Strauss – Elektra – Franck/vc – Philharmonie de Paris – 15/12/2017

Représentations
Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10902
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Strauss – Elektra – Franck/vc – Philharmonie de Paris – 15/12/2017

Message par HELENE ADAM » 18 déc. 2017, 10:14

JdeB a écrit :
18 déc. 2017, 10:09
C'est sur que les concerts de Heavy Metal étant tous beaucoup plus chers qu'une Elektra à la Phila, il faut savoir s'en contenter...
excellent ! :lol:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

paco
Basse
Basse
Messages : 8017
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Strauss – Elektra – Franck/vc – Philharmonie de Paris – 15/12/2017

Message par paco » 18 déc. 2017, 10:21

HELENE ADAM a écrit :
18 déc. 2017, 10:01
un déferlement de cuivres et de percussions
Sauf erreur de ma part, il y avait eu une part de scandale à la création d'Elektra, la partition ayant été jugée un véritable tintamarre, une cacophonie. Il me semble qu'il existe des cartoons caricaturaux des années de la création à ce sujet.
De fait, une Elektra où l'orchestre vibre de partout quitte à couvrir un peu le plateau de temps à autre ne me semble pas du tout une faute d'interprétation, bien au contraire !

RV
Alto
Alto
Messages : 291
Enregistré le : 28 mars 2005, 23:00

Re: Strauss – Elektra – Franck/vc – Philharmonie de Paris – 15/12/2017

Message par RV » 18 déc. 2017, 10:22

tuano a écrit :
18 déc. 2017, 08:50
Alors j'espère que personne ici ne pensera que je fais de la provocation ou que j'écris n'importe quoi...

Il me semble que plus de la moitié des commentaires ici émanent de spectateurs placés à moins de cinq mètres des chanteurs. Strauss n'avait jamais prévu que l'on joue cet opéra avec les chanteurs devant l'orchestre. Ce sont des conditions acoustiques quasiment artificielles et il ne me semble pas pertinent de comparer un ressenti dans une telle configuration avec ce que pouvaient donner Gwyneth Jones, Christa Ludwig ou Eva-Maria Westbroek en mouvement et sur scène derrière la fosse d'orchestre.

Je crois que seuls les spectateurs des trois premiers rangs de face, largement représentés dans ce fil de discussion, ont assisté à une soirée historique. Relégué en arrière-plan, l'orchestre atténué permettait à quelques privilégiés de goûter à une interprétation vocale dénuée d'hystérie et de grand-guignolesque.
En ce qui me concerne, ce fut une soirée agréable, bien chantée mais manquant de sauvagerie et qui n'apporte rien d'extraordinaire au niveau de la distribution. C'est peut-être mon Elektra la moins marquante en la matière, après quelques soirées à l'Opéra Bastille, au Théâtre du Châtelet et à l'Opéra de Vienne. Né un peu "trop tard", je n'ai jamais assisté à une soirée réputée historique. Au hasard des distributions proposées par les théâtres locaux, j'ai quand même vu Gwyneth Jones, Deborah Voigt et Agnes Baltsa à des stades de leurs carrières où elles avaient encore beaucoup à offrir en termes de décibels et d'incarnation scénique, en tout cas bien davantage que les chanteuses de vendredi soir si l'on considère le public dans son ensemble, et pas seulement celui des rangs A, B et C du parterre.
Si je peux me permettre cette réflexion. L'ampleur inhabituelle des ovations lors des saluts suggère que des spectateurs assis au delà du 5ème rang du parterre ont apprécié le spectacle!

