Rossini - Le Barbier de Séville - Rhorer/Pelly - TCE - 12/2017

Représentations
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12601
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Rhorer/Pelly - TCE - 12/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 11 déc. 2017, 15:20

dge a écrit :
11 déc. 2017, 14:53

Cà me fait penser à une récente intw de d'Ormesson où il parlait avec humour des jeunes cons et des vieux cons, disant qu'il avait été l'un et l'autre...
Quel plagiaire ce Jean d'O !

Traité de vieux con en mai 68, Aragon avait répliqué : "C'est avec les jeunes imbéciles qu'on fait les vieux cons".
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2514
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Rhorer/Pelly - TCE - 12/2017

Message par dge » 11 déc. 2017, 15:28

PlacidoCarrerotti a écrit :
11 déc. 2017, 15:20
dge a écrit :
11 déc. 2017, 14:53

Cà me fait penser à une récente intw de d'Ormesson où il parlait avec humour des jeunes cons et des vieux cons, disant qu'il avait été l'un et l'autre...
Quel plagiaire ce Jean d'O !

Traité de vieux con en mai 68, Aragon avait répliqué : "C'est avec les jeunes imbéciles qu'on fait les vieux cons".
:D

Avatar du membre
pingpangpong
Ténor
Ténor
Messages : 955
Enregistré le : 09 déc. 2007, 00:00
Contact :

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Rhorer/Pelly - TCE - 12/2017

Message par pingpangpong » 11 déc. 2017, 16:55

dge a écrit :
11 déc. 2017, 14:53
Mon petit-fils (12 ans) a assisté à ce Barbier. C'était sa première représentation d'opéra. Et il a beaucoup aimé !
C'est grâce aux surtitrages alors car tout était dedans. Le public m'a d'ailleurs étonné, car la plupart des spectateurs ne devaient pas en être à leur premier Barbier et ils en riaient comme s'ils en découvraient les répliques.
Ceci dit, et tout mauvais esprit anti-vieux mis à part, je ne pense pas que les personnes âgées soient de meilleurs ou pires spectateurs que les plus jeunes à l'opéra, ils ont des réactions différentes selon leur degré de culture et d'ouverture d'esprit, pas selon leur âge; mais c'était un constat : hier après-midi, les personnes de moins de cinquante ans brillaient par leur absence. Ton petit fils est la relève et la fraîcheur de son regard est un atout que je lui envie.
Enfin elle avait fini ; nous poussâmes un gros soupir d'applaudissements !
Jules Renard

paco
Basse
Basse
Messages : 7996
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Rhorer/Pelly - TCE - 12/2017

Message par paco » 11 déc. 2017, 17:40

pingpangpong a écrit :
11 déc. 2017, 16:55
C'est grâce aux surtitrages alors car tout était dedans. Le public m'a d'ailleurs étonné, car la plupart des spectateurs ne devaient pas en être à leur premier Barbier et ils en riaient comme s'ils en découvraient les répliques
Ce fut mon cas :mrgreen: Et je n'ai pas 98 ans, et je n'y étais pas dimanche après-midi mais mardi soir dernier :mrgreen:

Je suis bilingue italien de naissance, et n'ai donc pas besoin des surtitres pour comprendre le texte, et je connais le Barbier par coeur. Et pourtant j'ai ri comme un gamin qui le découvre pour la première fois. Ce qui m'a fait rire, c'est le travail qu'il y a eu sur le texte, la façon de le prononcer et de le chanter, tout particulièrement dans les récitatifs, et notamment par Florian Sempey. A de nombreuses reprises, les chanteurs ont coloré certains mots, certaines phrases avec des intentions qui faisaient ressortir le comique du texte de façon inhabituelle.

C'est pourquoi, bien que connaissant le livret par coeur et ne trouvant aucune originalité à la mise en scène de Pelly, j'ai ri comme si je découvrais l'oeuvre pour la première fois, tout simplement parce que les chanteurs ont interprété certaines phrases avec un oeil neuf et m'ont fait découvrir des aspects de la partition que je ne connaissais pas sous cet angle.
L'innovation à l'opéra, ce n'est pas que le Regie et l'esbroufe visuelle, c'est aussi le travail sur le texte !

