Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola/Py - Berlin - 11-12/2017

Représentations
Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12888
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola / Py - DO Berlin - 12/2017

Message par HELENE ADAM » 26 nov. 2017, 12:20

Au vu du propos essentiel de l'oeuvre de Meyerbeer - l'histoire effrayante de la tentative de réalisation d'une utopie sur terre, celle de la constitution du Royaume de Dieu- j'imagine que Py a pu avoir toutes sortes de sources d'inspiration contemporaine.... :mrgreen:

Quelques photos encore à l'occasion de la Première

Photos © 2017, Bettina Stöß

Image

Clémentine Margaine
Image

Elena Tsallagova, Seth Carico
Image

Gregory Kunde
Image
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2337
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola / Py - DO Berlin - 12/2017

Message par Adalbéron » 27 nov. 2017, 15:05

Surtout Py a dû bien s'amuser, c'est un sujet qui sied bien à ce qui le préoccupe d'ordinaire.
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Ténor
Ténor
Messages : 577
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola / Py - DO Berlin - 12/2017

Message par lionrougeetblanc » 27 nov. 2017, 15:16

kirby a écrit :
25 nov. 2017, 14:08
En effet, ca promet !!
J'y serai le 30-12.
J'ai vu le spectacle de Toulouse en juin et le livret m'a fait halluciné.
C'est limite too much, l'histoire !!!
Rien que ce qui arrive à la pauvre vierge amoureuse...enlevée, violee, puis fugitive puis de nouveau enlevée quand le héros doit choisir entre sa mère et elle..puis elle s'enfuie une 2e fois et devient sdf pour finir terroriste kamikaze...ouf...
Tout en finesse, élégance de bon aloi et sens des nuances :lol:
Py a dû en faire pipi de bonheur (oui, je sais, c'est très limite :toilet: )

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2337
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola / Py - DO Berlin - 12/2017

Message par Adalbéron » 27 nov. 2017, 15:22

fomalhaut a écrit :
26 nov. 2017, 09:05
C'est vrai que le livret est des plus confus et qu'on a du mal à le suivre !
Personnellement, je ne suis pas allé plus loin que l'Acte II.

fomalhaut
Écouter un opéra de Meyerbeer me fait réagir de la même manière que quand je découvre un opéra de Berlioz :
1) "Mais qu'est-ce que c'est que ce bidule foutraque"
2) "Mmmh y'a de l'idée"
3) "Mais c'est génial !"
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12888
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola / Py - DO Berlin - 12/2017

Message par HELENE ADAM » 27 nov. 2017, 15:25

Adalbéron a écrit :
27 nov. 2017, 15:05
Surtout Py a dû bien s'amuser, c'est un sujet qui sied bien à ce qui le préoccupe d'ordinaire.
premier avis circonstancié après la Première mais en allemand.
Il en ressort : que Py a fait du Py, donc a traité à la fois le terrorisme/totalitarisme religieux, thème central du Prophète et l'érotisme, son "péché" mignon (sans excès :wink: ), Mazzola a réussi à sortir du Bel Canto mais en jouant trop fort, du coup des solistes se sont un peu éreintés la voix en particulier Margaine.
A suivre :wink:

https://www.br-klassik.de/aktuell/news- ... n-100.html

Intéressante analyse de Py ici aussi :

https://www.morgenpost.de/kultur/articl ... zuvor.html
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2337
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola/Py - Berlin - 11-12/2017

Message par Adalbéron » 27 nov. 2017, 15:28

S'ereinter la voix, Margaine ? Mais c'est une grosse voix qui passerait sans problème au-dessus du vacarme d'une armée de marteaux-piqueurs, non ?
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20972
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola/Py - Berlin - 11-12/2017

Message par JdeB » 27 nov. 2017, 16:22

Tu dois confondre...

enfin, Hélène s'est enfin trouvée une fonction sur ODB : décoratrice d'intérieur (via photos) :lol:

Et plus je vois des photos, plus je me dis que c''est, visuellement du moins, le spectacle le moins réussi du tandem Py / Weitz, toujours inégal, parfois génial...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12888
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola/Py - Berlin - 11-12/2017

Message par HELENE ADAM » 27 nov. 2017, 17:23

Adalbéron a écrit :
27 nov. 2017, 15:28
S'ereinter la voix, Margaine ? Mais c'est une grosse voix qui passerait sans problème au-dessus du vacarme d'une armée de marteaux-piqueurs, non ?
Non pas spécialement, autant que je m'en souvienne à la Bastille pour Carmen. Mais d'après ce que dit l'article, Mazzola a donné la gomme et les rôles sont lourds et longs, typiques du grand opéra, avec ensembles, choeurs et tout le tralala. Il faut passer l'orchestre et tenir dans la durée. Sur les photos on voit qu'elle a été vieillie, elle doit quand même être la mère de Kunde qui a presque le double de son âge.... :mrgreen:

Le deuxième article que j'ai mis en lien, développe davantage sur l'interprétation qu'en a fait le tandem Py-Pierre-André Weitz.

"La puissance de l'image est plus puissante aujourd'hui que jamais", explique Olivier Py. "Tout le monde peut devenir une star sur Youtube en quelques minutes s'il déclenche le buzz auprès des auditeurs en peu de temps - Jean, simple aubergiste, ressemble au personnage de l'Image (celle du Roi David dans la cathédrale de Munster NDT), et c'est suffisant. Il devient "le Prophète"" Olivier Py compare le «Prophète» de Meyerbeer aux leaders religieux fondamentalistes de notre temps: «Ils ne croient en réalité à rien», subodore Olivier Py. C'est l'insatisfaction sociale, produit des inégalités, qui cherche un débouché et qui alimente les fanatismes. Meyerbeer et son librettiste Eugène Scribe, se sont référés à la population rurale flamande au début du 16ème siècle. Leurs problèmes sont exploités (récupérés) par le mouvement religieux des « anabaptistes ». Dans le premier acte, vous voyez comment le mouvement révolutionnaire est défait face à la menace de la force armée et se radicalise ensuite religieusement. Des révolutions défaites et déçues le compositeur Meyerbeer (comme Py) en connaissait aussi: "Il composa finalement cet opéra à Paris en 1848, lorsqu'une révolution se produisait ici presque chaque année."

(référence postée ci dessus pour tout l'article pour ceux qui ne se contentent pas de regarder les images :wink: )
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1745
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Gross-Paris

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola/Py - Berlin - 11-12/2017

Message par Hiero von Stierkopf » 27 nov. 2017, 21:38

Le ballet au III n'est pas coupé.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14112
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Meyerbeer - Le Prophète - Mazzola / Py - DO Berlin - 12/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 27 nov. 2017, 21:49

Adalbéron a écrit :
27 nov. 2017, 15:22
fomalhaut a écrit :
26 nov. 2017, 09:05
C'est vrai que le livret est des plus confus et qu'on a du mal à le suivre !
Personnellement, je ne suis pas allé plus loin que l'Acte II.

fomalhaut
Écouter un opéra de Meyerbeer me fait réagir de la même manière que quand je découvre un opéra de Berlioz :
1) "Mais qu'est-ce que c'est que ce bidule foutraque"
2) "Mmmh y'a de l'idée"
3) "Mais c'est génial !"
:lol: :lol: :lol:
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 83 invités