Avatar du membre
Il prezzo
Alto
Alto
Messages : 443
Enregistré le : 17 mars 2013, 08:12

Re: Strauss – Elektra – Franck/vc – Philharmonie de Paris – 15/12/2017

Message par Il prezzo » 18 déc. 2017, 10:25

philopera a écrit :
18 déc. 2017, 07:17
Est il possible sur ce forum d’écrire simplement qu'on apprécie pas une artiste sans se faire lyncher et traiter de beau parleur ? qu'est ce que c'est que cette prosternation religieuse devant Madame Meier ?
Bien sûr, et je ne suis pas le dernier à descendre les artistes que je n'aime pas :D
C'est le ton de l'échange qui m'a choqué. J'y ai vu du mépris alors que ce n'était que de la provoc. Manque de pratique du forum, où j'interviens peu dans les "échanges", du fait d'ailleurs d'une susceptibilité peut-être mal placée...

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10902
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Strauss – Elektra – Franck/vc – Philharmonie de Paris – 15/12/2017

Message par HELENE ADAM » 18 déc. 2017, 10:28

RV a écrit :
18 déc. 2017, 10:22

Si je peux me permettre cette réflexion. L'ampleur inhabituelle des ovations lors des saluts suggère que des spectateurs assis au delà du 5ème rang du parterre ont apprécié le spectacle!
Bien sûr qu'ils ont malgré tout globalement apprécié. Mais contrairement à ce que tu écris, il n'y avait absolument rien d'inhabituel pour le coup dans l'ampleur des ovations à la PP. Rien que quelques jours plus tot, l'Orchestre des jeunes (très peu connu...) a soulevé un enthousiasme délirant avec hurlements de partout, dès la dernière note. Il jouait Wagner, Strauss (Richard aussi) et Ravel, ce qui orchestralement parlant, est ce qui sonne le mieux dans cette salle. Comme c'était vif, enjoué, plein de coeur et que la musique est superbe (voir nos impressions dans le fil les zarts), le public était aux anges. Lors de concerts purement orchestraux j'ai vu des standing ovation spontanées immédiates dès la dernière note etc etc.... :wink:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2337
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Strauss – Elektra – Franck/vc – Philharmonie de Paris – 15/12/2017

Message par Adalbéron » 18 déc. 2017, 10:33

paco a écrit :
18 déc. 2017, 10:21
HELENE ADAM a écrit :
18 déc. 2017, 10:01
un déferlement de cuivres et de percussions
Sauf erreur de ma part, il y avait eu une part de scandale à la création d'Elektra, la partition ayant été jugée un véritable tintamarre, une cacophonie. Il me semble qu'il existe des cartoons caricaturaux des années de la création à ce sujet.
De fait, une Elektra où l'orchestre vibre de partout quitte à couvrir un peu le plateau de temps à autre ne me semble pas du tout une faute d'interprétation, bien au contraire !
Oui, tout à fait. Un critique de l'époque se demandait si Strauss ne mettrait pas une locomotive dans son prochain opéra :lol:
Et puis, il y a l'anecdote connue ; Strauss, pendant une répétition : "Plus fort, j'entends encore Frau Heink !"

D'ailleurs je n'arrive pas à retrouver la source de l'anecdote suivante : une "rétrospective" Strauss avait été faite de son vivant, et j'ai lu qu'on raconte qu'il s'était accroché au bras de sa femme lors des premiers accords d'Elektra qu'il avait fait semblant d'oublier entre Arabella et Danaé en lui disant : "c'est vraiment moi qui ai écrit ça ?"
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10902
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Strauss – Elektra – Franck/vc – Philharmonie de Paris – 15/12/2017

