Concert Haendel de F. Fagioli- TCE- 12/12/2017 et Avignon -15/01/2018

Représentations
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19309
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Concert Haendel de F. Fagioli- TCE- 12/12/2017 et Avignon -15/01/2018

Message par JdeB » 10 déc. 2017, 08:22

Concert GF Haendel


Ouverture de «Giulio Cesare»
«Presti omai l’egitzia terra» ( «Giulio Cesare»)
«Se potessero i sospi' miei» ( «Imeneo»)
«Se in fiorito ameno prato» ( «Cesare»)
Concerto grosso op. 3 Nr. 4
«Cara sposa» («Rinaldo»)
«Agitato da fiere tempeste» ( «Oreste»)

Entracte

«Mi lusinga il dolce affetto» («Alcina»)
«Sento brillar nel sen» («Il pastor fido»)
Concerto grosso op. 3 Nr. 3
«Scherza infida» («Ariodante»)
Concerto Grosso op. 3 Nr. 2
«Dopo notte» («Ariodante»)


Bis :
"Crude furie" (Serse)
"Lascia ch'io pianga" (Rinaldo)
Reprise de "Agitato da fiere tempeste"

Franco Fagioli, contre-ténor
Kammerorchester Basel
Julia Schröder, premier violon et direction


Théâtre des Champs-Elysées, le 12 décembre 2017

Fagioli : furioso et flamenco !

Franco Fagioli doit beaucoup à Haendel. C’est en effet dans le rôle-titre de son Giulio Cesare qu’il a fait sensation et capté l’attention de toute la presse spécialisée et de tous les mélomanes qui s’étaient rendus à l’Opéra de Zurich pour Cecilia Bartoli et Marc Minkowski. Nous étions en 2005. Depuis le contre-ténor argentin a multiplié les prises de rôles haendéliennes. Autant de triomphes ! Son répertoire compte aujourd’hui une quinzaine de personnages mis en musique par le Caro Sassone. Les rôles-titres de Cesare, Rinaldo, Riccardo Primo, Poro, Teseo, Serse, Siroe et Ariodante mais aussi Bertarido (Rodelinda), Piacere (Il Trionfo del Tempo), Athamas (Semele), Andronico (Tamerlano), ... Au Théâtre des Champs-Elysées, il a aussi chanté Tolomeo (Giulio Cesare) en 2006 et Demetrio (Berenice) en 2009 ainsi que Rinaldo l’an dernier.

En grande forme, il nous offre ce soir le meilleur de son art qui relève de la catégorie esthétique qu’on appelait du temps d’Haendel le « merveilleux », c’est-à-dire ce qui procure l’étonnement le plus vif et la jubilation la plus jaillissante devant des prouesses que la raison échoue à expliquer. De ce timbre qui est parfois comme un grand magma en fusion, paré de moire sombre, de vieil or ductile et de coulées fuligineuses, qui se déploie sur le vertigineux ambitus de trois octaves, de graves chtoniens crânement poitrinés à des aigus de cime. En mettant le feu à une palette de couleurs d’une richesse éblouissante.

Il sait comme personne, pour paraphraser ce que Sébastien Mercier disait du Maréchal de Richelieu dans Néologie, « ambrer le vice », c’est-à-dire le parfumer d’ambre et de senteurs d’Orient, lui donner les apparences les plus séduisantes aussi bien que retorses, suggérer les névroses cachées des puissants et leur intranquillité foncière (qui est la sienne propre de ludion souriant mais hanté, en mouvement permanent) sous les dehors de la majesté et de l’épique. Bref Les Pensées de Pascal par un Robert Hirsch héritant des castrats.

Son Scherza infida et la furia de Serse en bis sont des sommets d'émotion ravageuse.

Saluons aussi l’excellence du Kammerorchester Basel amenée par son premier violon Julia Schröder, si suave de sonorités, si pur de style et si réjouissant dans son bonheur de jouer. Et qui, le temps d’un bis, forme avec Fagioli comme un ensemble de flamenco en appelant aux forces de la terre !

A la sortie, un jeune Black très fashion hurlait dans son smartphone à destination de ses followers : « C’est du pur délire ! On vient d’entendre du Farinelli avenue Montaigne !!! »

Jérôme Pesqué
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Ténor
Ténor
Messages : 535
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Concert Haendel de F. Fagioli- TCE- 12/12/2017

Message par lionrougeetblanc » 11 déc. 2017, 21:22

Il reste des places dans toutes les catégories.
Je pensais que le remplissage aurait été plus important.