Avatar du membre
pingpangpong
Ténor
Ténor
Messages : 955
Enregistré le : 09 déc. 2007, 00:00
Contact :

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Rhorer/Pelly - TCE - 12/2017

Message par pingpangpong » 11 déc. 2017, 17:48

Mais venant de Pelly c'est tout de même inhabituel, voire décevant de proposer si peu. Quelle paresse, quel manque d'invention ! Alors oui il y a direction d'acteurs, mais quel ennui !!
Enfin elle avait fini ; nous poussâmes un gros soupir d'applaudissements !
Jules Renard

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2514
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Rhorer/Pelly - TCE - 12/2017

Message par dge » 11 déc. 2017, 19:08

pingpangpong a écrit :
11 déc. 2017, 17:48
Mais venant de Pelly c'est tout de même inhabituel, voire décevant de proposer si peu. Quelle paresse, quel manque d'invention ! Alors oui il y a direction d'acteurs, mais quel ennui !!
Je me demande si Pelly n'en fait pas aussi un peu trop et s'il a bien le recul et le temps de réflexion nécessaires pour toutes ses mises en scène. Pourtant Viva la mamma était très réussie.

Avatar du membre
pingpangpong
Ténor
Ténor
Messages : 955
Enregistré le : 09 déc. 2007, 00:00
Contact :

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Rhorer/Pelly - TCE - 12/2017

Message par pingpangpong » 11 déc. 2017, 19:21

Viva la mamma !... Jubilatoire !... du Pelly des grands jours (ceux des Vie parisienne, Orphée aux Enfers, platée ou Comte ory)
Enfin elle avait fini ; nous poussâmes un gros soupir d'applaudissements !
Jules Renard

paco
Basse
Basse
Messages : 7996
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Rhorer/Pelly - TCE - 12/2017

Message par paco » 11 déc. 2017, 23:32

pingpangpong a écrit :
11 déc. 2017, 17:48
Mais venant de Pelly c'est tout de même inhabituel, voire décevant de proposer si peu.
Là dessus je suis bien d'accord. Mais cela ne m'a pas empêché de passer une bonne soirée car le rythme y était, ce qui pour moi est très important pour un Barbiere.
J'ai déjà vu une alternative : des Barbiere très cérébraux, très "travaillés" avec une volonté d'en faire ressortir tout ce qu'il peut y avoir de plus noir et de plus acide dans cette oeuvre, une interprétation qui se défend quand on y regarde de près. Mais au final ces productions là ne m'ont jamais emballé. Je préfère un Barbiere "de routine mais avec plein de rythme" comme celui de Pelly.
Après, pour moi il y a actuellement deux productions proches de l'idéal : celle de MIchieletto à l'ONP et celle de Caurier-Leiser au ROH. Difficilement surpassables dans le registre comique.

muriel
Basse
Basse
Messages : 2725
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Rhorer/Pelly - TCE - 12/2017

Message par muriel » 14 déc. 2017, 10:55

pas beaucoup ri mais passé une bonne soirée
joli spectacle,mise en place et direction d'acteurs ( le choeur !) formidables
très beau ténor

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9245
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Rhorer/Pelly - TCE - 12/2017

Message par HELENE ADAM » 14 déc. 2017, 15:59

paco a écrit :
11 déc. 2017, 23:32
pingpangpong a écrit :
11 déc. 2017, 17:48
Mais venant de Pelly c'est tout de même inhabituel, voire décevant de proposer si peu.
Là dessus je suis bien d'accord. Mais cela ne m'a pas empêché de passer une bonne soirée car le rythme y était, ce qui pour moi est très important pour un Barbiere.
J'ai déjà vu une alternative : des Barbiere très cérébraux, très "travaillés" avec une volonté d'en faire ressortir tout ce qu'il peut y avoir de plus noir et de plus acide dans cette oeuvre, une interprétation qui se défend quand on y regarde de près. Mais au final ces productions là ne m'ont jamais emballé. Je préfère un Barbiere "de routine mais avec plein de rythme" comme celui de Pelly.
Après, pour moi il y a actuellement deux productions proches de l'idéal : celle de MIchieletto à l'ONP et celle de Caurier-Leiser au ROH. Difficilement surpassables dans le registre comique.
+1
Bon rythme et jolie mise en scène (attention c'est transposé, Almaviva déguisé en soldat est en treillis très actuel :mrgreen: ), style comédie musicale ce qui sied assez bien au Barbier finalement, beaucoup de très bonnes idées, Rohrer pas "rossinien" du tout, quel dommage, petites réserves sur les chanteurs ...à part Sempey le magnifique. Celui-là s'il est bien coaché devrait faire une magnifique carrière. :D


Image
photo © Vincent Pontet
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 47 invités