ory a de classique ? C'est une énorme transposition temporelle de plusieurs siècles mettant à mal le respect des didascalies (aucune des situations voulues par le librettiste n'a de sens en 1830, et rien ne se passe dans une sacristie avec un curé post-révolutionnaire !). Est ce parce que il est en "costumes" que tu le juges "classique" ? Drôles de critères quand même ! :mrgreen:
Par ailleurs si j'ai aimé la direction d'acteur,pour le reste, franchement, je ne trouve pas cette mis en scène très intéressante et il est sûr que sans cette équipe de chanteurs-acteurs, je n'aurais pas autant apprécié ce Comte et sans Rossini....(of course).
Quant à comparer avec Don Carlos, cela ne me serait même pas venu à l'idée pour classer mes spectacles "inoubliables" dans l'ordre du non-oubli... :wink:
+1
Je l'ai dit : dans ce contexte des années 1830, qu'est ce que ce "retour de Palestine" ? Il faut être bien sélectif pour accepter cela et ne pas permettre qu'Eboli chante son air du voile dans une salle d'escrime.

Et donc Pelly n'est pas classique, puisque sa Belle Hélène et son Comte Ory se passent respectivement au XXe et au XXIe siècle.
Sans parler de tout ce que fait Carsen.
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 58 invités