Message par HELENE ADAM » 18 déc. 2017, 10:39

paco a écrit :
18 déc. 2017, 10:21
HELENE ADAM a écrit :
18 déc. 2017, 10:01
un déferlement de cuivres et de percussions
Sauf erreur de ma part, il y avait eu une part de scandale à la création d'Elektra, la partition ayant été jugée un véritable tintamarre, une cacophonie. Il me semble qu'il existe des cartoons caricaturaux des années de la création à ce sujet.
De fait, une Elektra où l'orchestre vibre de partout quitte à couvrir un peu le plateau de temps à autre ne me semble pas du tout une faute d'interprétation, bien au contraire !
Ecoute une Elektra dirigée par Salonen, tu verras la différence... d'ailleurs Franck n'a jamais été le roi du respect du plateau vocal (mais il avait progressé avec sa récente Butterfly)... et puis il faut choisir en tant que chef : si tu comptes faire briller ton orchestre avant tout, il ne faut pas choisir Meier et Goerne, sinon il y a quelque chose qui ne colle pas.
Pas de problème évidemment pour souligner les caractéristiques de Strauss et de son Elektra : tout le monde attend un déferlement de cuivres et de percussions mais celui=ci n'est pas censé noyer le reste, et notamment les cordes, les bois et les voix. Sinon on aurait juste eu une fanfare... :wink:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9328
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Strauss – Elektra – Franck/vc – Philharmonie de Paris – 15/12/2017

Message par Bernard C » 18 déc. 2017, 11:16

Ceci dit cette discussion est à profondément relativiser.
On a fort peu de comparaisons ( moi j'en ai eu bien peu des Elektra en concert en 40 ans+ et à fortiori dans ce genre de salle ; la dernière étant au Lincoln qui n'a rien à voir en terme d'acoustique.)
Un orchestre de cette importance sur scène dans une philharmonie et un orchestre dans une fosse d'un Opéra ça sonne pas pareil et les équilibres voix n'ont rien à voir.
Comparer Salonen à Aix ou au Met et Franck à la Philharmonie ça ne rime à rien en terme d'équilibre.

De plus , les forêts de micros placés dans l'orchestre, mais aussi sous le nez de chaque chanteur ne pouvait que figer, probablement pour des questions d'ingénierie du son les positionnements des artistes.

On était bien dans une configuration Radio France et radio diffusion.
On a dit que vu du haut les chanteurs avaient leur nez dans leurs chaussures.
Vu de près c'était totalement faux.ils avaient la tête, tous , dans leur personnage , pleinement, quasi transfigurés, je l'ai déjà dit, mais c'est vrai le corps et l'orientation de la tête assez statique orientée vers le microphone pour l'essentiel.

Enfin, et ça a été bien souligné, nous avions un Cast hétérogène dans les registres de puissance et de projection .
Franck y a veillé le mieux possible, c'est beaucoup plus difficile dans les duos où le déséquilibre de projection a pu être particulièrement sensible dans les régions distantes de l'auditorium.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10902
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Strauss – Elektra – Franck/vc – Philharmonie de Paris – 15/12/2017

Message par HELENE ADAM » 18 déc. 2017, 11:22

Bernard C a écrit :
18 déc. 2017, 11:16
Comparer Salonen à Aix ou au Met et Franck à la Philharmonie ça ne rime à rien en terme d'équilibre.
S'il s'agit de ma comparaison, je parlais évidemment de la dernière Elektra dirigée par Salonen à Verbier en version concert (conversation que nous avons eue rapidement avec Paco sur le fil festival de Verbier). Sinon la comparaison n'aurait pas trop de sens en effet.

Je ne suis pas fan de Franck ni de son sens des équilibres. C'est un chef inégal.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7181
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Strauss – Elektra – Franck/vc – Philharmonie de Paris – 15/12/2017

Message par MariaStuarda » 18 déc. 2017, 12:40

Pas la peine de relativiser le triomphe déclenché par le spectacle.
Certains disent que cela ne serait qu’un triomphe des 5 premiers rangs.
Je n’y crois pas.

Et moi non plus, je n’ai pas vu des artistes dans leur partition ou le nez au sol. Oui, Stemme avait sa partition mais je ne l’ai pratiquement pas vu la regarder.

À croire que j’assiste parfois à une représentation différente des autres.

@JdB : pour moi, ça n’etait pas une représentation historique mais incontestablement une représentation exceptionnelle.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 44 invités