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2338
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Concert Haendel de F. Fagioli- TCE- 12/12/2017

Message par Adalbéron » 11 déc. 2017, 23:28

Pour Rossini déjà l'an dernier c'était très loin d'être plein...
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
raph13
Basse
Basse
Messages : 2652
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Concert F.Fagioli/J.Schröder/Kammerorch. Basel - TCE - 12/12/2017

Message par raph13 » 13 déc. 2017, 17:06

Georg Friedrich Händel

Ouvertüre zu «Giulio Cesare»
«Presti omai l’egitzia terra» Arie des Cesare aus der Oper «Giulio Cesare»
«Se potessero i sospi' miei» Arie des Tirinto aus der Oper «Imeneo»
«Se in fiorito ameno prato» Arie des Cesare aus der Oper «Giulio Cesare»
Concerto grosso op. 3 Nr. 4 F-Dur
«Cara sposa» aus der Oper «Rinaldo»
«Agitato da fiere tempeste» Arie des Oreste aus der Oper «Oreste»

Entracte

«Mi lusinga il dolce affetto» Arie des Ruggiero aus der Oper «Alcina»
«Sento brillar nel sen» aus «Il pastor fido»
Concerto grosso op. 3 Nr. 3 G-Dur
«Scherza infida» Arie des Ariodante aus der Oper «Ariodante»
Concerto Grosso op. 3 Nr. 2 B-Dur
«Dopo notte» Arie des Ariodante aus der Oper «Ariodante»

Bis :
"Crude furie"
"Lascia ch'io pianga"
Reprise de "Agitato da fiere tempeste"

Franco Fagioli, contre-ténor
Kammerorchester Basel
Julia Schröder, premier violon et direction

Théatre des Champs Elysées, le 12 décembre 2017
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12365
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Concert F.Fagioli/J.Schröder/Kammerorch. Basel - TCE - 12/12/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 13 déc. 2017, 17:34

C'était trrrès bien mais je l'adore.

Le "Scherza infida" (morceau sans doute le plus applaudi) démontrait AMHA que Fagioli n'est pas qu'une machine à roulades ;-)
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
Asvo
Ténor
Ténor
Messages : 796
Enregistré le : 05 févr. 2011, 00:00
Contact :

Re: Concert F.Fagioli/J.Schröder/Kammerorch. Basel - TCE - 12/12/2017

Message par Asvo » 13 déc. 2017, 18:43

Ce Scherza Infida était incroyable. On a tellement l'habitude de l'entendre (et ça marche très bien) lugubre, assez pesant, avec un côté morbide. Et là, que de couleurs ! Les couleurs, c'est ce qui marque chez ce chanteur, dans cette voix.

Au début, en voyant le programme, j'étais presque déçu d'avoir le Cara sposa et le Scherza Infida, ne pensant pas ces airs taillés pour lui. Il a vraiment montré le contraire !

Et puis Fagioli est un vrai divo, il le sait, et on aime ça !

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 836
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Concert F.Fagioli/J.Schröder/Kammerorch. Basel - TCE - 12/12/2017

Message par Peleo » 13 déc. 2017, 20:04

133 pages sur Don Carlos et quelques messages sur un concert comme on en vit rarement.
Pathétique.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12365
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Concert F.Fagioli/J.Schröder/Kammerorch. Basel - TCE - 12/12/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 13 déc. 2017, 20:23

Franco, sublime et généreux.

Image
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12365
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Concert F.Fagioli/J.Schröder/Kammerorch. Basel - TCE - 12/12/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 13 déc. 2017, 20:26

Asvo a écrit :
13 déc. 2017, 18:43
Ce Scherza Infida était incroyable. On a tellement l'habitude de l'entendre (et ça marche très bien) lugubre, assez pesant, avec un côté morbide. Et là, que de couleurs ! Les couleurs, c'est ce qui marque chez ce chanteur, dans cette voix.

Au début, en voyant le programme, j'étais presque déçu d'avoir le Cara sposa et le Scherza Infida, ne pensant pas ces airs taillés pour lui. Il a vraiment montré le contraire !

Et puis Fagioli est un vrai divo, il le sait, et on aime ça !
Tout pareil. :coeur2: :coeur2: :coeur2:

Je me demande si ce sera le même programme à Versailles (le programme d'hier était différent de celui annoncé au départ je crois).
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Ténor
Ténor
Messages : 535
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Concert F.Fagioli/J.Schröder/Kammerorch. Basel - TCE - 12/12/2017

Message par lionrougeetblanc » 13 déc. 2017, 20:29

Très beau concert en effet. J'ai passé un moment délicieux. Je suis bluffée par la qualité d'interprétation, la technique si maîtrisée, les couleurs de l'ensemble, les relations si chaleureuses de Fagioli avec l'orchestre, son engagement, enfin, dans la musique, dans chaque moment du concert, et dans sa relation avec le public. Je l'avais découvert à Ambronay, je l'ai apprécié dans Eliogabalo, et je suis sortie ravie du TCE hier soir. :D

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 63 invités